Commentaires sur Inégalités salariales : on vous explique la théorie de Claudia Goldin, lauréate du Nobel d’économie

23 Mai 2018
37
325
1 109
J'avoue ne pas trop comprendre ce prix Nobel : les arguments exposés me semblent vus et revus et n'apportent aucune explication supplémentaire.

Peut-être que je rate le principe du prix Nobel et qu'on récompense un travail de plus long terme (ce serait grâce aux travaux de cette chercheuse qu'on connaît bien ces théories) ? :lunette:
 
M

Membre supprimé 373221

Guest
C'est marrant, je viens de lire un article sur slate sur le même sujet et on n'y dit pas tout à fait la même chose; Pour slate, Claudia Goldin à tendance à affirmer que c'est vraiment un problème individuel, et on y parle pas de mettre en place des politiques publiques pour y faire face.
C'est vrai que je ne comprend pas trop non plus en quoi ce qu'elle dit est révolutionnaire, j'ai l’impression qu'on le sait depuis longtemps et je pense que ça n'explique qu'une partie des écarts de salaire et pas tous.... ( après je n'ai pas lu ce qu'elle a publié, c'est sûrement plus recherché que le résumé qu'on peut en faire ( c'est le principe d'un résumé de toute façon de simplifier...).
 
7 Août 2011
85
60
4 694
Cette explication n'est pas du tout une hypothèse récente dans les recherches sur l'inégalité salariale...

Beaucoup de femmes s'aperçoivent qu'elles préfèrent passer du temps avec leurs enfants qu'au taf. La famille apporte du sens et de la joie à la vie. Malgré la sueur. Qu'on dépenserait de toute façon au boulot sinon.

C'est une croyance limitante que de penser que devenir mère est un fardeau, posé sur nos épaules par la société. La société moderne vend maintenant beaucoup plus la femme carriériste et/ou seule avec ses potes, que la matronne entourée par tous les genres et générations.

Il y a aussi un rejet des études sur les carrières selon le genre, qui sont faites en Suède.
Pays où il y a le plus d'égalité de droits, au final c'est celui où les femmes sont le plus dans les domaines de soin et santé, et les hommes en sciences et "grosses carrières".

Personnellement, je ne vois pas pourquoi, le jour où j'ai des enfants, je passerais mon temps plein au taf, sans pouvoir passer du temps et de l'énergie avec eux. Dans ce cas-là, autant ne pas faire de gosse.
Mon homme prendra le congé parental/temps partiel qu'il veut, et je prendrai le congé/temps partiel que je veux.
En accord ensemble pour nourrir suffisamment la famille et profiter de la vie et de la jeunesse de nos enfants.

La vie est dure pour tout le monde.
On est en 2023 en France.
Y a un moment (à moins de condition TRÈS rare), si on a l'énergie de rechercher les pourquoi du comment de notre misère, on a l'énergie de s'activer vers ce qu'on veut, et l'obtenir.
S'il y a des success-women, alors il n'y a pas de limite absolue et objective au succès des autres femmes.
Juste, on a chacune un rôle unique à nous-mêmes, et y a des endroits où on est mieux équipées ou adaptées ou compétentes. A voir cette vérité en face ou non.
Mon espoir est que chacune trouve son chemin où elle est le plus épanouie et en connexion au vivant.
 
23 Mars 2016
2 442
25 021
3 174
38
Belgique
@Yugath un prix novel récompense généralement une recherche de plusieurs décennies, pas juste des conclusions au moment du prix. De ce que j'ai compris, Claudia Golding est une des premières à s'être vraiment intéressée aux femmes d'un point de vue économique et ce depuis des années :

Je lis ceci dans un article du Monde : « Claudia Goldin, aujourd’hui âgée de 77 ans, est enfin récompensée comme pionnière : elle a été la première économiste à se saisir de la femme comme objet économique », observe Philippe Askenazy, directeur de recherche au CNRS, professeur associé à l’Ecole normale supérieure et chercheur à l’Ecole d’économie de Paris. « Et elle a beaucoup œuvré pour promouvoir les femmes dans la discipline », ajoute-t-il, par exemple en poussant les étudiantes à entrer dans la carrière, en concevant des programmes destinés à les y attirer, et en prenant elle-même d’importantes responsabilités.

Même si ses conclusions paraissent aujourd'hui ne rien apporter de neuf, c'était probablement pas le cas au moment où ces études ont eu lieu. Et sans ses précédentes études ce sujet ne nous paraîtrait pas aujourd'hui "déjà connu" (je sais pas si ce que je dis est clair)
En tout cas elle me semble tout à fait légitime pour ce prix
 
M

Membre supprimé 370517

Guest
Cette explication n'est pas du tout une hypothèse récente dans les recherches sur l'inégalité salariale...

Beaucoup de femmes s'aperçoivent qu'elles préfèrent passer du temps avec leurs enfants qu'au taf. La famille apporte du sens et de la joie à la vie. Malgré la sueur. Qu'on dépenserait de toute façon au boulot sinon.

C'est une croyance limitante que de penser que devenir mère est un fardeau, posé sur nos épaules par la société. La société moderne vend maintenant beaucoup plus la femme carriériste et/ou seule avec ses potes, que la matronne entourée par tous les genres et générations.

Il y a aussi un rejet des études sur les carrières selon le genre, qui sont faites en Suède.
Pays où il y a le plus d'égalité de droits, au final c'est celui où les femmes sont le plus dans les domaines de soin et santé, et les hommes en sciences et "grosses carrières".

Personnellement, je ne vois pas pourquoi, le jour où j'ai des enfants, je passerais mon temps plein au taf, sans pouvoir passer du temps et de l'énergie avec eux. Dans ce cas-là, autant ne pas faire de gosse.
Mon homme prendra le congé parental/temps partiel qu'il veut, et je prendrai le congé/temps partiel que je veux.
En accord ensemble pour nourrir suffisamment la famille et profiter de la vie et de la jeunesse de nos enfants.

La vie est dure pour tout le monde.
On est en 2023 en France.
Y a un moment (à moins de condition TRÈS rare), si on a l'énergie de rechercher les pourquoi du comment de notre misère, on a l'énergie de s'activer vers ce qu'on veut, et l'obtenir.
S'il y a des success-women, alors il n'y a pas de limite absolue et objective au succès des autres femmes.
Juste, on a chacune un rôle unique à nous-mêmes, et y a des endroits où on est mieux équipées ou adaptées ou compétentes. A voir cette vérité en face ou non.
Mon espoir est que chacune trouve son chemin où elle est le plus épanouie et en connexion au vivant.
Je ne suis pas d'accord.
Tu dis "le jour où j'aurai des enfants je ne vois pas pourquoi je passerais mon temps plein au taf, autant ne pas faire d'enfants dans ces cas-là ". Sympa pour les mères qui ont repris un travail à temps plein (parfois dès le congé maternité terminé, mazette !)...
Non, on peut être mère et ne pas forcément s'épanouir en restant trop souvent/longtemps à la maison. On a le droit d'être mère et carriériste (le vilain mot !) et d'attendre du soutien de la part de notre compagnon. Qu'il fasse sa part, et pas juste ce qui lui plaît !
À titre personnel j'ai refusé de choisir. J'ai deux adorables enfants, j'aime passer du temps avec eux, mais j'aime aussi que mon compagnon s'en occupe pendant que je fais autre chose (et vice versa).
Sans pour autant idolâtrer le monde du travail (loin de là), il est hors de question que j'effectue du travail domestique gratuit en y laissant une part de ma retraite au bénéfice d'un homme qui passera trop de temps au taf, gagnera du fric et ne s'occupera pas de ses enfants.
Mon espoir, c'est que moi, être vivant qui a ses limites, je sois soutenue dans ma parentalité. Et que les couples hétéros soient plus équitables.
J'aime le calme, le rangement. J'aime pas les cris, ni les caprices, ni répondre à des demandes incessantes de mes marmots. Et alors ? Plein de parents ressentent ça. Mais comme tous les parents, je le fais. Et j'attends des pères qu'ils le fassent aussi. Comme nous. C'est à dire beaucoup, beaucoup.
 
23 Mars 2016
2 442
25 021
3 174
38
Belgique
@Légitime Immature je ne pense pas que les propos de @Rayanael soient une attaque ou aient pour but de culpabiliser les femmes carriéristes qui ont des enfants.
Elle parle de son point de vue personnel, elle ne se voit pas ELLE reprendre le travail a plein temps avec un enfant et son point de vue est entendable autant que le tien. Et n'est pas moins féministe.
Tout dépend de la motivation personnelle de chacun pour avoir des enfants. Si la motivation pour avoir des enfants est justement de passer du temps avec eux, de partager des moments, des expériences,... bien ca aide clairement de ne pas travailler à plein temps. En bossant 8h/j 5/7 ça laisse quand même peu de temps pour "profiter et partager du temps avec eux.
Si la motivation d'avoir des enfants est de partager du temps avec ces enfants, tu pourras comprendre que dans cette optique on peut se dire qu'on ne voit pas l'intérêt d'avoir des enfants pour ne jamais les voir et qu'ils passent plus de temps "pris en charge par d'autre" qu'avec nous.
 
7 Août 2011
85
60
4 694
Merci @Mellys , c'est ça pour moi.

@Légitime Immature , j'ai aussi écrit :
Mon homme prendra le congé parental/temps partiel qu'il veut, et je prendrai le congé/temps partiel que je veux.
En accord ensemble pour nourrir suffisamment la famille et profiter de la vie et de la jeunesse de nos enfants
Donc je vois pas comment tu n'es pas d'accord avec mon propos, puisque tu dis la même chose dans le fond.

A la limite, tu vois, je pensais 'nourrir' au sens financier du terme, mais ça marche aussi au sens émotionnel. Ce qui inclut que chaque parent ait le temps de son côté qui le nourrisse.
De toute façon, il y avait dans mon propos ce côté éco-logique où chaque personne est individu et chaque famille a son fonctionnement unique qui lui corresponde.

Mon point principal, c'est que la "société française 2023", maintenant, prône plus le modèle que tu utilises, de partage des tâches et de carrière, que celui de la mère au foyer. Les pubs, les médias, magazines... partout c'est comme ça. Donc c'est un non-argument pour expliquer la tendance des femmes à réduire leur carrière, pour leur vie de famille.


D'un côté plus personnel, si ça t'aide à comprendre mon propos, mon père était pas mal absent et ma mère "travaillait gratuitement à la maison", comme tu dis. Maintenant, c'est elle qui a le plus de soutien de la famille, vu que mon père n'est pas proche. La beauté du lien humain, qui soutient ainsi aussi financièrement, ça compte autant, voire plus, que des sous qui dorment à la banque.
Une erreur de beaucoup de membres de ma famille (d'après mes aïeux) a été de trop s'occuper de leur job, et ne pas connaître leurs enfants.

J'y vois une opportunité de changer les patterns, sans jeter le bébé avec l'eau du bain de chaque côté du débat.
 
M

Membre supprimé 370517

Guest
@Légitime Immature je ne pense pas que les propos de @Rayanael soient une attaque ou aient pour but de culpabiliser les femmes carriéristes qui ont des enfants.
Elle parle de son point de vue personnel, elle ne se voit pas ELLE reprendre le travail a plein temps avec un enfant et son point de vue est entendable autant que le tien. Et n'est pas moins féministe.
Tout dépend de la motivation personnelle de chacun pour avoir des enfants. Si la motivation pour avoir des enfants est justement de passer du temps avec eux, de partager des moments, des expériences,... bien ca aide clairement de ne pas travailler à plein temps. En bossant 8h/j 5/7 ça laisse quand même peu de temps pour "profiter et partager du temps avec eux.
Si la motivation d'avoir des enfants est de partager du temps avec ces enfants, tu pourras comprendre que dans cette optique on peut se dire qu'on ne voit pas l'intérêt d'avoir des enfants pour ne jamais les voir et qu'ils passent plus de temps "pris en charge par d'autre" qu'avec nous.
Je trouve cela culpabilisant, et pas féministe, de dénigrer de façon détournée les mères qui travaillent à temps plein. Dire "à un moment il faut comprendre le pourquoi du comment de notre misère et tendre vers ce qu'on veut", je trouve ça culpabilisant. Dire "il y a des successfull women donc c'est possible de réussir sa carrière ", c'est culpabilisant pour les mères qui voudraient réussir mais ne le peuvent pas car elles se tapent l'essentiel de la charge domestique. Dire "mon conjoint prendra le temps partiel qu'il voudra", c'est occulter que la rémunération des femmes est freinée justement par les choix du couple, en faveur du conjoint.
Et non, ce n'est pas une croyance limitante : avoir des enfants impacte négativement la carrière des femmes, pas à cause des enfants eux-mêmes mais à cause du conjoint qui ne fait pas sa part.
Que certaines femmes veuillent prendre un congé parental, ok, mais pourquoi beaucoup moins d'hommes le prennent ? Pourquoi les conjoints ne prennent-ils pas ce fameux congé après (ou avant) leur épouse par exemple ?
À titre personnel, j'ai fait des enfants, oui. Mais pas pour m'en occuper h24. Pas pour rester à la maison. Je les ai fait dans l'espoir que leur père, mais aussi mes parents et une partie de la société (crèches, structures d'accueil) s'en occupent aussi. Pour pouvoir concilier vie pro et vie perso sans avoir à choisir.
Ne pas dépendre d'un homme financièrement, et refuser de travailler gratuitement pour lui, je trouve qu'il n'y a pas plus féministe.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes