Giflée pour avoir allaité dans un lieu public : non mais ça va pas bien ?

9 Janvier 2020
380
7 790
404
@pock4t Mais oui! Parlez "d'enfant roi" dans le contexte d'un nourrisson et d'allaitement ça n'a aucun sens! C’est au mieux de la méconnaissance, au pire du mépris. Un nourrisson ne fait pas de caprice, ça mange, ça dort, ça a besoin d'être en contact avec la peau et l'odeur de ses proches, ça manifeste son inconfort digestif, sa couche sale etc. Mais sinon c'est juste un petit animal vulnérable, qui voit flou, qui ne comprends rien et découvre tout en permanence et qui se rattache au peu de chose qui le font se sentir en sécurité. Mais c'est très basique.
D'ailleurs les femmes allaitent très rarement au delà des 8/9 mois et de la transition alimentaire.
Je n'ai personnellement jamais vu une femme allaiter un enfant (et non un bébé) dans la rue. et je comprendrais mieux un débat sur la nécessité d'allaiter des grands qui mangent du solide et de le faire publiquement plus que d'un nourrisson dont c'est l'alimentation unique et vitale.
 
Dernière édition :
18 Juin 2015
225
551
1 664
Paris
En vous lisant toutes, je me pose la question suivante: qu'est-ce qu'il se serait passé si, au lieu d'avoir une folle furieuse (qui me semble être inévitable) au cul, cette jeune mère se serait retrouvée face à un pervers au regard lubrique ? Aurait-il cherché à la défendre?...
 
10 Juillet 2019
483
14 635
1 054
@Mijou


Tes propos me choquent quand même beaucoup..

Je ne vais pas reprendre ton premier post parce que ça a déjà été fait par d'autres, mais sur ton dernier, je reste fortement choquée parce que je te trouves franchement violente/agressive dans tes propos et je ne sais même pas si tu le réalises..

Tu parles beaucoup de l'enfant-roi par exemple, mais le contexte ici, c'est un bébé et non un enfant. Ce n'est pas du tout comparable. Un enfant-roi est un enfant qui est pourri-gâté à l'extrême, qui est perçu comme un roi. Ici nous parlons d'un bébé, qui ne comprends même pas encore ce que ça veut dire "faire caca". Il n'y a pas d'enfant-roi dans ce contexte, mais un bébé qui est au stade le plus basique de ses besoins.

Tu réaffirmes être gênée, au point que cette gêne que tu ressens en tant qu'adulte, devrait passer avant le besoin d'un bébé qui contrairement à toi, ne peut pas se retenir et n'a pas ton degré de conscience, et est beaucoup plus fragile que toi. Ca te dérange peut-être de voir des mères qui allaitent, mais je serais très étonnée qu'elles fassent exprès de te le montrer. Dans ces dernières pages, nombreuses mères ont d'ailleurs donnés leur ressentis et leurs expériences. Quand elles doivent allaiter, elles ne se placent pas en symbole de "sacro-sainte-maternité", elles ne sont que des mères qui s'occupent de leur bébé, parce que c'est d'un bébé qu'il s'agit, un bébé et ses besoins. Pour moi ça passe avant la gêne ou la sensibilité d'un adulte.

Mais surtout, je pense que la façon dont tu t'exprimes ne fait qu'en rajouter sur la charge qui pèsent sur les mères qui souvent, n'osent pas. Et dans ces cas-là, c'est le bébé qui en pâtit, je pense que ce serait bien de s'en rappeler. En soit, je peux comprendre ta gêne, mais voilà : je pense qu'à un certain point, c'est complètement inapproprié de leur demander de se cacher pour ne pas heurter ta sensibilité comme si c'était leur seul but, ou même de parler "d'enfant-roi", ou de comparer ça à un adulte qui fait ses besoins dans la rue. C'est déplacé et pas du tout pertinent.
 
8 Octobre 2016
1 046
7 403
1 164
21
@Kettricken et on pourrait se dire que ce sentiment d'être un boulet partirais une fois que les enfants aient grandi mais nope. Ses gosses sont en crise d'adolescence ? Elle devrait savoir le gérer cette connasse. Ses gosses font des bêtises ? Elle est soit trop tendre avec eux, soit elle leur a pas donné assez d'amour la connasse. Son mari l'a quitté ? Pas étonnant, à force de s'occuper de ses gosses elle est dégueulasse et le néglige ce pauvre petit chou. Elle veut du temps pour elle ? T'avais qu'à pas avoir de gosses sale égoïste. Une dépression ? Quelle loque celle là. Elle arrive pas à s'en sortir seule ? Bah t'avais qu'à pas divorcer grosse pouf ? Elle veut faire des rencontres ? Parce qu'elle pense sincèrement que quelqu'un sera intéressé par son vieux cul frippé de 55 ans ? Tout le monde sait que dépassé 35 ans, les femmes sont dégueulasses et chiantes.
 

Mijou

Pouet Pouet
14 Septembre 2018
978
7 279
764
34
Clermont-Ferrand
Alors pour faire une réponse générale et je l'espère synthétique parce que j'ai été énormément citée, généralement par plusieurs personnes disant les mêmes choses d'ailleurs...

Je donne l'impression peut-être l'impression d'être agressive en insistant parce que je commet visiblement l'erreur d'essayer de reformuler, voir de pousser la réflexion pour essayer de me faire comprendre plus clairement...alors que mes propos sont interprétée et/ ou mal (pas ?) lus, ou alors pas lus dans leur entierté, ce qui fausse l'interprétation finale de mon raisonnement, forcément.

Sous forme de dialogue simple, ça donnerait ça :
- cela me gène
- cela n'a rien de génant
- j'aimerais que l'on respecte mon ressenti
- c'est à toi de faire un effort
- mais oui je suis tout à fait d'accord que je dois faire un effort mais j'estime que le vivre ensemble implique que l'autre en fasse aussi
- tu ne veux pas faire d'effort car tu rejettes la maternité/ce n'est pas au bébé de faire un effort (alors ça, je ne vois pas où je l'ai jamais mis, je parle des parents en fait !)

J'ai donc répondu en élargissant sur la parentalité, en disant que je constatais autour de moi quand même énormément de non-respect DES ADULTES (surtout hors allaitement) sous l'excuse sacro-sainte du fait de s'occuper d'un enfant que beaucoup de gens utilisent à tour de bras pour justifier des comportements juste irrespecteux (d'où l'exemple de changer son gamin dans un restaurant ou un magasin de meuble).
Mais merci bien de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit, à savoir que TOUS les parents ou les personnes qui allaitent se comportent comme ça, non mais sérieux je n'ai absolument JAMAIS dit ou sous-entendu cela.

J'ai indiqué que j'étais child-free, justement pour appuyer le fait que même en étant child-free on peut trouver que l'espace public n'est pas adaptée au mères allaitantes (ce que personne n'a relevé, mais bon le manichéisme c'est plus facile).

Concernant ce sujet précis, je pense que le fait ne pas considérer les child-free et de laisser certaines personnes s'octroyer une espèce d'immunité parental participe +++ à l'emprise du patriarcat.
Je n'ai pas de problème avec la maternité, mais avec la place qu'on lui donne dans notre société. Je pense que je suis très loin d'être la seule à le penser dans la cause féministe non ?

Quant au concept d'enfant-roi plus précisément, il n'est pas équivalent à enfant-pourri-gâté, mais tout simplement à faire passer l'enfant avant tout et au-dessus de tout. donc rien à voir avec la façon dont le bébé se comporte !
Enfin sérieusement, je ne suis pas obtuses au point de penser qu'un nourrisson fait un caprice et doit se retenir, non mais sérieusement, merci de me lire sans interpréter en se disant "de toute façon, elle peut pas piffrer les gamins". C'est totalement faux d'ailleurs, l'amour des enfants n'a rien à voir avec le fait d'être child-free ! J'adore les enfants, même les bébés, mon ancien métier était l'animation et on me confiait les 3-6 ans car j'étais bonne là-dedans et que j'adorais ce public, j'ai étudié le développement de l'enfant dans mes études... Donc merci de me lire sans interpréter, parce que je n'ai JAMAIS incriminé les enfants, sérieux à qui ça viendrait à l'idée !!

Mais par contre, le comportement de beaucoup de parents m'a toujours consternée. J'ai des kilos d'exemples, mais je n'en donnerais pas, ça ne sert à rien, vu les procès d'intentions et les interprétations.

Merci aux personnes nombreuses, qui ont uppé mes messages, à lire les commentaires j'ai l'impression d'être un monstre fini, mais je pense que ce n'est que de l'incompréhension. J'ai bien conscience que l'idée que j'exprime par rapport à l'allaitement notamment est loin de faire consensus, mais je vois aux réactions sur mes messages que je ne suis pas la seule à le penser...

par contre @Octopuss J'ai lu les messages dont tu parles, j'en ai uppé certains d'ailleurs, répondu à d'autres, mais je suis tellement citée (ou on a fait référence à mes propos) de partout que je ne peux pas faire face à tout ce déferlement.
J'ai pris le temps cependant de répondre à certaines des personnes qui avaient visiblement mal compris mes propos, en essayant de faire des réponses générales qui répondent à tous les autres commentaires qui disaient la même chose...
Donc désolée mais, je pense que, conformément à la charte du forum d'ailleurs, beaucoup, avant de me tomber dessus en répétant exactement ce que les précédents messages disaient déjà, feraient mieux de lire également l'ensemble de la discussion... ;)
 
7 Septembre 2011
5 643
71 619
6 644
Paris
@Mijou mais du coup comment tu verrais le respect de ta sensibilité dans un cas comme ca? Vraie question ! Parceque il n'y a pas 36 solutions la : ou la mere allaite, et c'est elle qui "gagne", ou elle n'allaite pas pour ne pas te gêner er c'est toi qui "gagne". Du coup le "tout le monde doit faire un effort" ne fonctionne pas.
 
15 Décembre 2015
64
469
1 104
31
Pertuis
@Mijou mais les gens irrespectueux existent partout qj. Ils soient parents ou pas et qu'ils prennent l'excuse de la parentalité ou pas. Ces gens là ne sont que minoritaires mais comme le délit est grand on ne voit qu'eux.

Tes exemples sont certes édifiants mais franchement en 31 ans de vie dont 25 à Marseille aka la ville la plus dégueulasse de France, franchement aucune chose relatée ne m'est arrivée. Et portant j ai déjà marché sur des seringues usagées en allant à la fac, à côté des rats lors d'une grève des éboueurs, et on m'a agressée à un distributeur...

Donc certes j'ai mal interprété les messages, mais la teneur en est quand même parfois violente.
Et je rebondis sur le dernier messahe: dans ce cas comment faire alors pour gêner personne ? On vit tous reclus ? On oblige les allaitantes à se cacher ? Ou on oblige les états à créer des espaces allaitement ? Mais peut être que certaines allaitantes seront gênées d'en voir d'autres faire pareil, alors on fera quoi ?

Encore une fois je ne critique pas le fait d'être gêné.e par l'allaitement ou sa vision, mais j'aimerai savoir quelle réponse apporter pour contenter tout un chacun.
 
25 Février 2014
3 421
27 603
3 374
Nantes
@Mijou
Je sais pas si je suis inclue dans les gens qui auraient mal compris ton propos, mais pour ma part, je pense que les personnes qui allaitent n'ont pas à être pudique si elles ne le souhaitent pas (par là j'entends même qu'elles ne devraient même pas avoir à cacher avec un foulard ou autre). Et les personnes gêné par l'allaitement ne devraient pas se sentir légitimes à demander plus de pudeur de la part de celle qui le pratique.
 
30 Novembre 2014
1 187
193 301
4 254
Travaillant en maternité, ça me fait toujours rire qu'on parle de la sacro sainte maternité :lunette: et j'ai vraiment l'impression en lisant certains propos CF pas spécialement ici mais de voir une sorte de féminisme excluant les mères

Et j'ai beaucoup de mal avec le fait d'élargir le débat quand l'article parle d'une agression sur une femme en situation de vulnérabilité (oui être un peu dénudée, je pense qu'on est en situation de vulnérabilité.) Impliquant également un nouveau né.
Elle aurait très bien pu sous la douleur ou la surprise lâcher son enfant.
Oui y'a des parents cons, des enfants insupportables mais comme partout en fait, mais est ce que c'est le bon moment d'en parler dans les commentaires d'un article qui parle d'une agression ?

Sérieusement ça me fait le même effet que si en commentaire d'article, par exemple d'une femme qui subit une main aux fesses, on aurait eu des pages de "nan mais la mini jupe moi ça ne respecte pas ma pudeur si elle fait moins de 20cm"

On a le droit d'avoir chacun des sensibilités différentes mais je pense que des fois c'est ptete pas le moment opportun d'en parler.
 
19 Mai 2021
2
47
14
30
Alors pour faire une réponse générale et je l'espère synthétique parce que j'ai été énormément citée, généralement par plusieurs personnes disant les mêmes choses d'ailleurs...

Je donne l'impression peut-être l'impression d'être agressive en insistant parce que je commet visiblement l'erreur d'essayer de reformuler, voir de pousser la réflexion pour essayer de me faire comprendre plus clairement...alors que mes propos sont interprétée et/ ou mal (pas ?) lus, ou alors pas lus dans leur entierté, ce qui fausse l'interprétation finale de mon raisonnement, forcément.

Sous forme de dialogue simple, ça donnerait ça :
- cela me gène
- cela n'a rien de génant
- j'aimerais que l'on respecte mon ressenti
- c'est à toi de faire un effort
- mais oui je suis tout à fait d'accord que je dois faire un effort mais j'estime que le vivre ensemble implique que l'autre en fasse aussi
- tu ne veux pas faire d'effort car tu rejettes la maternité/ce n'est pas au bébé de faire un effort (alors ça, je ne vois pas où je l'ai jamais mis, je parle des parents en fait !)

J'ai donc répondu en élargissant sur la parentalité, en disant que je constatais autour de moi quand même énormément de non-respect DES ADULTES (surtout hors allaitement) sous l'excuse sacro-sainte du fait de s'occuper d'un enfant que beaucoup de gens utilisent à tour de bras pour justifier des comportements juste irrespecteux (d'où l'exemple de changer son gamin dans un restaurant ou un magasin de meuble).
Mais merci bien de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit, à savoir que TOUS les parents ou les personnes qui allaitent se comportent comme ça, non mais sérieux je n'ai absolument JAMAIS dit ou sous-entendu cela.

J'ai indiqué que j'étais child-free, justement pour appuyer le fait que même en étant child-free on peut trouver que l'espace public n'est pas adaptée au mères allaitantes (ce que personne n'a relevé, mais bon le manichéisme c'est plus facile).

Concernant ce sujet précis, je pense que le fait ne pas considérer les child-free et de laisser certaines personnes s'octroyer une espèce d'immunité parental participe +++ à l'emprise du patriarcat.
Je n'ai pas de problème avec la maternité, mais avec la place qu'on lui donne dans notre société. Je pense que je suis très loin d'être la seule à le penser dans la cause féministe non ?

Quant au concept d'enfant-roi plus précisément, il n'est pas équivalent à enfant-pourri-gâté, mais tout simplement à faire passer l'enfant avant tout et au-dessus de tout. donc rien à voir avec la façon dont le bébé se comporte !
Enfin sérieusement, je ne suis pas obtuses au point de penser qu'un nourrisson fait un caprice et doit se retenir, non mais sérieusement, merci de me lire sans interpréter en se disant "de toute façon, elle peut pas piffrer les gamins". C'est totalement faux d'ailleurs, l'amour des enfants n'a rien à voir avec le fait d'être child-free ! J'adore les enfants, même les bébés, mon ancien métier était l'animation et on me confiait les 3-6 ans car j'étais bonne là-dedans et que j'adorais ce public, j'ai étudié le développement de l'enfant dans mes études... Donc merci de me lire sans interpréter, parce que je n'ai JAMAIS incriminé les enfants, sérieux à qui ça viendrait à l'idée !!

Mais par contre, le comportement de beaucoup de parents m'a toujours consternée. J'ai des kilos d'exemples, mais je n'en donnerais pas, ça ne sert à rien, vu les procès d'intentions et les interprétations.

Merci aux personnes nombreuses, qui ont uppé mes messages, à lire les commentaires j'ai l'impression d'être un monstre fini, mais je pense que ce n'est que de l'incompréhension. J'ai bien conscience que l'idée que j'exprime par rapport à l'allaitement notamment est loin de faire consensus, mais je vois aux réactions sur mes messages que je ne suis pas la seule à le penser...

par contre @Octopuss J'ai lu les messages dont tu parles, j'en ai uppé certains d'ailleurs, répondu à d'autres, mais je suis tellement citée (ou on a fait référence à mes propos) de partout que je ne peux pas faire face à tout ce déferlement.
J'ai pris le temps cependant de répondre à certaines des personnes qui avaient visiblement mal compris mes propos, en essayant de faire des réponses générales qui répondent à tous les autres commentaires qui disaient la même chose...
Donc désolée mais, je pense que, conformément à la charte du forum d'ailleurs, beaucoup, avant de me tomber dessus en répétant exactement ce que les précédents messages disaient déjà, feraient mieux de lire également l'ensemble de la discussion... ;)


Pardon mais j'aimerais juste rebondir sur le féminisme puisque tu fais le lien entre la vision de la maternité et le féminisme, (désolée d'avance pour le roman).

Je rejoins d'autres personnes sur cette discussion, je pense que les mères sont plutôt malmenées dans cette société. Le féminisme, c'est aussi penser à la femme en tant que mère, à ce qu'elle subit et aux discriminations dont elle est victime. Rien à voir avec l'injonction à devenir mère, qui préconise qu'une femme n'en est pas vraiment une si elle n'a pas enfanté, tout aussi sexiste bien sûr. En fait ces deux aspects sont les deux faces d'une même pièce.

Laisser à la femme ses choix, en tant que mère ou pas, c'est ça aussi le féminisme. Les femmes - mères et les childfree alike- sont souvent dépossédées de leurs choix et subissent tout un tas d'injonctions de parts et d'autres, qui diffèrent selon les individus, les sociétés, etc.

"fais des enfants", "n'en fais pas, tu as vu ta situation !" ; "Tu n'as pas d'enfant ? Les femmes sont sur terre pour donner la vie !" "Pourquoi tu fais plein de gosses ?" " Allaite c'est mieux", "pas en public", "ton enfant est trop grand maintenant" ; "reste à la maison pour t'en occuper" ; "quoi tu restes à la maison, tu vas faire la bobonne ? bonjour le féminisme !", "Comme c'est pratique de faire des gosses ! Tu es fainéante, vas travailler !", "trop fusionnelle", "pas assez présente" etc)

Beaucoup de ces injonctions sont véhiculés par les femmes elles-mêmes qui s'appuient sur leurs expériences et veulent en faire des généralités ("Moi quand j'étais enceinte, je ne me suis jamais plainte/ j'ai travaillé" ). Cela concerne tous les milieux, et toutes les aspirations politiques.

Bref, la maternité ou la non maternité ne peuvent pas être dissociées des problématiques des femmes. Les injonctions qui vont avec dans un sens ou dans l'autre ne font que participer à une pression constante sur les femmes.

Voici ce que moi j'ai personnellement entendu, à différents stades de ma vie :

Avant d'avoir ma fille :
"tu ne comprends pas, tu n'es pas maman",
"pourquoi tu ne fais pas d'enfant ? Tu devrais, pense à ceux qui ne peuvent pas ? (WTF)"
"tu attends quoi ?"

Enceinte : "Tu es sûre de faire le bon choix ? Tu pourrais attendre, tu as le temps"

Et puis je passe sur la profusion de réflexions, remarques, de l'entourage, d'inconnu-e-s dans la rue, voisine (eh oui ! ), dans le métro, etc, dont des personnes qui n'ont même pas d'enfants, qui viennent te faire part de leurs points de vue non désirés ni sollicités.

On pourrait très bien décliner le sujet de la maternité/non maternité à celui de la tenue vestimentaire des femmes. On pourrait très bien dire que les avis des uns et des autres sont affaire de "sensibilité", et qu'à partir du moment où on vit en société, les concernéEs se doivent de faire des efforts. C'est une question très subjective en fait : les uns seront choqués par des fesses dans un leggin trop moulant, un nombril, une jupe trop courte, un trop grand décolleté, d'autres la simple vue de jambes ou même des lèvres trop rouges. Ont-ils pour autant le droit, la légitimité d'imposer des tenues afin qu'on respecte leur sensibilité ?
Les hommes montrent leurs torses sans se poser de question (sauf le mien, qui est Égyptien, preuve que c'est une question subjective et culturelle).

La vrai question c'est pourquoi les choix personnels des femmes (enfants, tenues, voile) est-il encore, au 21 ème siècle source d'autant de débats ? Ça ne vous choque pas qu'elles doivent encore justifier le moindre de leurs choix ??! La maman giflée elle même se sent obligée de dire que sa poitrine était couverte ! Pourquoi les homme ne vont pas sur des plateaux télé à chaque fois qu'ils montrent un téton, portent un turban ?

C'est d'autant plus choquant que les femmes participent entièrement à ce système d'oppression. Les unes contre les autres, y compris dans des milieux dits "féministes".

Ah oui, et pour la petite histoire j'allaitais en public, dans le métro même !!! :eek:J'ai même changé des couches en public !!!! :eek::facepalm: Et franchement, je ne vais pas me justifier ni décrire mon décolleté, (même si, je t'assure, on voyait moins ma poitrine que celles des femmes-objets des pubs géantes). Et la honte, la gêne vis-à-vis des jugements négatifs font de toute façon parties de ma vie quotidienne et ressort dès que je suis dans l'espace public avec mon enfant, mais bon, on passe au dessus.


(Sinon, pour ce qui est de la place des enfants dans la société, une petite recherche google "adultisme", "adultomorphisme", "Maria Montessori", "mythe de l'enfant roi", "éducation bienveillante" etc, tu verras que beaucoup ne partagent pas ton point de vue, et pensent qu'au contraire nos sociétés sont avant tout pensées pour des adultes au détriment des enfants).
 
20 Octobre 2014
22
55
1 564
25
Je suis vraiment désolée pour toutes celle qui se sentent gêné face à un bébé allaiter mais il est facile de regarder ailleurs ou de changer discrètement de place dans le bus puisque ça a été cité (d’ailleurs je suis sidéré que peux faire une femme allaitante dans l’entrée bus descendre et perdre une heure de son temps ?). Bref, vous créez du débat là où ils n’ y en a pas : l’allaitement est légal dans les espaces publiques en France. Que ca vous dérange ou non n’y change rien.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes