Commentaires sur Les petits Français ont du mal à lire et ce ne serait pas (seulement) la faute aux écrans

4 Mars 2014
12
53
2 864
Je pense que garder ce genre d'article en ligne est nuisible.
C'est clairement un article court (et peu référencé) sur un sujet complexe, qui aboutit logiquement à des approximations et des raccourcis. Et on peut rapidement constater en lisant les commentaires que ce qui est dit dans l'article est contestable (voire faux) : pouvez-vous citer les sources qui affirment que la méthode globale est celle majoritairement utilisée à l'école depuis les années 70 ?
Sauf que maintenant que c'est publié, ça va rester référencé et que quelqu'un qui lit rapidement l'article va garder l'information en mémoire et la répéter à d'autres personnes...
Vos articles sont lus par des centaines, des milliers de personnes. Vous avez comme devoir de faire vérifier ce que vous écrivez avant de le publier !
 
M

Membre supprimé 366029

Guest
Sauf que maintenant que c'est publié, ça va rester référencé et que quelqu'un qui lit rapidement l'article va garder l'information en mémoire et la répéter à d'autres personnes...
Ca dépend des personnes mais autour de moi, les gens ne considèrent pas Madmoizelle comme une source fiable et s'en moquent pas mal. Garder cet article tel quel est effectivement un tort pour leur crédibilité.
 
5 Août 2021
462
3 806
194
30
@Mlle Cassandre Tu as raison dans les faits: le suivi à la maison joue un rôle déterminant dans la réussite d'un élève.
Ce qui pour moi n'est pas normal. Il y aura toujours des parents qui ne peuvent pas suivre. On condamne certains enfants par avance si on reste sur cette optique. Certains parents sont illettrés. Ils n'ont peut-être même pas les moyens de lire les devoir et encore moins de les faire faire.
Plus les parents qui travaillent beaucoup ou qui ont des horaires atypiques ou d'autres charges (parent malade, eux même malade) et qui peuvent difficilement de permettre d'aller à différentes réunions, sans pour autant négliger leur enfant. C'est pas parce-qu'une enseignante ne voit jamais les parents que les devoirs ne sont pas fait.

Quand je vois le nombre de témoignages de parent qui reprennent tout à la maison, qui apprendre eux-même à lire à leurs enfants, plus le fait que les moitié des élèves n'aient déjà plus le niveau en CM2... Perso, ça m'interroge sur l'intérêt d'aller à l'école. Hormis la socialisation, la garderie pour les parents j'en vois pas d'autre. Parce-que la moitié des enfants ne bénéficie pas d'une instruction qui leur donne un niveau correct de lecture et l'autre moitié est aidé par leur parents.

Pour l'apprentissage de la lecture il faut se rendre compte que pleins de parents (y compris de nombreux enseignants) achètent une méthode syllabique dans le commerce et remplacent les devoirs de la méthode à départ globale par un apprentissage syllabique. Bosher est vendu chaque année à des milliers d'exemplaires et c'est loin d'être la seule méthode sur le marché.
Donc dire que la méthode mixte fonctionne pour les enfants qui sont suivi n'a aucun sens. On ne peut pas vérifier si l'enfant apprend uniquement avec la méthode de l'école ou si les parents utilisent une autre méthode derrière.
Et s'il y a un truc d'un parent évite de faire à tout prix c'est de braquer l'enseignant de son enfant en lui disant que sa méthode est pas terrible et qu'il l'a remplacée.

Et sinon les méthodes dans les écoles sont souvent mixtes: c'est à dire avec départ globale et de la syllabique mal agencée qui arrive après. Et je l'ai constaté de nombreuses fois.
Faire "lire" une phrase du genre "une hirondelle ne fait pas le printemps" au mois de septembre, à un enfant de début CP, bon courage!
L'enfant récite la phrase par cœur est n'arrive pas à lire un seul mot isolé.
J'ai vu des parents s'énerver sur leurs enfants qui n'arrivaient pas à lire alors que c'était normal: on ne leur avait pas appris à lire.
On est supposé aider l'enfant à "reconnaitre" les mots à partir d'indices comme les deux "l" d'hirondelle. Je dis qu'on est "supposé" mais encore faut-il le savoir (la consigne initiale c'est "lire la page 5 du manuel").
Puis ensuite on a des mois de listes de mots clés à apprendre par cœur "le" et "mon" (alors qu'ils sont facilement déchiffrables).
Bref soit les parents qui suivent passe deux heures à expliquer les déchiffrage de "printemps" et "hirondelle" à leur enfant (et rebelote tous les soirs). Soit ils en ont marre et apprennent eux-même à lire à leur enfant, à l'aide d'une autre méthode.
Une méthode à départ globale ce n'est pas anodin. J'ai vu suffisamment d'enfant de CM défricher le début d'un mot puis deviner le reste pour m'en rendre compte. "Marteau" et "martinet" c'est pas la même chose même si ça commence pareil.
Autres erreurs communes: sauter des mots, transformer un mot qu'on ne connais pas en un mot qu'on connais.
Et ça vient bien de la méthode à départ globale: pendant des mois on met un texte sous les yeux de l'enfant en lui demandant de deviner les mots en se basant sur des indices (ce mot commence par la même lettre que/ ça parle de, au hasard cuisine, donc ça pourrait être le mot gâteau). Dès le début on fait croire à l'enfant qu'il n'y a pas de sens de lecture, qu'on ne doit pas lire tous les mots et que la lecture c'est de la déduction. Certains enfants continuent d'appliquer ces principes des années après et s'ils ont un mauvais niveau de lecture c'est surtout qu'ils ont eu un mauvais apprentissage.
 
Dernière édition :

Clematis

Ne pas citer.
3 Avril 2016
313
14 831
2 554
@Bloem
Ça fait 7 ans que je suis prof des écoles, je n’ai jamais vu de collègue de CP utiliser la méthode globale. Iels faisaient tous à peu près de la même façon, une approche par son, un puis deux par semaine et l’apprentissage en parallèle par cœur de quelques mots outils (en gros, les déterminants, quelques prépositions, pronoms personnels) pour pouvoir lire des phrases qui ont un sens (sinon, si vous n’avez pas encore vu le son è, aucune phrase ne doit comporter les mots « elle » ou « des », ce qui n’est pas pratique).
Et pourtant j’ai eu leurs élèves les années suivantes et ils faisaient exactement les mêmes erreurs. Deviner la suite d’un mot et se tromper, c’est typique d’un élève en difficulté (ca peut être temporaire) d’apprentissage de la lecture. C’est long pour ellui de déchiffrer donc iel tente en ayant déchiffré que le début. C’est logique comme façon de faire.
D’ailleurs un lecteur expert ne déchiffre pas. On reconnaît tous les mots en un coup d’œil, parce que déchiffrer et assembler les lettres pour faire des sons combinés, c’est long et ça freine la compréhension. Même avec une méthode syllabique (qui est la méthode la plus répandue), le but c’est que les élèves finissent par apprendre les mots par cœur à force des les rencontrer.
Et parfois c’est long, parfois ça marche pas du premier coup, parfois ils pensent avoir reconnu le mot alors que non. Souvent ça se règle en continuant de lire et de rencontrer les mots,( en dehors d’une dyslexie qui peut entraver la lecture syllabique, ou globale ou les deux).
 
5 Août 2021
462
3 806
194
30
@Clematis Merci pour ta réponse.

Perso l'application de la méthode mixte, donc à départ globale, je l'ai constaté. Lorsqu'on met un texte sous les yeux de l'enfant en lui demandant de "lire" grâce à des indices c'est une méthode globale.

Déjà c'est la méthode qui était appliquée lorsque j'étais en CP. Un texte au tableau sur lequel on passait une éternité à regarder les mots (tel mot commence par... qu'est-ce que ça peut-être? Ce mot là on l'a vu dans le texte précédant qu'est-ce que c'est?). A la fin les mots avait été deviné dans un désordre complet, il y avait des lettres soulignées, un travail sur la "silhouette" du mot etc...
On travaillait tellement de temps sur un texte qu'on finissait par le connaître par cœur. On finissait la séance par la lecture récitation du texte. Au soir, on pouvait le réciter à la maison sans ouvrir le cahier.
J'ai retrouvé ce même genre d'approche avec d'autres enfants dans leurs devoirs.

Donc ok la méthode globale n'a jamais été utilisée complètement, ou alors de manière sporadique, mais la mixte à départ globale a été utilisée de manière massive et est encore utilisée aujourd'hui.
Maintenant ta collègue utilise peut-être une méthode à départ alphabétique. Aujourd'hui c'est possible. Il y a quelques années si un professeur utilisait une méthode syllabique il se faisait descendre lors de son inspection (voir témoignages de ces enseignant(e)s).


Un lecteur expert ne "reconnait" pas les mots comme des images. Le cerveau analyse chaque mot, plusieurs mots simultanément, et de manière analytique.
Ça fait des années que cette théorie de l’accès au sens par la "reconnaissance" du mot a été prouvée incorrecte.

Nous savons désormais que le cerveau est dans l’incapacité d’assimiler les mots aux images. L’accès direct au sens n’existe pas plus chez le lecteur confirmé que chez le débutant. L’image est traitée par l’hémisphère droit de manière analogique alors que les mots, comme des idéogrammes, sont pris en charge par l’hémisphère gauche, qui opère par une succession d’analyses et de synthèses. Quelle que soit la méthode proposée, le cerveau doit impérativement connaître le code de correspondance entre les sons et les graphismes qui les représentent pour accéder au sens de l’écrit. On conçoit sans peine qu’il est plus simple d’assimiler le code quand on en fournit les éléments de base et les règles de combinaisons à l’élève que lorsqu’il lui faut les découvrir tout seul, avec tous les risques d’erreurs que cet exercice complexe génère. En effet, les enfants victimes de discrimination des sons, de reconnaissance ou d’orientation des formes commettront de nombreuses confusions qui les priveront de l’accès au sens du texte et du plaisir de lire. Ils entreront alors dans la spirale de l’échec avec son cortège de perturbations qui vont des dysorthographies aux anomalies de comportement. Affirmer que les méthodes mixtes présentent moins de danger que les méthodes globales, est une grossière erreur car, les graphèmes isolés étant mêlés à des graphèmes inconnus, les risques de confusions sont identiques à ceux des pédagogies globales pour les enfants qui présentent les anomalies citées précédemment.

Donc non le but de la méthode syllabique n'est pas que les enfants reconnaissent les mots à force de les lire. Le but c'est d'amener l'enfant à un déchiffrage qui soit rapide et efficace et qui lui permette de commencer à lire.
La "recherche d'indice" et le déchiffrage partiel du mot c'est justement ce qui donne de mauvaises habitude de lecture aux enfants. On ne les habitue pas à lire un texte de gauche à droite et de haut en bas sans faire omissions. Au contraire, ça part dans tous les sens.

Il faudrait arrêter d'induire les enfants en erreur en leur disant qu'il doivent essayer de "reconnaitre" le mot. C'est source d'erreur et ça leur fait croire qu'ils ne doivent pas déchiffrer de manière systématique.
Sinon, devant chaque mot du texte, l'enfant ne sait pas s'il doit déchiffrer, totalement ou partiellement, regarder la silhouette du mot, "reconnaitre" sans déchiffrer. Il sait pas s'il doit lire un texte du début à la fin ou partir à la pêche aux indices. Le déchiffrage n'est jamais pratiqué correctement et reste laborieux.
L'enfant est placé dans une position d'insécurité face à un texte. Et cela de manière totalement injustifiée. C'est pas comme si un lecteur expert se posait la question de savoir comment il va lire un mot. Il utilise toujours le même processus automatisé dont il ne se rend plus compte et qui se base sur l'analyse des mots.

On fois qu'on lit, la pratique permet de rendre le déchiffrage plus rapide jusqu'à devenir inconscient. Le déchiffrage devient simultané: le cerveau ne déchiffre plus syllabe par syllabe mais déchiffre plusieurs syllabes à la foi. Mais c'est pas parce-qu'on ne se rend plus compte qu'on déchiffre qu'on ne le fait plus. Si on regarde au niveau du cerveau c'est toujours la même zone qui est activée, que ce soit pour l'élève qui déchiffre ou le lecteur expert.

Ça fait sans doute donneuse de leçon mais j'ai vu tellement de dégât suite à cette méthode. C'est dans certains cas extrêmement difficile à rattraper. Surtout si l'enfant n'aime pas "lire" (ce qu'on lui a fait croire être de la lecture) et se trouve nul.

Il serait grand temps d'enterrer les méthodes mixtes et globales, et les théories fumeuses qui les accompagnent.

 
Dernière édition :
17 Décembre 2021
318
4 564
204
J'ai pas trop le temps de commenter, mais je conseille grandement les travaux de la sociologue Sandrine Garcia sur l'impact des méthodes de lecture sur l'apprentissage des élèves de classe populaire pour celles que ça intéresse.
 

Clematis

Ne pas citer.
3 Avril 2016
313
14 831
2 554
@Morgana Talbot
Pour quel âge ? Pendant le confinement certaines familles ont bien accroché avec Lalilo. C’est sur internet, plutôt vidéo ludique du coup.
Pour les lectures, sans savoir l’âge c’est plus compliqué de te conseiller.
 
M

Membre supprimé 360500

Guest
@Chloe Genovesi Fluitman

Dans le chapô je lis : "53,4 % des élèves de CM2 n’auraient pas le niveau de lecture attendu", et plus bas "seuls 53,4 % des élèves de CM2 auraient le niveau de lecture requis pour entrer en sixième".
C'est deux informations sont incompatibles, et juste avec l'article je ne sais pas laquelle est vraie
 
30 Septembre 2019
596
2 025
544
27
pour ceux qui disent que normalement les parents ne devrais pas assurer la scolarité;l'école c'est entre 20 et 30 élèves voir plus pour un prof donc même pour des bon élèves oui parfois l'école ne suffit pas et le parent doit suivre derrière..ça a été mon cas car je ne savais toujours pas lire l'heure a 11ans,ma mère a du s'en charger..et pour les devoir j'ai été suivis jusqu'en 5ème.l'école en soi c'est super pour rebondir sur les propos de la mad qui questionnais son utilité (avant les enfants ne recevait pas d'instruction surtout dans les classe populaire)mais c'est juste que nos enseignant manque de formation,de reconnaissance et de moyen pour exercer au mieux leur mission.
(je suis une instit sur tik tok en poste de remplaçement car c'est sa 1ère année en tant qu'instit..et bien l'éduc nat crée littéralement les condition pour les burn out et abandon de métier)mais ça c'est un autre sujet
 
6 Avril 2020
201
1 036
304
Pardon, mais pour les devoirs de max 30 minutes le soir, pourquoi ne pas faire une demie heure d'étude pour tous les élèves le soir avec un ou plusieurs surveillants ? Ça ne me paraît pas un effort monstre dans une école primaire et un collège (au lycée, on est autonome). De plus, les élèves sont vraiment tranquilles le soir quand ils rentrent chez eux. Autre option : une étude plus longue 2 ou 3 fois par semaine, où les élèves se débarrassent en avance des devoirs pour le reste de la semaine / début de la suivante.
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : jjulie et KtyKonéko

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes