Hey !
Perso, je passe le bac S en fin d'année et je n'ai pas trop d'idées sur ce que je vais faire.. yaay ca s'annonce plutot bien.
 
Bon, avant d'écrire ma vie, il ya un truc que j'aimerais comprendre (en fait, y en a plein, étant québécoise, je ne comprends pas grand chose a vos BTS, CAP et autre acronymes, mais je comprends le fond des choses, c'est ce qui est important).
Donc, il s'agit de ceci :

Cependant je ne voulais pas prendre de cours du soir (qui auraient supposé un job alimentaire pourri dans la journée), alors j’ai cherché le diplôme en cursus normal, et j’ai trouvé plein de diplômes en documentation.
Donc, des cours du soir supposent un job alimentaire de jour... oui ça a du sens, mais alors un cursus normal de jour semble supposer «Yé, pas besoin de travailler, mes études vont payer ma bouffe et mon logement!»... je.. euh... comprends rien...

Passons donc à ma vie. Je vais essayer d'être la plus compréhensible possible avec mes termes scolaires québécois.

J'ai toujours été une très bonne élève avec des super notes, mais un penchant plus marqué pour l'art, l'histoire et l'écriture que pour tout ce qui est scientifique (bien que j'adore les revues de vulgarisations scientifiques)... les math, la chimie, c'était pas pour moi, ça a rapidement été éliminé. Très jeune, j'ai pensé à devenir illustratrice, puis archéologue, paléontologue et même travailleuse humanitaire, je voulais tout faire. On m'a répété toute ma jeunesse que j'avais le temps de me décider, et puis un jour, je n'avais plus le temps. Donc la fin du secondaire (lycée, on pourrait dire), donne l'occasion d'aller au cégep (Collège d'enseignement général et professionnel - mais l'acronyme est maintenant accepté comme un nom, ce qui fait qu'on peut l'écrire en minuscules) pour poursuivre son cheminement en vue de l'université (Diplôme d'Études Collégiales préuniversitaire - DEC préu - durée : 2 ans) ou choisir un DEC Technique (durée : 3 ans), donnant le titre le technicien dans une vaste catégorie d'emplois (on peut aussi aller à l'université après, mais la plupart des techniciens choisissent de ne pas le faire. Voilà donc pour l'explication, me permettant de dire que j'ai choisi un DEC préu en Sciences humaines profil Monde (histoire, géographie, sociologie... dans les grandes lignes), ignorant où je m'orienterais à l'université, mais bon, J'AVAIS LE TEMPS. Je suis donc arrivée au bout de mes deux ans, évidemment, sans savoir ce que je ferais. Mes intérêts ne manquaient pas, j'en avais trop, mais je pensais à l'aprè : c'est bien beau d'étudier l'histoire, mais quel job je vais obtenir après : néant. Ma mère m'a donc montré un article qui parlait d'un DEC technique en muséologie : conservation des objets de collection, documentation, montage d'exposition etc. Ça reliait le côté pratique et intellectuel de l'histoire, j'aimais l'idée. Je me suis donc réinscrite au cégep (plus loin de chez moi, je vivais donc en résidence étudiante). Études : super intéressantes. Stage de fin d'études : génial - je m'étais déplacée encore pour le faire, à 300 km de chez moi, c'était dans le Service du Patrimoine d'une congrégation de religieuses. Les deux techniciennes avec qui je travaillais étaient super gentilles et elles me laissaient beaucoup de liberté de création dans le montage d'expo. Malheureusement, elle n'avaient pas de travail pour moi à la fin, et je suis revenue à la maison en mode recherche d'emploi. J'ai obtenu un contrat de 3 mois dans un musée à environs 1 heure de chez moi : traffic, salaire pourri, à travailler pour des conservateurs qui eux sont allés à la fac, alors j'étais mieux de travailler exactement comme ils le demandaient... bref, j'étais même heureuse de quitter cet endroit sans avoir fait de démarches pour trouver une autre subvention qui aurait payé mon salaire (ben oui, c'est comme ça que le musée roulait : stagiaires ou contractuels sur subvention caca...). J'ai ensuite fait un tas de recherches dans le domaine de la muséologie pour me rendre compte que ce ne seraient que de rares contrats à l'autre bout du monde et mal payés... J'ai abandonné et essayé de trouver un emploi tout court, peu importe quoi, je devais travailler. Ça a duré une année. Une année à envoyer des CV et passer des entrevues devant des gens qui ne comprenaient pas mon cursus et se disaient que j'allais m'en aller aussitôt que je trouverais quelque chose dans ma branche.

Petite parenthèse sur cette année de misère : il y a eu du bon, je me suis concentrée sur mon dessin et développé mes aptitudes sur la tablette graphique et écrit le premier jet de mon manuscrit que j'espère voir être publié un jour.

Je ne pouvais plus continuer comme ça, sans travail, alors j'ai choici une formation DEP (Diplôme d'études professionnel), de une année, en secrétariat... celui qui me correspondait le plus dans ma région, mais franchement, ça ne m'intéressait pas vraiment, je voulais seulement avoir une formation qui me permettrait de trouver du travail rapido après, pour pouvoir me ressaisir et éventuellement recommencer les recherches en vue de ce qui trouver le métier de mes rêves.

J'ai trouvé un travail rapidement après le DEP, un travail caca où je suis restée 3 mois (entrée de données zzz... avec conditions de merde). Ensuite je suis entrée dans une commission scolaire sur la liste de remplacement. On m'a donné un remplacement de 4 mois au service d'imprimerie. J'adorais ce travail, je travaillais avec une autre personne. J'étais sur le quart de soir et lui de jour, alors on travaillait ensemble la moitié de la journée et après j'étais totalement seule, le paradis. Je pouvais faire un peu ce qui me chantait tant que mes imprimantes étaient en marche. Mais je déteste ça, car c'est vrai que toute bonne chose a une fin... Ce remplacement s'est terminé et on m'en a donné un autre de véritable secrétariat (y a pas d'autres postes comme celui de l'imprimerie dans toute la commission scolaire... et ils ne sont que 2). Sans être crade comme conditions, ça ne me plait pas comme travail. C'est ce que je fais depuis environs 1 an et demie, et je n'arrête pas de me dire que je ferai pas ça toute ma vie... Pourtant, je n'arrivais pas à trouver ce que je pourrais faire d'autre. J'ai cherché des formations à suivre à distance, parce qu'il n'est pas question pour moi de retourner étudier à temps plein, vers la fin de mon DEP, j'ai rencontré mon copain et on vit maintenant ensemble depuis 1 an, je suis indépendante financièrement et je ne peux pas me permettre de tout mettre en plan.

Mais voilà que dernièrement, je pense avoir trouvé ce qui me plairait bien. Je dessine donc depuis toujours, depuis quelques années, avec ma tablette graphique, je m'amuse avec des logiciels de retouche d'image, au cégep, j'ai même fait des affiches pour des événements. Depuis que j'ai mon blog de dessin style BD, j'en vois beaucoup d'autres dont l'auteur se trouve souvent à être graphiste de formation, et devant ce qu'ils sont capables de faire, je me sens un peu jalouse. Je voudrais en être capable aussi. J'ai bien cru un moment que ce ne serait pas possible de trouver une formation en graphisme à distance (au privé, oui, mais trop cher), mais j'ai réussi à en trouver une offerte par un cégep justement. Il s'agit d'une AEC (attestation d'études collégiales), différent du DEC simplement parce qu'on condense la matière et qu'il n'y a pas de cours de base obligatoires (français, anglais, philosophie, éducation physique). J'ai mon entretien de sélection le 20 novembre, je croise les doigts (et prépare mon portfolio bien sûr).
 
  • Big up !
Reactions : Boetia
J'ai 23 ans et sans diplômes. Je ne sais toujours pas ce que je veux faire et ça me déprime complètement.
Oh combien je comprends. J'étais dans le même cas à 23 ans, troisième formation et deuxième dépression depuis le bac alors que tous mes copains de lycée avaient finit leurs études et commençaient a gagner leur vie . (j'ai toujours pas fini les études, mais maintenant ça va vachement mieux)
L'important, je crois, c'est de pas perdre de vue que quelque soit la mauvaise passe dans laquelle on est, les choses vont finir par s'améliorer.

Sinon, je voudrais souligner deux trucs :
Les madz de l'article n'en parlent pas, mais VOYAGER ça peut faire beaucoup de bien lorsqu'on est un peu perdu. Je suis partie en ERASMUS a 24 ans après mon tout premier diplome post bac, ça m'a remis les pendules à l'heure, un truc de fou. Un an après, je profite encore des effets bénéfiques et ça m'a reconnecté avec qui j'étais vraiment. Ma sœur est partie en Australie travailler comme serveuse a un moment ou elle ne savait plus trop quoi faire de sa vie et ça lui fait beaucoup de bien aussi.
Évidement, ce qui fait du bien aux unes ne convient pas forcement aux autres, c'est simplement une piste.
Je sais aussi que dans mon cas, avoir un job étudiant m'a aussi fait beaucoup de bien, j'étais valorisée a l’extérieur de mon école pour des choses que je réussissais, un vrai baume pour l'estime de soi !

Et aussi :
Personnellement, je ne me retrouve pas dans la conclusion des madz de l'article qui disent qu'elles savent qu'elles ont trouvé leur voies car elles sont a fond sur leur nouvelle orientation et bossent beaucoup.
Personnellement, moins jje travaille, mieux je me sens, et c'est pour ça que j'adore mon cursus a l'heure actuelle : je fais des trucs qui m’intéresse, sans avoir l'impression de travailler et en prenant vraiment beaucoup mon temps.
C'est la paresseuse en moi qui parle :cretin:
 
Bon, avant d'écrire ma vie, il ya un truc que j'aimerais comprendre (en fait, y en a plein, étant québécoise, je ne comprends pas grand chose a vos BTS, CAP et autre acronymes, mais je comprends le fond des choses, c'est ce qui est important).
Si ça peut t'aider un peu, le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) est un diplôme Bac+ 2 qui se prépare dans un lycée. Un DUT (diplôme universitaire de technologie) est aussi un diplôme Bac+2 mais il se prépare en IUT (Institut Universitaire de Technologie) et ressemble donc plutôt à un système de fac mais avec (normalement) plus d'heures de cours et d'encadrement.
En effet, tout ça n'existe pas à l'étranger ce qui oblige souvent à faire une licence pour partir à l'international.
Le CAP (certificat d’aptitude professionnelle) est un diplôme qui permet d'apprendre un métier et est accessible dès la fin du collège. Il se fait aussi en 2 ans (1 an pour ceux qui ont déjà un CAP ou le bac). Il y a des cours mais aussi des stages.

J'espère que tu comprends mieux. :)
 
  • Big up !
Reactions : Russell
@ILoveUnicorns

C'est super gentil de m'expliquer, mais je pense que j'ai plus de questions maintenant XD

J'aimerais donc savoir ce qu'est un BAC+2?
Parce que si tu viens au Québec, un BAC correspond à un diplôme universitaire de premier cycle, ça ce serait la license chez vous?
J'ai toujours pensé que le BAC français correspondait à notre DES (Diplôme d'Études Secondaires - en gros, on l'obtient vers l'âge de 17 ans, c'est le diplôme minimal à obtenir pour pouvoir travailler).

Pour ce qui est du CAP, j'ai bien l'impression que c'est un peu comme notre DEP (Diplôme d'Études Professionnelles) : permet d'apprendre un métier et est accessible dès la fin du secondaire (possibilité d'inscription même sans l'obtention du DES, mais il est toujours recommandé de décrocher son DES). Cependant, les durées oscillent entre 1 et 2 ans, dépendemment du métier, et ce peu importe ton parcours académique.

Si j'avais à faire un tableau de conversion je dirais donc :

BAC (?) = DES (diplôme d'études collégiales)
CAP (certificat d’aptitude professionnelle 1 à 2 ans) = DEP (diplôme d'études professionnelles - 1 à 2 ans)
Licence (nombre d'années?) = Diplôme d'études universitaires de premier cycle (communément appelé BAC - 3 ans sauf quelques exceptions)

Peut-être que BAC+2 correspondrait à notre Cégep qui offrent 2 types de formations : Préuniversitaire (2 ans - permet en gros d'obtenir ses prérequis pour le programme universitaire choisi - se préparer à l'université donc) et Technique (3 ans - permet d'être prêt à exercer un métier dès l'obtention - ex : infirmière - possibilité de se spécialiser à l'université). Ces deux types de formations comprennent les mêmes cours obligatoires : français, anglais, philosophie et éducation physique + 2 cours complémentaires (sans lien avec le programme choisi - pour explorer), et puis, évidemment, il y a les cours spécifiques au programme. Les cégeps offrent aussi des AEC (attestations d'études collégiales), ce sont des programmes en formation continue sans les cours de bases obligatoires, matière plus condensée, généralement préférés par les gens déjà sur le marché du travail car les cours sont souvent offerts à temps partiel le soir.
 
@abou333 le bac français est le diplôme que l'on obtient à la fin du lycée (donc vers 17 ans). Bac + X correspond au nombre d'années d'études supérieures obtenues. Quelqu'un qui a fait un DUT sera bac + 2. Pour le cycle licence-master-doctorat on a : 3 ans d'études pour la licence + 2 ans pour le master (avec un palier "maîtrise" pour la première année de master) + 3 ans pour le doctorat (plus ou moins, ça peut varier) :)
 
Comme beaucoup ici, en tant qu'enfant insouciante préservée des dures réalités du monde, j'avais des rêves naïfs: devenir égyptologue, vétérinaire, chanteuse ou écrivain. Mais bien sûr, comme ce ne sont pas des métiers viables pour l'autorité parentale (ou peut-être que si, mais bon, on ne le saura jamais), je les ai mis dans un coin de ma tête en essayant de ne plus y penser. Et comme je suis influencable, avec une relation mère-fille compliquée par-dessus le marché, j'ai fait "pour elle" un bac S alors que je déteste les chiffres dans toutes leurs déclinaisons (j'ai d'ailleurs finalement eu mon bac grâce aux matières littéraires), mais aussi des études de Droit que j'ai haï dès les premières semaines... tout en les continuant jusqu'au bout pour ne pas décevoir ma mère. Après avoir eu cette licence, je pensais enfin faire quelque chose que j'aimais vraiment en m'inscrivant dans une formation liée aux métiers du livre. Mais c'était sans compter ma mère qui, une fois encore parce que je suis faible et elle butée/angoissée/dirigiste, m'a persuadée de me spécialiser de suite en bibliothèque parce que "tu comprends, c'est la fonction publique, c'est toujours plus rassurant et stable qu'édition-librairie". Résultat: au lieu d'études censées enfin m'épanouir, je m'ennuie mortellement, et la déception est d'autant plus grande que c'est la 4e année que je perds à faire quelque chose que je ne voulais pas. Pas de fin heureuse pour l'instant donc !
 
  • Big up !
Reactions : Nèfle and Nastja
Une licence en lettres modernes, un Master en journalisme, des expériences à l'étranger pour me réveiller à 27 ans, sans emploi, chez mes parents.

Je ne sais pas ce que je veux faire plus tard, ni le métier, ni la ville, ni rien. Plein de métiers m'intéressent mais il y a toujours quelque chose qui va pas : la ville proposée, l'absence d'offres d'emploi, la rémunération minable.

Je passe 4 heures par jour dans mon lit à chercher des offres, à me creuser la tête, à essayer de chercher mon avenir, à trouver un boulot qui me plairait, en vain. Chaque matin je dois me faire violence pour me sortir du lit et recommencer le même cirque : ordi -> recherches d'emploi. Je frôle le burn-out.

J'ai qu'une envie c'est de tout abandonné, tout lâché, j'en peux plus.
 
Cet article et ces témoignages font beaucoup beaucoup de bien...
Je suis dans un moment où je déteste mon travail actuel, et où je regrette beaucoup mon parcours. J'ai bientôt 24 ans, et je sens que je ne me suis pas suffisamment écoutée avant de faire mes choix d'orientation.
ça fait beaucoup de bien de se rendre compte que ces remises en question concerne beaucoup de monde, que tout le monde n'a pas un parcours ultra linéaire. Merci Madmoizelle :)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes