Décrochage des filles en maths : Blanquer propose une solution qui ne manque pas de culot

29 Octobre 2021
377
2 403
204
Oui, oui, vous avez bien compris : la solution est de revenir sur la propre réforme qu’il avait engagé.

On n’est plus à une contradiction près.
Pas fan de Blanquer - qui a été ma plus grande déception parmi les ministres de Macron - mais je trouve honnête de sa part de reconnaître que les mathématiques ont leur place dans le tronc commun et qu'il a commis une erreur, plutôt que d'être dans le déni par fierté.
 

Camility Jane

pragmatique jusqu'à l'absurde
24 Septembre 2019
576
5 711
754
« Plus on demande aux élèves de faire des choix précoces d’orientation, plus ils font des choix stéréotypés. Conserver un enseignement de mathématiques, c’est se laisser une porte ouverte plus longtemps. »
J'avais trouvé dans cet article une piste hyper intéressante pour justifier tout ça : les parents !
Plus les élèves sont jeunes et plus l'avis des parents entre en compte et l'article dit :
"Si filles et garçons placent tous aujourd’hui la rémunération, les conditions de travail et la sécurité de l’emploi au haut de leurs critères de choix, les parents de filles mettent en deuxième position la possibilité de concilier vie privée et professionnelle, alors que ce critère n’arrive qu’en cinquième place pour les parents de garçons."
Les parents de filles veulent des petits-enfants :goth:
L'article parle aussi de syndrome de l'imposteur, qui vient de l'environnement/éducation des jeunes filles...

Le problème est bien sociétal et beaucoup plus gros qu'une simple connerie de Blanquer.
D'ailleurs, c'est tellement facile de jeter la pierre sur Blanquer plutôt que de se poser collectivement la question des clichés qu'on a mis dans la tête des petites filles.
Évidemment qu'il est dépassé, il a un société sexiste qui encourage les filles à être terrifiées à la moindre fonction ou au moindre théorème (sinon t'es pas désirable) et en plus quasi aucun matheux ne veut faire prof (regardez du côté de l’agrégation et du capes de maths, ils ne remplissent pas). Sa réforme est nulle mais ça ne pouvait pas être autrement (c'est comme le grenelle des violences conjugales où ils ont pas une thune).

Enfin, je vous encourage à lire l'article (même si ça parle "du numérique" et pas "des maths", hein, le numérique, c'est des mathématiques appliquées) et à réfléchir à tout ça si vous êtes parents de filles.
 
Dernière édition :
2 Juin 2021
207
3 083
204
Complètement d'accord avec @Camility Jane le problème est bien plus sociétal qu'autre chose. Il y avait un excellent reportage d'Infrarouge (qui est peut-être difficile à trouver en replay maintenant) nommé "La science a mauvais genre". Il y avait une expérience très intéressante dans le reportage pour prouver à quel point les biais cognitifs affectaient la capacité des hommes et des femmes à résoudre du calcul mental par exemple :

On a pris un échantillon de femmes et d'hommes ayant les mêmes capacités en calcul mental.

On les a mis.es dans un scanner puis on leur pose deux séries d'opérations un peu complexes, lors de la première série (série de contrôle) on laisse juste les participant.e.s résoudre les opérations, ensuite on compare les résultats. Sans surprise le taux de réussite est sensiblement le même chez les femmes et chez les hommes, les mêmes zones du cerveau s'activent lors de la résolution des opérations.

Ensuite lors de la deuxième série on dit aux participant.e.s juste avant que la série commence "avec cette série, on a remarqué un écart entre le score des hommes et des femmes". Et là on observe quoi ? Le résultat des femmes est bien inférieur et celui des hommes monte. Les zones du cerveau qui s'activent chez les femmes n'étaient plus les mêmes que celles de hommes.

La remarque initiale n'était même pas de dire que les résultats des femmes étaient plus bas non, juste qu'il y avait une différence (sans mentionner en faveur de qui). Mais par défaut les femmes ont toutes interprété cette remarque comme "les femmes doivent avoir des résultats plus bas" à cause d'un biais cognitif, cela à généré une certaine anxiété/inquiétude et le cerveau n'a pas pu dédier autant de ressources pour effectuer les calculs, d'où le score plus faible. Au contraire les hommes ont interprété cette remarque comme "les hommes devraient avoir de meilleurs résultats".

C'est avec ce genre d'expérience qu'on réalise aussi à quel point les biais cognitifs jouent un role immense sans même que l'on ne s'en rende compte. Ca dépasse bien plus cette histoire de premier ministre. Ces biais se forgent années après années passées dans une société sexiste.
 
25 Mars 2021
109
1 779
204
42
Quel enfer ces biais … je m'en suis rendue compte quand j'ai réalisé que je partais du principe, dans la vie courante, que les femmes étaient moins bonnes en calcul que les hommes (vendeuses au marché, etc.).
Alors que j'ai littéralement fait prépa maths sup/maths spé/école d'ingé et que je suis le contre-exemple absolu de mes propres préjugés :facepalm:
Cela dit, je suis plutôt du genre à critiquer notre société ET la réforme de Blanquer, pour le coup.
 
M

Membre supprimé 361255

Guest
Ya pas que les filles qui ont des problèmes avec les maths , les garçons aussi , ça touche tout le monde
Pour 2022 j ai un objectif que Blanquer ne soit plus ministre de l éducation nationale , même si Macron est réélu président , je veux que Il ne soit plus la
C est le pire ministre de l éducation nationale depuis longtemps
 
30 Septembre 2021
586
4 344
244
33
Je déteste ce type. Il n'a que du mépris pour les professeurs, et à peine mieux pour les élèves.

@Belllinda en fin de semaine dernière, il disait encore l'inverse, hein. C'est juste qu'on est en campagne et que ça commence à se voir, alors hophophop, il a dû recevoir une ou deux consignes qui lui ont dit de revoir sa copie.

Et surtout, surtout, les problèmes liés à la réforme ont été soulevés par les professionnels de l'éducation dès l'annonce de sa réforme, pas après sa mise en place. Les objections des professeurs ont été balayées avec mépris d'un revers de main. Vous comprenez, il sait, lui, alors que les profs sont juste de gros râleurs incapables de comprendre qu'il agit pour le plus grand bien (oui, il y a une référence à HP).
Donc non, ça ne passe pas. Et on ne me fera pas croire qu'il reconnait son erreur de bonne grâce. Il le fait parce qu'il y est obligé.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
17 Juin 2014
28
336
2 899
C'est marrant pour améliorer les résultats scolaire ils essaient tout ... tant que ça ne demande pas plus d'argent. Même sa réforme toute pétée elle aurait pu fonctionner (mieux en tout cas) dans un système avec moins d'élèves par classe, de meilleures conditions de travail pour les profs, un soutien personnalisé pour les élèves (pas que ceux qu'on a repéré en grande difficultés), et une meilleure orientation ... (je dirais bien qu'il faudrait la même chose pour l’hôpital public etc ... mais bon l'état cherche juste la limite à laquelle on doit mettre juste ce qu'il faut d'argent pour ne pas tout faire écrouler forcément c'est instable). Résultat plus personne ne veut enseigner : j'ai essayé l'enseignement quelques mois en collège même ceux qui sont là depuis 30 ans veulent se tirer (les élèves aussi d'ailleurs). Blanquer est peut être le pire mais honnêtement c'est pas le premier et à mon avis ça va pas aller en s'améliorant.
 
Dernière édition :
30 Octobre 2017
258
1 517
824
Pour les maths le problème vient peut-être du fait qu'au collège les enfants font encore leurs devoirs plus ou moins avec leurs parents (ou en tous cas qu'ils les surveillent). Et ce sont souvent les mères qui s'en occupent.
Si tu es une fille et que tu vois ta mère peiner tu vas partir du principe que peut-être que les maths c'est pas trop pour les femmes.

Je pense aussi que les filles lisent plus en général et font plus d'activités dites créatives. Elles sont peut-être donc plus tentées par des matières littéraires et laissent de côté les maths.

Mais je ne savais pas que les résultats en maths empiraient chez les filles. Je croyais que justement on voyait de plus en plus de filles dans les cursus scientifiques. Surtout avec le contexte actuel où trouver un travail devient la corde à nœud j'aurais pensé que les gens (tous sexes confondus) auraient tout intérêt à miser sur des cursus scientifiques, voire des cursus IT.
 
21 Avril 2012
309
3 639
4 804
Mais quel faux-cul. Il fait une réforme de l'éducation pour que les mathématiques soient moins proéminentes dans les cursus scolaires, histoire de faire plaisir à Brigitte l'ancienne prof de littérature, tout en réduisant le nombre d'heures d'enseignement en général.
Et il se rend compte que deux ans plus tard que, ben oui cela creuse les écarts existants d'accès à cette discipline ?! Si l'on s'intéresse un minimum à la manière dont se construit une politique publique, on sait tout à fait que ça va se produire (c'est pas comme si personne ne s'intéressait depuis des décennies aux politiques publiques et à leurs effets )! Sur ce sujet, le Monde a fait un article je trouve tout à fait édifiant : "L’inquiétant recul des mathématiques au lycée" (il est réservé aux abonnés, mais je peux passer le texte en mp si ça vous intéresse)
Le fait qu'un crétin pareil ait pu devenir ministre et le rester cinq années (elles ont été si longues ces cinq années :bomb:), vu toutes les conneries qu'il a faites, ça me dépasse.
 

Camility Jane

pragmatique jusqu'à l'absurde
24 Septembre 2019
576
5 711
754
Je pense aussi que les filles lisent plus en général et font plus d'activités dites créatives. Elles sont peut-être donc plus tentées par des matières littéraires et laissent de côté les maths.
En effet, et pourquoi les filles lisent plus en général ?
Je vous laisse deviner entre a) et b) :
a) Parce que les filles et les garçons sont totalement différents dès la naissance et qu'il en sera toujours ainsi.
ou
b) Parce que les filles sont encouragées à faire des activités calmes alors que les garçons sont encouragés à se dépenser/faire du sport.

Mais je ne savais pas que les résultats en maths empiraient chez les filles.
Je ne crois pas que ça soit le cas, je crois que le terme décrochage signifie que les filles choisissent moins l'option, ça ne parle pas de notes ni de résultats.

Sinon est ce que quelqu'un sait ce que veut dire "culture mathématique" quand on parle de lycéens ?

Enfin je voudrais remercier @Maëlle Le Corre de ne pas avoir mis de jeux de mots de type "Blanquer doit revoir sa copie" ou "Blanquer corrige ... " ni parlé de "bon points" etc... (je trouve ces vannes d'une lourdeur)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes