@Nastasja personne n'a à te dire ce que tu aurais dû faire ou pas ce soir-là, tu es la seule ici à pouvoir juger de ta marge de manœuvre à l'instant T où tu as vu le mec se faire agresser. Par contre je trouve assez chaud de te servir du féminisme et de ton statut de victime du patriarcat comme caution (c'est en tout cas ce que tu sembles faire quand tu dis "Si cela dérange que je fasse passer mon intégrité et ma sécurité avant celle d'un mec sexiste, alors je ne peux plus rien pour le féminisme." Ou "très déplacé de dire à une victime de se mettre potentiellement en danger (explication ci-dessous) pour un mec qui l'a agressée, et de lui reprocher de manquer de compassion et d'empathie envers un oppresseur dans un contexte tel que le patriarcat.").
C'est surtout ça qui me dérange perso. Peut-être qu'effectivement c'etait trop risqué d'intervenir, peut-être que tu t'es abstenue de le faire par esprit de vengeance... tes motifs n'appartiennent qu'à toi, et c'est précisément pour ça qu'il me semble assez hasardeux de les placer sous l'étendard féministe. C'est pas une vision du féminisme à laquelle j'adhère, cette espèce de guerre des sexes où tous les coups sont permis et où on applique la loi du talion. Déjà le projet de société derrière ne m'intéresse pas du tout, et puis je ne vois pas comment on peut être crédible après, quand on prétend que le féminisme propose une déconstruction des rôles genrés sensée bénéficier à toutes et tous.
 

Clematis

Ne pas citer.
@Asilentio @EnterTheNinja @Chandernagor

Je n’ai pas du tout compris l’histoire de la même façon que vous. :ninja:
Le gars se fait pas casser la gueule, il a été dit « gazer la gueule ». Ce qui l’a mené à avoir les yeux qui piquent fort et à ne plus voir grand chose.
C’est plutôt un moyen de défense, le spray poivre non ? Et surtout, ça ne laisse pas de séquelles si ? Ça l’empêche de voir correctement mais c’est très temporaire.
Ça fait mal, oui, et peut-être qu’on lui a balancé ça à la figure sans raison et c’est très agressif de la part des autres gars. Mais je vois pas trop la non assistance à personnes en danger du coup.
 
Je coche 6 cases, et pourtant j’ai toujours eu l’impression d’avoir été relativement « épargnée ». C’est énorme, c’est 6 de trop. On n’a pas l’impression que le fait de se sentir en insécurité, ou d’être reluquée, ou d’avoir des réflexions sur sa tenue/son physique sont des agressions en tant que tel, et pourtant SI. Ce n’est pas NORMAL. Quand est ce qu’on investira enfin dans l’éducation des hommes ??

@Chandernagor Guerre des sexes ? :eh: Cette expression (souvent utilisée par les antiféministes d’ailleurs), ça sous-entend vraiment que les femmes qui exigent l’égalité et le respect sont aussi belliqueuses que les hommes. Or, c’est faux. J’ai toujours exécré cette mentalité du « tends l’autre joue quand on te fout une baffe », ou à tout le moins cette propension à tancer les femmes qui ont l’ontrecuidance ( :lol: ) de faire preuve de colère /d’agressivité/de vengeance quand elles sont elles-mêmes agressées. Alors que c’est une réaction non seulement normale, mais aussi saine. Et je ne sais pas si c’est moi qui suis particulièrement revancharde / pas tendre, mais perso un mec qui m’insulte gratuitement et que je vois ensuite se faire gazer ou n’importe quoi, je ne vais certainement pas aller l’aider. Je vais bien le laisser dans sa merde, et je considérerais ça comme un juste retour de karma.

Après chacun sa façon de réagir, mais perso personne ne viendra jamais me dire d’être gentille et compréhensive et amène avec quelqu’un qui ne me respecte pas et se comporte comme le dernier des pignoufs. On répète déjà suffisamment aux femmes d’être agréables et magnanimes, même quand elles doivent faire face aux comportements les plus odieux. Au bout d’un moment, fuck, c’est aussi cette pression à être tout le temps gentilles et empathiques, même avec les pires des connards, qui mène à notre perte. Et ça me tue de voir que les femmes elles-mêmes l’ont intériorisée, jusqu’à trouver normal d’aller « sauver » ou d’aider son propre agresseur.
 
Je comprends la réaction de @Nastasja Elle venait de se faire insulter un peu plus tôt dans la soirée. A froid, c'est plus facile de dire qu'on pourrait appeler le videur, faire preuve d'un petit peu d'empathie, etc ...
Mais quand on vient de vivre le truc et que ça tourne encore dans notre tête, nos réactions seront peut-être différentes. Ce qu'on pense qu'on va faire/doit faire / vs ce que notre cerveau nous dit de faire quand ça se passe vraiment.
Combien de personnes vivent un effet de sidération pendant une agression alors qu'en théorie, elles s'imaginent se défendre comme elles peuvent ?

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Chandernagor Guerre des sexes ? :eh: Cette expression (souvent utilisée par les antiféministes d’ailleurs), ça sous-entend vraiment que les femmes qui exigent l’égalité et le respect sont aussi belliqueuses que les hommes. Or, c’est faux. J’ai toujours exécré cette mentalité du « tends l’autre joue quand on te fout une baffe », ou à tout le moins cette propension à tancer les femmes qui ont l’ontrecuidance ( :lol: ) de faire preuve de colère /d’agressivité/de vengeance quand elles sont elles-mêmes agressées. Alors que c’est une réaction non seulement normale, mais aussi saine. Et je ne sais pas si c’est moi qui suis particulièrement revancharde / pas tendre, mais perso un mec qui m’insulte gratuitement et que je vois ensuite se faire gazer ou n’importe quoi, je ne vais certainement pas aller l’aider. Je vais bien le laisser dans sa merde, et je considérerais ça comme un juste retour de karma.

Après chacun sa façon de réagir, mais perso personne ne viendra jamais me dire d’être gentille et compréhensive et amène avec quelqu’un qui ne me respecte pas et se comporte comme le dernier des pignoufs. On répète déjà suffisamment aux femmes d’être agréables et magnanimes, même quand elles doivent faire face aux comportements les plus odieux. Au bout d’un moment, fuck, c’est aussi cette pression à être tout le temps gentilles et empathiques, même avec les pires des connards, qui mène à notre perte. Et ça me tue de voir que les femmes elles-mêmes l’ont intériorisée, jusqu’à trouver normal d’aller « sauver » ou d’aider son propre agresseur.
Je sais pas comment j'aurais réagi dans une telle situation, parce que sans l'avoir vécue je ne m'avancerais pas là-dessus. Je peux comprendre qu'on n'ait pas envie d'aider un mec qui s'est montré insultant. Par contre oui je trouve ça problématique de présenter l'histoire comme une façon de rendre la monnaie de sa pièce au mec et de prétendre inscrire ça dans la lutte féministe. Pour moi c'est ça qui réduit le féminisme à une guerre des sexes. Pas le fait de revendiquer l'égalité, parce que ça c'est normal, et du reste je ne vois pas d'objection à ce que ça puisse impliquer de taper très fort du poing sur la table. Par contre le côté "je fais des crasses ou je me réjouis du malheur des mecs qui m'en font faites et je présente ça comme du féminisme" je suis pas d'accord. Je pense que cet esprit revanchard, même s'il peut être extrêmement tentant par moment, représente un écueil de la lutte féministe. Occasionnellement je peux comprendre qu'on se complaise un peu dedans, mais ça ne devrait pas être un moteur.
 
Dernière édition :
@Clematis

C'est un truc dont on peut débattre longuement puisqu'on a seulement le point de vue de Nastasja. À partir de là c'est facile d'interpréter son récit et d'en retenir ce qu'on veut. Les faits eux-mêmes on ne les a pas, donc je ne vois pas l'intérêt d'en discuter. Pour moi le débat porte surtout sur le discours bâti autour de cette histoire.
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Asilentio
@Asilentio pas de problème, après clarification. Tu n'avais pas tous les éléments après tout. :fleur: bonne journée à toi :)

@Chandernagor je n'ai pas placé ma réaction "sous l'étendard du féminisme", relis mes messages. Si tu as compris "je suis féministe alors je laisse crever un oppresseur", et bien j'y penserai si je croise un violeur notoire dans sa voiture accidentée et retournée sur l'autoroute haha. Mais je voulais dire : "tu es un oppresseur donc tu vas te faire f****e, parce que j'ai ai marre et que si tu m'emmerdes, je ne vais ni tendre l'autre joue ni être gentille envers toi" (surtout qu'il n'y avait pas danger de mort à priori). Si c'est ton truc de pardonner etc, c'est ton droit, mais je suis du genre à rendre coup pour coup ou, dans ce cas, à me désintéresser d'un bourreau et je ne vois pas en quoi on peut me blâmer?
J'en ai marre des violences qu'on subit, et pour tout te dire, même à froid, un homme qui m'a déjà dégradée, le jour où il a un problème, je ne l'aiderai PAS. Libre à autrui de traiter un ennemi avec compassion mais ce sera sans moi (et ça nous dessert, au passage, d'être magnanimes envers eux).
Si le féminisme sert à déconstruire, et bien, en l'occurrence "sois gentille" "sois compatissante" "reste humaine même si on te traite comme de la merde" "reste soumise même envers tes bourreaux" "pardonne", c'est exactement le conditionnement des femmes pour qu'on reste à notre place et qu'on ne se rebelle pas contre les violences subies, comme le dit @Chat-au-Chocolat au bout d'un moment fuck la compassion envers ceux qui n'en ont pas pour nous. Donc, non, je ne suis ni gentille ni aidante envers qui ne mérite pas, appelle ça comme tu veux mais pour moi c'est juste de la logique.

@EnterTheNinja il n'y avait pas de danger de mort, le pire qui pouvait lui arriver était que les autres reviennent, mais franchement j'en doutais et en fait, je m'en désintéresse: tu oppresses, tu vas te faire voir le jour où tu as besoin d'aide. C'est pas une loi du Talion, c'est du pur bon sens: ce n'est pas dans l'intérêt d'un opprimé d'aider un oppresseur.

Et une de façon plus générale: si on est toujours gentilles avec eux et qu'on pardonne tout même lorsqu'ils ne le méritent clairement pas, ils ne vont jamais changer de comportement, parce que quel intérêt à changer si tu peux avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière opprimée?
Pour rappel, le "féminisme poli" ne donne rien (à part une pseudo bonne image et encore, ils doivent bien se foutre de notre gueule dans notre dos).
AUCUN changement (décolonisation, changement de l'ordre social, défense d'un peuple contre un oppresseur etc) ne s'est faite dans la douceur, la compassion et que sais-je. Déconstruire et éduquer les futures générations c'est bien, en attendant, on se défend comme on peut, non?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes