Articles très intéressant, mais personnellement je ne me souviens pas avoir connu cette compétition depuis la primaire (j'aime pas les filles, les filles c'est des chochottes, je cours tellement vite que les garçons veulent que je sois dans leur équipe et j'en suis contente d'être validée de cette manière).
Après ça ne veut pas dire quelle n'exuste pas mais j'avoue ne pas l'avoir constaté de mes yeux et quand des gens font des remarques du type "pas trop dur d'être que entre meuf, vous vous tirer tout le temps dans les pattes..." plutôt que d'expliquer un facteur culturel, j'ai tendance à dire que c'est juste un cliché faux et archi faux mais je me trompe peut être du coup :hesite:

Et dans l'optique où ça existe réellement, je me demande s'il n'y a pas aussi le fait que pour une femme qui a atteint an ccrtain niveau elle considère que ça a plus de valeur justement parce que c'est la seule femme, que s'il y avait plus de femme à son niveau, ça rabaisserait la valeur qu'elle donne à ce niveau.. :hesite:
 
Très bon article !

De mon côté je plussoie complètement le besoin de "sororités", surtout depuis que j'ai commencé à travailler.

En effet j'ai pu remarquer que si nous sommes rarement en guerre, nous ne sommes pas franchement solidaires. A contrario la solidarité professionnelle masculine est très bien ancrée. Elle peut être inconsciente ou consciente de leur part mais elle est toujours bien présente (la partie inconsciente serait pas exemple le fait que la plupart des hommes trouvent normal de ne pas faire évoluer professionnellement et/ou financièrement une femme dans l'entreprise parce qu'elle a passée la moitié de son année en congés maternité par exemple). Si nous n'avons pas nos propres formes de solidarité dans le monde professionnel on ne va clairement pas arriver à avoir plus de diversité homme/femme dans beaucoup de professions et aux haut postes.
Pour moi ça se traduit par des réseaux. On ne se rends pas forcément compte mais ils sont super importants ! Cela permet de s'informer sur les lieux de travail toxiques, sur les boulots qui pourraient être bientôt disponibles (parce que quelqu'un part par exemple), etc. Je n'arrive pas à identifier ce qui fait que contrairement aux hommes nous n'arrivons pas à être solidaires avec les autres femmes. Parce que nous n'avons pas besoin d'être toutes BFF, mais ça ne devrait pas nous empêcher pas de rester solidaire face à certains lieux de travail de culture "boys club".
Je trouve quand même dommage de lire une femme qui dit qu'elle ne veux pas plus de 30% de femmes pour ses collègues directes (lu texto dans mon entreprise) parce que ce n'est pas agréable de travailler dans un milieu "trop" féminin :sad:.
 
J'avoue n'avoir jamais été prise dans cette spirale de La femme. Et pourtant, je travaille dans un milieu considéré comme masculin (magasin de bricolage). Le truc, c'est que la moitié de mes collègues sont des femmes, et même s'il y a quelques histoires, l'ambiance est plutôt sympa. Tout le monde est l'égal de tout le monde. Les gars nous demandent de l'aide quand c'est trop lourd à porter tout seul. Les filles vendent aussi bien les articles de décoration que les perceuses ou le carrelage. Il n'y a pas de femmes plus fortes que d'autres (à part la femme du patron XD et encore, elle a autant "le pouvoir" que son mari ^^(d'ailleurs, sont chiants tous les deux :taquin:))

Même petite, j'ai toujours préféré féliciter ma sœur plutôt que d'être jalouse d'elle (elle est ingénieur :jv:)

Mais effectivement, je pense que c'est surtout une façon de penser ^^ (ou peut être que je vis trop dans le monde des Bisounours x))
 
Cet article fait écho à ce que j'ai pu vivre jusqu'à présent et à ce que j'ai pu constater durant mes courtes expériences professionnelles. Le succès d'une femme est souvent vécu comme éclipsant les autres voire signant leur déchéance. Parfois, il n'y a même pas de poste ou quoique ce soit de concret à la clé, c'est juste une bataille pour la reconnaissance des hommes. J'avais l'impression depuis mon entrée à la fac que c'était de l'histoire ancienne, mais j'ai eu la mauvaise surprise de voir ces comportements ressusciter avec beaucoup de force dans le monde de l'entreprise.

Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à la situation de Nicki Minaj en lisant cet article. Elle travaille dans un milieu traditionnellement masculin (le rap US) et à chaque fois qu'une jeune rappeuse émerge, elle est mise en compétition avec elle par l' "opinion". C'est le cas avec Cardi B actuellement, mais c'était aussi le cas avec Iggy Azalea quand elle faisait des hits, et surement avec bien d'autres rappeuses dont les noms m'échappent. Tous ça pendant que des hommes, parfois aux styles similaires, se maintiennent dans l'industrie sans avoir à craindre l'émergence d'un nouvel *eux*. Ca m'a toujours exaspérée.

C'est comme si les femmes étaient toutes faites sur le même modèle avec seulement des différences de niveau et qu'on pouvait les jeter dès qu'on en trouvait une de niveau supérieur, tandis que les hommes, eux, sont des individus avec chacun quelque chose de spécifique à apporter et donc qu'en limiter le nombre ne ferait cette fois pas sens :facepalm:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Merci pour cet article!

Je n'ai pour ma part jamais été confronté en milieu pro (recherche) à une compétition féminine comme décrite dans l'article, par contre entre filles/femmes/amies pour capter le regards des hommes, ah ça si... Après, tout comme @CaraNougat et @Valentina- , je suis pas convaincue par le concept de "sororité". Je trouve ça même dommage de répondre en miroir aux boys' club par des girls' club. Ce serait chouette d'avoir un prochain article avec des exemples concrets, j'imagine que ça existe déjà, des réseaux/groupes d'entreaide féminins?

J'attends avec impatience la suite =)
 
  • Big up !
Reactions : Clemence Bodoc
Merci pour cet article Clem !
Il me parle énormément dans plusieurs sens.
D'abord parce que j'ai déjà dit : "travailler qu'avec des filles c'est l'horreur" et je pense que j'avais un environnement professionnel qui était lié à cette pensée. Pendant mes études je travaillais à Auchan en caisse. Et les ragots pour descendre les autres filles auprès des chefs allaient bon train... Je n'y prenais pas part mais je ne pouvais pas m'empêcher de les entendre quand même. Et cela me désespérait. Je n'avais pas encore les clés pour déconstruire ces ragots et leur montrer que cela ne servait à rien...
Aujourd'hui grace a madmoizelle en grande partie j'ai davantage d'armes pour répondre.
Ensuite j'ai intégré une équipe uniquement féminine dans une grosse entreprise et incroyable ! Tout se passait bien ! L'entraide était de mise et j'étais très étonnée d'ailleurs que cela puisse fonctionner de cette manière. C'est triste d'être surprise de quelque chose de si naturel.
Cela correspondait bien plus a ma vision des choses et je me sentais moins "bisounours" dans l'idée.
C'est quelque chose qu'on m'a souvent dit : tu es trop gentille, le monde est hostile et on ne peut pas être gentil.
Ben si ! Je suis aujourd'hui auto entrepreneure en rédaction web et entre freelance on s'entraide. Pas question de compétition entre nous ou alors je fuis !
Autre exemple que j'aime donner : mon groupe de danse orientale. Et pourtant le milieu est très axé compétition. Mais notre prof n'a pas instauré ça et depuis 8 ans que j'en fais maintenant tout se passe bien et on a un vrai groupe soudé qui s'entraide. Je devrais peut être en parler dans un vraie article d'ailleurs c'est un super exemple de sororité : on est toutes différentes mais on ne se juge pas. Seul demeure l'entraide et je pense que la personne en charge de la gestion du groupe (prof, supérieur hiérarchique) est pour beaucoup dans cette dynamique positive !
 
Cet article me place devant mes propres contradictions et devant une évidence que je n'avais pas tout à fait saisi jusque là.
Ca fait des années que je me sens féministe, que je suis tes articles, que je râle devant une répartie machiste, que je me mets en colère contre certains comportements, que je réalise de plus en plus, tous les jours, à quel point nous sommes toutes dans la seconde division.

Et pourtant, je viens d'être obligée d'admettre que toutes ces phrases que tu as cité, combien de fois il m'est arrivé de les dire?! "Oh non je n'aimerais pas travailler avec des femmes", "elles sont toujours là à se faire des coups par derrière"...

C'est incroyable comme étant pourtant une femme, je réalise que j'ai été formatée à vouloir être la seule à l'école, seule dans mon travail, seule dans la bande.
Peut-être que comme je suis dans un domaine professionnel très masculin et que dès le lycée j’étais dans des classes de garçons, je me suis automatiquement formatée à me mettre dans le camp des garçons et à penser avec eux, que les filles étaient moins capables, pipelettes, toujours en compét, qu'il y avait des domaines réservés aux filles et des domaines réservés aux garçons.

Je réalise aussi souvent que je suis étonnée et contente quand une femme a gagné un prix de science, de politique ou de sport. Comme si au fond j’étais persuadée qu'en tant que femme, elle était moins capable d'y arriver et que j’admirais l'exploit. Alors que merde! j'en suis une! Et je VEUX réussir dans mon domaine, je suis bien placée pour savoir qu'une femme est autant capable de tout.

Je VEUX faire le cheminement vers une entraide et vers cette "sororité" qui nous ferait tellement de bien à toutes. Et même si depuis quelques années je m'oblige à être plus bienveillante et compréhensive envers mes consoeurs, il m'arrive encore par exemple, de penser à mal en croisant une fille habillée "trop" legerement.

J'ai un long chemin à faire, moi qui me croyait dans le camp des sauveuses, me voilà devant ma réalité. Et ton article m'a fait beaucoup de bien, il tape là où il faut. Je serais très heureuse de lire des suites, pour développer ma façon de penser et partager ma compétition avec des femmes et non me battre insidieusement contre elles.
 
C'est incroyable comme étant pourtant une femme, je réalise que j'ai été formatée à vouloir être la seule à l'école, seule dans mon travail, seule dans la bande.
Peut-être que comme je suis dans un domaine professionnel très masculin et que dès le lycée j’étais dans des classes de garçons, je me suis automatiquement formatée à me mettre dans le camp des garçons et à penser avec eux, que les filles étaient moins capables, pipelettes, toujours en compét, qu'il y avait des domaines réservés aux filles et des domaines réservés aux garçons.

Je réalise aussi souvent que je suis étonnée et contente quand une femme a gagné un prix de science, de politique ou de sport. Comme si au fond j’étais persuadée qu'en tant que femme, elle était moins capable d'y arriver et que j’admirais l'exploit. Alors que merde! j'en suis une! Et je VEUX réussir dans mon domaine, je suis bien placée pour savoir qu'une femme est autant capable de tout.
Je réagis à ce passage car je m'y retrouve.

Je me souviens d'avoir eu envie de me donner des baffes le jour où, en rentrant dans un avion, je me suis rendue compte que cela me rassurait que le pilote soit un homme. Le plus triste c'est que cette croyance inconsciente que les hommes sont plus aptes à faire certaines choses m'accompagne encore souvent. Le fait de se rendre compte de ces biais de pensée est déjà une étape importante et le fait de s'entourer de référents féminins est à mon avis un des moyens de déconstruire ces idées. Je salue donc bien bas les initiatives comme "Les culottées" de Pénélope Bagieu.

Finalement, le fait de me dire qu'on est parfois les fossoyeuses de nos propres réalisations m'attriste mais me donne également de l'espoir car cela signifie qu'une des clés du changement est déjà en nous.
 
  • Big up !
Reactions : Chat-au-Chocolat

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes