Salut Mymy.
J'ai créé un compte juste pour réagir à cet article tellement il m'a chamboulée. Parce que voilà, quand je te lis, je me retrouve un peu (voire beaucoup), et à la fois ça me touche et ça me rend triste.
Moi non plus ça ne vient pas de mon éducation (enfin je ne crois pas), il me semble que mes parents m'ont toujours encouragée, mais moi aussi je crois que j'ai du mal à savoir si je vaux quelque chose ou pas... Et là encore je me reconnais dans tes mots :
"Quand je dis « valoir quelque chose » je ne parle pas de compétences ; j’ai toujours su que j’en avais, toujours été en avance à l’école, toujours été prompte à comprendre et à appliquer. Je parle de ce moment où il faut savoir se dire « cette situation me va/ne me va pas, je devrais agir en conséquence ». "
Tout comme toi j'ai toujours été plutôt bonne élève, et jusqu'au lycée ça allait à peu près, j'étais insouciante, je ne me posais pas trop de questions.
Sauf que moi, la coquille depuis laquelle on regarde les autres avancer, je crois que je n'en suis pas encore sortie, je crois même que j'ai un mal fou à m'en dépêtrer. Je suis paumée. J'ai 28 ans, j'ai essuyé l'année dernière une rupture très douloureuse dont je peine à me remettre (moi qui rêvais gamine au prince charmant, je me sens désormais incapable de vivre une relation stable sans me poser 12000 questions, ou même jsute de tomber amoureuse), j'ai eu un parcours universitaire chaotique, j'ai tenté plusieurs trucs avant de trouver ce qui me plaisait, et maintenant que je suis à deux doigts d'être diplômée je flippe à mort de la vie "d'adulte" qui travaille, et je procrastine à fond (enfin ça c'est depuis toujours, mais là c'est quand même pas mal).
Alors voilà, quand je lis ces lignes :
"Écoutez-vous. Écoutez vos souvenirs, vos rêves, vos peines, vos tripes. Votre instinct n’est pas là par hasard. Les gens qui vous contredisent ne le font pas toujours par malice et ont probablement, en surface, de bonnes raisons de le faire… mais en réalité, aimer quelqu’un, n’est-ce pas aussi le laisser essayer, quitte à ce qu’il se plante ? N’est-ce pas lui retirer les petites roues et lui tendre un sparadrap s’il se prend une gamelle ?"
Quand je lis ces lignes, donc, bah je chiale, parce que j'essaie de m'écouter mais là j'y arrive plus trop, que ce soit pour ma vie privée ou professionnelle j'arrive plus à savoir ce que je veux vraiment, et parfois elle est lourde cette coquille à traîner...
Alors bon tout n'est pas noir non plus, je suis pas dans un abîme de détresse, je sais aussi rigoler avec mes copines et profiter de la vie, j'avance tant bien que mal, mais juste parfois j'ai l'impression de seulement "vivoter" et de passer un peu à côté de ma vie, sans pour autant trouver les solutions, et j'avais juste envie de réagir à ton article pour déverser ici un peu de mon ressenti.
(désolée pour la tartine, et je voulais juste dire en passant que madmoiZelle c'est vraiment cool! ^^)
 
Je connais ça. Ces sentiments et comment on s'englue à l'intérieur.
C'est difficile de se rentrer dans la tête qu'on vaut quelque chose quand on nous a toujours appris à faire passer les autres avant.
J'ai deux soeurs plus jeunes et je me rappelle qu'elles passaient à la sdb le matin et qu'après il n'y avait plus de temps pour moi, donc un coup sur la tête et brosse tes cheveux et zou sinon on va être en retard. Mais "roh" je devais comprendre parce que j'étais l'ainée, la plus responsable.
J'étais l'ainée, je devais lâcher ce que je faisais et aller l'aider. Et j'étais toujours celle qu'on appelait, peu importe ce que tu fais : viens aider ! Si je disais non ou que je m'énervais, j'étais alors une mauvaise fille.

Longtemps on m'a répété que ce j'aimais faire : lire, écrire, regarder des séries, adorer le cinéma étaient complètement futiles. Se promener, aider les animaux, aimer la nature ça c'était bien. Du coup j'ai pris un malin plaisir à détester ça alors que oui j'adore aussi ça ! Je me suis créée un personnage jeune que j'ai mis du temps à faire partir, ça a changé le jour où j'ai quitté la famille pour mes études et où je me suis retrouvée seule à gagner mon indépendance. Ca m'a fait tellement de bien. Mais je reste toujours celle qui fait passer les autres avant.Je m'efface. De peur d'être moins bien. De déranger. De ne pas plaire aux autres ou de les gaver. Même dans mes relations amoureuses quand le besoin se fait sentir de changer, d'évoluer : je laisse l'autre décider. De peur de me tromper. Que mon jugement ne soit pas assez pertinent. C'est grave docteur ? Une part de moi a honte de cette autre part de moi qui est pourtant complètement la dominante.

Je n'avais pas réalisé ça avant. Il est temps de changer ça. Mais par où commencer ?
 
@Mymy Pfiou, chaque fois que je lis un de tes articles j'ai l'impression d'avoir lu la révélation du siècle! Franchement, j'ai envie de te dire MERCI, parce que cet article il pouvait pas arriver mieux que maintenant... Je me reconnais totalement dans tes mots et tes explications. Et tout ça me percute encore plus aujourd'hui car je sors d'une relation amoureuse que je pensais idéale mais qui en fait m'a menée bien bas. Pour ça que je me reconnais quand tu parles de ces personnes "qui vous assurent qu’elles savent mieux que vous ce qu’il vous faut.", ces personnes adeptes du "oui, mais..." alors qu'elles devraient juste être contente pour vous et vous encourager.
Ca fait du bien de lire ce genre d'article parce que oui, franchement, à l'heure d'aujourd'hui je me sens comme juste rien du tout, vide et comme si je n'avais jamais eu d'importance. On m'a fait sortir de ma coquille, pour mieux m'y renfoncer.
Ton article m'aura redonné un peu de baume au coeur, merci :jv:
 
  • Big up !
Reactions : Mymy
Merci Mymy. Personnellement je me suis finalement sortie d'affaire dans cette histoire, mais c'est tellement bon de le lire! Et puisque ça fait tant de bien de savoir qu'on est plusieurs à comprendre et partager ce genre de galère, je voulais dire qu'il m'avait fallu 45 ans de travail conscient pour ça. Alors ça peut être long, mais quand on s'est sorti de toutes ces couches d'autre chose que soi qui nous ont emballées sévèrement, quel soulagement, quel avènement de vivre enfin sa vie, même tard c'est sans prix.
 
  • Big up !
Reactions : Leech and AmeW
J'étais passée à côté de cet article (quelle erreur), mais le passage sur les amis qui savent toujours mieux que nous m'a fait penser à cette "amie" que j'avais et qui, lorsque je lui ai appris que je voulais faire une certaine école, m'a très clairement dit que je n'avais pas les compétences pour parce que mon langage n'était pas assez riche.:drama:

J'écris des textes depuis un petit bout de temps, elle ecrivait des poèmes, j'ai toujours eu l'impression qu'elle se mettait en compétition avec moi sans me demander mon avis. Et puis, elle savait avant moi et mieux que moi ce qu'était ma vie finalement, ce que je "méritais" ou non, que mon mec n'était pas quelqu'un de bien (merci bien mais ça fait 7 ans que ça dure et c'est juste un homme formidable :top:).

Aujourd'hui je suis contente d'avoir tourné la page sur cette fausse amitié.
J'ai toujours du mal à me convaincre que mon avis vaut la peine d'être entendu, mais ça vient petit à petit...:egyptian:
 
  • Big up !
Reactions : Enlia
C'est incroyable cette histoire. J'ai exactement cette sensation, d'être la nana qui va aider les mecs à se rendre compte du sens de leur vie, et que grâce à moi ils vont pouvoir s'épanouir avec leur nouvelle gonzesse.
C'en est carrément pathétique, et je ne sais pas quoi faire pour sortir de ce truc.
 
Ca fait maintenant trois mois que je suis dans cette situation, sur une intersection qui me mène vers deux chemins : un pleins d'inconnu mais qui me semble tellement épanouissant et enrichissant, et l'autre un chemin plus sécurisé, plus "dans les normes" par rapport aux études que j'ai faites. C'est sûr que le premier chemin n'est ni sûr financièrement ni stable d'aucune manière en fait. Le second m'apporterai la sécurité financière, la chance de travailler dans une grosse boîte pleine d'avantages.
Et la question qui me tambourine la tête : est ce que j'en ai vraiment envie ?
Et au lieu de faire un choix distinct et d'affirmer mon envie, je reste là, à me créer du travail pour me protéger de l'échéance...
Ton article m'as fait comprendre que je n'était pas la seule dans ce cas, moi qui vois tout les jours mes amis et collègues "hyper épanouis dans leur job" et dans leurs vies sociales. J'ai TELLEMENT l'impression d'être la bonne pote qui rassure les gens parce que je suis perdue dans ma vie actuellement...

MEH ça ne va pas durer !
 
  • Big up !
Reactions : Alguiliguili and Mymy
Et bien... Je viens de lire cet article et je ne peux que te remercier Mymy! Ça m'a fait un bien fou! Pas grand chose à rajouter en fait. Juste Merci
 
Cet article, il pourrait résumer les événements que j'ai vécus ces derniers mois. Il m'aura fallu de longues années pour comprendre que je valais quelque chose, que je n'existais pas pour les autres et qu'il fallait que je pense à moi avant tout. Et non se complaire dans une routine dont on essaie de se convaincre à demi-mot qu'elle n'est "pas si mal", faire l'autruche et ignorer ses propres problèmes parce qu'on a peur de blesser l'autre. Ma décision d'enterrer mon couple au bout de 8 ans de vie commune qui ne me plaisait plus depuis longtemps mais que je me refusais à avouer a été la meilleure de toute ma vie parce que c'est à ce moment-là que j'ai pensé à moi et à moi seule. Et c'est un sentiment merveilleux.
 
  • Big up !
Reactions : Syehl and Shewrites
Merci beaucoup, c'est fou comme ça peut faire du bien, de voir qu'on n'est pas seul(e). Pouvoir mettre des mots sur ce qu'on ressent, et réaliser que c'est normal, ça m'a ôté un poids énorme. Ton article a été une sorte de libération pour moi :jv: Merci
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes