Commentaires sur C'est quoi l'arnaque avec les profem, ces pseudo alliés du féminisme ?

21 Août 2021
11
73
164
56
Je me demandais pourquoi, sur l'appli de rencontre où je me présente comme féministe, j'avais très souvent des profils "sexualité positive". J'ai ma réponse.
Reste à savoir si ce sont les hommes eux-mêmes ou bien l'algorithme de l'appli qui me présentent le profil ?
Toutefois, cet article me conforte dans mon ressenti. En effet, après m'être renseignée sur ce qu'était cette sexualité positive, j'ai considéré ce "centre d'intérêt" comme un red flag, car cela me dérangeait que cela soit autant mis en avant (des fois, il n'y a même que cela comme centre d'intérêt...). Alors que la sexualité est loin d'être la première chose que je recherche pour de potentielles rencontres.
 
12 Octobre 2014
2 585
13 807
4 664
@Mary-Sue une règle d'or de mon côté : les gens vertueux n'ont pas besoin d'énoncer leurs vertus. (ce n'est pas à elleux de le faire, d'ailleurs...). Si une personne se dit X ou Y, oui ça mérite méfiance car on n'a que sa parole, or c'est par les actes qu'on peut juger...
Pour te paraphraser, "s'auto-proclamer" (de manière générale) ça doit entraîner un peu de méfiance...

J'ai même connu quelques cas inverse, des hommes qui disaient ne pas apprécier le féminisme [ce qui était assez faux en fait, ce qu'ils détestaient un certain militantisme, mais pas les principes du féminisme], et qui pourtant se montraient plus féministes que la moyenne, dans leur attitude et leurs actes.

Donc oui, clairement certains hommes sont nos alliés (pas forcément toujours ceux à qui l'on pense, en plus), et à l'inverse, il est très dangereux de croire que les femmes sont forcément toutes de notre côté, c'est une grosse erreur à ne pas faire.
(un peu la même erreur que font des immigrants quand ils vont chercher du travail auprès de leurs compatriotes à l'étranger, pensant être avantagés, et qu'ils se font finalement exploiter encore plus que par les autochtones).
[exemple : il y a beaucoup de femmes anti-IVG aux USA... 45% des femmes interrogées seraient pour l'avortement seulement sous certaines conditions (40% sans conditions et le reste, pour l'illégalité)]

La réalité est bien plus complexe que la vision binaire ultra-simpliste "femme alliée - homme ennemi" (et dans certaines situations c'est même l'inverse...)
 
2 Juin 2021
537
7 219
754
Perso si une personne a besoin de se déclarer être quelque chose = red flag. Et pour le féminisme je ne vois même pas l'intérêt "à se déclarer". J'arrive à jauger assez rapidement en voyant les réactions concernant les sujets d'actualité par exemple. On parle de Me Too / féminisme quasi quotidiennement dans les médias (du moins ceux que je consulte) et donc je commente autour de moi. Et avec les réactions on voit très rapidement qui est de quel côté.

Après ça n'empêche pas de cacher son jeu / mentir, mais là on rentre plus dans une manipulation sophistiquée. Je sais que c'est un tendance aux USA par exemple, beaucoup mentent sur les applis de rencontre en se faisant passer pour des "profem" "pro-LGBT" "pro-IVG" etc. afin d'avoir plus de chances dans leurs aventures, mais ça dure rarement dans le temps, comme on dit "chasser le naturel il revient au galot". J'avais lu un sondage sur le nombre de personnes prêt·e·s à mentir sur leurs orientations politiques lors d'un date, c'était plus de la moitié côté Républicain et environ 20% côté Démocrate.

Par contre je trouve la question de l'article assez triste, se demander si des hommes peuvent-être alliés c'est un constat d'échec définitif. Le féminisme ne pourra pas avancer sans certains hommes. Et beaucoup d'hommes ne pourront être convaincus que par d'autres hommes, donc ça impose d'avoir des alliés (même si peu nombreux, il faut bien commencer quelque part). Mais sans aucun allié, pas d'avancés. Surtout quand ce sont encore les hommes qui tiennent la plupart des positions de pouvoir... Il faut bien quelques alliés pour que les choses évoluent.
 
20 Mars 2020
128
600
754
@Mayushi se déclarer féministe (pour une femme) c’est aussi une forme "d’avertissement" , comme pour signaler que si les féministes vous saoulent ce n’est peut-être pas la peine que nous perdions notre temps à discuter car on ne s’entendra pas et ce sera frustrant pour moi et pour l’autre.
En faisant ça on peut aussi espérer économiser de l’énergie en n’investissant pas dans des rapports qui s’avéreront quasi systématiquement frustrants et fatigants
(Édit coquille)
 
18 Octobre 2020
151
518
454
26
Quand j'entends un homme sortir "je suis profem/déconstruit" je sors mon revolver.
Je méprise les types qui sortent ça pour arriver à leurs fins. Ils sont les chiens de la casse.
Je suis déconstruit mes fesses, tu veux me déconstruire oui. Au moins, en assumant tes buts on pourrait avoir plus de respect envers toi (dsl je vide mon sac).

Ce qui est évident, on ne le dit pas comme l'a dit la mad plus haut. En date, dans le cas où le garçon me le dit rapidement ou plus tard, je sors mon faux-nez histoire de débusquer les profem en carton. Je prends plus ou moins des positions qui peuvent faire penser aux mascus/trad wifes ou je fais la potiche, un temps, pour voir comment il réagit. Pas top ou sincère, mais c'est un moyen comme un autre pour débusquer ces types...

Pour celles qui tiennent l'alcool : on voit comment il tient sa position avec des verres dans le nez....

Enfin je ne couche plus le premier soir: un ça va etre plus difficile de tenir le meme discours deuxio s'il veut tirer son coup il ira voir ailleurs...
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : Papillon Bleu
12 Octobre 2014
2 585
13 807
4 664
@DaisyFitzroy moi je suis pas convaincue justement, et j'estime que les femmes ont un grand rôle à jouer dans la relation entre les hommes et le féminisme.
Encore une fois je pense que c'est une erreur de penser en termes de genres, "les femmes" vs "les hommes".
La majorité des hommes qui ont été convaincus par le féminisme et que j'ai connus / connais, l'ont été très majoritairement par des femmes, de par mon expérience.

D'une part, si un homme est vraiment misogyne dans ses actes et sa vision du monde, je vois pas comment il pourra être convaincu par un autre homme.
Surtout que pour ces gens-là, les hommes vraiment proféministes ne sont pas de "vrais hommes" mais des "gauchistes"/"woke"/"homme-soja" etc... (la caricature des "hommes devenus femmes" convaincus par des "femmes devenues hommes")

D'autre part, l'image d'une certaine forme de militantisme peut poser problème et repousser d'éventuels alliés.
On ne convainc personne si on n'essaie pas d'écouter et de comprendre le camp d'en face (surtout si on demande d'être écoutées et comprises, mais qu'on refuse de le faire dans le sens inverse), ou si on part du principe qu'ils ont forcément tort et qu'on a forcément raison, et qu'on doit "éduquer" les hommes (ça sera pris pour de la condescendance et ça n'attirera personne - et ça sera normal).
La manière de communiquer est très importante si on veut convaincre des personnes "extérieures". Et il faut aussi éviter le piège "convaincre des convaincu.e.s".

Il y a un certain nombre d'hommes qui ne se reconnaissent pas dans la société patriarcale, mais qui ne se reconnaissent pas non plus dans une certaine forme de féminisme militant.
"Je suis d'accord avec le féminisme mais je n'aime pas les féministes". Ça je l'ai entendu plusieurs fois déjà, et en général, la première question que je pose est "pourquoi ?".
La réponse qui revient est qu'ils sentent clairement qu'ils ne sont pas les bienvenus et qu'ils ne sont pas écoutés quand ils parlent (voire moqués/dénigrés dans leur souffrance ou leur vécu). Parce que "homme" = "méfiance".
C'est là qu'on leur explique qu'ils sont mal tombés et qu'il y a d'autres féministes (peut-être moins médiatiques...) mais qui sont plus ouvertes à l'écoute et au dialogue. Et là ça passe beaucoup mieux...

ça montre que la différence entre "féminisme" et "militantisme (féministe)" est importante, et aussi la vision qu'ont les gens du féminisme dépend beaucoup du militantisme (donc de la partie "visible" / médiatique du féminisme), ainsi que des individus rencontrés.
Toutes les féministes sont loin d'être d'accord entre elles, que ce soit en terme de sujets jugés sensibles, ou de manière de communiquer. Et c'est important de le souligner.

Voilà pourquoi je pense que c'est principalement des femmes qui peuvent donner une autre image du féminisme que ce qu'ils en ont, et que bien moins souvent un homme pourra le faire.
Exactement à l'image de l'opinion qu'on a d'un pays à travers ses habitants. On sera toujours mieux convaincus par des gens du pays (des "autochtones") plutôt que par des "compatriotes".
Pareil pour le féminisme, de mon point de vue.

Après, tout dépend des profils d'hommes à convaincre, de leur histoire personnelle, de leurs rapports avec le féminisme, etc...
Mais considérer que seuls les hommes peuvent convaincre d'autres hommes , ça serait, à mon avis, une erreur stratégique.
- Ça serait sous-estimer notre pouvoir de convaincre certains hommes (notamment qui ne correspondent pas aux standards, ou qui ne se reconnaissent pas dans l'image de la masculinité, ou des "devoirs en tant qu'homme" que la société impose, etc...) qui peuvent tout à fait devenir nos alliés, à condition qu'on veuille aussi dialoguer avec eux (et non, je parle pas des hommes autoproclamés dont il faut se méfier).
- Et ça serait mettre tous les hommes dans le même sac.
Or on a bien vu que la réalité est complexe et que non seulement on peut pas mettre tous les hommes ensemble, mais on ne peut pas non plus mettre toutes les femmes ensemble.

Quoi qu'il en soit, la diplomatie passe forcément par la discussion et la compréhension des arguments de l'autre "camp" (même si je n'aime pas ce mot, trop réducteur).
Et je pense que c'est à tout le monde de jouer un rôle, homme ou femme.
 
2 Juin 2021
537
7 219
754
@jorda Pour moi les hommes qui utilisent des termes comme "woke" "soja" etc. c'est peine perdue, je vois même pas l'intérêt de s'épuiser à les convaincre. Le problème dans la société c'est pas les misogynes hardcore qui de toute manière ne changeront pas. C'est la majorité "entre" qui va faire sa petite blague sexiste ici ou là, qui va te sortir des "non mais ça va on peut plus rigoler avec toi", qui ne fera/dira rien si témoin de harcèlement / VSS par exemple, qui s'associera avec des abuseurs sans pour autant les soutenir ouvertement, qui minimisera les VSS etc. Bref c'est le monsieur tout le monde dans notre entourage quoi, pas les turbo-mascus qui se réunissent pour aller aux meetings de Zemmour, regardent cnews 8 h par jour et lisent Valeurs Actuelles avant d'aller dormir.

Si on arrive à faire évoluer la majorité de ces hommes, alors les autres se sentiront fortement en minorité et ne pourront qu'évoluer par la suite (ou se cacher, ce qui reste toujours une petite victoire). Ce qui donne des ailes aux mascus et aux personnes ouvertement et très fortement misogynes c'est l'inaction des autres hommes qui les entourent. Le RH/n+1 qui va dire "non mais ca va c'était juste une petite blague, vous en faites pas un peu trop ?", le policier qui refusera la plainte, le mec qui ne dira rien à son pote problématique...
 
25 Mars 2021
311
4 691
504
44
Je n'ai pas bien compris l'article ... les profem, c'est uniquement les mecs qui utilisent l'étendard féministe pour draguer? Si c'est juste ça en effet c'est nul.
(Je pense notamment à un ami féministe - qui se revendique comme tel, qui lit des livres, se renseigne. Il est sincèrement féministe, il n'arrête pas de se poser des questions sur ses privilèges en tant que mec, sur la société, ... (au point que des fois ça gave sa conjointe, pourtant féministe) ). On peut supposer aussi qu'avec metoo, ... il y a de plus en plus d'hommes qui s'interrogent sincèrement sur leur rôle, sur le féminisme, et cherchent leur place.
Bref je trouve dommage de jeter le bébé avec l'eau du bain ^^ ça serait un peu comme dire que les mecs qui se revendiquent écolo pour draguer des femmes écolo c'est nul (certes, mais dans le tas il y en a sans doute qui le sont sincèrement et pour qui c'est important??).
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes