Commentaires sur Sur M6, un débat sur la transidentité inquiète les associations

18 Janvier 2012
4 292
27 093
5 744
Le reportage en soi n'a pas l'air troooop problématique (je n'ai vu que la bande-annonce) mais mettre un jeune trans face à 2 personnes transphobes, en terme d'égalité du débat, ça présage vraiment du pire. Tous les activités trans que je suis sur Instagram appellent à boycotter la soirée.
 

Horion

Mec trans Il/Lui - pas de citation
18 Janvier 2016
1 193
14 355
3 154
De ce que j'ai lu, ce qui est problématique dans le reportage c'est la pression qui a été mis sur les participants pour dire son deadname, des infos perso, instrumentaliser la réaction des proches, etc. Bref pour faire du sensationnel. Pourtant arte a déjà fait des reportages sur la transidentité qui sont pas si mal (après on trouve toujours à redire certes).

Le soucis que je vois dans les docu comme M6 c'est qu'ils cherchent vraiment à créer une storytelling dramatique pour attirer le spectateur. Et surfer sur la vague vu qu'on parle beaucoup de transidentité en ce moment avec pas mal de désinformation. Or il faut comprendre que pour nous, personnes trans, la majorité de la population française ne connaît rien sur le sujet. Ces reportages c'est la vitrine qu'ils auront de nous. Et il y a une forme de déshumanisation aussi dedans que j'ai pas retrouvé que les docus arte. Nous ne sommes pas des histoires mais bien des personnes qui luttent pour que le peu de droit qu'on a obtenu ne nous file pas entre les doigts :/

Le reportage était dispo en avant première sur Salto et honnêtement j'ai même pas pu en regarder quelques minutes.

@Maëlle Le Corre un grand merci d'y avoir mis le communiqué de Fransgenre :) j'aime vraiment beaucoup ton engagement et ton travail que je suis aussi sur Twitter et ça fait plaisir de voir des journalistes engagés pour nos causes.

En attendant j'envoie beaucoup de soutiens à toutes les autres personnes trans du forum. Perso je vais me couper un peu des réseaux durant quelques jours parce que le militantisme a déjà été rude depuis juin et les attaques incessantes de Marguerite Stern et Dora Moutot à notre encontre depuis. Meme si ça va me demanger de passer par la. En espérant que ça n'est pas des conséquences dramatiques pour nous dans les mois à venir (déjà que les attaques transphobes ont augmenté en France).
 

Horion

Mec trans Il/Lui - pas de citation
18 Janvier 2016
1 193
14 355
3 154
Double poste pour partager le témoignage de la fille d'une des invités du débat, qui témoigne de la maltraitance de sa mère, de mensonges dit sur le plateau, de la transphobie de Karine le Marchand, etc.
Ça vous montre un peu de quoi sont capables ces gens là.


De plus la mère fait partie du collectif Ypomoni, un collectif transphobe qui promeut les thérapies de conversions à la maison. Qui ce sont infiltrés dans nos assos (elle a dit avoir eu accès à notre carte de professionnels de santé transfriendly, en sachant que certains de ces médecins sont attaqués par la suite par la cpam and co et arrêtent leur activité pour avoir la paix, laissant ainsi un plus grand vide medical pour les personnes trans). Je les ai aussi vu à l'œuvre dans des groupes de parents venant chercher des conseils afin d'aider leur enfant pour les encourager à ne pas accepter la transidentité de leur enfant. C'est criminel !

Je sais que des debunks des débats seront fait dans les prochains jours (sur les chiffres avancées notamment par la nana du podcast transphobe). Je les posterais par ici.
 
29 Août 2019
341
3 239
494
40
J'avais trouvé le docu sur Netflix intéressant et j'y ai appris des choses.
L'idée d'un docu sur une chaine comme M6 qui s'adresse à un autre public est une bonne idée pour éduquer un peu les gens mais c'est dommage je trouve de caler un débat derrière. Si les transphobes prennent le dessus pendant le débat (de façon illusoire évidemment, mais dans les débats c'est celui qui a la plus grande gu*eul* qui gagne malheureusement...) ça risque d'annuler les effets positifs éventuels du docu s'il est bien

Donc une démarche qui ne semble pas faite pour aider ou informer mais uniquement pour l'audimat avec du sensationnel.
Je suis désolée pour les personnes trans qui risquent d'être blessées par cette démarche : je n'ai aucune idée de ce qu'elle vivent au quotidien, mais j'imagine bien que ça n'aide pas si on donne en plus une tribune aux gens transphobes
 
M

Membre supprimé 364791

Guest
J'ai trouvé que le "débat" avait été gagné par le psychanalyste et le jeune homme. Très largement.
J'ai bien aimé que le psy s'énerve. Au moins une personne qui réagit.

La mère et la féministe sont très violentes et negativantes. Ça m'a surprise qu'elles soient transphobes.

Je pensais tomber sur des féministes qui demandaient à ce qu'on prenne en compte le temps long justement (pour celles qui n'ont pas vu le docu, c'est d'écouter le jeune le temps qu'il faut, avec une prise en charge adaptée, et de ne pas l'hormoner/opérer chirurgicalement en deux séances sur simple demande).

Là, elles veulent juste que les personnes trans disparaissent et qu'il n'y ait aucune transition possible :goth:
 

Horion

Mec trans Il/Lui - pas de citation
18 Janvier 2016
1 193
14 355
3 154
@Léonne.

En fait je comprends que vous les personnes cis ça vous inquiètent tout cela, au niveau médical. Mais si vous avez écoutez le psy, c'est vital. Pour certains ados ça l'est aussi.
Bien sur la majorité attendront d'être majeur pour débuter une transition médicale (et d'ailleurs il y a pleins de personnes trans qui ne font pas de transitions médicales).
Mais pour certains enfants c'est une question de survie d'être mis sous bloqueur de puberté notamment. C'est déjà encadré. Nous n'avons pas besoin de féministe cis pour émettre un avis sur cela. Elles ne sont pas concernées. Nous oui. (Désolé c'est vraiment pas agressif comme poste, j'essaye de faire comprendre que les questions autours de nos transitions nous regardent nous et les médecins qui nous encadrent parce que pour des personnes cis c'est difficilement compréhensible vu que vous ne vivez pas la dysphorie, etc).

Ces personnes là font partie de collectif (Ypomoni) qui sont sous le radar des derives sectaires pour promotion notamment des thérapies de conversions, maltraitance d'enfant, etc.
Elles ont tellement agité des warning que la plupart des personnes non informées pensent que nous avons juste à nous pointer chez un endocrinologue pour avoir accès à une transition médicale. Elles l'ont d'ailleurs redit dans le "debat".
Or pour les mineurs ce n'est pas le cas. C'est déjà très encadré.
Pour les adultes il est vrai qu'en parcours privé cela peut-etre plus rapide mais les médecins nous demandent quand même une attestation d'un psychiatre. Pourquoi c'est parfois donner en un ou deux rendez-vous ? Parce que l'attestation n'est pas la pour dire que nous avons une dysphorie qui nécessite une transition. Elle est seulement la pour dire que nous avons notre consentement éclairé afin de prendre nos propres décisions sur nos corps (après tout on demande pas d'attestation psy pour de la chirurgie esthétique).
Et comme l'a dit le psychiatre ce n'est même plus obligatoire depuis 2016. Juste la plupart la demande pour se protéger au cas où des parents (de majeurs) les attaquent (c'est déjà arrivé).

J'aimerais vraiment que les personnes comprennent que nos parcours médicaux ne vous concernent pas. Qu'il n'y a pas à avoir d'avis là dessus (surtout en tant qu'adulte). On ne demande pas de voir un psy pour se faire stériliser (même si c'est le parcours du combattant, pour avoir nos hormones c'est un peu pareil, la majorité des endocrinologues ne prennent pas en charge les personnes trans).
Après poser des questions sur nos parcours ça je peux comprendre (quelle hormone, quelle chirurgie, comment ça fonctionne, ce qui est possible de faire). C'est très infantilisant quand des gens viennent nous dire (aux adultes) "mais t'es sur ? Et si tu te trompes ?" Au pire je suis majeur et vaccine donc ça me regarde.

Pour les enfants je le redis mais les parcours sont déjà très balisés (D'ailleurs j'ai une formation samedi avec des équipes médicales car je fais parti d'une asso et je suis infirmier, je vous ferais un retour si ça vous intéresse). Les nanas comme sur le débat font de la désinformation pour faire peur. D'ailleurs fallait voir la tête du psychiatre quand elles essayaient de lui apprendre son travail (20 ans qu'il suit des personnes trans). Il a même expliqué "l'explosion de cas" parce qu'on en parle c'est tout.

Et je voulais finir par une réflexion. Mais si le titre avait été "enfant homosexuels, que faire ?" "Enfant noir, que faire ?" "Enfant handicapés, que faire ?" Est-ce que ça aurait pas plus choqué ? Ba pour nous c'est pareil.
Que faire ? Les aimer, les soutenir, les écouter et les accompagner c'est tout.
 
M

Membre supprimé 364791

Guest
@Léonne.

En fait je comprends que vous les personnes cis ça vous inquiètent tout cela, au niveau médical. Mais si vous avez écoutez le psy, c'est vital. Pour certains ados ça l'est aussi.
Bien sur la majorité attendront d'être majeur pour débuter une transition médicale (et d'ailleurs il y a pleins de personnes trans qui ne font pas de transitions médicales).
Mais pour certains enfants c'est une question de survie d'être mis sous bloqueur de puberté notamment. C'est déjà encadré. Nous n'avons pas besoin de féministe cis pour émettre un avis sur cela. Elles ne sont pas concernées. Nous oui. (Désolé c'est vraiment pas agressif comme poste, j'essaye de faire comprendre que les questions autours de nos transitions nous regardent nous et les médecins qui nous encadrent parce que pour des personnes cis c'est difficilement compréhensible vu que vous ne vivez pas la dysphorie, etc).

Ces personnes là font partie de collectif (Ypomoni) qui sont sous le radar des derives sectaires pour promotion notamment des thérapies de conversions, maltraitance d'enfant, etc.
Elles ont tellement agité des warning que la plupart des personnes non informées pensent que nous avons juste à nous pointer chez un endocrinologue pour avoir accès à une transition médicale. Elles l'ont d'ailleurs redit dans le "debat".
Or pour les mineurs ce n'est pas le cas. C'est déjà très encadré.
Pour les adultes il est vrai qu'en parcours privé cela peut-etre plus rapide mais les médecins nous demandent quand même une attestation d'un psychiatre. Pourquoi c'est parfois donner en un ou deux rendez-vous ? Parce que l'attestation n'est pas la pour dire que nous avons une dysphorie qui nécessite une transition. Elle est seulement la pour dire que nous avons notre consentement éclairé afin de prendre nos propres décisions sur nos corps (après tout on demande pas d'attestation psy pour de la chirurgie esthétique).
Et comme l'a dit le psychiatre ce n'est même plus obligatoire depuis 2016. Juste la plupart la demande pour se protéger au cas où des parents (de majeurs) les attaquent (c'est déjà arrivé).

J'aimerais vraiment que les personnes comprennent que nos parcours médicaux ne vous concernent pas. Qu'il n'y a pas à avoir d'avis là dessus (surtout en tant qu'adulte). On ne demande pas de voir un psy pour se faire stériliser (même si c'est le parcours du combattant, pour avoir nos hormones c'est un peu pareil, la majorité des endocrinologues ne prennent pas en charge les personnes trans).
Après poser des questions sur nos parcours ça je peux comprendre (quelle hormone, quelle chirurgie, comment ça fonctionne, ce qui est possible de faire). C'est très infantilisant quand des gens viennent nous dire (aux adultes) "mais t'es sur ? Et si tu te trompes ?" Au pire je suis majeur et vaccine donc ça me regarde.

Pour les enfants je le redis mais les parcours sont déjà très balisés (D'ailleurs j'ai une formation samedi avec des équipes médicales car je fais parti d'une asso et je suis infirmier, je vous ferais un retour si ça vous intéresse). Les nanas comme sur le débat font de la désinformation pour faire peur. D'ailleurs fallait voir la tête du psychiatre quand elles essayaient de lui apprendre son travail (20 ans qu'il suit des personnes trans). Il a même expliqué "l'explosion de cas" parce qu'on en parle c'est tout.

Et je voulais finir par une réflexion. Mais si le titre avait été "enfant homosexuels, que faire ?" "Enfant noir, que faire ?" "Enfant handicapés, que faire ?" Est-ce que ça aurait pas plus choqué ? Ba pour nous c'est pareil.
Que faire ? Les aimer, les soutenir, les écouter et les accompagner c'est tout.
Je ne comprends pas pourquoi tu me mentionnés, je suis d'accord avec toi et n'ai rien dit (je crois) qui laisse penser le contraire.
La seule erreur factuelle est que le psychanalyste est aussi psychiatre, ce que je n'ai pas précisé.

J'avoue, je prends mal le rappel alors que bah... je suis d'accord avec toi et je n'ai rien dit dans un autre sens.

Édit: je préférerais qu'on ne présumé pas de mon genre :fleur:

Édit 2: je n'ai pas entendu dans le docu parler d'ypomoni. Ou je ne l'ai pas entendu :dunno:

Quand je dis que je m'attendais à tomber sur des féministes blabla, ce n'est pas que je légitime leur avis mais que c'est un débat. Partant de là, c'était sûr que ça viendrait sur le tapis. J'ai vraiment été surprise que ça aille direct au niveau "les trans n'ont pas le droit d'être trans", si c'est plus clair comme ça.
 
Dernière modification par un modérateur :
  • Big up !
Réactions : Horion
29 Août 2019
341
3 239
494
40
Edit : j'ai corrigé dsl je n'avais pas vu le 'pas de citation'
je remets le même sans la citation du coup :

"Pour les enfants je le redis mais les parcours sont déjà très balisés (D'ailleurs j'ai une formation samedi avec des équipes médicales car je fais parti d'une asso et je suis infirmier, je vous ferais un retour si ça vous intéresse)."
-->
D'abord merci de prendre le temps de donner des explications, rien ne t'y oblige et j'imagine que ce n'est pas la première fois.

Je te remercie et je suis en effet très intéressée par ton retour sur ce sujet.

Je suis maman d'une petite fille de 5 ans, actuellement elle ne donne pas de signe (ou je n'en ai pas vu) de s'identifier autrement qu'en tant que fille, mais je m'intéresse à ce sujet au cas où un jour il en serait autrement, évidemment dans le but de l'accompagner correctement quoi qu'il arrive.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes