Super article!
Je plussoie les filles racontant le Québec, je peux vous dire qu'ici dans le nord de la Suède c'est pareil, je suis tellement heureuse de pouvoir me balader le soir seule ou juste avec une amie! On se fait pas emmerder, on se fait pas regarder de haut en bas ou quoi!


Sinon je voudrais rajouter que y'a aussi le déclic de type école/cursus. Pour toutes les filles faisant des études où y'a une majorité de gars, je peux vous dire que ça ouvre les yeux. J'ai été très lente mais c'est ce qui m'a ouvert les yeux. Je pense que j'en prenais conscience petit à petit puis un jour en prépa, suite à un exposé où nous étions trois filles et nous avons eu plus que les groupes de gars ou mixtes, au lieu de reconnaître qu'on avait fait du bon boulot, on nous a dit 'C'est parce que vous êtes un groupe de filles, le prof s'est laissé influencer, ou alors vous-êtes passées sous le bureau?' et des commentaires comme ça je peux vous dire que c'était pas la première fois que j'en entendais, et pas la première fois que dans ma tête je me disais 'et s'ils avaient raison? Si ce n'était pas parce que j'ai bien travaillé mais parce que je suis une fille?' mais là c'était la première fois que je refusais ces conneries, en repensant à ce que j'avais pu lire ou entendre grâce à mes copines et que je répondais parce que je sentais que c'était de mon devoir! Et je peux vous dire que la tête des mecs après était priceless! Ils s'y attendaient pas hein!

Donc big up à toutes celles qui sont dans des fillières avec pleins de gars ou ça peut très bien se passer mais ça peut aussi être très dur(mais très positif pour la découvert du féminisme ;))
 
Ma grand mère me demandait de débarasser la table vers mes 7 ans, et rien à mes frères, et je me souviens que ca me rendait complètement dingue, et quand je lui disais mais pourquoi moi et eux ils restent assis, elle me répondait "c'est comme ça." Bref j'étais dans l'incompréhension la plus totale.
Je plussois ! J'ai été (et je suis toujours) dans la même situation avec la famille de ma mère. C'est toujours les femmes qui débarassent et font le ménage et jamais les homme surtout que eux avaient le droits d'être je m'en foutiste par rapport au rangement de la maison mais jamais les femmes parceque c'est des femmes. Un jour j'ai foutu une baffe à mon cousin qui me disait pendant que je range la table : "Oh t'es une femmes, t'es soumise, tu dois débarasser mes restes" Je me rappelle, je devais avoir 13ans. Aujourdh'ui, je n'ai quasi plus de contact avec cette famille et je me sens beaucoup mieux !
 
Mon esprit féministe est une combinaison des deux en fait, de l'entourage familial et de la pédagogie.

D'abord, j'ai développé très tôt la conviction que les femmes sont tout à fait capables de faire comme les hommes, en voyant ma mère. Mes parents ont divorcé assez tôt (j'avais dix ans) et donc elle a dû assumer des charges que l'on attribue d'habitude aux hommes - tondre la pelouse, changer une roue, etc... -et elle se débrouillait très bien. Le pire étant qu'elle vient d'une famille assez patriarcale - ma grand-mère est vraiment dans ce schéma de la femme qui fait la cuisine et le ménage et la couture et le tricot,... et mon grand-oncle (ils vivent ensemble) n'en rame pas une. Mon père pareil, est inutile et je retrouve des traces de tout ça dans mon frère, et ça m'inquiète malgré tout mes efforts pour lui faire bouger son cul.

Donc j'ai grandi en voyant toutes ces inégalités, tout en me rendant compte avec ma mère qu'il n'y avait aucune raison pour qu'une femme soit incapable de faire ça et ça puisqu'elle y arrivait très bien. Je mets donc un point d'honneur à savoir faire le plus de choses possibles, que ce soit cuisiner ou changer mes essuie-glaces. Puis en grandissant, en lisant des articles (coucou Madmoizelle !) je me suis rendu compte de l'inégalité des traitements à un niveau plus global (inégalité des salaires pour le même travail - vous saviez que si une femme au foyer était rémunérée pour tout ce qu'elle fait à la maison, elle gagnerait quelque chose comme 6000 euros par mois ? -, ce que les femmes ont à subir qu'on ne se permettrait jamais chez un homme, les humiliations quotidiennes,...)

Mais ce qui m'a vraiment donné un gros coup de pied au cul et m'a ouvert les yeux sur la culture de soumission de la femme, si je peux dire, c'est Tumblr. Des gens qui montrent régulièrement du doigt des réalités qui ne sont pas acceptables, ça m'a montré comment le traitement et le comportement des femmes comme un être "inférieur" (le mot est peut-être un peu fort), sexualisable à volonté, le sexisme quotidien sont ancrés dans notre société. Et que c'est à nous de nous battre pour en sortir, même si c'est dur, même si on se fait traiter de "salopes hystériques", et bien ça vaut le coup parce qu'il n'est pas question que je passe ma vie derrière un fourneau, à attendre qu'un homme veuille bien me donner ce qui me revient de droit.
 
En lisant cet article, j'ai bien réfléchi, s'il n'y avait pas eu mon père pour m'apprendre à me battre comme une fille (oui je fais une référence à Emilie Autumn!) je n'aurais jamais pris conscience du monde sexiste dans lequel je vis. :surprised:
 
Mon déclic s'est fait à la fac de Nanterre, je suivais un UE des fameuses Gender studies, dans le cadre de ma licence d'anglais. On a étudié plein d'auteurs américaines et lu surtout La bible : Born for liberty : a history of women in America, de Sara Evans. Un pu... de livre ! Après, tu as du scotch intégré sur les paupières tellement tu vois à quel point l'histoire se répète, et combien il faut être vigilante...
En parlant de vigilance, j'ai reçu aujourd'hui la fiche comptable de la crèche de mon bébé et là je découvre notifié dans la liste des revenus que 'le chef de famille' perçoit un salaire astronomique, et moi rien du tout. je précise que chef de famille est vraiment écrit, et qu'ils ont additionné nos deux salaires pour n'en faire qu'un. Je ne travaille que pour plaire à mon seigneur et maître. Donc demain je vais appeler la directrice et râler, et elle va probablement se/me dire que je suis parano et que ce n'est pas si grave. Mais j'ai envie de dire que le machisme de la société vient déjà de là, de cette fameuse expression chef de famille... Où est l'égalité ? L'autre est de la merde, ne compte pas ??
Bref, je suis énervée ! Et mon déclic féminisme a lieu trop souvent à mon goût !
 

Lysanthius

Équipe madmoiZelle
Je me suis rendue compte que j'étais féministe il y a très peu de temps quand j'y pense.

Je m'étais toujours un peu intéressée aux problèmes de sexismes et d'inégalités, mais, on ne va pas se mentir, j'avais l'image clichée (et tellement véhiculée par les medias) de la féministe hystérique. Pour moi en fait, le sexisme n'était pas un vrai problème, sûrement parce que je n'y avais jamais été confrontée.

Ca n'a pas été un déclic, mais plutôt un looong chemin qui a commencé lorsque j'ai lu l'article de Mar_lard. Peu de temps après j'ai découvert Madmoizelle, et après avoir lu moult articles (du site comme ailleurs), j'ai pas mal remis en question ce en quoi je croyais. Finalement, si on doit parler de "déclic", c'est en lisant ceci que je l'ai eu. Oui, j'étais féministe, oui, le monde n'était pas tout rose et les hommes et les femmes égaux, oui il fallait revendiquer ses droits et se battre, ENCORE en 2014. Naïve que j'étais, je pensais qu'on en était plus là. Je me suis aussi rendue compte avec le recul que j'avais vécu plein de choses sur lesquelles je pouvais mettre un nom : "mansplaining", "slut -shaming" et j'en passe ~
Du coup, je me vois un peu comme une autodidacte, et je n'ai pas eu particulièrement l'occasion de discuter de tout ça avec des gens intelligents, ce qui fait que certaines idées/opinions sont encore fragiles/un peu floues pour moi.
Mes parents me trouvent clairement lourde quand j'en parle, et dans mon entourage personne n'y réfléchit vraiment.

--Petit moment émotion--​

Alors, pour ça, merci à Madmoizelle de continuer à nous faire de supers articles plein de sources très complètes & merci aux Madz' de débattre de tout ça sur les forums :paillettes:
 
  • Big up !
Reactions : marinetiramisu
Très chouette article.
Je pense que je suis féministe depuis mon enfance. Je n'ai jamais voulu me conformer au rôle de petite fille où on voulait m'enfermer (je me souviens qu'on m'interdisait de faire des choses que mes cousins faisaient, et je refusais de me laisser faire: "pourquoi ils ont le droit et pas moi?"), mais, je ne m'étais pas vraiment identifiée comme féministe jusqu'à il y a quelques années. Pour moi, j'étais plutôt une rebelle qu'autre chose, haha!
Je pense que c'est internet qui m'a vraiment permis de comprendre ce qu'est le féminisme, et de me rendre compte que c'est ce que je suis, féministe.

Mais, comme beaucoup, je vois que les stéréotypes qui entourent ce mot sont encore très ancrées autour de moi, ce qui est fort dommage.
 
Le déclic? Pour moi c'est Madmoizelle :)
Je ressentais une espèce de non sens à être considérer d'abord comme une fille plutôt qu'une personne. Je trouvais et je trouve ça toujours étrange d'être constamment mise dans une cage ou case (on peut choisir celui qu'on exècre le moins).
Et un jour en me baladant sur le net, je découvre madoizelle, je lis des articles géniaux qui font du bien et qui me donne envie de parler, d'oser, de dire tout ce que je n'avais jamais réussi à dire.
Mon déclic m'a fait énormément de bien mais surtout merci à celles et ceux qui travaillent et qui apportent leur pierre à l'édifice des Madz, car grâce à vous j'ai trouvé la force, le courage et surtout les mots, les bon mots pour partager sur plein de sujet de pouvoir dire je suis une personne et je suis féministe et maintenant je sais le dire et j'en suis fière!

Merci et plein d'amour et d'arc en ciel :rainbow:
 
Moi aussi, le déclic ça a été Madmoizelle! Je suis tombée dessus il y a environs un an, totalement par hasard, je ne me souviens même plus quelle recherche j'avais faite pour tomber sur un article de Mad. Les articles m'ont tout de suite parlé et j'ai découvert des choses. Par exemple qu'il m'était aussi arrivé de faire du slut-shaming et que c'était pas bien, que j'avais déjà dit moi aussi que «c'est pas pour dire qu'elle l'avait cherché, mais faut voir comment elle était habillée quand même!». Aujourd'hui ça me parait totalement absurde! Que ce soit, parce que je l'avais entendu dans mon entourage ou parce que j'étais une ado mal dans sa peau qui ne s'autorisait pas à porter de mini jupes ou de bikinis, victime du body shaming inhérent à notre société basée sur les apparences... me faisant détester les filles qui s'autorisaient elles à le faire, regardant celles bien foutues avec jalousie comme des salopes, et les autres en détaillant leurs défauts «franchement, avec sa taille, elle ne devrait pas porter ça...». Mais j'étais bien au fait de la condition des femmes ailleurs dans le monde, ayant toujours eu la petite fibre humanitaire, mais je ne voyais pas le sexisme ordinaire que je perpétrais moi-même.

Ah, et j'ai trouvé très drôle le «cet article n'est pas sponsorisé par tourisme Québec». Ça pour sûr, le harcèlement de rue n'est pas très commun ici, même si des lourdeaux, on peut en trouver partout, mais c'est trèèèès loin d'être récurent. Si ça arrive, ce sera des incidents isolés.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes