Commentaires sur Jennifer Aniston : « Je vais sûrement être cancel pour avoir dit ça, mais j’en ai plus que marre de la cancel culture »

15 Août 2023
451
3 573
154
@rameille

"Si par « cancel culture », la comédienne entend le fait de dénoncer les comportements d’agresseurs et de debunker ou de cesser de mettre en avant des contenus problématiques on lui souhaite effectivement du courage, car ces mobilisations ne sont pas près de s’arrêter."

Cette phrase là de l'article suggère que l'actrice est contre le fait de dénoncer les comportements d'agresseurs... Or ce n'est pas du tout ce qu'elle dit et c'est loin d'être anodin comme suggestion.

La tonalité d'ensemble de l'article est à l'unisson, le choix des mots employés enfonce le clou.

Je précise que je ne suis pas fan du tout de J.A. J'avais vu Friends il y a longtemps et je trouve que ça a mal vieilli (comme beaucoup de séries). Je sais qu'elle a fait des films, j'en ai peut-être vu, mais je ne suis pas capable d'en citer un.

Il n'en reste pas moins que le procédé journalistique me dérange.
 
M

Membre supprimé 372515

Guest
@rameille

"Si par « cancel culture », la comédienne entend le fait de dénoncer les comportements d’agresseurs et de debunker ou de cesser de mettre en avant des contenus problématiques on lui souhaite effectivement du courage, car ces mobilisations ne sont pas près de s’arrêter."

Cette phrase là de l'article suggère que l'actrice est contre le fait de dénoncer les comportements d'agresseurs... Or ce n'est pas du tout ce qu'elle dit et c'est loin d'être anodin comme suggestion.

La tonalité d'ensemble de l'article est à l'unisson, le choix des mots employés enfonce le clou.
Mais JUSTEMENT on ne sait pas ce qu'elle entend par "cancel culture" elle reste très vague. Et oui, de nombreuses personnes parlent de "cancel culture" dans le cas d'agressions sexuelles et de violences également. On ne sait pas de quelle affaire elle parle exactement et l'article reste au conditionnel.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 225
55 956
6 414
Le problème, c'est qu'on appelle cancel culture des choses assez différentes selon moi.
Ca regroupe à la fois le fait de boycotter des personnalités connues, influentes, dont on découvre qu'un faiseau de personnes les accusent de comportements racistes, sexistes...
Et le fait de boycotter et d'ostraciser de son propre milieu une personne qui n'a pas du tout ce niveau de pouvoir et qui va tenir des propos qui pourraient être interpretés comme oppressifs.

Autrement dit, C'est une chose d'avoir des fans qui décident de boycotter un chanteur, acteur... après que des accusations répétés de viol soit sorties. Ou de boycotter une personnalité qui donne des sous à une cause politique qui leur déplait
Ca en est une autre de mettre au ban de sa propre communauté (LGBT par exemple) un youtuber qui a tenu des propos qui divergent un peu de ce qu'on entend dans cette communauté

Et oui, ce deuxième cas arrive.
C'est juste pas ceux qui sont le plus médiatisé
 
M

Membre supprimé 372515

Guest
@Kettricken
Oui je suis assez d'accord. Le terme "cancel culture" a complètement été approprié par les réactionnaires alors que dès l'origine le terme était employé dans des milieux militants. Se dire victime de cancel culture est devenu un moyen d'évacuer la critique et même certains militants progressistes usent de cette stratégie après des désaccords ou des conflits par exemple.
Je pense qu'il faudrait vraiment avoir des termes pour distinguer le phénomène de "pureté militante" et le boycott traditionnel et les simples désaccords qui arrivent dans tous les milieux en fait.

Avec les propos d'Aniston, on est en plein dans le discours conservateur du "On ne peut plus rien dire ils sont allés trop loin" post MeToo. En enfonçant le clou comme quoi oh la la elle va se faire canceler à son tour pour avoir dit ça... Comme si les progressistes contrôlaient les medias aux USA en 2023...
 
Dernière modification par un modérateur :
30 Août 2014
113
1 015
3 804
Mais JUSTEMENT on ne sait pas ce qu'elle entend par "cancel culture" elle reste très vague. Et oui, de nombreuses personnes parlent de "cancel culture" dans le cas d'agressions sexuelles et de violences également. On ne sait pas de quelle affaire elle parle exactement et l'article reste au conditionnel.
Oui mais tu extrapoles sur ce qu'elle pense et ce qu'elle veut dire quand elle parle de cancel culture. Exactement comme les journalistes de l'article. Ils prennent une phrase et y mettent ensuite ce qu'ils y veulent à partir d'un terme.
Je pense que c'est ça que les lectrices dénoncent. C'est un article sur rien. On ne sait pas que l'actrice entend par là. C'est hyper vague. Dons autant ne rien dire. Si elle tient un propos précis et dérangeant ok. Mais là c'est juste brasser de l'air.
Et effectivement ça illustre bien la baisse de qualité des articles du site car on écrit sur du vent.
 
M

Membre supprimé 372515

Guest
Oui mais tu extrapoles sur ce qu'elle pense et ce qu'elle veut dire quand elle parle de cancel culture. Exactement comme les journalistes de l'article. Ils prennent une phrase et y mettent ensuite ce qu'ils y veulent à partir d'un terme.
Je pense que c'est ça que les lectrices dénoncent. C'est un article sur rien. On ne sait pas que l'actrice entend par là. C'est hyper vague. Dons autant ne rien dire. Si elle tient un propos précis et dérangeant ok. Mais là c'est juste brasser de l'air.
Et effectivement ça illustre bien la baisse de qualité des articles du site car on écrit sur du vent.
Je ne pense pas extrapoler, je cite l'interview.
C'est justement parce que la "cancel culture" est devenu un concept hyper vague -au point qu'on ne sait pas ce qu'elle entend par là- qu'il faut debunker ces propos, à mon avis.
Ce mot n'est pas devenu un tel fourre-tout par hasard, en fait : la "cancel culture" a complètement été mystifiée par les mouvements d'extrême droite pour diaboliser ceux qui luttent pour l'égalité. C'est exactement comme "le wokisme", "islamo-gauchisme" ou autre...
Du coup, quand tu as une personnalité avec une forte portée médiatique (comme Aniston) qui a ce type de discours...

J'avoue que je ne comprends pas cette police des thèmes pour le coup... Que vous ne soyez pas d'accord avec l'article d'accord, que le sujet ne vous intéresse pas ok mais dire que ça ne mérite pas un article, que ça brasse du vent euuuh c'est des jugements subjectifs et hâtifs là...
 
  • Big up !
Réactions : Insanis et Pawline
M

Membre supprimé 370517

Guest
Ça a un intérêt je trouve de montrer que nos ancien.ne.s modèles vieillissent, et plutôt de façon conformiste. Ça nous rappelle que ce sont surtout des êtres humains qui pensent comme tonton Jacquot.
Un peu comme nous plus tard, peut-être. Quand nous trouverons que les générations après nous feront "du zèle" (un zèle probablement légitime quant il sera lui aussi remis dans son contexte).

Un peu comme Laeticia Casta, par exemple. Je la trouvais belle, géniale, drôle, audacieuse, etc. Eh ben aujourd'hui je la trouve plus proche de Catherine Deneuve que d'autre chose. Vous savez, ces anciennes qui ont roulé leur bosse tout en étant adoubées par les hommes (qui les ont aidées à se hisser au sommet) et qui du coup trouvent les féministes excessives. Et ce n'est pas un compliment.
Jennifer Aniston est plus humble, elle ne fait pas de fioritures. Mais ce genre de discours me déçoit. Parce-que Weinstein ne fut que l'arbre qui cachat la forêt et faut être dingue pour pas s'en rendre compte.
 
2 Juillet 2023
37
213
39
@Ramelle
J'attends toujours des exemples de personnes qui auraient vu leur carrière brisée par les méchants "wokistes" pour des simples maladresses de propos (je ne parle pas de comportements criminels).
On peut quand même citer Mike Adams, professeur de criminologie à l'Université de Wilmington, longtemps athée et de gauche puis devenu croyant et conservateur – impardonnable apostasie. Par ailleurs polémiste, il signait des tribunes dans la presse conservatrice et était très présent sur les réseaux sociaux. Son évolution intellectuelle lui a coûté le tenure track qui lui était promis. Opposé à l'avortement et auteur d'une phrase – il est vrai fort douteuse mais protégée par le 1er amendement – faisant un lien entre l'esclavage et le confinement, il a subi une campagne de harcèlement, reçu des menaces de mort, été évincé de son université et finalement poussé au suicide.

Autre exemple : Suzanne Moore, journaliste à The Guardian, qui avait écrit une tribune pour défendre une enseignante d'Oxford, laquelle enseignante avait été déprogrammée du colloque qu'elle avait elle-même organisé pour avoir échangé avec un groupe jugé transphobe. Suzanne Moore a été victime d'une large campagne de dénigrement et a dû quitter le journal.

Je suis d'accord pour dire qu'il existe, sans doute dans la plupart des cas, une différence entre les ambitions d'un groupe œuvrant à cancel un individu et les résultats effectivement obtenus. Toutefois, des cas graves existent et, par ailleurs, la volonté de ceux qui participent activement à la propagation de la cancel culture ne peut pas être ignorée simplement parce qu'elle n'aboutit pas. Il y a une intention.

Si la cancel culture se résumait au seul boycott d'un individu sur la base de ses opinions ou propos, il n'y aurait aucun souci ; chacun est libre de "consommer" comme il l'entend et selon ses propres critères. Mais il existe aussi des situations dans lesquelles le boycott se mue en harcèlement, menaces ou intimidations.
Mais JUSTEMENT on ne sait pas ce qu'elle entend par "cancel culture" elle reste très vague.
Si elle reste vague, il n'y a aucune raison de lui attribuer gratuitement une opinion plutôt qu'une autre. Le procédé s'apparente à une démonstration de pureté militante au prix du travestissement de propos à portée pourtant très générale.
On ne sait pas de quelle affaire elle parle exactement et l'article reste au conditionnel.
Puisqu'on ne sait rien, pourquoi lui prêter un avis plutôt qu'un autre ? La rédactrice aurait tout aussi bien pu écrire : "Si par « cancel culture », la comédienne entend le fait de ne pas menacer de mort et de ne pas harceler qui que ce soit sur les réseaux sociaux pour un simple désaccord politique ou idéologique, on espère également que ces pratiques vont s'arrêter.". Cette hypothèse n'est pas moins probable que celle de l'article.

D'ailleurs, c'eût été l'occasion pour la rédactrice de placer un lien vers cet article dans lequel Madmoizelle dénonçait les dérives de la...cancel culture. La lecture de cet article, à la lumière du présent article sur Jennifer Aniston, donne à sourire.

Paradoxalement, cette fin d'article qui est, au mieux, maladroite et, au pire, malhonnête, donne raison à Jennifer Aniston : quand on voit ce que des journalistes peuvent faire à partir de propos vagues, il faut redoubler d'attention.
 
Dernière édition :

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 225
55 956
6 414
J'attends toujours des exemples de personnes qui auraient vu leur carrière brisée par les méchants "wokistes" pour des simples maladresses de propos (je ne parle pas de comportements criminels ou d'appels à la haine/discrimination).
J'avais oublié mais : Lindsay Ellis, vidéaste essayste que j'adorais, a du quitter youtube après un tweet où elle comparait Raya et le dernier dragon avec Avatar le maitre de l'air. ET je viens hélas de voir qu'elle avait supprimé a vidéo sur le sujet.
Contrapoints a aussi témoigné dans sa vidéo sur la cancel culture qu'elle avait eu bcp de soucis à travailler après une vague de cancellation suite au fait qu'elle avait collaboré avec Buck Angel, homme trans considéré comme transmedicalist par une frange de la communauté trans.

De nouveau, on ne parle pas de personnes comme Weinstein. De personnes ayant un vrai pouvoir.
Mais ces cas existent. Et ça n'aide personne de les mettre sous le tapis
 
M

Membre supprimé 372515

Guest
Si elle reste vague, il n'y a aucune raison de lui attribuer gratuitement une opinion plutôt qu'une autre. Le procédé s'apparente à une démonstration de pureté militante au prix du travestissement de propos à portée pourtant très générale
Bon je vais me répéter mais je parlais de ses propos. Ses déclarations sur la nouvelle génération, sa manière de présenter la cancel culture d'une manière très vague pour en faire un épouvantail etc. Enfin quand on lit l'interview c'est quand même très clair je ne vois pas quoi rajouter de plus ? Et dire gratuitement que je fais preuve de "pureté militante" et que je travertis ses propos là c'est de la pure mauvaise foi.

Puisqu'on ne sait rien, pourquoi lui prêter un avis plutôt qu'un autre ? La rédactrice aurait tout aussi bien pu écrire : "Si par « cancel culture », la comédienne entend le fait de ne pas menacer de mort et de ne pas harceler qui que ce soit sur les réseaux sociaux pour un simple désaccord politique ou idéologique, on espère également que ces pratiques vont s'arrêter.". Cette hypothèse n'est pas moins probable que celle de l'articl
Elle parle d'être mis dans le même sac que Weinstein donc le lien avec les violences sexistes est assez évident... Enfin en toute logique hein... C'est peut être ma "pureté militante" qui m'aveugle ah ah ah..
D'ailleurs, c'eût été l'occasion pour la rédactrice de placer un lien vers cet article dans lequel Madmoizelle dénonçait les dérives de la...cancel culture. La lecture de cet article, à la lumière du présent article sur Jennifer Aniston, donne à sourire.
Oui enfin cet article a été écris en 2020... À cet époque le concept de cancel culture n'avait pas été monté en épingle par l'extrême droite, on ne parlait pas de "wokisme" pour censurer des livres aux USA, les droits des LGBT et d'avorter n'étaient pas autant menacés etc, etc. Remettre un article dans son contexte c'est bien aussi. Le sens du mot n'avait pas été dévoyé comme maintenant pour poser en victime et défendre ceux qui ont des comportements abusifs.

Après j'ai bien dit dans mon premier message qu'il fallait parler au sein des milieux militants des dérives. Et d'ailleurs merci à toi et à @Kettricken pour vos exemples précis, j'irai me renseigner pour les cas que je ne connais pas.

Par contre non, l'agressivité envers la rédac et globalement ceux qui critiquent le propos d'Aniston (genre moi qui me suis prise des procès d'intention dans les dernières pages). Ça fait le jeu de qui en fait ?
 
Dernière modification par un modérateur :
M

Membre supprimé 370517

Guest
J'avais oublié mais : Lindsay Ellis, vidéaste essayste que j'adorais, a du quitter youtube après un tweet où elle comparait Raya et le dernier dragon avec Avatar le maitre de l'air. ET je viens hélas de voir qu'elle avait supprimé a vidéo sur le sujet.
Contrapoints a aussi témoigné dans sa vidéo sur la cancel culture qu'elle avait eu bcp de soucis à travailler après une vague de cancellation suite au fait qu'elle avait collaboré avec Buck Angel, homme trans considéré comme transmedicalist par une frange de la communauté trans.

De nouveau, on ne parle pas de personnes comme Weinstein. De personnes ayant un vrai pouvoir.
Mais ces cas existent. Et ça n'aide personne de les mettre sous le tapis
C'est vrai que ça n'aide personne de les mettre sous le tapis. Encore que j'émets un doute : ces personnes ont une influence potentielle et peuvent diffuser des idées transphobes et anti-avortement par exemple. C'est donc une bonne chose que de nombreuses voix (issues des professions concernées mais aussi des réseaux) s'élèvent pour dire stop et débunker tout ça.
Sans pour autant basculer dans l'incitation à la haine, ce que j'aime avec les réseaux sociaux c'est l'ironie qui contrecarre très efficacement les idées dangereuses. Je trouve formidable le déploiement d'humour qui fiche par terre les idées nauséabondes véhiculées par des politicien.ne.s ou des personnes publiques.
Oui il y a des dérives et comme le dit @Ramelle il faut être vigilant en milieu militant. Mais nous sommes en train de changer d'ère, le mécanisme est lancé... Je pense que l'ironie, le "taekwondo des arguments" mais aussi le boycott peuvent faire la différence pour ne plus laisser passer les choses dangereuses (et somme toute très TRÈS diffusées dans notre société).
Partant de là, pourquoi avoir peur du "wokisme" ou de la "cancel culture" quand ce qui est vraiment effrayant et injuste c'est ce qui est combattu ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes