Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : J’ai pardonné à ma pote d’avoir pécho mon mec
pardon-tromperie-640x400.jpeg

Lire la suite ...
 
Dernière édition par un modérateur :

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
J'imagine que le pardon a été d'autant plus facile que le mec était un salaud fini, et apparemment manipulateur, et que la seule «faute» commise par la copine est de s'être laissée embobinée par lui.

Si le gars avait été propre sur lui jusque-là, ça aurait sans doute été plus difficile.
 
Salut !
Merci pour le témoignage, qui j'imagine n'est pas forcément facile à écrire.
Ayant vécu une histoire un peu similaire, je sais que ça fait mal. Très mal. Mais en effet, si un mec s'amuse à jongler avec plusieurs meufs en même temps, en leurs mentant, c'est que c'est un connard. Je pense que ce type de gars sent très bien lorsqu'une fille tombe amoureuse de lui, et qu'il lui faut apprendre à respecter ça.

Voili voilou, bise
 
Moi j'hallucine quand même sur cette histoire de soirée : Tes amies te voient dans une relation toxique qui te rend dingue, te rend triste, te voient rompre, et te remettre avec. Et quand le mec les invite à une soirée elles y vont toutes ? C'est quoi ces amies ? Alors j'ai compris que ce gars etait un séducteur et savait se faire apprécier mais quand même ! c'est quoi ces potes ? j'ai été dans une relation toxique et mes amies le détestait. Aller à sa soirée en sachant que tu souffre de tout ça, que c'est pas la première fois, en ayant un regard extérieur sur cette relation malsaine, je ne comprends pas.
 
Salut !
Merci pour le témoignage, qui j'imagine n'est pas forcément facile à écrire.
Ayant vécu une histoire un peu similaire, je sais que ça fait mal. Très mal. Mais en effet, si un mec s'amuse à jongler avec plusieurs meufs en même temps, en leurs mentant, c'est que c'est un connard. Je pense que ce type de gars sent très bien lorsqu'une fille tombe amoureuse de lui, et qu'il lui faut apprendre à respecter ça.

Voili voilou, bise
Je pense que ces gens n'apprennent jamais, vu la description, ça ne m'étonnerais pas qu'il soit pervers narcissique. Les gens ne changent pas ce genre de choses. c'est plus fort qu'eux
 
  • Big up !
Reactions : Najia-* and TennanTen
Oui, c'est vrai que dans ce témoignage-ci le mec abuse vraiment et ne changera peut-être pas. Après, je ne suis pas fataliste, et je pense que les gens peuvent aussi apprendre de leurs erreurs. ^^
 
@julia.goulu

Faut pas oublier que les protagonistes de l'histoire ont moins de 20 ans. Elles ont accepté d'aller à l'invitation du mec parce qu'elles le trouvaient sympas et ne comprenaient pas encore les critères d'une relation toxique.

Avec du recul, quand je repense à des potes de collège/lycée qui avaient un copain, je me rend compte qu'il s'agissait souvent de relations toxiques. Et, là je ne parle que des filles qui sortaient avec des mecs de leur âge. Mais avant, je ne trouvais rien d'anormal, je me disais juste que c'était des mecs quoi...

Pour en revenir à l'article, c'est très bien que cette histoire se termine bien et que Jade ait dit la vérité d'elle-même. je pense que c'est ce qui a permis à la Madz de tirer un trait sur cette histoire.
 

Rocksteady

Ne pas citer, merci
Très joli article !!!! J'ai trouvé ça très beau, ce pardon :puppyeyes: ! Après tout, beaucoup pardonne un écart à leur copain !


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

a pote va probablement finir par le quitter parce qu'il est invivable.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
perso j'ai un peu de mal avec l'idée de la pote qui doit douiller pour regagner sa confiance... C'est plus elle qui prend dans l'histoire que même le gars. 'fin perso' vu le gars j'en aurais pas voulu à l'amie ou si sur le coup mais après on aurait discuté. Et surtout j'aurais vraiment abandonné tout ressentiment lorsque j'aurais compris qui était ce gars, le fait qu'il l'avait séduite.
je suis gênée du fait que même en ayant vu que Jade était ausis une victime l'autrice a continué à lui rn vouloir et à la laisser faire tous les efforts pour reconstruire leur amitié.
Surtout que c'était un ex... Alors oui c'était compliqué au moment où les choses sont arrivées sauf que... C'est le gars qui a trompé même à ce moment, c'est lui qui a séduit Jade.
Bon, déjà l'auteur a l'air super jeune donc je pense qu'elle s'exprime de manière assez simple mais que ça recouvre des notions plus complexes. Le pardon est un long processus très personnel et qui ne peut pas être forcé. Or, l'auteur a l'air d'avoir reçu pas mal de pressions de son entourage pour pardonner, donc forcément, quand elle décide de le faire, ce n'est pas si naturel et évident que ça, et elle a besoin que Jade l'aide dans ce processus.
Je crois au contraire qu'elle fait un gros effort pour reconstruire leur amitié en décidant de pardonner alors qu'elle n'est clairement pas prête. Elle accepte de renoncer à ses rancoeurs à un moment où elle n'a pas du tout surmonté ses blessures, c'est une démarche compliquée et courageuse.
On peut faire tout le raisonnement logique qu'on veut autour de qui a tort qui a raison, mais visiblement, elle comptait sur la loyauté de Jade, et elle a vécu ce baiser et le fait que tout le monde l'ait su mais qu'on lui ait caché comme une trahison. C'est compréhensible, même si d'autres gens pourraient le vivre différemment. Et si elle considérait que c'était la base d'une amitié, c'est normal qu'elle ait besoin de reconstruire sa confiance vis-à-vis de Jade.

Après, on ne sait pas trop non plus comment Jade "se démène".
Personnellement, une histoire un peu similaire m'est arrivée avec une très bonne amie, sauf qu'elle m'a demandé mon avis avant. J'étais tellement choquée qu'elle ose envisager ça alors que jamais elle n'avait évoqué une quelconque attirance pour le mec et que je lui racontais souvent à quel point je le kiffais que je lui ai juste dit "fais ce que tu veux" et je suis partie brusquement de la soirée. Elle a repoussé le mec et m'a envoyé un texto d'excuses, je lui ai dit que je ne lui en voulais pas, mais ce n'était pas vrai du tout. Je lui en voulais énormément et je n'avais plus envie de la voir. Je me sentais trahie, j'avais l'impression que notre amitié était bidon si elle pouvait faire ça. Au début, je déclinais ses invitations mais vu que je n'étais pas censée lui en vouloir, il a bien fallu que j'accepte de la voir au bout d'un moment. J'ai commencé à lui parler normalement sans faire référence à l'incident mais elle n'est pas partie dans la démarche "comme si de rien n'était que j'adotais", elle a direct abordé le sujet en disant "écoute, Morgane, je suis vraiment désolée, je n'aurais jamais dû envisager de chopper ce mec". J'ai dit "c'est pas grave" et elle m'a répondu "mais si c'est grave, c'était vraiment idiot de ma part, je ne sais même pas pourquoi j'ai fait ça, et à ta place, je me détesterais vraiment".
Et là, son attitude m'a levé un poids de la poitrine, parce que la première fois qu'elle s'était excusée, j'avais juste l'impression qu'elle le faisait parce qu'elle avait vu que j'étais énervée et qu'elle se sentait morveuse, que c'était un peu pour elle finalement. J'avais dit que c'était ok, mais ce n'était pas vrai parce que son attitude m'avait donné l'impression que je ne comptais pas tant que ça pour elle, que mon bien-être n'avait qu'une importance secondaire, que je ne pouvais pas lui faire confiance, et ses excuses ne changeaient rien à ce sentiment.
Là, avec ses deuxièmes excuses, elle venait me montrer qu'au contraire, elle comprenait très bien ce que je pouvais ressentir, qu'elle avait les mêmes valeurs que moi, et qu'elle ne cherchait pas juste un pardon de façade mais bien à s'assurer que je n'étais pas blessée. Ses deuxièmes excuses ont fait s'envoler toute ma rancoeur. Je me rendais compte que mon amitié comptait et que je pouvais lui faire confiance. Je me rendais compte aussi qu'elle était capable de faire preuve de courage pour notre amitié parce que ça aurait été plus simple de faire comme si de rien n'était puisque j'étais ok avec ça, mais non, elle a pris le risque de relancer le sujet et de se prendre des reproches en pleine figure, j'ai énormément respecté son attitude.

Bien sûr, elle avait un plus beau rôle que Jade parce qu'elle m'avait demandé et qu'elle avait renoncé au mec en voyant mon choc, et je me suis rendue compte avec le recul que j'avais complètement exagéré en la détestant autant pour si peu (surtout que le mec était en fait assez naze lui aussi et qu'il jouait complètement de la situation à mon avis). Je pense que si je devais revivre ce moment, je dirais à ma pote "écoute, ça me fait un peu chier, je vais pas te le cacher mais honnêtement, choppe-le si c'est ce que tu veux, ya pas de raison que tu t'en prives pour moi", mais c'était pas ce que je ressentais sur le coup. Cette anecdote m'a donc montrée qu'il est beaucoup plus facile de pardonner quand on voit que l'autre comprend la peine qu'il nous a fait et cherche à la réparer, que quand on pense qu'il ressent des trucs assez individuels finalement comme le besoin de ne pas sentir coupable ou de ne pas se sentir détesté.
Dans ses deuxièmes excuses, ma pote ne m'a pas du tout donné l'impression de se préoccuper d'elle-même (du genre "je me sens trop mal, ça me soulagerait si tu me pardonnais") mais bien de moi ("j'espère que je ne t'ai pas fait trop de peine"). J'exagérais oui, mais elle avait bien compris que ça m'avait blessée, alors peu importe le rationnel, ce qui comptait pour elle c'était mon ressenti et ça montrait beaucoup de choses sur son amitié pour moi.
Je pense que j'aurais fini par lui pardonner toute seule, mais son aide a été nécessaire pour accélérer ce pardon. Certaines personnes se "démènent" pour obtenir le pardon d'un autre, mais c'est parce qu'ils n'arrivent pas à accepter d'avoir le mauvais rôle. Parfois, quand on tient vraiment à quelqu'un qu'on a blessé et qui a du mal à pardonner, le mieux est d'accepter qu'il a besoin de temps et de lui laisser de l'espace, parce qu'on accepte que le pardon de l'autre n'est pas là pour nous soulager, ce qui n'est peut-être pas ce que faisait Jade au début. Elle a peut-être fini par trouver un meilleur équilibre et par mieux comprendre l'auteur pour que le pardon devienne enfin sincère!
 
Ça ne choque que moi ce passage :
Je voyais toutes les stories de mes copines qui sautaient dans la piscine de mon mec un mojito à la main, pendant que moi je me tapais l’interminable dîner de la communion de mon cousin
Personnellement si je suis invitée chez le mec de ma copine sans ma copine et qu'il ont une relation un peu tendue en ce moment... JAMAIS je n'y met les pieds à cette soirée.
Ok sauf si ça fait des années qu'ils sont ensemble et que ma copine est ok avec ça mais ça n'a pas l'air du tout le cas !
 
Ça a du être des moments très difficiles pour cette madz. Vraiment la trahison c'est toujours quelque chose de marquant parce que ça touche à la confiance et la capacité qu'on a à en avoir en soi même et en les autres.

Par contre j'ai du mal avec le "je m'interdit les Crush et ex de mes amies" parce que tout simplement les êtres ne leur appartiennent pas toute leur vie.
Surtout pour les Crush en fait, parce que ben si le Crush ne Crush pas sur ma pote mais sur moi et que je le trouve sympa est ce que c'est de ma faute? Non. Je devrais m'interdire une potentielle belle histoire pour un "prem's je l'ai vu en premier!" ? Non.
Pour les ex c'est le même combat. Son histoire avec ma pote leur appartiennent et à moins que ça soit un connard pourquoi l'exclure d'une potentielle belle histoire?
 

Mijou

Pouet Pouet
Je pense que si la trahison est plus lourde à encaisser venant de l'ami.e que venant de l'ex, c'est parce que l'histoire d'amour, on SAIT que cela ne dure pas forcément toute la vie (surtout dans le cas où l'on est jeune ET que en plus y'a eu du séparation/rabibochage à répétition... ), alors que l'amitié... On n'envisage jamais cette relation comme ayant possiblement une date de fin.
Et (perso en tout cas) si je partage tout avec mes amies, il y a des choses que je ne dirais jamais à mon mec (et pourtant on est ensemble depuis 8 ans, dont 7 ans de vie commune).
Je dirais même que je pourrais vivre sans lui (même si je l'aime et que je serais dévastée par notre rupture) mais pas sans mes amies. JAMAIS de la vie.
Et je suis sortie de l'adolescence et ses amitiés à la passion démesurée depuis un moment. :vieux: :cretin:

Bref, la relation amicale est souvent plus fusionnelle, plus libre, plus "profonde". Donc la trahison bien plus amère et douloureuse.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes