Bonjour,
Je suis nouvelle sur Mad (enfin, nouvelle en tant que Mad, avant j'étais juste une lectrice assidue), et je ne publie d'habitude pas. Mais là, ce témoignage m'a vraiment touchée, et vos commentaires m'ont vraiment fait réfléchir. Je n'en ai jamais vraiment parlé à personne parce que je ne savais pas comment en parler, quels mots utiliser, quelles explications donner, mais, en lisant vos commentaires, je me suis rendue compte que j'ai sans doute été victime d'un viol (même si le mot me fait peur). Ce n'était pas un viol comme la Mad du témoignage, pas direct, pas de coups, pas de cris. Il y a quelques années, j'étais avec un mec (j'étais mineure, pas lui, j'étais inexpérimentée, pas lui, et il avait l'ascendant sur moi), avec qui j'ai fait ma première fois quelques semaines auparavant (qui s'est très mal passée, il a été presque brutal, inattentif, égoïste...). J'avais, à chaque rapport, toujours aussi mal (je me remettais en question, persuadée que j'avais un problème, que la douleur allait passer, que je n'étais pas normale...). Du coup, un soir, ses avances devenant un peu trop appuyées malgré mon absence de réaction, j'ai refusé, prétextant être vraiment épuisée (ce qui n'était pas totalement faux d'ailleurs), et c'est passé, il a un peu grogné et basta. Le lendemain, j'avais un peu peur d'aller me coucher (il passait la semaine chez moi), parce que je savais que les avances allaient reprendre et je n'en avais pas envie. Ça n'a pas manqué, il a insisté lourdement, ses mains sont devenues carrément baladeuses, du coup je l'ai gentiment repoussé et ai, une fois de plus refusé. Au lieu de me demander s'il y avait un problème, il m'a juste dit "Oh non, tu m'as déjà fait le coup hier soir, ça va hein", il m'a retournée vers lui et a continué ce qu'il était en train de faire, sans tenir compte de mon refus. Je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête, j'étais sans doute intimidée, peur d'être anormale, rejetée par la suite, je sais pas, j'étais peut-être trop jeune aussi, mais bref, je me suis laissée faire. J'ai serré les dents, attendu qu'il finisse ce qu'il avait à faire en regardant les minutes passer, et voilà. Les quelques jours qui ont suivi, malgré la douleur, je me suis laissé faire, parce que je me sentais "obligée". Sur le coup, je n'en ai pas pensé grand chose, juste que je devais avoir un problème, que de toute façon, "sortant" avec lui, j'avais comme un devoir de coucher avec lui. Quand j'y repense aujourd'hui, je me dis que j'aurais dû dire non, le mettre à la porte, le quitter. Je me sens un peu sale, sale d'avoir accepté, d'avoir juste serré les dents et de m'être laissée faire, même si c'était douloureux et désagréable, je me sens bête de ne pas avoir réagi, de ne pas m'être rendue compte que le problème venait de lui, pas de moi. Ceci dit, j'ai du mal à le considérer comme un viol, même si je sais que la plupart des viols arrivent dans les couples, et qu'un viol ce n'est pas forcément des cris et des coups, que ça peut être plus insidieux, dans ton lit, avec quelqu'un que tu pensais apprécier.
Je ne cherche pas votre pitié, je ne me compare pas à la Mad du témoignage ou à toutes celles qui ont été violées par des illustres inconnus. J'avais juste besoin d'en parler à quelqu'un. J'aimerais aussi savoir ce que vous en pensez, parce que ça me trotte dans la tête depuis plusieurs jours du coup, et que j'ai peur de me monter la tête toute seule.
Bref, c'est un peu long, désolée, mais j'espère que quelqu'un le lira.
 
  • Big up !
Reactions : scissorhands
Bonjour, c'est aussi la première fois que je publie un commentaire sur ce site.
Après avoir lu une partie des commentaires, je me rends compte moi aussi que j'ai peut être subi un viol si le fait d'avoir dit "non" clairement et à plusieurs reprises fait de moi une personne non consentante même s'il n'y a pas eu de violence.
En effet, je suis allée en Tunisie cet été avec une amie. On a toutes les deux flirté avec un tunisien. Le mien m'a d'abord beaucoup parlé la première soirée, puis a commencé à m'embrasser mais ne voulant pas de relation j'ai coupé court à ses avances tactiles. Il me touchait, passait ses mains sous mon tee shirt et dans mon short, mais je l'ai repoussé à plusieurs reprises et après avoir vaguement utilisé la force pour continuer de me toucher il m'a laissée partir. Le lendemain ma copine a voulu revoir celui qu'elle avait rencontré, j'ai donc revu le mien (car ils étaient amis). Elle a couché avec lui, et il l'a su. Alors il a retenté le coup en m'en parlant d'abord, puis en me touchant. J'ai donc essayé de partir mais il me retenait par la force et me disait des mots doux. Même si j'étais tombée sous son charme je ne voulais pas. Il a quand même réussit à me traîner dans sa chambre (j'avais un peu bu), et je me suis alors laissée faire. Je ne sais toujours pas pourquoi j'ai finalement accepté... Est ce un viol?
Apres coup je me suis seulement dit que je n'avais pas de volonté, et que si je n'avais vraiment pas voulu je ne l'aurais pas fait; que je l'avais donc voulu. J'ai pensé que j'étais du coup une fille facile qui avait juste besoin de se sentir vraiment désirée. Avant de lire vos commentaires je n'aurais jamais pensé le qualifier de viol, mais maintenant je doute.
Je suis très étonnée de la facilité qu'un homme peut avoir à violer une femme, avec seulement un peu de force et de persuasion, et si la femme a une estime un peu faible d'elle même...
Merci en tout cas pour ce témoignage touchant et qui fait réfléchir.
 
  • Big up !
Reactions : scissorhands
A LionHeartedGirl: oui c’est du viol, tu sais tout n’est pas toujours tout noir ou tout blanc, le viol est un actes qui se mut en différentes formes.
Cela requiert différentes stratégies de la part des auteurs, pour arriver à leur fin. Maintenant je ne dis pas que tous ont réfléchi, pensé leur coup. Beaucoup, comme vous, ne savent pas trop où est la limite, dans quelles mesures ils la franchissent
J’ai connu des garçons qui pensaient que la fille refuse pour se faire désirer ! Que c’est pour les exister davantage. D’autre n’arrive pas à gérer le désir, le sexe peut être une drogue ! Ou on aussi trop bu ce qui lève pour eux aussi des inhibitions. Ou sont pris par l’effet de groupe dans les pires situations. Et d’autres encore sont près a tous pour ne plus être puceau, ne voyant pas jusqu’où il vous pour correspondre à la norme et pouvoir « s’affirmer en tant que male »
Là je vous parle des deux extrêmes, alors imaginez la palette de nuance que peut prendre cet acte …
Quelle que soit la situation, si vous connaissez la personne ou non, il a un moment : avant que les choses se précisent entre vous, c'est-à-dire avant de le suivre seule ou de le laisser vous approcher physiquement…au moment où vous voyez cette petite étincelle dans son regard, quand vous sentez qu’il aimerait aller plus loin…ou il faut essayer de  s’arrêter pour faire le point. Isolez-vous un moment aux toilettes pour être seule,  et si ce n’est pas possible  essayez de vous extraire mentalement de ce qui se passe autour.  Car à ce moment il faut se dire les faits «  bon les choses peuvent déraper et j’ai bu : d’une est ce que j’ai envie d’aller plus loin avec lui et qu’est-ce que je lui fixe comme limites ? (et la limite ça peut être ce que vous voulez !!!Juste des caresses ou « si j’ai mal il doit s’arrêter !» ou les seins ok mais pas touche en bas…une fois votre décision prise vous vous arranger pour lui faire comprendre le message et si il tente de passer la limite vous lui rappelez clairement.  Apres ca si il insiste et que vraiment non vous n’avez pas envie : c’est du viol.
De Wikipédia : « Dans le droit français, c'est une agression sexuelle impliquant, selon l'article 222-23 du Code pénal, « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise »[sup]4[/sup]. Depuis 1992, la qualité de conjoint est retenue comme circonstance aggravante en cas de violences conjugales, et la jurisprudence reconnaît le viol conjugal.). Dans certains pays comme l'Allemagne et le Canada, des définitions plus larges sont adoptées. Au Canada, l'infraction de viol a été abolie et remplacée par le crime d'agression sexuelle, notamment pour mettre l'accent sur la dimension violente de l'acte et pour inclure toute forme d'attouchement sexuel non consenti. Les Nations unies définissent le viol comme toute forme de relation sexuelle non consentie[sup]5[/sup]. »
Merci à l’Allemagne et le Canada qui nous rappellent ici qu’il ne  faut pas négligez les agressions sexuelles ainsi que le harcèlement !
De la même source : « L'agression sexuelle par contrainte psychologique peut être considérée comme un crime fréquent dont la prévention comme la répression connaissent des difficultés dans tous les pays. » Merci Wiki !
Ce n’est pas un hasard si beaucoup de victimes ne parle pas,  la notion de viol peut paraitre flou parfois, et les conséquences de ce qui ressemble à un aveu peuvent paraitre insurmontables, c’est le blackout et la chacun fais comme il peut par instinct pour gérer. Pour beaucoup  il apparait alors plus simple de ne rien dire, de se renforcer en se disant « j’assume, je le garde pour moi, je peux le faire, je maitrise, je ferai plus attention , j’éviterai ce genre de situations, je ne veux pas voir la tristesse de ce que j’aime, je serai la fille violée si je le dis….Connerie mais logique, mécanisme de défense, efficace pour certaines  car même si on souffre, on a l’impression d’avancer, les jours passe et creuse l’écart avec ce traumatisme. Mais il est toujours là, les années passe et il pourri insinueusement votre vie.  Nous sommes tous différents, nous vivons et gérons les choses différemment, alors impossible de comparer. Mais pour ma part je conseil de vous confier à quelqu’un de confiance qui puisse vous épauler car vous en avez besoin !  Même si n’y a pas moyen de faire machine arrière, de faire payer comme l’on voudrait le coupable. Il faut d’abord penser à sa vie et à celle des autres ! Comme le décrit si bien Versus, le viol est un acte qui engendre des conséquences sur le cerveau de la victime, quand est-il de l’auteur ? Qui dit que ce sera sa première fois ? N’a-t-il pas besoin de soins lui aussi ?
Allez aux urgences, ils sont formés pour vous accompagner, ils pourront prélever des preuves et vous permettre ainsi d’obtenir justice.
J’ai parlé avec véhémence et espère n’avoir blessé personne.
 
Il y a un truc que j'ai du mal à supporter - parmi plein d'autres trucs on est d'accord - ce sont les gens qui fantasment sur le viol, que ce soit ici dans les commentaires, ou ailleurs sur internet, IRL.

Par fantasme, je parle de s'imaginer se faire violer, savoir qu'on ne veut pas que ça arrive, mais quand même, se l'imaginer et presque en venir à espérer telle ou telle situation risquée.

Le viol j'y ai eu droit plus d'une fois, le harcèlement sexuel et l'agression sexuelle aussi. Et je suis impressionnée par la réaction de la victime, auteure de ce billet. Presque j'envie cette réaction face au danger.

Parce que je suis de celles qui crèvent de trouille, deviennent silencieuses, n'obéissent pas pour autant, mais ont... trop peur pour réagir efficacement. Oui, voilà.

Et contrairement à toi - je m'adresse maintenant à celle qui a fait cet article - je n'ai pas vraiment de "et si", parce que ce n'était pas des inconnus, pas des mecs qui me "plaisaient" (y'en a bien un dont j'étais folle amoureuse), parce que je ne portais ni de jupe longue, ni de robe, ni de jupe courte mais de gros pantalons larges ou une fois, un pyjama, jamais de décolleté, rien d' "attirant", ce qui n'a pas empêché certains de me sauter dessus (je cherche encore la raison, je ne vois toujours pas, sincèrement).

Donc ne voit pas la taille de ta jupe ou je ne sais quoi comme des raisons de se faire violer, jamais. Personne ne mérite de vivre ça. Et crois-moi, les violeurs n'ont pas tous les mêmes codes "ah celle là elle a l'air fragile" "ah celle là elle a l'air d'avoir envie de se faire..." "ah celle là elle a l'air de pas l'avoir fait depuis longtemps" "ah celle là elle doit etre lesbienne, je vais la rendre hétéro...."

Des violeurs sur terre, c'est pas ce qui manque et ils sont bien plus nombreux qu'on le croit.

Je connais le numéro, l'adresse, le nom, le prénom, la couleur préférée, de mon violeur. Je sais où il taffe, je connait ses goûts, je sais qu'il a un meuf (c'est un pervers narcissique, no shit, il les fait fondre, leur brise le coeur quand ils sont au summum de leur relation et récidive, entre deux brisage de coeurs il m'envoie des sms "tu me manques" mwahahahah connard).
C'est le mec bien sur lui, le mec normal, à qui on donnerait le bon dieu sans confession.

Mais si un jour je le recroise, je risque bien de me figer à nouveau, car je suis comme ça, moi. Je ferme ma gueule, je baisse les yeux, je ne fais pas d'histoire.

Toi tu t'es barrée en courant, chapeau.
 
  • Big up !
Reactions : scissorhands
ton récit était poignant et ça m'a touché, et vraiment bravo pour le courage que tu as eu de t'enfuir!
Non ce n'est pas de la faute de tes fringues, ce n'est pas la faute de l'alcool (même si ça vous a désinhibé), c'est lui le fautif, pas toi.
 
Je suis inscrite depuis très récemment sur Madmoizelle, et c'est la première fois que je poste. J'avoue que je n'ai lu que les deux premières pages des commentaires, parce que je n'ai pour le moment pas le temps de lire les treize, mais que j'ai quand même envie de réagir.

Ça fait plus d'un an, j'espère de tout coeur que tu t'en remets. Je compatis vraiment et comme d'autres mads j'aurais bien envie de te faire un câlin de soutien moi aussi. Bien sûr je t'admire aussi pour la vivacité et le courage dont tu as fais preuve pour te sortir de là.

Je ne sais pas si tu as porté plainte, mais à ta place je ne le ferais pas. J'ai bien conscience que ce que je dis peut s'avérer choquant, mais je ne suis vraiment pas certaine que ça te ferait du bien à toi ; ni que ça empêchera la récidive de l'agresseur.
Qu'on soit bien d'accord, je ne pense certainement pas que tu l'as bien cherché. Déjà parce qu'on ne cherche jamais quelque chose comme ça, et que j'estime qu'on doit pouvoir faire marche arrière à n'importe quel moment ( et ce même si jamais tu avais été nue dans son lit en train de le masturber ) ; ensuite parce que je suis tout à fait du genre à suivre un mec que j'ai rencontré dans la soirée ( et même sans projeter de coucher avec lui ), pourvu qu'il m'inspire confiance et que j'aie encore envie de faire la fête.
En revanche, la société ne pense majoritairement pas comme ça. Beaucoup de gens ( enfin je dis ça un peu au hasard, il serait plus vrai de dire " pas mal de mes amis " ) considèrent que suivre un mec chez lui en soirée, c'est presque comme signer un contrat implicite pour une relation sexuelle. Enfin j'exagère un peu, si ça m'arrive et que je le raconte à ces amis, ils reconnaîtront bien le viol, mais je sais qu'ils penseront ( j'espère qu'ils s'abstiendront de me le dire ) " mais pourquoi elle y est allée si elle voulait pas coucher ". Je pense que les flics penseront exactement la même chose, et qu'il y a de grandes chances qu'ils ne se privent pas de te le dire. Enfin je sais pas, mais j'ai entendu ( et lu ) tellement de témoignages de filles qui ont été traités comme de la merde en déposant plainte, que ça me parait impossible que tu ne sois pas reçue comme si tu mentais, dans la mesure où tu es allée chez lui de ton plein gré. Après c'est sûr j'imagine bien qu'il y a des flics qui raisonnent comme nous et qui se disent qu'on a le droit de changer d'avis, et même si on a accepté de monter dans sa chambre et de l'embrasser, si d'un coup on dit non et que le mec nous force c'est un viol ; mais à mon avis c'est sans doute pas la majorité. Après c'est sûr que ça donne envie de vomir quand on pense que t'étais sans doute ni sa première ni sa dernière, mais j'ai du mal à croire que ça aboutira à quelque chose si tu portes plainte. J'ai bien peur que ça te fasse plus de mal que de bien.
Aussi faut peut être pas m'écouter tant que ça, je suis d'un naturel pessimiste ( puis j'ai des idéaux anarchistes aussi, alors les flics, tout ça, c'est moyen mon délire, donc prends pas tout ce que j'ai dit comme vérité hein, c'est que mon avis ).
Par contre ce serait beau de pouvoir tagguer sur sa baraque un truc du genre " Barre toi ma belle, c'est un violeur ! ". Ou même lui tatouer ce mot sur le front, mais bon là je pars loin.

Je te fais plein de bisous, et te souhaite bien du courage. ?
 
Ben du coup en postant mon commentaire ça m'a envoyée sur la treizième page, que j'ai survolé un peu, puis mon oeil a été attiré par le commentaire de @LionHeartedGirl que j'ai lu en entier. Et si, ma pauvre, c'était clairement un viol. D'autant plus que tu étais mineure et lui majeure, mais même sans ça, pour moi c'en est un ( le pire c'est qu'il en a sans doute même pas - ou à peine - conscience ). C'est vraiment odieux le manque de considération qu'il a eu à ton égard. Le coup de dire " ah non ça va tu m'as déjà fait le coup hier soir "... j'ai pas de mot pour décrire à quel point c'est ignoble ! Comme si t'avais l'obligation de le satisfaire sexuellement, comme si il pouvait disposer de toi à sa guise, comme si t'avais pas ton mot à dire, peu importe ton désir. Putain mais c'est pas ça une relation de couple ! Surtout que c'était le tout début de ta vie sexuelle, quelle horreur. C'est normal que t'aies pas sû réagir, je t'en prie tente de ne pas culpabiliser.

Je t'envoie plein de bisous à toi aussi, vraiment désolée pour toi que tu sois tombée sur un tel goujat ?.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes