Et si on arrêtait le girly-bashing ?

2 Août 2011
18
8
1 074
Gaillac
Une fois n'est pas coutume, je suis tellement en désaccord avec un article de Madmoizelle que je vais laisser un commentaire.

Merci à @ChessyMao pour le lien vers l'article de Tanxxx. Thanks god il reste encore des gens qui savent réfléchir.

Tout d’abord avant de m'attirer les foudres de certaines, oui j'ai déjà lu ces BD, j'en ai même acheté et apprécié certaines mais je trouve que l’article de Maïa est un regroupement de lieux communs, très peu documenté, et j'en viens même à me demander si elle a déjà lu d'autres bandes dessinées que celles qu’elle cite (enfin, a part Polina de Bastien Vivès qu’elle n'a jamais du ouvrir au vu de la comparaison qu’elle en fait).

Non, classifier une BD de « girly » n’est pas de la discrimination comme on peut le lire dans les commentaires:
1. Il faut bien trouver des sous-classifications pour aider nos amis libraires à organiser leurs échoppes (et l'être humain aime bien catégoriser les trucs). J'admets que le terme de « girly » peut être considéré comme dévalorisant, voire sexiste mais je le trouve toujours moins humiliant qu'une BD classifiée « Humour » (ce qui sous-entends qu’elle se trouveraient à coté des chefs d’œuvres de Jean-Marie Bigard), « chick litt » ou d’une division sexiste selon le sexe de l’auteur.
2. Ces BD appartiennent à un genre bien particulier. Tout comme dans les polars ou les romans fantastiques on retrouve des manières communes de traiter l’histoire, ces BD aussi ont de nombreux points communs permettant leur regroupement.
3. Elles ne sont pas classifiées parce que qu’on considère leur sujet comme étant dévolu aux femmes, mais bien par leur manière d’aborder certains sujets d’un point de vue clairement féminin et stéréotypé (la trentenaire dynamique)
4. La majorité des ouvrages cités dans l’article de Maïa et les commentaires ne sont pas de véritables BD mais des regroupements de notes de bloggeuses.

Comment peut-on mettre sur le même pied d’égalité les Bd de Margaux Motin, Diglee et autres que vous encensez ici, tels des bijoux du féminisme moderne, avec des ouvrages comme ceux de Marjane Satrapi, Lisa Mandel ou Camille Jourdy ? La classification de « BD de Filles » ne s’applique pas à toutes les auteurs BD, loin de là. Les bandes dessinées que je viens de citer ne sont d'ailleurs pas classées en librairie ou sur les sites de vente sous cette catégorie.

L’article de Maïa montre une méconnaissance TOTALE du monde de la BD actuelle et ne me semble être qu’un prétexte à une fois de plus mettre en avant un pseudo-féminisme qui au lieu de faire avancer les mentalités, continue à classifier les femmes et hommes dans les lieux communs, la solution n’est pas selon moi de dire « il ne faut pas classifier certaines BD de BD de filles », mais plutôt de mettre en avant des auteurs de qualité pour leur travail sans se soucier de leur sexe car il y a dans les rayons de vos librairies des dizaines de filles/femmes qui ont écrit des chefs-d ‘œuvres littéraires et qui mériteraient plus leur succès que des auteurs qui ont fait leur célébrité sur leur blog et dont la formation premiere est graphiste/illustratrice et qui n’ont aucune compétence scénaristique pour parvenir à créer seule une BD entière avec un scénario (de ces auteurs « girly », seule Pénélope Bagieu y est parvenue avec Cadavre Exquis).

Lisez de véritables BD, écrites par des filles peut-être moins célèbres et glamour que vos bloggeuses favorites mais qui sont tout autant intéressantes qu’elles si ce n’est plus, et vous comprendrez alors pourquoi il y a eu une telle classification.

En plus sérieusement pour conclure, rien que les couvertures de ces BD les auto-classifient dans un genre bien particulier, et c’est d’ailleurs le but recherché par les éditeurs, de toucher un public féminin 15-30 ans clairement ciblé.
 
  • Big up !
Réactions : doudouillitsa
2 Août 2011
18
8
1 074
Gaillac
Rebecco;2709971 a dit :
Ben déja dans l'article je trouve qu'il y a un bon exemple ( ou peut-être plusieurs ! ) : le blog de boulet.
Je clique sur le lien et bam la page d'accueil : y a pas des petits coeurs et petites fleurs partout et j'ai lu quelques articles c'est franchement bien :d
EDIT : Mais boulet est un HOMME :o
Ben je suis bien dans la merde la :d
Désolé j'ai pas d'exemples sous la main...
RE-EDIT ( non ça ne va pas aujourd'hui >< ) : l'auteure de Confessions d'une accro du shopping.
Je sais le film est rempli de clichés mais le livre est beaucoup mieux, il est traité avec beaucoup d'humouret franchement je l'adore ( j'en ai lu qu'un pour le moment ).

Je me permet de me glisser dans votre conversation, Boulet raconte sa vie aussi, mais je trouve que les thèmes/anecdotes qu'il raconte concernent tout le mode, pas comme les problèmes de règles de Margaux Motin ou la nouvelle tenue de Diglee.

Quand à Confession d'accro au shopping, c'est qualifié de "chick-litt" en librairie et à raison. Je les ai lu aussi, ça m'a permis de passer un bon moment pour me distraire mais il faut être honnête ce n'est pas de la grande littérature, tu ne peut pas comparer ça à un Paul Auster! Tout comme pour les BD girly, il n'y a pas le même travail scénaristique que dans une BD d'un autre genre.
 
A

Ancien membre

Guest
Dizzy;2710012 a dit :
et j'en viens même à me demander si elle a déjà lu d'autres bandes dessinées que celles qu?elle cite (enfin, a part Polina de Bastien Vivès qu?elle n'a jamais du ouvrir au vu de la comparaison qu?elle en fait).

C'est vrai que pour le coup ça n'a absolument rien à voir, certes l'héroïne est une fille/femme/adulte mais ses préoccupations et son quotidien n'ont aucun rapport puisque il s'agit de la danse classique dont la bande dessinée traite et exclusivement de ça de l'impact que ça a sur son quotidien, son rapport aux autres, à son corps, etc etc. Et pour le coup ce qui est bien avec cette bande dessinée c'est que même si c'est le point de vue d'une femme j'imagine qu'un homme pourrait s'en doute s'y reconnaître étant donné que des hommes la pratiquent aussi (puisque c'est ce qui semble poser problème dans cet article).
 
22 Octobre 2011
77
43
684
Paris
Le problème que j'ai avec cet article c'est la victimisation.

L'auteur semble partir du principe qu'on "impose" cette étiquette aux artistes en question, qu'on réduit leur champ d'action, qu'on dévalue leur travail.


Et là je ne suis pas d'accord, parce que selon moi, c'est un choix fait par les illustratrices en question que de s'adresser à un public féminin. La plupart d'entre elle publie dans des magazines féminin, c'est là qu'elle font leur "public". Il n'y a qu'a voir le dernier billet de Margaux Motin. Une série d'illustration qui visent clairement un public féminin. (On pourra si on veut aller pinailler et dire "ouais mais pourquoi on part du principe que les talons aiguilles c'est fait pour les filles?" mais bon, on va pas non plus refaire le monde, je pense - ou alors si vous faites comme vous voulez mais je préfère être pragmatique).


La même chose pour Bref. L'auteur à beau dire "personne ne qualifierai Bref de série pour mec" il n'empêche que c'est quand même le premier public visé. Personne n'oserai qualifier la série ainsi parce qu'on crierai au machisme. C'est moins risqué d'utiliser des termes comme "girly machin" parce que les femmes restent une cible de marché privilégiée, séparée des hommes (cf magazines genrés et leur succès auprès des femmes - je me trompe peut-être mais je vois plus souvent les femmes lire des magazines genrés que les hommes, que quelqu'un me corrige s'il trouve des chiffres exacts). Et si elles ne sont pas contentes de ça alors qu'elles cessent d'acheter ce qui est "produit pour les femmes" et qu'elles achètent ce qui est produit "pour l'homme universel"
:).

Je ne dis pas que tout ça est fixe, normal, ne doit pas évoluer, etc... mais dans la situation actuelle, dire qu'on impose a certains artistes une image girly "sortie de nulle part" je trouve ça profondément hypocrite.
 
22 Février 2007
176
104
0
Je suis un peu gênée sur cet article en fait. J'ai lu le titre, je me suis dit "ouh yeah ! enfin un article qui va tacler les trucs girly parce que ce mot est juste atroce" et puis en fait pas tellement.

Margaux Motin, Pénélope Bagieux, Diglee and friends se sont développées dans la blogosphère, qui est quand même le premier endroit où est né le mot girly. C'était la version illustrée du blog de fille. Parce que oui, elles parlent de trucs de fille majoritairement. J'ai rien contre ça, si c'est drôle, pertinent etc. Mais je trouve que c'est un peu cracher dans la soupe que de vouloir les sortir de cette case. Elles ont une façon de raconter et de dessiner qui colle au style "girly", et elles ont bâti leur succès là dessus.
La comparaison avec Bastien Vivès est un peu maladroite je trouve. Je ne connais pas cet auteur, j'en ai entendu parler mais sans plus. Seulement rien qu'en regardant ce qu'il fait, on voit tout de suite que son style n'a strictement rien à voir avec Margaux ou Pénélope, surtout sur l'exemple de Polina avec un dessin en noir et blanc beaucoup plus stylisé. Ok il raconte une histoire de fille mais je pense qu'une fille avec un style similaire au sien ne serait pas cataloguée girly non plus parce qu'on ne voit pas l'ombre d'une Louboutin ou d'un cupcake.

Je suis assez d'accord avec le début du premier commentaire de Dizzy qui dit que les blogueuses bd ont une manière particulière de raconter (bon après, mettre en avant un pseudo-féminisme, grrrr).

Le girly répond à des codes (du rose, des fringues, des cupcakes et d'autres trucs dans le genre) c'est juste du marketing. Mais si une fille se lance dans la bd sans répondre à ces codes, je doute qu'elle soit cataloguée girly.
C'est plus une histoire de style que de sexe.
 
24 Janvier 2011
99
27
684
paris
en même temps le créneau "fifille" a été sciemment et artificiellement créé pour booster les ventes, et l'étiquette revendiquée avec enthousiasme par nombre d'auteur(e)s pour la même raison.....Donc il n'y a pas vraiment lieu de se plaindre, pour la plupart des artistes [parfois auto]qualifiées de "girly", ce serait bien hypocrite.
 
2 Août 2011
18
8
1 074
Gaillac
JollyGood;2710104 a dit :
C'est vrai que pour le coup ça n'a absolument rien à voir, certes l'héroïne est une fille/femme/adulte mais ses préoccupations et son quotidien n'ont aucun rapport puisque il s'agit de la danse classique dont la bande dessinée traite et exclusivement de ça de l'impact que ça a sur son quotidien, son rapport aux autres, à son corps, etc etc. Et pour le coup ce qui est bien avec cette bande dessinée c'est que même si c'est le point de vue d'une femme j'imagine qu'un homme pourrait s'en doute s'y reconnaître étant donné que des hommes la pratiquent aussi (puisque c'est ce qui semble poser problème dans cet article).

Rien à ajouter!
 
3 Décembre 2010
2 459
5 857
5 174
Ce qui me gène dans toute la polémique qu'il y a en ce moment autour du girly (car le genre explose, c'est indéniable, donc on en parle) c'est qu'en lisant des articles qui descendent en flèche ces BD je me sens coupable d'aimer Margaux Motin et de feuilleter Diglee avec plaisir.
J'ai apprécié l'article de Tanxx pour ses prises de position et son argumentation, mais ça ma laisse un sale gout dans la bouche de me dire que moi j'ai lu et aimé certains des auteurs qu'elle cite. Est ce que ça fait de moi une nullasse, une pétasse, un rouage du système machiste qui diminue la femme?... Je ne crois pas, en tout cas je ne me considère pas ainsi.

Quand au terme de "girly", je le trouve enfantin et niais, et certes on peut le considérer réducteur, mais il est entré dans le langage. Si on refuse de porter certains labels, ça risque de devenir un peu compliqué ne serait ce que pour se faire éditer.
Ça me fait penser à ces auteurs français qui hurlent à la mort quand on dit de leur travail que c'est du "manga". En même temps ils revendiquent la culture "geek", citent de grands mangakas comme sources d'inspiration, dessinent en noir et blanc format manga, avec un style plus proche du manga que de la BD franco-belge à la Tintin et Astérix... Je trouve idiot de rejeter une appellation comme si c'était une insulte. En revanche, je suis pour la multiplicité des étiquettes. Que vive le girly-punk, le comic-fantasy et l'underground-satyrico-biodégradable :cretin:
 
Viviane Fadet;2710199 a dit :
Ce qui me gène dans toute la polémique qu'il y a en ce moment autour du girly (car le genre explose, c'est indéniable, donc on en parle) c'est qu'en lisant des articles qui descendent en flèche ces BD je me sens coupable d'aimer Margaux Motin et de feuilleter Diglee avec plaisir.
J'ai apprécié l'article de Tanxx pour ses prises de position et son argumentation, mais ça ma laisse un sale gout dans la bouche de me dire que moi j'ai lu et aimé certains des auteurs qu'elle cite. Est ce que ça fait de moi une nullasse, une pétasse, un rouage du système machiste qui diminue la femme?... Je ne crois pas, en tout cas je ne me considère pas ainsi.

je vois complètement ce que tu veux dire : quand j'ai lu l'article de Tanxx, ça m'a fait l'effet de devoir me remettre en question. Je me définis comme féministe (ok, c'est très très large comme terme, mais pas le temps de développer), et on me dit que ce serait en opposition avec le fait d'aimer Pénélope Bagieu par exemple... ! Finalement, je doute qu'il y ait à choisir son camp, donc je n'ai pas à justifier ce que j'apprécie en fonction de mes convictions (dans ce cas précis, du moins). Mais des articles comme celui de Tanxx sont des électrochocs qui font quand même pas mal cogiter.
 
26 Juillet 2011
1 699
1 154
954
Liège
Dizzy;2710046 a dit :
Je me permet de me glisser dans votre conversation, Boulet raconte sa vie aussi, mais je trouve que les thèmes/anecdotes qu'il raconte concernent tout le mode, pas comme les problèmes de règles de Margaux Motin ou la nouvelle tenue de Diglee.

Quand à Confession d'accro au shopping, c'est qualifié de "chick-litt" en librairie et à raison. Je les ai lu aussi, ça m'a permis de passer un bon moment pour me distraire mais il faut être honnête ce n'est pas de la grande littérature, tu ne peut pas comparer ça à un Paul Auster! Tout comme pour les BD girly, il n'y a pas le même travail scénaristique que dans une BD d'un autre genre.

C'est quoi chick-litt ?
Je ne dis pas que confession d'une accro au shopping est du grand art mais franchement ça m'a fait bien rire.
Et le blog de Boulet est vraiment une belle découverte :)
EDIT : j'ai la réponse à ma question :d
 
17 Décembre 2005
16 332
16 882
8 444
32
Rebecco;2710273 a dit :
C'est quoi chick-litt ?
Je ne dis pas que confession d'une accro au shopping est du grand art mais franchement ça m'a fait bien rire.
Et le blog de Boulet est vraiment une belle découverte :)

Chick = fille (comme la chanson "Who's that chick ? ;) )
Lit' = littérature
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes