H.P.Lovecraft

bigorneau des grandes marées
Il y a un truc qui me titille... Toutes ces séries ne parlent manifestement que de "tueurs", pas de "tueuSES". Et l'autrice de l'article elle-même utilise toujours les termes meurtrier, tueur... Au masculin.:hesite:

Qu'est-ce à dire ? N'y a t-il donc jamais eu de tueuses en série, ou de femmes avec un profil de psychopathe meurtrière suffisamment complexe pour qu'elle "méritent" d'avoir leur propre série sur Netflix, à l'instar de leurs camarades mâles ?
Je peux toujours citer Aileen Wuornos ou Lizzie Borden, qui ont aussi eu droit à une adaptation romancée de leur histoire sur grand écran, il y a plusieurs années. Mais c'était des films "isolés", ils ne me donnent pas l'impression d'entrer dans une grande tendance de mode, au contraire des séries dont parle cet article...

Dans les années 95, il y avait la mode des vampires et sorcières (Buffy, Charmed, etc) Début 2000, c'était la SF, avec Roswell et ses extra-terrestres sexy. On a ensuite eu droit au revival des super-héros de comics, et manifestement, depuis l'année dernière, les serial killer ont le vent en poupe :frotte:

J'ai ma petite théorie sur le pourquoi du comment nous aimons tant les tueurs en série : nous autres gentils gens lambdas qui ne feraient jamais de mal à une mouche, nous sommes toujours un peu "victime" -de notre trop bonne éducation, notre politesse, notre gentillesse, qui font qu'on a quelque fois l'impression qu'on nous marche un peu trop sur les pieds. Hors les tueurs en série sont à l'opposé de l'image que l'ont se fait d'une victime. Par leur manière de s'affranchir complètement des lois, de la morale, des normes sociales et de toute frustration, ils incarnent une certaine forme fantasmée de force implacable et de pouvoir libérateur de soi. (Et aussi, faut bien se l'avouer, de domination sexuelle, pour ce petit côté SM que je suis convaincue qu'on a tous un peu en nous :troll:)

Enfin, ça marche bien pour les tueurs masculins, qu'on arrive à nous vendre comme séduisant, aussi horrible que soit leurs crimes. Les tueuses, j'ai l'impression que ça intéressent vachement moins le peuple.

Bref, désolée pour cette diatribe teintée de psychologie de comptoir et de féminisme réac :red:

Personnellement, je n'arrive pas à apprécier les histoires de tueur/tueuses en série, et ce n'est pas faute d'avoir essayer. En tant que fanatique de films d"horreur, je pensais vraiment que ça me plairait.

Mais il y a une différence majeure pour moi entre l'horreur purement fictionnelle et celle décrivant des faits réels. Voir Freddy et ses griffes massacrer des enfants ne me gênent en rien, personne n'est réellement mort. Mais je suis incapable de regarder une série sur Ted Bundy, aussi romancée soit-elle, sans penser à la souffrance de ses victimes réelles, ça me bloque complètement :sick:
 
Ca dépend, je suppose.
Je peux comprendre l'intérêt et je pense aussi que chacun est libre de fantasmer (car finalement, on est toujours au contrôle de nos fantasmes) mais il y a des limites à ne pas franchir.
Je ne comprendrais jamais les femmes (car on ne va pas se mentir, c'est surtout des femmes) qui écrivent des lettres enflammées à des tueurs en série, dans le genre de Charles Manson qui s'est marié en prison avec une femme beaucoup plus jeune que lui. Là, ça relève de la psychiatrie. Pourtant des filles comme ça, il y en a beaucoup.
Je m'interroge aussi lorsque la personne est fascinée seulement par les hommes tueurs en série sans jamais mentionner les femmes (je retrouve le même phénomène avec les marraines de prison, toujours à mentionner les hommes mais rarement les femmes, :rolleyes:).
Je trouve que c'est très sain de s'interroger et que ça prouve qu'il n'y a pas de problèmes. Perso, après toutes les saisons de Dexter j'en avait un peu marre des tueurs en série et je suis plutôt fascinée par des affaires que le coupable en lui-même (genre, je suis fascinée par l'affaire des disparues de l'Yonne mais pour tous les protagonistes qui sont présents idem pour la bête du Gévaudan ou Jack l'éventreur, Simone Weber...).
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
Je ne comprendrais jamais les femmes (car on ne va pas se mentir, c'est surtout des femmes) qui écrivent des lettres enflammées à des tueurs en série, dans le genre de Charles Manson qui s'est marié en prison avec une femme beaucoup plus jeune que lui. Là, ça relève de la psychiatrie. Pourtant des filles comme ça, il y en a beaucoup.
Syndrome de l'infirmière. Parce que tu vois, c'est tellement romantique de réparer par l'amour ces pov' messieurs torturés.:rolleyes:
 
Il y a un truc qui me titille... Toutes ces séries ne parlent manifestement que de "tueurs", pas de "tueuSES". Et l'autrice de l'article elle-même utilise toujours les termes meurtrier, tueur... Au masculin.:hesite:

Qu'est-ce à dire ? N'y a t-il donc jamais eu de tueuses en série, ou de femmes avec un profil de psychopathe meurtrière suffisamment complexe pour qu'elle "méritent" d'avoir leur propre série sur Netflix, à l'instar de leurs camarades mâles ?
Je peux toujours citer Aileen Wuornos ou Lizzie Borden, qui ont aussi eu droit à une adaptation romancée de leur histoire sur grand écran, il y a plusieurs années. Mais c'était des films "isolés", ils ne me donnent pas l'impression d'entrer dans une grande tendance de mode, au contraire des séries dont parle cet article...
Après il y a une autre explication à ça qui est que, tout bêtement, statistiquement, il y a beaucoup plus d'hommes tueurs en série que de femmes. Et celles qui ont recours à la violence comme Wuornos ou Borden que tu as citées, sont encore plus rares. Wuornos faisait vraiment figure d'exception, les tueuses en séries ont en général plutôt recours à l'empoisonnement, ce sont très souvent des cas d'"infirmière de la mort" et leurs motivations sont complètement différentes de celles des hommes.
En fait, étonnamment, les "minorités" sont peu représentées dans le monde du meurtre en série. Le profil type du tueur en série reste l'homme cis-het blanc. D'ailleurs, je suis assez étonnée que cet angle d'analyse ne soit jamais abordé quand on parle des tueurs en série : derrière leurs motivations, il y a quand même une violente haine des femmes qui revient assez fréquemment, et je suis étonnée que le sexisme ambiant de la société ne soit jamais envisagé comme un facteur ayant pu contribuer au passage à l'acte, et expliquant cette sur-représentation des hommes blancs dans la population des tueurs en série.

Sinon, je suis assez d'accord avec toi sur les causes de la fascination qu'ils exercent sur les gens : ils transgressent tous les codes d'une vie harmonieuse en société, et c'est ça aussi qui les rend si effrayants.

Sinon, il y a un truc que l'article n'aborde pas, et je trouve ça un peu regrettable, c'est l'impact que ce genre d'émissions ont sur les rescapés/familles des victimes qui sont encore en vie. Je ne le retrouve malheureusement plus, mais Slate avait fait un excellent article à ce sujet, et c'est vraiment une question à méditer. Et je dis ça, alors que j'admets moi-même avoir regardé beaucoup de ces programmes, mais ça m'avait justement poussée à m'interroger, et je trouve que cet aspect pourrait être un peu plus développé et devrait être soulevé plus régulièrement, par respect pour ces personnes.
 
Je suis fascinée par les histoires de tueurs en série. J'utilise le masculin mais le sujet des tueuses en série m'intéressent encore plus.

Malheureusement c'est un phénomène très peu étudié effectivement bien que ces dernières années ça commence.

Je pense notamment que Jack l'Eventreur était une femme. https://amp.lefigaro.fr/international/2012/05/09/01003-20120509ARTFIG00542-et-si-jack-l-eventreur-etait-une-femme.php

Un lien qui développe cette théorie. C'est un auteur qui s'est intéressé au phénomène.
Pour résumé, Lizzie Williams est la femme d'un des suspects, John Williams un chirurgien. Son mari l'a trompé avec de multiples prostituées dont l'une des victimes connues. De plus elle ne pouvait pas avoir d'enfants et je soupçonne qu'il a du faire des bâtards à droite à gauche.
Les victimes n'ont aucune trace d'agressions sexuelles. Elles ont eu la plupart des organes génitaux mutilés cependant. Dans un rapport d'autopsie que j'avais lu, des auteurs analysaient que les mises en scène autours des corps étaient plutôt féminines. De plus il a été retrouvé un bouton de bottine de femme qui n'appartenait pas à la victime sur les lieux d'un crime. Sur un autre c'était une jupe qui n'appartenait pas à la victime qui avait brûlé dans une cheminée.
De plus Lizzie et son mari ont déménagé peu après la fin des meurtres et sa femme est décrite comme l'humeur instable.
J'avais lu une analyse comme quoi pour l'époque c'était impensable qu'une femme puisse être l'auteur car trop de boucherie pour un être censé être doux, etc.

J'avais aussi lu une analyse que si le phénomène est un peu connu c'est que les femmes sont rarement soupconner. Ce qui pourrait justifier pas mal de crimes non élucidés.

De plus j'avais aussi lu une analyse sur la pédophilie des femmes. Ça existe mais on en parle aussi très peu car ce n'est pas concevable pour la société qu'une mère abuse de son enfant.

J'essayerais de vous mettre les liens. J'aurais adoré bosser dans ce domaine et faire justement une thèse sur le sujet des femmes tueuses.

Je pense que l'égalité vient dans la déconstruction du mythe de la femme douce, gentille, qui n'est pas dangereuse. Et heureusement certains profiler s'y intéressent et c'est en train de changer dans ce domaine. On observe que depuis l'émancipation de la femme les comportements dits masculin ont tendance à se lisser entre les deux sexes (alcool, drogue, tabac, prise de risque, violence).

Voilà pour ma petite analyse. Sinon je ne comprends pas non plus cette fascination des femmes qui envoient des lettres à des criminels. Moi ça m'intéresse pour comprendre la psychologie qui va derrière, les mécanismes qui mènent à avoir si peu d'empathie et d'humanité afin de pouvoir mieux les appréhender par la suite.
En France malheureusement on est grave en retard. Il n'y a qu'à voir le traitement de l'affaire de Lelandais. On s'y connait peu en tueur en série ce qui laise la porte ouvertes pour commettre des crimes. Les enquêteurs ont du mal à imaginer ici que le mobile c'est parfois le sadisme, la perversion. Du coup ça mène à beaucoup d'affaires non classées. Et c'est pas normal.
 
Personnellement, je ne trouve pas que ce genre d'intérêt soit facilement si étrange que cela...
... ça dépend de comment le sujet est traité (source : film, série, vidéo, livre, revue) : le ton, et de ce que l'on ressent / pense face à cela.

Personnellement, je suis fascinée par l'Humain, sa psychologie et tout ce qui a attrait à la sociologie.
J'ai fait filière ES, et ma matière préférée était la socio (que je ne trouvais pas si importante que cela face à l'économie, mais c'est un autre sujet).
Aujourd'hui, je suis thérapeute, et l'accompagnement psychologique / émotionnel des personnes est donc au centre de mon métier, et malgré les 7 ans où je le pratique (déjà), je ne m'en lasse pas du tout (bien au contraire).
Si je n'avais pas fait un métier orienté psy, je pense que je me serai dirigée vers des études de sociologie.
BREF.

Toujours est-il que je suis fascinée / intriguée par ce genre d'histoires... mais certainement pas excitée !

Je choisis précautionnement mes sources, et aime celles qui abordent chaque affaire avec une certaine neutralité, d'objectivité qui fait du "bien", et qui contrebalance avec la gravité de la majorité des affaires traitées. Elle ne fait PAS dans le "sensationnel glauque" (comme on le retrouve dans la majorité des sources de la presse ou littérature abordant ces mêmes sujets).
J'aime beaucoup la chaine YouTube de Victoria Charlton pour cela (je me suis enchainée les 3/4 de sa chaine en un mois, depuis que je l'ai découvert)...
Un autre point que j'apprécie sur sa chaine : pour toutes les affaires non-résolues, Victoria dédie la fin de ses vidéos d'une partie "Théories", et nous fait part de toutes les théories possibles : cela permet de limiter grandement un sentiment de frustration que l'on pourrait avoir face à de tels cas.

Toutes les séries + films cités dans l'article sont sur ma "wishlist Netflix" que je regarderais une fois que j'aurai regardé toutes les vidéos de Victoria :)
(Et je me suis aussi notée la série "La disparition de Maddie Mac Cann", non cité dans l'article je crois).

Pour celles/ceux qui seraient intéressées par la chaine de Victoria, voici quelques suggestions de vidéos qui m'ont particulièrement marquée :
- "L'affaire Dupont de Ligonnès" : cette affaire m'a retournée le cerveau. Je la trouve fascinante. Ca s'est passé à Nantes, mais je n'en ai jamais entendue parler... La majorité des histoires relatées par Victoria se déroule au Canada, voir aux Etats-Unis... et j'ai donc été bien étonnée de n'avoir jamais entendu parler de celle-ci (la majorité des cas français qu'elle traite sur sa chaine, j'en avais entendu parler). Je me demande vraiment laquelle de ces deux théories, si différentes, est vraie... Le saura-t-on un jour ?
- "Beth Thomas" et "Genie Wiley" (je déconseille aux jeunes mères de famille de regarder) : d'un point de vue psychologie et sociologique, ces deux cas sont fascinants. A travers ces deux cas, on voit l'impact incroyable de ce que vit un enfant avant ces deux ans peut avoir sur son développement (et, parfois, dans le cas de Beth, cela peut très bien se terminer).
- "Paulette Gebara" : impossible que ce soit autre chose qu'un coup monté (si ça ne l'est pas, c'est l'affaire la plus mal-menée de l'Histoire de l'Humanité, ni plus ni moins !).
- "Jaycee Lee Dugard" et "Elisabeth Fritzl" : je connaissais le syndrome de stockholm... mais ignorais que des cas de ce genre pouvaient exister. L'affaire d'Elisabeth Fritzl est, sans aucun doute, la vidéo de Victoria Charlton qui m'a le plus marqué : c'est la SEULE vidéo de sa chaine qui a généré des difficultés d'endormissements, et pour laquelle j'ai repensé (et repense encore) plusieurs semaines après. L'esprit humain (de la personne accusée dans cette affaire, d'Elisabeth et ses enfants) me dépassent complètement. Je vous conseille de la regarder que si vous êtes vraiment certain(e) de vous.
 

AlixM

Équipe madmoiZelle
Merci tout le monde, j'adore cette discussion !
Je trouve aussi que c'est dommage que les tueuses en série ne soient pas plus mises en lumière...
Dans l'article, je cite à la fin une série-documentaire appelée Killer Women (dispo sur Netflix) qui se concentre sur les femmes tueuses (pas en série, cependant).
Mais le gros problème de cette série, c'est que le présentateur est INSUPPORTABLE, et il infantilise complètement les femmes qu'on rencontre en prison.
Ca ne vaut donc pas, en terme de format, I am a Killer, c'est pourquoi je ne me suis pas davantage penchée dessus.
 
Dernière édition :

AlixM

Équipe madmoiZelle
@AlixM

J'ai regardé le docu sur Bundy hier soir et je tombe sur ton article.
Mes révisions ne te remercient pas de la découverte de I am a killer :rire: C'est addictif, je le regarde en ce moment-même sur Netflix.
Merci de cet article recap.
PS: tu voudras bien faire un mot explicatif à ma fac si je rate mes deux derniers examens faute de révisions ? :lunette:
Ahahahahahha pas de problème, je te fais même un mot qui t'envoie direct en master 2 criminologie !
 
  • Big up !
Reactions : skärgård

AlixM

Équipe madmoiZelle
Je prends :rire:

Je regarde le premier épisode (James Paterson). Ce tueur m'émeut, je n'aurais pas cru ça possible.
L'émission est très bien faite.
PAREIL ! au début de l'épisode je m'étais dit que c'était le pire mec, et finalement j'arrive à presque l'aimer, c'est vraiment dingue !
 
  • Big up !
Reactions : skärgård

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes