Je ne comprends pas pourquoi encore en 2020 le corps médical continue de torturer des êtres qui n'ont rien demandé.
Ils se prennent tous pour Mengele peut être?
Ça me dégoûte

On torture tout les jours des gens dans le milieu médical, dans l'ignorance la plus totale. Et mon dieu, j'ai lu les tweets, mais comment dire ... je ne suis pas étonnée. Profondément désolée pour ces personnes. Mais pas étonnée. Ayant été moi-même victime de maltraitance médicale (pas le même domaine tout du moins) et souffrant aussi de graves séquelles long-terme, je ne peux que me sentir désolée et découragée.

J'espère que toutes ces personnes trouveront un moyen de s'en remettre, même partiellement.
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Cagliary
Je ne me sens pas de regarder la vidéo en entier, elle ne cligne pas des yeux et ça m'impressionne.

Si on a un enfant qui naît intersexe quelle est la meilleure chose à faire ? Est-ce que si je ne fais rien l'enfant ne m'en voudra pas plus tard de n'avoir rien fait ? Ou l'inverse.
 
  • Big up !
Reactions : Songi songi
@Nastja

Je dirais que la meilleure chose à faire, c'est de ne rien faire tant qu'il n'y a pas de danger médicale (et il y en a rarement).

Pour un enfant t'en voudrait plus tard ? Je veux dire s'il naît avec plusieurs caractéristiques sexuels, il n'y a rien de mal. Au niveau du développement, ça se fera à l'adolescence et le corps se développera comme il le doit.

Au niveau de l'identité de genre, plusieurs études ont établi que le genre est une construction social. Donc observer vers quoi l'enfant veut se développer et respecter ses souhaits. Alors quand ils sont petits et bébés et pas capable de s'orienter, ben on peut faire un peu ce qu'on veut (et beaucoup de vêtements sont assez neutres de toute façon). Dans mon entourage, j'ai vu des parents mettre des robes à des bébés garçons parce que les vêtements garçons étaient super chaud et que les robes étaient plus légères et fraiches pour la période canicule.

Et après quand l'enfant est suffisamment grand, tu verras bien vers quoi il veut se diriger. Je dirais que le plus dur à gérer en tant que parent c'est si jamais il est vraiment fluide et qu'il y a des moqueries de ses pairs. Mais on est aussi là pour rassurer et soutenir l'enfant. De toute façons aux âges où le harcèlement commence, tout peut provoquer des moqueries, donc il faut juste être à l'écoute, près à intervenir auprès de l'équipe pédagogique et soutenir son gosse.

Pour les questions de la sexualité à l'adolescence, j'ai envie de dire que s'il y a un problème et que le sujet est suffisamment libre à la maison, l'ado sera capable d'en discuter s'il a des soucis. Et si jamais il y a besoin et que c'est une demande, les chirurgies existent à l'âge adulte (des femmes trans en font bien, mais elles sont adultes et c'est leurs choix, du coup les soins post op même si douloureux sont plus acceptables pour elles vu qu'elles l'ont décidés).

Moi il est hors de question que des médecins fassent une chirurgie de reassiniassions à mon enfant, surtout au vu des souffrances endurées et s'il n'y a pas d'urgences médicales (mais elles sont hypers rares). Un enfant ne devrait jamais vivre ça.

En fait c'est nos yeux d'adultes et nos éducations qui pensent que ça peut-être problématique.
 
Je veux dire s'il naît avec plusieurs caractéristiques sexuels, il n'y a rien de mal.
Ça reste quand même un désordre du développement des organes sexuel d'après ce site : https://medlineplus.gov/ency/article/001669.htm
Increasingly, this group of conditions is being called disorders of sex development (DSDs).

C'est pas juste une variante d'expression des gènes comme la couleur des yeux ou la forme des ongles.
Du coup ça m'embête un peu de lire "qu'il n'y a rien de mal" surtout que c'est le résultat de troubles pendant la gestation : trop ou pas assez d'hormones sexuelles, prise de médicaments tératogènes, exposition à des pesticides...

Pour ce qui est de laisser choisir l'enfant à l'âge adulte ça pourrait compromettre ses chances d'avoir une puberté "normale" et de peut-être pouvoir procréer plus tard?
Disons que je ne voudrais pas que mon enfant à l'âge adulte m'en veuille de ne pas avoir agi parce que maintenant ses épaules sont trop larges ou que ses hanches ne se sont pas développées de manière féminine vu que c'était la cata au niveau hormonal.
Et certes tu peux choisir à l'âge adulte mais ça ne rend pas la chose plus aisée.
C'est pas du tout la même chose mais je suis contente d'avoir porté des bagues dentaires à 13 ans et pas à l'âge adulte. Idem l'opération des dents de sagesse, c'est passé et je ne m'en souviens même plus. Par contre à l'âge adulte je serais incapable de repasser par tout ça.

De toutes façons on ne peut jamais être sûre de rien dans la vie. Autant tu choisis l'option A et on te reprochera de ne pas avoir choisi l'option B et si tu fais l'inverse tu n'es pas à l'abri non plus.

Il y des trucs que j'ai reprochés à ma mère de ne pas avoir fait quand j'étais plus jeune et d'autres trucs qu'elle a faits que j'aurais préférés ne pas subir.
 
  • Big up !
Reactions : Piperade
Ça reste quand même un désordre du développement des organes sexuel d'après ce site : https://medlineplus.gov/ency/article/001669.htm


C'est pas juste une variante d'expression des gènes comme la couleur des yeux ou la forme des ongles.
Du coup ça m'embête un peu de lire "qu'il n'y a rien de mal" surtout que c'est le résultat de troubles pendant la gestation : trop ou pas assez d'hormones sexuelles, prise de médicaments tératogènes, exposition à des pesticides...

Pour ce qui est de laisser choisir l'enfant à l'âge adulte ça pourrait compromettre ses chances d'avoir une puberté "normale" et de peut-être pouvoir procréer plus tard?
Disons que je ne voudrais pas que mon enfant à l'âge adulte m'en veuille de ne pas avoir agi parce que maintenant ses épaules sont trop larges ou que ses hanches ne se sont pas développées de manière féminine vu que c'était la cata au niveau hormonal.
Et certes tu peux choisir à l'âge adulte mais ça ne rend pas la chose plus aisée.
C'est pas du tout la même chose mais je suis contente d'avoir porté des bagues dentaires à 13 ans et pas à l'âge adulte. Idem l'opération des dents de sagesse, c'est passé et je ne m'en souviens même plus. Par contre à l'âge adulte je serais incapable de repasser par tout ça.

De toutes façons on ne peut jamais être sûre de rien dans la vie. Autant tu choisis l'option A et on te reprochera de ne pas avoir choisi l'option B et si tu fais l'inverse tu n'es pas à l'abri non plus.

Il y des trucs que j'ai reprochés à ma mère de ne pas avoir fait quand j'étais plus jeune et d'autres trucs qu'elle a faits que j'aurais préférés ne pas subir.
On parle quand même de pratiques médicales qui s'assimilent à de la torture, et du viol.
Le fait est aussi, et ces faits sont rapportés par des personnes intéressées et leurs familles, que dans le process français il y a une grosse culture du secret, on ment aux parents, on leur donne des informations lacunaires, on leur fait peur, et surtout on considère qu'il faut tout cacher aux enfants (les dossiers médicaux sont vides ou perdus...)
Tout est fait pour que la décision soit prise envers et contre tout, et qu'on ne puisse pas la contester par la suite.

Selon les associations de victimes, dans la plupart des cas les opérations chirurgicales ne sont pas vitales, et les traitements hormonaux pas nécessaires avant la puberté.
C'est pour ça que ces associations militent pour là depathologisation de l'intersexualié comme variation normale du développement sexuel. L'assignation obligatoire à un genre et à un sexe sont désastreux (on fait quoi si l'assignation n'est pas la bonne... ?) et sont juste motivés par l'hétero cisnormativité. Au vu de ce qu'on sait maintenant y'a vraiment rien à défendre.
On ferait vraiment milles fois plus pour elleux en rependant l'idée que tous les corps sont ok et que la non binarité est ok et que le choix est libre pour tout le monde. Parce que si le choix de la personne était en fait de garder des organes génitaux tels quels.. ? Ben c'est tout aussi bien non ?

(et puis ce n'est pas vrai qu'une opération a forcément plus de succès si elle est pratiquée tôt dans l'enfance. Les témoignages semblent montrer que ça fonctionne plutôt mal, et que c'est très traumatisant. Quand une personne adulte y a recours, la volonté et le consentement font une grosse part de travail dans le succès de l'op et de'la guerison, c'est pas juste un coup de force chirurgical)

Témoignage version podcast garanti sans zyeux :d
 

Tératogène

Je suis faillible, mais je suis capable.
@Nastja j'ai beaucoup à répondre, peut-être que je viendrai plus tard mais je veux souligner quelque chose : l'intersexuation existe "naturellement" sans cause extérieure. Même dans un monde sans polluants, sans médicaments etc elle arrive.
Ensuite, ce n'est pas parce que tu vois une source médicale parler de troubles que ça en est un. On vit dans une société binaire (entre autres) donc bien sûr que le corps médical a des biais sur l'intersexuation. Rappelons que l'homosexualité était une maladie mentale il y a 30 ans, donc un trouble médicalement parlant, et pourtant aujourd'hui on en revient. La médecine, comme toute science, est aussi sociétale.

Edit : fautes
 
Dernière édition :
@Khyra
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Je ne comparais pas le port de bagues avec l'opération en soi. Je comparais de manière abstraite le choix. Le choix que mes parents ont fait et qui m'ont évité de passer par la case bagues à l'âge adulte (ce qui aurait été beaucoup plus pénible et qui m'aurait peut-être fait faire des mauvais choix comme me faire retirer des molaires pour tout aligner, comme préconisé par l'orthodontiste. Ma mère a été catégoriquement contre le fait de retirer des dents saines. Et peut que si je m'étais occupée seule du traitement à l'âge adulte, j'aurais cédé pour le retrait des molaires alors que ça aurait été une catastrophe). Être adulte ne signifie pas toujours qu'on fait le bon choix. La preuve en est avec toutes ces opérations de chirurgie esthétique ratées. Souvent quand ça nous touche, tout dépend de notre état émotionnel (si on est désespérée par exemple) on peut être amenée à prendre ce qu'on nous propose.
Bon encore une fois je ne compare pas les actes en soi (ni les dents ni la chirurgie intersexe ni la chirurgie esthétique) mais le fait de devoir faire un choix plus tard.

@Olduvaï
Je me souviens d'un épisode de la série New York Enquêtes Criminelles (je sais plus le titre exact, C'est celui où la voix off du début dit que les crimes sexuels sont particulièrement punis) qui parlait du sujet, une fille qui était née intersexe et qui avait été assignée fille (à tort) par ses parents. Je me souviens que j'avais pensé : "ça doit être horrible de se tromper!"
Il faudrait que je le regarde à nouveau.

Par contre est-ce que les pratiques médicales sont considérées comme étant aussi violentes quand on assigne le sexe comme masculin?
La critique n'est faite que sur les pratiques médicales ou sur le fait même de vouloir définir un sexe dès l'enfance ?
Si c'est uniquement sur les pratiques médicales est-ce qu'on peut imaginer d'autres méthodes moins invasives?
Et si c'est sur la binarité, il existe des gens binaires aussi et il se peut que leurs enfants le soient également. On sait que les hormones jouent un rôle das le développement de la morphologie, des os... est-ce qu'attendre l'âge adulte c'est pas rendre le choix binaire opéré plus tard plus difficile et plus lourd? (Multiplications d'opérations).
Je ne parle que de la prise d'hormones pour la partie pré-puberté et la puberté.

Ok, je jetterai un "coup d'œil" (haha) au podcast.
Non mais j'ai pas de problème avec les yeux, c'est le fait qu'elle fixe la caméra sans cligner. J'imagine l'œil qui se dessèche et tout...

@Tératogène
Les bébés intersexes semblent être dans la très grande majorité des cas produits par des troubles hormonaux, par la prise de medicaments qui vont provoquer des malformations (la vitamine A par exemple) ou d'autres facteurs néfastes. J'ai pas l'impression qu'on naisse intersexe comme ça dans des conditions saines, en tous cas chez les humains.

L'homosexualité n'est "provoquée" par aucun facteur externe. On ne dit pas : "sa fille est homosexuelle car la mère a bu pendant sa grossesse ou parce qu'elle manquait de vitamine D".

@Manhole
Je sais, c'est que je disais :
De toutes façons on ne peut jamais être sûre de rien dans la vie. Autant tu choisis l'option A et on te reprochera de ne pas avoir choisi l'option B et si tu fais l'inverse tu n'es pas à l'abri non plus.
 
Je dirais aussi que ça n'a pas à être soit l'un soit l'autre : soit on fait des opérations à l'enfant le plus tôt possible en croisant les doigts pour que ça soit la bonne décision, soit on fait strictement rien avant ses 18 ans à sa majorité.

Ca me semble trompeur comme choix : c'est tout à fait possible d'avoir un accompagnement médical d'un enfant ou d'un adolescent, et de ne rien faire s'iel vit bien avec son corps et tout, mais que si iel en souffre (que ce soit physiquement, ou psychiquement ou quoi) de l'accompagner et, le cas échéant, de faire des opérations pour qu'iel aille mieux. Ce ne serait même pas très révolutionnaire je pense: on a déjà plein de cas médicaux où il faut assurer un suivi médical ou faire des opérations à un enfant ou un adolescent.

Un enfant ou un ado n'est pas incapable de faire des choix, et la majorité n'est pas un âge magique où soudainement la personne devient mature et autonome. On peut accompagner un enfant ou un ado dans ses choix, tout en reconnaissant ses limites et tout. Les options ne sont pas juste "tout faire à sa place" et "ne rien faire du tout" en fait.
 
Je débarque totalement car je n'étais même pas au courant que ces personnes existaient, les threads sont tellement révoltants. J'ai eu l'impression de lire un truc de faits divers tellement c'était glauquissime...... J'espère que ces gens parviendront à s'en remettre.

Pour rebondir sur le débat du "Que faire si un enfant nait en étant intersexe ?". Rien du tout j'imagine ? Si j'ai bien compris les threads, opérer les nourrissons peut causer des douleurs et des infections plus tard. Donc à moins qu'il y ait un problème au niveau du fonctionnement du corps, je vois pas trop pourquoi infliger ça à un enfant. Je me dis aussi qu'à partir de 6 / 7 ans, iel est potentiellement capable de s'exprimer sur ce qui lui déplaît, sur ses peurs, ses complexes éventuels et ses souhaits si on lui explique le sujet correctement. Ce sera probablement pas l'avis le plus argumenté du siècle à valider les yeux fermés, mais cela donne au moins des pistes sur ce qui serait le plus adapté et le moins traumatisant pour l'enfant. Je crois que le traumatisme c'est surtout de ne pas avoir voix au chapitre sur son propre corps et de se faire malmener comme une poupée de chiffon. C'est important de recueillir l'avis des personnes dès qu'ielles sont en mesure de l'exprimer un minimum.

Personnellement je me méfie du personnel médical maintenant. Certains sont de vraies crèmes avec le coeur sur la main, mais il s'en faut de peu pour tomber sur des gens ni très safe ni très bienveillants. Maintenant je m'impose complètement, d'abord on m'explique le truc de A à Z que je valide sinon c'est hors de question. Il y a quelques semaines je devais subir un acte de chirurgie, on me dit bonjour, on m'installe et on ne m'explique même pas ce qu'il va se passer, bah non en fait (et le médecin avait l'air surpris que je lui demande de détailler le truc sans me contenter du mot savant, uiui ça m'intéresse de savoir ce qu'on fait de moi en fait :lunette:).
 
Bonjour,
C'est un article intéressant mais incomplet à mon point de vue ....
On ne parle pas de la situation dans les autres pays.
On ne donnes la parole ni aux patients ni aux équipes médicales ni aux parents.
On ne parle que de l'intervention et en aucun cas de tout le suivi qu'il peut y avoir autour.
Et surtout on ne parle pas de l’évolution de la prise en charge.
Le sujet est tres complexe , malheureusement il ne peut pas être traité en 15 minutes.
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : jorda and Piperade

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes