Je trouve l'article légèrement complaisant. Même pour le passage qui relate des événements douteux, les témoins affirment que ce n'était pas si grave. Pourtant, il y a déjà eu des affaires de viols que l'université concernée a cherché à étouffer, ou autres événements gardés secrets pour lesquels il ne fait pas bon de jouer les lanceurs d'alerte.
 
Pour ma part, j'ai fait un iut puis une école d'ingénieurs.
A l'iut il y avait une semaine avec des défis à faire, plus on en faisait et plus on marquait de points. Ça fonctionnait pas me groupe de tp, et c'était très sympa. Chacun fait les défis qu'il veut, cetrains étant vraiment très bon enfant, d'autre un peu moins cool (passer une journée avec des ballons de baudruche accrochés à soi ou prendre une photo avec le plus de profs c'est sympa, simuler un orgasme dans le RU ça m'emballait déjà moins). Après la semaine de défis il y a eu un jeudi après midi avec pleins d'activités organisées, la première étant de se prendre de la peinture, des oeufs, de l'huile et je ne sais plus trop quoi d'autre sur nous. Donc la, moi j'était plus trop partante non plus. Les deuxième année on voulu nous faire croire que c'était obligatoire, pour nous obliger à rester, mais ça n'à pas pris sur nous, et ils nous ont finalement laissées partir (parce que bon, ilsi savaient bien qu'ils ne pouvaient pas nous retenir...).
Pour ce qui est de l'intégration en école d'ingénieurs, j'ai vraiment adoré. Et ce que j'ai d'autant plus aimé, c'est que si on disait non à certains trucs, personne ne nous forçait ou ne nous menaçait de quoi que ce soit derrière. C'était vraiment une intégration, avec pour seul but que chacun se sente bien pour ses 3 ou 5 ans à passer à l'école : tu veux participer ? Participes ! Tu veux venir, mais tu ne veux pas faire toutes les activités ? Pas de soucis, l'important c'est que tu sois là ! Tu veux rester chez toi ? C'est dommage, on aimerait que tu viennes, mais si c'est ce que tu préfères, ya pas de problème, on te forcera pas !
Bref, jet n'ai pas vécu mes 2 intégrations de la même façon (il faut aussi dire que j'avais grandi entre temps, et donc je ne voyais peur être pas la chose de la même façon), mais dans tous les cas je ne regrette pas d'y avoir participé, ça a à chaque fois permis de créer des liens avec certains, et ça c'est franchement très chouette :)
 
Je ne poste jamais sur les forums mais je souhaitais intervenir pour amener mon expérience.

J'ai un ami qui est décédé suite à son WEI aux Mines. Il s'est suicidé la matinée qui a suivi le week end dans des circonstances floues. Une marche avait été organisée mais mais l'école à toujours couvert cet incident. La seule chose que l'on sait est qu'il a été contraint de boire suite à jeu alors qu'il n'avait jamais touché une goutte d'alcool.
Bref quelqu'un de très gentil qui souhaiter juste s'intégrer. Son cas n'est pas un incident isolé. C'est un schéma qui se repete toujours, la direction des écoles ne condamnent que très rarement les auteurs de bizutages.

Voila de mon côté je n'ai jamais expérimenté mais je vous enjoins de vous renseigner un maximum avant de participer.
 

TheMadTink

C'est délicat comme un coup de pelle.
Je pense qu'il faut nuancer sur l'impact du WEI sur la vie sociale étudiante.
Oui, dàs certaines grandes écoles, ne pas faire le WEI peut avoir un impact parce que c'est à ce moment que sont distribués les contacts aui rendront la vie étudiante plus simple.
 
  • Big up !
Reactions : Mijou
Moi j'ai eu une grosse pression pour y aller de la part de mes amies, comme quoi c'était LE moyen de connaître sa promo, un week-end unique, que j'allais rater un truc incroyable, tout le monde en parlait avant d'y aller. En fait il y avait des places pour seulement la moitié de la promo, c'était pas du tout mon truc, je savais qu'il y avait beaucoup d'alcool.
Au final, au retour, personne n'a dit que c'était génial et que j'avais raté un truc, les gens sont passés à autre chose, c'était pas si génial parce qu'il n'y avait pas grand chose à manger, c'était pas mal mais sans plus.
ça ne m'a évidemment jamais empêchée de m'intégrer.

Je pense que dans certains endroits ça peut vraiment être sympa, mais je pense aussi que si on refuse de faire des choses, alors qu'il y a la pression du groupe et le fait qu'on est nouveau, il faut avoir une sacré volonté pour dire non et tenir bon.
Je rejoins FloralFury, renseignez-vous sur le type d'intégration, parce que ça peut aussi très mal se passer.
 
J'aimerais amener 3 réflexions sur le sujet. Tout d'abord, je n'ai jamais participé à des intégrations, parce que c'est pas mon truc, donc forcément, j'ai un regard extérieur biaisé :) Mais 3 choses m'ont toujours interpellée:

3 / Le manque de recul des étudiants sur ces événements. J'ai une amie en fac de médecine qui est allée en WEI avec des personnes de confiance, sans être très emballée: elle y allée par pression sociale, pour éviter d'être mise à l'écart. Sans surprise, trucs dégueu avec de la bouffe, pas moyen de se laver à part un jet d'eau froide et nuit glacial sous des tentes en étant trempés (ce qui est, d'un point de vue sécurité, très moyen, mais bref). Bon, elle n'a pas vécu de choses réellement traumatisantes, mais 2/3 ans plus tard, l'asso étudiante de sa fac a été poursuivie pour bizutage, notamment en raison de faits de harcèlement sexuel de la part des membres de l'encadrement de cette asso. Et là, ma pote est venue m'en parler, assez stressée, en mode "prise de conscience". Elle avait lu des articles sur le sujet qui dépeignaient cette asso comme un rassemblement de dégénérés (je suis assez d'accord avec cette description :rire: ), et elle se rendait compte qu'en fait, elle avait identifié des comportements problématiques, mais avait laissé couler...

Dans tous ces exemples, je retiens le fait que la pression sociale est un élément qui fait partie intégrante des intégrations, j'ai le sentiment que la majorité des gens n'y vont pas par plaisir mais par peur du rejet et/ou mimétisme : dans ce cas, qu'elle est encore la légitimité des intégrations telles qu'on les conçoit aujourd'hui? Est-ce qu'il est pas un peu temps de faire évoluer le concept? ;)
Au moins, ton amie s'est remise en question par la suite. J'ai une amie qui a vécu la même chose et tout en reconnaissant à demi-mots s'être sentie humiliée et n'avoir pas pris de plaisir à ce bizutage, elle ne remettait pas du tout en question le truc et se réjouissait presque de pouvoir reproduire ça sur la promotion suivante :oo: En gros, pour elle, c'était une fatalité, c'était comme ça, donc elle a même été très agressive quand je parlais de ça pour dénoncer le côté humiliation, ça m'a surprise et fait de la peine :erf:
 
A part en medecine et dans certaines grandes écoles, tout se passe généralement très bien. Vous confondez soirée d'intégration et WEI, où la, effectivement, il y a souvent plus de débordements (mais pas toujours !).

Justement, les soirées d'intégration, c'est l'occasion pour les personnes qui n'ont pas envie de se retrouver en camping avec des inconnus bourrés de faire des rencontres tout en restant dans sa zone de confort. En plus, ça se passe le plus souvent dans des bars ou des boites, il n'y a aucune obligation d'aller en after ni de boire comme un trou. C'est plus sécurisant qu'un WEI. D'ailleurs dans beaucoup de soirées d'inté il n'y a même pas de bizutage au programme et l'alcool n'est pas offert (bah ouais, tous les BDE ont pas un budget de ouf).

Bref, je ne dis pas qu'il n'y a JAMAIS de soirée d'inté qui part en cacahuète, mais c'est une minorité.
Aux madz qui rentrent en fac/école et qui se posent des questions, allez-y sans vous prendre la tête, ça permet de rencontrer du monde et au pire, ça vous ennuie et vous rentrez chez vous :)
Et sans faire la promotion de l'alcool, c'est quand même quelque
chose qui fait partie intégrante de la vie d'étudiant. Ok, c'est mal de boire, mais à quoi ça sert de diaboliser l'ivresse ? 70% des étudiants se prendront au moins une bonne cuite pendant leur cursus et ça fera un souvenir marrant.
 
Le problème n'est pas tant les soirées d'intégration, qui généralement sont de simples grosses teufs, que les week-end d'intégration avec bizutage en perspective. Je pense notamment à la médecine où tout le monde sait que ça peut très vite dégénérer notamment parce qu'ils semblent beaucoup apprécier le système d'humiliation. Le soucis c'est qu'il y a un véritable cercle vicieux. Personne n'est emballé à l'idée de se faire humilier et résultat l'année suivante les humiliés deviennent les bourreaux par envie de vengeance et ainsi de suite. Il est nécessaire que la justice puisse frapper fort contre ces écoles qui protègent ce genre de pratiques.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes