Lullabye

Ambassadrice de Ville
De mon expérience c'est pas vraiment compréhensible par les autres l'émétophobie (comme tous les troubles psy en fait).

J'en avais parlé à ma mère une fois, enfin non, je lui avais juste dit que j'avais peur de vomir, ça l'a presque fait rire, j'ai eu la réaction immédiate "c'est rien de vomir". Bref, j'ai jamais réabordé le sujet vu son ouverture d'esprit et j'ai toujours réussi à cacher ma phobie quand je vivais chez elle, puis chez elle et mon beau-père.

En terminale, quand ma phobie était à son beau fixe, ça se manifestait pas par des crises d'angoisses vraiment, mais disons que j'avais des crises de spasmes hyper régulières (du genre tous les midi à la cantine...), et que je mangeais peu. Mais j'ai jamais eu à expliquer ces symptômes à mes amis. Et les pensées qui m'assaillaient à longueur de journée, bah je ne les évoquais pas, je vivais dans mon angoisse. Je ne faisais pas de crises à proprement parler. Ça m'est arrivé très rarement. Ou bien, disons qu'elles pouvaient être dues à autre chose.

Ca a changé avec mon copain, parce que tu ne peux pas cacher ça à quelqu'un avec qui tu es intime, très proche. Surtout que ma phobie va facilement se déclarer quand je suis face à des situations nouvelles, étrangères, donc premier copain = beaucoup de situations nouvelles. J'ai jamais été une fille qui sortait vraiment, qui avait des potes qui buvaient, lui il faisait des soirées, il buvait, ses potes aussi. Donc bon, j'ai été vite confronté à des crises d'angoisse en présence de lui (et d'autres personnes) et bon là je me devais de m'expliquer. Il n'a pas forcément trop compris à ce moment là, je crois que le déclic ça a été quand une soirée j'ai eu la nausée et que je me suis enfermée dans ses toilettes avec un plaid avec moi et que j'y suis restée plusieurs heures.
Donc voilà, j'ai des crises de spames, des choses du genre, et ça m'arrive souvent abruptement. Ma phobie n'est plus à son beau fixe, j'y pense pas h24, mais dès que ça va un peu mal, que je suis un peu stressée, que je me sens pas en sécurité, elle revient, je peux avoir des nausées et tout le tintouin. Donc je crois que le problème c'est surtout que parfois ça sort presque de nulle part et lui il comprend pas pourquoi d'un coup bah je pars en vrille dans ma tête, pourquoi mon corps se met à trembler (moi non plus je comprends pas), donc ça le met mal.
Et il ne sait pas réagir. Il a les mauvaises réactions. Si j'ai la nausée, il faut pas qu'on me touche, limite il ne faut pas que je bouge. Le mieux pour moi c'est d'ouvrir la fenêtre en grand, il me faut de l'air. Il me faut du noir aussi. Je ne veux pas parler, rien. De façon logique, lui il va vouloir faire quelque chose, donc il va me parler, essayer de me câliner, me demander ce qu'il peut faire. Et typiquement moi j'ai envie de l'envoyer chier vu que je préférerais être toute seule. J'ai besoin d'être seule pour gérer mes crises.

Donc fondamentalement, il accepte ça, mais il ne le comprend pas vraiment. Pour lui ça n'a pas de sens, c'est juste vomir. Mais au moins il me taquine pas sur le sujet.
 
  • Big up !
Reactions : Asywen
Je reviens sur ce topic après être tombée dessus lors de breffes recherches et je trouve ça assez dommage que personne n'ais reposté dessus (ou alors c'est une bonne nouvelle tout le monde va bien)
L'émétophobie me retombe dessus en ce moment, j'angoisse à chaque soirée et il y a toujours un moment dans la soirée où je vais avoir une crise de panique plus ou moins bien gérée (je pense en fait que c'est l'accumulation du stress qui se relâche couplé à ma phobie)
Un point qui retse positif c'est que cela va un peu mieux. Il n'y a pas si longtemps j'ai fait une toute petite soirée, c'est toujours très compliqué de dire à ce moment là que l'on fait gaffe (je ne compte plus le nombre de remarques pas vraiment sympathiques et le nombre de fois où j'ais du me justifier) et j'ai bu un peu (en soit deux verres et très lentement) et je me suis rendue compte que l'angoisse jouait énormément. Ce n'est pas le fait de boire de l'alcool en tant que tel qui va me déclencher des crises d'angoisse parce que j'aurais trop bu ou quoi. C'est le fait d'anticiper en me disant "oh mon dieu je ne connais pas mes limites comment je vais faire". Et le fait d'être en petit comité m'a aidé à me détendre (pas à 100% mais c'est toujours bon à prendre) et ça a été.
En plus à ces moments là je suis hyper réfléchie ("alors l'alcool mais environ 1h à atteindre son maximum ok dans 40 minutes si je me sens bien je peux reboire")

Mais du coup en croisant les doigts pour avoir des réponses, est-ce qu'en ayant (eu) cette phobie vous réussissez quand même à boire normalement ? On a beau me dire "c'est pas pareil de vomir quand tu es bourrée" je n'ose même pas y penser et je me limite beaucoup.
Je défends complètement le fait de ne pas boire en soirée mais des fois j'aimerais me lâcher un peu...mais toujours sans être malade. Et dans mon inconscient le seul moyen de savoir c'était de tester mais il y a peu quelqu'un m'a dit "ah oui moi je monte vite je bois mais je n'ais jamais vomi". Du coup je me suis dit que c'était carrément possible mais j'appréhende, surtout en sachant que nous ne sommes pas tous faits pareil.
(Au passage j'aimerais beaucoup savoir si vous connaissez des gens qui ont réussi à se débarrasser de cette ***** de phobie mais cela me semble assez compliqué)
 
@Asywen En ce qui me concerne je suis de ceux qui ne boivent pas. À cause de ma phobie je n'ai jamais développé d'attirance pour l'alcool et les soirées alcoolisées. Même si aujourd'hui franchement ça va mieux et qu'il m'est arrivé de boire un verre de mojito une ou deux fois, j'ai décidé de juste ne pas boire : je n'aime pas l'alcool, ça ne fait pas plaisir, ça ne me fait pas envie, les gens autour de moi le savent et ont arrêté d'essayer de me "rectifier" (uuuughhh) donc c'est simple. Je le vis très très bien, c'est beaucoup plus simple que quand j'essayais de boire pour être comme les autres. Voilà pour mon expérience perso, qui ne doit pas beaucoup t'aider du coup :sweatdrop:

Si t'as peur mais que t'as envie de boire assez pour être joyeuse sans être malade, essaye de dépasser légèrement tes limites de soirée en soirée, graduellement ? Ceci étant dit. La peur de vomir est souvent liée apparemment à une peur de ne pas pouvoir maîtriser, être "in control". Moi je suis effectivement quelqu'un qui ne va pas facilement "lâcher prise" : j'aime pas l'alcool, mais j'aime pas non plus bouger mon booty sur le dancefloor, par exemple. Peut-être que pour d'autres ça se manifeste différemment. Ce que je veux dire, c'est que si tu as plus de difficultés que la moyenne à "lâcher prise", peut-être qu'il ne faut pas trouver nécessairement la solution uniquement dans l'alcool.

Guérir complètement de l'émétophobie est effectivement compliqué dans le sens où c'est plus compliqué à soigner par la thérapie comportementale que disons, la peur des chiens. Cependant, je recommande à tout le monde d'essayer et de se battre :boxing: Quand j'allais vraiment pas bien j'ai commencé à aller voir une psy avec qui je faisais de la thérapie cognitive-comportementale. J'utilisais les ressources (mots, paragraphes, dessins, photos, puis sons et vidéos) disponibles sur ce site : http://www.emetophobiaresource.org/ < Une mine d'or pour les émétophobes si vous lisez l'anglais.
On a aussi essayé l'EMDR, ce qui n'était pas très concluant (mais si votre phobie à vous est liée à un traumatisme que vous savez identifier, essayez !) J'ai vu une nutritionniste pour recommencer à m'alimenter correctement et pour qu'elle me rassure quant à mes croyances irrationnelles sur la nourriture. J'ai lu un bouquin qui s'appelle "Le manuel du phobique et de l'anxieux" de Edmund J. Bourne, hyper complet et qui permet de prendre les choses en main. Il comporte notamment pleins de conseils pour prévenir ou gérer les crises d'angoisse, être aidé par ses proches, les différentes manières de combattre son anxiété (la méditation, la thérapie, le sport, l'alimentation etc., et en dernier recours les médicaments). Plus vous aurez d'information sur comment fonctionne votre cerveau et votre corps, plus vous serez armés.
En ce moment je m'intéresse à l'acupuncture pour baisser mon anxiété, si ça ne marche pas j'essaierai l'hypnose, que sais-je.
C'est une maladie, ce n'est pas moi, elle ne me définira pas ! :supermad:
 
  • Big up !
Reactions : Asywen
@Céline Elti J'ais longtemps été dans la case «Je ne bois pas je n'en ressens pas le besoin» et comme je disais y a une soirée où j'ai un peu bu et je me suis sentie assez bien. Je ne comprend toujours pas les gens qui boivent tout le temps ou beaucoup mais je ne suis plus contre l'idée de boire un peu.

Mon cas est un peu différent du tien parce que oui j'ai toujours peur de la «perte de contrôle» mais d'un autre côté je danse en public sans problème. Je dirais qu'il y a un mélange entre cette peur là et le fait de me sentir mal parce que quand j'ai la tête qui tourne ou quoi l'angoisse décuple cette sensation (j'en suis à un point où le fait de chercher "émétophobie" sur internet me fait me sentir mal). Du coup j'ai tendance à stresser un peu à l'avance. J'aimerais juste arriver à passer une soirée sympa sans me dire qu'il faut que je fasse super attention, que je compte mes verres, que je surveille que personne ne soit malade (et que ça me stresse)

Côté psy je dirais pourquoi pas (même si mine de rien ça représente un coût du coup je ne me vois pas me lancer directement dans des visites régulières). Après ce qui me stresse c'est que j'ai l'impression que plusieurs personnes comme ça multiplie un peu les méthodes mais qu'au bout du compte l'angoisse est toujours présente.
 
@Asywen J'ai hésité à évoquer l'aspect financier mais effectivement, si on veut commencer une thérapie c'est un budget à prévoir. Du coup je recommande vraiment "Le manuel du phobique et de l'anxieux", c'est que le coût d'un gros livre (peut-être même que tu le peux trouver d'occasion) et t'as déjà pas mal de grain à moudre dedans. La philosophie du bouquin c'est qu'il faut attaquer l'anxiété pas par une seule méthode mais par tous les fronts : alimentation, sport, relaxation, éventuellement thérapie etc.

Si chercher émétophobie sur Internet te fait te sentir mal (je suis passée par là aussi), fais attention à toi, quand tu sens que l'angoisse monte, respire, prend le temps de laisser l'angoisse retomber, et continue tes recherches une fois que ça va mieux. N'oublie pas qu'il n'y a aucune raison que tu sois malade à cause de choses que tu lis. Oui l'esprit a un pouvoir sur le corps, mais que jusqu'à un certain point tout de même. :fleur:

Attention aux forums exprès pour les émétophobes aussi : c'est super de se rendre compte qu'on n'est pas seules, ça soulage et c'est une étape importante, mais des fois j'ai l'impression que les gens s'engrainent dans leurs croyances erronées et superstitions liées à la phobie. Une fois je faisais des recherches pour le travail sur la lépidophobie (la peur panique des papillons), et je suis tombée sur un forum de lépidophobes. C'était intéressant parce qu'à la fois je comprenais en tant que phobique, à la fois j'avais le regard extérieur du non-phobique : je comprenais ce qu'ils vivaient mais c'était tellement absurde... L'émétophobie aussi c'est absurde.

En ce qui me concerne j'essaye pas mal de choses et ma phobie est toujours présente, des fois ça m'agace, mais quand je regarde en arrière je peux te dire que j'en ai fait du chemin :) Il y a une période où je ne pouvais pas faire les magasins sans me sentir mal, aller en soirée sans angoisser, prendre le train sans paniquer, je faisais des crises d'angoisse la nuit très régulièrement... Je me sentais hyper fragile, c'était lourd. Là ma phobie ne m'handicappe que de façon très occasionnelle, je ne psychote plus sur tout ce que je mange, j'ai la pêche, je sors, je recommence à faire des choses qui me mettaient mal rien qu'à les envisager. C'est long parce que les progrès se font de façon graduelle, il y a des petites rechutes, mais je sais que c'est juste que j'en ai pas terminé et que je vais continuer à faire de plus en plus de progrès.

Même si la médecine a encore beaucoup d'avancées à faire en ce qui concerne les troubles psychiques, plus on s'en occupe tôt dans nos vies, moins c'est difficile à traiter.
Courage les copains :calin:
 
Je reviens sur ce topic après être tombée dessus lors de breffes recherches et je trouve ça assez dommage que personne n'ais reposté dessus (ou alors c'est une bonne nouvelle tout le monde va bien)
L'émétophobie me retombe dessus en ce moment, j'angoisse à chaque soirée et il y a toujours un moment dans la soirée où je vais avoir une crise de panique plus ou moins bien gérée (je pense en fait que c'est l'accumulation du stress qui se relâche couplé à ma phobie)
Un point qui retse positif c'est que cela va un peu mieux. Il n'y a pas si longtemps j'ai fait une toute petite soirée, c'est toujours très compliqué de dire à ce moment là que l'on fait gaffe (je ne compte plus le nombre de remarques pas vraiment sympathiques et le nombre de fois où j'ais du me justifier) et j'ai bu un peu (en soit deux verres et très lentement) et je me suis rendue compte que l'angoisse jouait énormément. Ce n'est pas le fait de boire de l'alcool en tant que tel qui va me déclencher des crises d'angoisse parce que j'aurais trop bu ou quoi. C'est le fait d'anticiper en me disant "oh mon dieu je ne connais pas mes limites comment je vais faire". Et le fait d'être en petit comité m'a aidé à me détendre (pas à 100% mais c'est toujours bon à prendre) et ça a été.
En plus à ces moments là je suis hyper réfléchie ("alors l'alcool mais environ 1h à atteindre son maximum ok dans 40 minutes si je me sens bien je peux reboire")

Mais du coup en croisant les doigts pour avoir des réponses, est-ce qu'en ayant (eu) cette phobie vous réussissez quand même à boire normalement ? On a beau me dire "c'est pas pareil de vomir quand tu es bourrée" je n'ose même pas y penser et je me limite beaucoup.
Je défends complètement le fait de ne pas boire en soirée mais des fois j'aimerais me lâcher un peu...mais toujours sans être malade. Et dans mon inconscient le seul moyen de savoir c'était de tester mais il y a peu quelqu'un m'a dit "ah oui moi je monte vite je bois mais je n'ais jamais vomi". Du coup je me suis dit que c'était carrément possible mais j'appréhende, surtout en sachant que nous ne sommes pas tous faits pareil.
(Au passage j'aimerais beaucoup savoir si vous connaissez des gens qui ont réussi à se débarrasser de cette ***** de phobie mais cela me semble assez compliqué)

Personnellement je m'en suis sortie, et je n'y croyais pas moi-même. J'ai été voir une des spécialistes des phobies, qui est en ile de france, et j'avais vu sur plusieurs forums qu'elle avait aidé des gens. Effectivement elle sait parfaitement ce qu'elle fait, mais les séances sont très couteuses, mes économies de 3 ans y sont passées (surtout qu'après j'ai enchainé sur des séances pour l'angoisse etc..), après aucun regret vu que de toute façon la phobie m'empêchait de vivre. J'ai vu sur internet certains psy dire savoir traiter les phobies également, et ils annonçaient des tarifs a priori moins chers donc peut être à tenter mais je ne connais pas donc je ne pourrais pas conseiller ou non.

Je dois préciser que les phobies sont une maladie particulière qui doit être abordée avec une thérapie comportementale cognitive, personnellement j'avais des séances d'1h30 découpées sur une partie travail de la pensée/comportement, des sons binéraux, et enfin de l'hypnose.

Si vous voulez en savoir plus sur les phobies je vous conseille ce site qui peut peut être donner des pistes pour comprendre cette maladie : http://rvd-psychologue.com/phobies-emetophobie.html

C'est vraiment une sale maladie qui m'a pourrie pas mal d'années mais aujourd'hui ça va beaucoup mieux donc oui ça peut se traiter :)
 
:hello:

Je remonte ce topic.

Est ce que certaines sont guéries de cette phobie ? J'aimerais trouver un espoir :cretin:

J'envisage cette année de me faire suivre pour essayer d'aller mieux mais je ne sais pas vers qui me tourner...
 
Pour ma part je n'ai toujours pas guérie. En fait la phobie joue au montagne russe...
L'année dernière j'ai fais une dépression car je ne pensais plus qu'à ça... Cela m'a même rendu malade (je ne mangeait plus, dormait plus et ne sortait plus de chez moi...) Et puis j'ai vu un psychiatre qui m'a prescrit des AD, ainsi qu'une psychologue qui m'a beaucoup appris sur comment gérer mes crises d'angoisses... et 6 mois après ça allait beaucoup mieux. Ensuite, j'ai suivi un thérapie avec des séances d'hypnoses, au début cela m'a beaucoup aidé mais au fil du temps l'effet s'estompait...

Aujourd'hui je ne suit plus aucune thérapie, j'ai des crises que rarement, et quand c'est le cas j'arrive à les gérer mieux qu'avant :)

Il ne faut pas désespérer c'est le plus important. Et surtout, il faut en parler. Pour ma part, ç'a m'a beaucoup aidé d'en parler autour de moi, j'ai même découvert qu'un ami était aussi émétophobe !!

Courage :happy:
 
  • Big up !
Reactions : Aela.

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes