Défi écriture : place ces mots dans ton texte !

hyl

22 Décembre 2010
14
2
2 184
ploubezre
Peut-être un peu tard Mais tant pis :)

On est dimanche aujourd'hui. Et comme toujours, je rentre chez moi après un week end chez mes parents. Avant j'aimais pas les dimanches, je les trouvais tristes,mélancoliques,ennuyeux et froids . Surtout les dimanches soirs ou le temps semble s'écouler si lentement avant que la semaine et son rythme de vie trépidant recommence.
J'aimais pas les dimanches. Mais depuis quelques temps cela a changé:
Je sais que tout à l'heure à peine arrivée dans mon appartement, je recevrais un texto "T'es rentrée?". Et alors il viendra, avec ses cheveux ébouriffés et ses grands yeux bleus écarquillés. Comme à son habitude, Il s'installera sur mon canapé,mettra ses pieds sur la table sans cérémonie, on fumera de l'herbe puis il me demandera "Alors ce week end, raconte moi tout, qu'est ce que tu as encore provoqué comme catastrophe?". Et je lui raconterais.
Rien que cette idée me donne le sourire.. J'ai hâte d'être rentrée!
 
26 Mai 2012
1 532
1 735
1 374
28
margotohthe.wixsite.com
Aujourd'hui, le peu de famille qui me reste et moi, sommes à une cérémonie. Une cérémonie importante, pour de nombreuses familles. C'était un jour d'été, début Juillet je crois. Je n'en suis plus si sûre, car j'essaie depuis quelques mois d'oublier cet evènement. Cette catastrophe. J'étais avec mes frères et soeur; Julien, qui était très extraverti pour un jeune garçon de seize ans, un vrai tombeur ! Et Lily, huit ans, timide et très gentille, toujours serviable, elle pleurait dès qu'elle voyait quelqu'un de triste, elle était un vraie rayon de soleil. Je parle d'eux au passé car ce fut la pire journée de leur vie, et aussi la dernière. Ma mère était présente aussi, avec son nouveau mari. Mon beau-père. Frederic est gentil, je l'aime bien. Je crois que c'est parce qu'il a redonné le sourire à maman depuis que papa est mort. Evidemment, puisque nous étions en vacances, en famille. Nous étions partis au Japon. Le voyage fut long, car nous partions de Paris. L'appartement que nous avions loué était superbe, nous avions une très belle vu sur la mer. Le sable face à nous, caché par des milliers de personnes. La musique qui résonne dans les rue, par la fenêtre. C'était deux jours après notre arrivée. Je me suis réveillée en sursaut, après avoir entendu un énorme bruit. C'est là que j'ai vu une vague se diriger vers nous. vers le balcon. "Courrez !". Courrez.... Ce mot inutile, sous le bruit fracassant de la vague contre l'immeuble. Et l'eau commenca à remplir mes poumons. La main de mon frère cadet de frôle sous l'eau. Trou noir. Puis, j'ouvris les yeux. J'étais allongée sur de l'herbe, dans un parc, le parc qui était à 3 rues de l'appartement, d'après ce qu'on m'a dit. Les vêtements déchirés. Seule. Trois jours plus tard, après avoir était prise en charge par une association formée pour aider les gens, j'ai pu retrouver ma mère, et Frederic. Nous avons chercher des survivants, avec de nombreuses familles Japonaises. Ce fut ma mère, qui retrouva Lily, blanche, froide, sous une armoire et pleins d'autres débrits. Depuis elle a perdu le sourire, et le sourire de Lily n'existe plus non plus, puisqu'elle est morte, oui, elle est définitivement morte. J'ai du mal à y croire. Tout comme le mort de Julien. Quel rigolo celui ci. Je suis sûr qu'il aurait dit "Pff, mais moi je prends le surf et je me la fait la vague." Mon pauvre idiot de frère, comme je t'aime, si tu savais. Cinq mois sont passés depuis. Nous rencontrons aujourd'hui, à la cérémonie, les nombreuses familles Françaises qui étaient également en vacances lors de ce tragique évenement, et qui ont perdu des proches. Les larmes me montent aux yeux. Pour la première fois depuis la catastrophe. Je n'arrivais pas à pleurer avant ajourd'hui, je crois que je me refusais de croire en leur mort. Mes larmes me font du bien. Tellement de bien. Je me sens délivrée d'un poid. La page tourne. Et le sourire de Lily s'acroche à mes lèvres.
 
3 Juin 2012
6
1
1 054
C'était une belle nuit... Il la gardait dans son bras, allongé sur l'herbe fraîche du jardin. Elle se collait à lui, lui volait sa chaleur, et lui murmurait ces mots à l'oreille:
« J'aime bien quand tu laisses pousser ta barbe... » avant de replonger son visage dans son coup.
Ils étaient tout deux en peignoirs,un petit couple mignon... Sur leurs peignoirs respectifs, il y avait inscrit, brodé, le nom de leur bien aimé... Ils s'aimaient plus que tout au monde... Alors qu'ils rigolaient, se chuchotaient des petits mots d'amours, leur destin allait changé... Une lumière blanche et jaune, apparu dans le ciel. Au début, elle n'était que légère mais intrigante... Puis elle se rapprochait, de plus en plus, était de plus en plus étincelante, proche... Il n'y croyait pas!

« C'est... c'est.. une soucoupe volante? » dit Emma, la jeune fille du couple.
Alors que Luke s'apprêtait à la rassurer, il se fit couper par une voix forte... mais étrange.

THE END! XDDD.
 
20 Mai 2010
3 209
2 393
1 574
Nîmes
Oh noon, j'avais écrit mon texte Lundi et j'ai oublié de le poster! :sad: ... C'est pas grave, hein, dites, je peux quand même le publier?

__________________________________________

Université de Columbia, Samedi 29 Juin.
Le ciel était clair, un beau soleil se dessinait. Tout était en place, l'estrade dressée, les familles assises. Rien ne pouvait gâcher cette belle journée. Les étudiants étaient tous là, impatients de se voir remettre leurs diplômes. Ils portaient tous leur tenue de cérémonie, ce grand drapage bleu électrique surmonté des armoiries de la Columbia.
"Par ta lumière nous verrons la lumière". Gaby n'en pouvait plus de cette sentence. Cinq ans qu'il l'entendait, à chaque rentrée, à chaque réunion, à chaque moment un peu officiel de l'université.
Cinq ans. Cinq ans déjà qui le séparaient du gamin fringant qu'il était à son arrivée. Oh, il n'avait pas tant changé, il avait toujours un peu cette même tête, ce même sourire un peu sournois, cette expression arrogante. un soupçon de maturité en plus. Juste ce qu'il lui avait fallu pour ne pas échouer. Car on ne peut pas dire que ses années universitaires se soient passées sans encombres. Des turbulences en cours par-ci, des menaces de renvois par là; Et surtout, surtout, beaucoup de fiestas.
Dès son arrivée, il avait rejoint une fraternité. Et désireux d'apporter sa pierre à l'édifice, de s'intégrer dans cette grande famille, il avait multiplié les 400 coups...

Mais aujourd'hui, il resterait sage. Aujourd'hui, c'était le grand jour. La cérémonie de remise des diplômes. Même ses parents avaient fait le déplacement. Le jeune homme regardait le rideau en souriant. Bientôt on allait l'appeler.

"Oh mec, tu planes ou quoi?! T'as commencé sans moi??"

C'était Paul. Son alcolyte* de toujours. Il le fixait en souriant, un sachet d'herbe à la main.

"- Un dernier pour la route? ...
- Boh... euh... allez, ça nous détendra un peu pendant le discours de Fraulein Direkor"

Les deux compagnons pouffèrent à l'évocation de Inge,la major de promo, et s'éloignèrent pour fumer discrètement.
Dès la première aspiration, la tête de Gaby se mit à tourner. Un deuxième bouffée, et une autre. Encore une... Il en avait le vertige. Y avait des mois qu'il n'avait pas touché à cette saloperie!

"Gabriel Canaghan! ... Samuel Connors! ..."

Vite. Déjà on l'appelait. Il fallait monter sur l'estrade. Grimper ces trois marches... D'un bond, défiant la gravité de Newton, il fit un pied de nez à Hillary et Norgay, il vaincu son Everest.
Mais la hauteur de l'estrade lui donnait un peu plus le vertige encore, le soleil l'éblouissait, la foule l'aveuglait...L'herbe surtout le faisait délirer. Il récupéra son bout de papier, le mit distraitement dans sa poche. Il avait envie de se marrer.

Inge se trouvait à quelques pas de lui, elle préparait son discours. Il pourrait faire un coup d'éclat, l'embrasser au milieu de tous. Elle en perdrait ses moyens, elle deviendrait rouge pivoine. Cette fille n'avait pas dut beaucoup connaître les joies de la chaire dans sa vie... Peut-être même jamais.
Il s'approcha. D'un pas. Mais déjà l'idée de toucher cette fille le répugnait. Il aimait être choquant. Pas être choqué.
Il continua d'avancer. Il se disait qu'il était taré, qu'il avait trop fumé. Oh oui, il avait trop fumé et déjà son estomac se retournait. Il devait se faire vieux, c'était bien la première fois qu'il se sentait mal ainsi. Il était à côté d'Inge, il fixait ses pieds. Et il vomit. Sous les yeux de tous.


"Oh mec! Mais t'es trop une catastrophe!!"
Paul était mort de rire.


___________________________________
* mot-valise
 
9 Avril 2012
3
1
354
Jazeneuil
Tous les soirs depuis que je suis né, mon père insiste pour me raconter une histoire. Parfois, il me lit un extrait d’un de ses livres préférés, ou alors il me parle d’un épisode de sa vie. Aujourd’hui, j’ai 15 ans et il insiste toujours pour continuer ce « rituel », selon ses dires, et ce même si je ne dors pas à la maison. L’autre jour, je dormais chez une amie. On regardait un film, tranquillement dans le canapé, ses parents étaient partis, on avait la maison pour nous… et puis le téléphone a sonné. C’était mon père. J’étais rouge de honte. Mon amie m’a regardé avec pitié. Nous avons beaucoup parlé de mon père ensemble, elle pense que je devrais lui dire de me laisser tranquille, mais je refuse. Ma mère est partit. Il n’a plus que moi. Alors je l’ai écouté me raconter une histoire au téléphone pendant que mon amie finissait de regarder le film toute seule.
Ce soir, j'ai décidé de tout lui dire. J'en ai plus qu'assez qu'il ne me laisse pas vivre ma vie comme le ferait un adulte normal vis-à-vis de sa fille. Je répète donc devant le miroir de la salle de bain, cherchant les bons mots pour lui livrer ce que j'ai sur le cœur. Je ne sais pas si il comprendra, mais je vais essayer d'y aller doucement pour ne pas le blesser.
Soudain la porte s'ouvre en grand. C'est lui.
- Papa ! criais-je.
- Mary ? Qu'est ce que tu fais en peignoir ?
- Papa, tu pourrais frapper avant d'entrer. Et puis, je sors tout juste de la douche !
- Tu me rassure. Comme je n'entendais plus l'eau couler, j'ai cru que tu t'étais sauvé par la fenêtre.
- Papa. Il n'y a pas de fenêtres dans ma salle de bain...
Il regarda autour de lui, comme s'il prenait conscience de la réalité.
- Ecoute, laisse moi deux minutes le temps d'enfiler mon pyjama et j'arrive.
Sur ces mots, je le pousse gentiment dehors et ferme la porte. Ces derniers temps, son état s'est empiré. Je crains qu'il doive rencontrer un spécialiste.
J'enfile rapidement mon pyjama et je le rejoins dans ma chambre avant qu'il ne fasse une bêtise. Ma chambre n'a rien de banale. Elle ne ressemble en rien à l'idée que l'on peut se faire d'une chambre d'une adolescente. Je dors dans un petit lit au-dessus duquel pend une petite lumière avec des soucoupes volantes et des extra-terrestres qui se reflètent sur les murs. De nombreux jouets m'ayant appartenu quand j'étais petite fille jonche le sol.
Il est là, assis sur une chaise à bascule, un livre à la main, il va encore me raconter une histoire. Je n'ai pas envie de subir plus longtemps cette torture psychologique.
- Papa... je suis navré de te dire cela, mais...
- Ma chérie, ça te dis si ce soir papa te lis l'histoire de Barbe-Bleue ?
- Je suis vraiment fatiguée, je n'ai pas envie de lire une histoire ce soir...
Je crois que mes paroles pourtant anodines l'on terriblement blessé. Il faut dire qu'il est très susceptible... Il se lève donc, me regarde tristement et sors de la chambre.
Je sais très bien que demain je n’échapperais pas à une nouvelle histoire...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes