Commentaires sur Un médecin a la pire des réactions face à une patiente venue pour une ligature des trompes

20 Octobre 2017
1 952
34 312
1 664
Malheureusement, les gens qui sont sûrs payent pour cette poignée d'indécis et les médecins ont peur des procès qu'ils sont sûrs de perdre (dixit un médecin avec qui je bosse).
Ca c'est l'explication officielle, mais si tu signes une décharge avant l'opération, juridiquement tu ne peux pas te retourner contre le médecin qui t'a opéré. Donc c'est une fausse excuse. Je pense que l'explication officieuse, elle réside dans le vieux fond de misogynie de ces mecs qui se croient au-dessus de tout, et surtout du corps des femmes. Et aussi du côté très nataliste de notre bonne vieille société.

Avant de lire l'article, je croyais que la femme en question n'avait pas d'enfants, mais là c'est encore "pire" puisqu'elle en a déjà 2. Ca fait vraiment : t'es juste un utérus, tu ne sers qu'à procréer, et ton autonomie de décision on s'en tape. A côté de ça, on va beaucoup moins faire ch*** les mecs qui viennent pour une vasectomie, parce qu'eux ont le droit de faire autre chose que se reproduire. (ça pourrait d'ailleurs être une solution pour la femme qui témoigne, que son conjoint se fasse vasectomiser ? :hesite: au moins ce ne serait pas elle qui se taperait les suites post-opératoires et les potentiels effets secondaires (rire jaune:troll:)

@RaccoonJesus Moi aussi je me demande pourquoi ne balance pas le nom. Au bout d'un moment ça va bien de rester correctes et silencieuses (et je dis ça de manière globale, pas du tout contre cette personne que je soutiens à 100% !), si on veut que ça pète il faut dénoncer tous ces connards et les empêcher de continuer à sévir. Quant au risque de diffamation, il peut être contré en apportant la preuve qu'on est de bonne foi et/ou qu'on dit vrai.

A minima, il faudrait une plainte à l'Ordre des médecins, mais vu que c'est un énorme boys club, pas sûre que ça serve à grand chose...
 
12 Octobre 2014
2 337
11 977
3 164
A côté de ça, on va beaucoup moins faire ch*** les mecs qui viennent pour une vasectomie, parce qu'eux ont le droit de faire autre chose que se reproduire.
Apparemment les hommes aussi ont pas mal de problèmes de ce côté. Il semblerait qu'il y ait encore pas mal de docteurs qui considèrent que c'est une forme de mutilation, sans parler également du caractère définitif (la réversibilité étant extrêmement hasardeuse). On embête moins les hommes sur ça, mais ils sont loin d'être à l'abri, à tel point que j'en connais qui ont été obligés d'aller à l'étranger (Angleterre, Inde) car personne ne les écoutait en France.
 
19 Novembre 2014
1 622
9 045
2 664
34
Paris
Stérilisée depuis 4 ans, et encore hier chez une généraliste (que je consultais pour un soucis gynéco faute de pouvoir avec un rdv rapide avec un spécialiste)... Viens la question de la contraception et des rapports à risque, puisqu'il s'agit d'un pb de saignement la grossesse doit être écartée c'est normal.

"Pas de rapport à risque ni de contraception, je suis ligaturée de toute façon."

(Sursaut choqué...)
- Vous avez quel âge ??

"34 ans."
- Et ils ont accepté si jeune ?! Mais pourquoi ?! Vous avez combien d'enfants ?!

=> Notez qu'à aucun moment elle ne s'interroge sur le fait que ça puisse être pour raison médicale :)

"Aucun."
- Mais pourquoi ils ont accepté ??! Si jeune ? (vraiment outrée)

J'ai répondu un peu sèchement :
"Alors même plus jeune que ça puisque j'avais 30 ans. La chirurgienne a accepté parce qu'elle a considéré que j'étais une personne adulte et responsable en ce qui concerne mon corps."

Bon la dr s'est repris et s'est expliquée en reprenant du professionnalisme "non mais c'est vrai que d'habitude ils refusent, par rapport au droit de regret (c'est quoi ça encore mdr)".

Je lui ai rappelé qu'on a quand même 4 mois de délais de réflexion, 2 rendez-vous préparatoire pour poser toutes les questions nécessaires, et des formulaires de consentement à signer...

A l'inverse, le gynéco que j'ai retrouvé suite à mon déménagement, j'avais quelques a priori... C'est con je sais bien, mais nom à consonance maghrébine, pas mal de femmes voilées dans la salle d'attente, j'avais peur de non seulement me heurter à ses convictions de médecins, mais aussi à des convictions plus personnelles (ça avait été le cas avec mon rdv anesthésie pré opératoire, où j'avais eu le droit à des trucs genre "bon ce n'est pas à moi de vous dire ça, mais vous savez on née dans un corps qui a un but..." :stare:).

Ben pas du tout ! Super pro, super bienveillant "ah oui telle chirurgienne j'ai eu l'occasion de travailler avec, quelle femme incroyable !".
Donc quand même, petits à petits...
 
5 Janvier 2015
18
83
2 164
Lyon
Je crois que je suis la seule mais... Je ne suis pas choquée de ce que dit ce médecin. Oui c'est horrible d'imaginer la mort de ses enfants et de son mari, mais justement : l'éternelle optimiste que je suis ne penserai JAMAIS à ce cas de figure, et pourtant si ça arrive je ferais quoi ?! Alors il l'a peut-être extrêmement mal dit, sans aucun tact, mais au fond...

Aussi, il demande si son mari ne voudrait pas plutôt faire une vasectomie et je trouve ça pragmatique : la vasectomie ce n'est pas grand-chose, la ligature des trompes c'est anesthésie générale et c'est lourd. Pourquoi ce serait à elle de ligaturer si, conjointement, elle et son mari veulent rester ensemble et ne plus avoir d'enfants ?

Bref j'ai plus l'impression que c'est un médecin très "cash" qu'un misogyne
 
M

Membre supprimé 362279

Guest
Je crois que je suis la seule mais... Je ne suis pas choquée de ce que dit ce médecin. Oui c'est horrible d'imaginer la mort de ses enfants et de son mari, mais justement : l'éternelle optimiste que je suis ne penserai JAMAIS à ce cas de figure, et pourtant si ça arrive je ferais quoi ?! Alors il l'a peut-être extrêmement mal dit, sans aucun tact, mais au fond...

Aussi, il demande si son mari ne voudrait pas plutôt faire une vasectomie et je trouve ça pragmatique : la vasectomie ce n'est pas grand-chose, la ligature des trompes c'est anesthésie générale et c'est lourd. Pourquoi ce serait à elle de ligaturer si, conjointement, elle et son mari veulent rester ensemble et ne plus avoir d'enfants ?

Bref j'ai plus l'impression que c'est un médecin très "cash" qu'un misogyne
Si jamais le mari et les enfants meurent, la femme pourrait deja être ménopausée, donc elle ne pourrais plus avoir d'enfants de toute façon, et un enfant perdu ne se remplace jamais ! si mon conjoint meurt avant moi, je ne suis pas sure de vouloir refaire ma vie avec quelqu'un d'autre, il y a des couples qui s'aiment tellement fort et ce même après la mort (mariage posthume)
 
22 Juin 2018
215
1 673
824
38
Ca c'est l'explication officielle, mais si tu signes une décharge avant l'opération, juridiquement tu ne peux pas te retourner contre le médecin qui t'a opéré. Donc c'est une fausse excuse. Je pense que l'explication officieuse, elle réside dans le vieux fond de misogynie de ces mecs qui se croient au-dessus de tout, et surtout du corps des femmes. Et aussi du côté très nataliste de notre bonne vieille société.
Je me doute que pour certains médecins c'est une fausse excuse mais pas pour tous. Le médecin qui m'a fait cette réflexion, d'une part, ne fait que des vasectomies (pas de misogynie ici donc) et d'autres part... ben il en fait des vasectomies. Et il les fait sans problèmes. Il est toutefois pas serein sur le fait qu'un patient vienne pas un jour lui coller un procès au cul pour manque d'information parce que le consentement signé ne les protège pas tant que ça si ça en arrive devant un tribunal.

Aussi, il demande si son mari ne voudrait pas plutôt faire une vasectomie et je trouve ça pragmatique : la vasectomie ce n'est pas grand-chose, la ligature des trompes c'est anesthésie générale et c'est lourd. Pourquoi ce serait à elle de ligaturer si, conjointement, elle et son mari veulent rester ensemble et ne plus avoir d'enfants ?
C'est une idée fausse que la vasectomie serait "plus simple" qu'une salpingectomie bilatérale.
Les 2 opérations se font maintenant en ambulatoire (quand je l'ai fait, je suis restée une nuit après l'opération) et sous anesthésie générale. La vasectomie peut se faire en locale mais c'est quasi jamais utilisé parce que moins de risque que le patient bouge donc moins de risque d'erreur/problème.

Par contre, les suites opératoires sont quand même en faveur de la salpingectomie. Comme je l'ai dit, je n'ai pas une semaine sans qu'un patient vienne ou demande une vasectomie. J'ai pas non plus une semaine sans qu'un patient appelle parce qu'il a une complication de sa vasectomie. Au point où je crains vraiment de plus en plus que mon compagnon ai pris une mauvaise décision en commençant les démarches (en grande partie pour moi, on va pas se le cacher).

Maintenant, personnellement, je considère que c'est la personne qui est sure de ne pas vouloir d'enfant (maintenant/plus tard/jamais) qui doit gérer sa/la contraception (en fonction des options qui peuvent lui être proposé). Donc dans un couple (comme le mien par ex) où les 2 ne veulent jamais d'enfant, ben les 2 passent sur la table (ou s'appliquent à prendre la contraception qu'il veut/peut/faut).
 

Ariel du Pays Imaginaire

I'm like you, Tom. I'm different.
27 Avril 2021
260
2 225
204
RP
@Mario4 : si ça avait été un "simple" manque de tact (ce qui déjà n'est pas très professionnel pour aborder ce genre de sujets mais bon...) il lui aurait posé la question. Et écouté sa réponse. Là il ne lui a rien demandé, d'après le témoignage il lui a asséné quelle serait se réaction à elle dans l'éventualité d'un événement aussi dramatique que perdre son mari et ses enfants. C'est extrêmement violent et aussi très infantilisant et sexiste de faire comme s'il savait mieux qu'elle comment elle réagirait! Et comme si elle était trop bête pour s'être posé les questions avant de décider de faire une opération définitive. Je maintiens que c'est une attitude de connard.

Le fait que la vasectomie soit plus sécure je peux comprendre dans le sens où il me semble qu'il y a toujours stockage de spermatozoïdes avant donc en cas de regrets il reste une chance de refaire un enfant.
Mais justement la témoignante s'est peut-être dit que si elle "refaisait sa vie" (en cas de décès ou plus simplement de divorce) elle voulait être sûre de ne pas retomber enceinte. Le médecin ne sait rien de sa vie, c'est possible aussi qu'elle ait des relation sexuelles avec d'autres hommes (polyamour, couple ouvert ou autre) et qu'elle ne veuille pas risquer de grossesse en cas de rupture de préservatif. Et puis il y a le risque de viol qui pèse malheureusement sur toutes les femmes... Bref ça peut-être totalement justifié et très réfléchi de préférer se faire une ligature des trompes plutôt que demander une vasectomie à son partenaire. Les 2 n'étant pas incompatibles d'ailleurs. Et c'est vraiment totalement machiste et stupide de juger que la patiente n'a pas réfléchi à tout ça sans lui poser la moindre question et sans rien savoir de sa vie. Quelle condescendance...

Par contre je pense que c'est mieux de ne pas donner le nom. Il y a un risque d'attaque pour diffamation et si la témoignante est anonyme, madz serait bien dans la merde puisque ne peut certifier la véracité du témoignage.
A l'inverse si certain-es ont des noms de professionnel-les qui font ce genre d'opération et sont bienveillant-es ce serait beaucoup plus intéressants de les donner!
 
19 Novembre 2014
1 622
9 045
2 664
34
Paris
l'éternelle optimiste que je suis ne penserai JAMAIS à ce cas de figure, et pourtant si ça arrive je ferais quoi ?!

Quand on considère sérieusement les risques d'une anesthésie générale et une opération plutôt que le risque d'avoir des enfants, c'est qu'on est profondément convaincu qu'AUCUNE situation ne pourrait JAMAIS nous faire vouloir porter un enfant.

On aurait la planète à repeupler que ce serait pareil.

Pourquoi ce serait à elle de ligaturer si, conjointement, elle et son mari veulent rester ensemble et ne plus avoir d'enfants ?

C'est une conviction profonde et personnelle, qui n'est pas transmissible à son conjoint.
Une stérilisation c'est une décision que l'on prend pour la vie, on ne peut pas se passer le plat "oh toi vas y c'est quand même plus simple".

Je dis ça sans condescendance, je pense juste que c'est difficile de s'imaginer à quel point ça vient des tripes quand on prend cette décision. Je pense (grosse supposition) que c'est assez similaire au choix d'entamer une transition vers un autre genre. Oui ça va être pénible (pas dans la même proportion, je ne compare pas), oui ça comporte des risques (idem), mais ça doit être fait car l'autre alternative est insupportable.

D'où la violence ressentie quand on est considéré.e avec condescendance, infantilisé.e, voire carrément rabaissé.e.

Je pense aussi que les femmes sont plus facilement intimement convaincue de ce choix. J'ai une amie (stérilisée d'ailleurs), dont l'homme avait fait la réflexion très juste, que dans son schéma de vie, il avait toujours imaginé un enfant, parce que s'il devait être en couple, la femme voudrait de toute façon un enfant. Ca ne lui avait même jamais effleuré l'esprit d'avoir une vie de couple épanouie sans enfant. Devant cette femme qui n'en voulait pas, il a pu se demander ce qu'il voulait vraiment, profondément.

Je ne dis pas que tous les hommes sont comme ça, mais j'ai l'impression que c'est un désir sociétalement tellement porté par la femme et son corps, que les hommes n'ont pas forcément à se positionner dans leur tête.
 

RaccoonJesus

Raton-laveur mégalomane
27 Janvier 2014
2 196
101 360
4 814
@PetitePaille : dans la mesure où Madmoizelle doit être
Je ne dis pas que tous les hommes sont comme ça, mais j'ai l'impression que c'est un désir sociétalement tellement porté par la femme et son corps, que les hommes n'ont pas forcément à se positionner dans leur tête.
Oui voilà, c'est les femmes qui décident d'avoir ou non des enfants et c'est l'homme qui suit ou pas. Ce qui explique le manque d'investissement dans l'éducation des pères je pense. :hesite:
Je crois aussi que ça joue un rôle dans les séparations de couple avec des enfants jeunes.
Je précise aussi que c'est pas tous les hommes.
 
26 Août 2021
2
7
54
40
@Arsinoée @Chat-au-Chocolat @PetitePaille
Les décharges médicales n'ont aucune valeur légale en France, un patient peut à tout moment se retourner contre son médecin en remettant en cause son consentement éclairé et sa compréhension de l'information dispensée.


Et les recommandations concernant la stérilisation contraceptive imposent d'aborder le risque de regrets​

  • Discuter avec la personne des motifs de sa demande.
  • S’assurer que la volonté de la personne est « libre, motivée et délibérée ». La responsabilité du choix de la stérilisation relève de la seule personne concernée par l’intervention mais il lui est possible, si il (elle) le désire, d’associer sa (son) partenaire. Cependant, seul le consentement de l’intéressé(e) est recueilli.
  • Informer sur les méthodes contraceptives alternatives, les techniques de stérilisation et leur principe, les modalités de l’intervention, leur efficacité contraceptive, leur irréversibilité, les risques et complications, évoquer le risque de regret potentiel. L’information doit être hiérarchisée, compréhensible, personnalisée, adaptée aux connaissances de la personne.
  • Rechercher d’éventuelles situations nécessitant des précautions d’emploi. S’informer de l’âge de la personne, du nombre d’enfants et de l’âge du dernier enfant, du nombre d’interruptions volontaires de grossesse chez la femme, de l’utilisation antérieure d’autres méthodes contraceptives.




D'autant que ce risque semble statiquement non marginal : Une étude prospective multicentrique menée sur 14 ans a estimé le risque de regret de la part des femmes ayant eu recours à une stérilisation tubaire. Ce risque était de 3,9 % après 3 ans, 7,5 % après 7 ans et 12,7 % après 14 ans. Ces regrets étaient plus fréquents chez les femmes de moins de 30 ans (20,3 %) par rapport à celles de plus de 30 ans (5,9 %). Les motifs étaient le plus souvent le désir d’un nouvel enfant, les problèmes gynécologiques qui avaient suivi l’intervention et un divorce ou un nouveau mariage.

Source
 
Dernière édition :
9 Octobre 2018
287
3 603
504
@Arsinoée @Chat-au-Chocolat @PetitePaille
Les décharges médicales n'ont aucune valeur légale en France, un patient peut à tout moment se retourner contre son médecin en remettant en cause son consentement éclairé et sa compréhension de l'information dispensée.
Et c’est bien normal, ce serait bien trop facile de se dédouaner de toute responsabilité, surtout en matière médicale, on touche quand même à la vie des gens. Mais de manière générale, en droit français, les clauses de non responsabilité sont interdites en matière délictuelle (donc hors cadre d’un contrat et hors cas particuliers de responsabilité sans faute).
 
  • Big up !
Réactions : EmmanuelleMerteuil

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes