Je trouve ça génial que cette Mad ait réussi à parcourir tout ce chemin, ça a dû être un vrai parcours de combattante pour en arriver là où elle en est aujourd'hui et je suis contente pour elle, et je pense qu'elle peut être fière du chemin parcouru. (Je dis ça vraiment sincèrement et pas pour adoucir la suite de mon message, je le pense vraiment :fleur:).

Mais il y a certaines choses que je ne "comprends" pas d'une manière générale (je ne dis pas ça vis à vis de ce témoignage spécifiquement, je le dis d'un point de vue global) :

Je comprends qu'on veuille casser des paliers à coup de cheat meals et autres tromperies à notre corps quand on n'arrive pas à descendre en dessous d'un poids qui nous contraint d'un point de vue sanitaire ou dans notre confort, ça peut sûrement être bénéfique. Mais la réalité c'est que ce n'est pas souvent pour cette raison que c'est fait.
Toutes les personnes qui entreprennent des régimes et un genre de "fit life" ont dans 99% des cas comme objectif la minceur. (C'est moi qui invente le chiffre de 99% hein, mais ce que je veux dire c'est que je pense que c'est l'immense majorité des cas). - Et je ne juge personne parce que je pense que c'est "normal" d'avoir cette aspiration quand la société entière nous y pousse autant, mais il y a des réactions sur le forum qui sont quand même la preuve de ce que je dis.
L'objectif est encore et toujours la minceur, et bien souvent avant la santé, même si on met toujours un vernis "healthy" par dessus, comme à chaque fois qu'on parle de ce sujet.

Je n'ai absolument rien contre la personne qui a témoignagé je tiens à le dire, mais il y a toujours un truc qui me crispe quand on parle de régimes, de calories, de protéines et de cheat meals en fait. Je ne sais pas si c'est à tort ou à raison, mais j'ai tendance à trouver qu'il y a quelque chose d'un peu problématique là dedans ou en tout cas qui me gêne.

Franchement je ne vois pas comment c'est possible, ou du moins facile, d'éviter de devenir littéralement obsédée par son corps et par sa "fit life" quand on part dans ce genre de croisade. ça m'est arrivé de regarder des vidéos de fitgirls et je me dis que ça l'air de prendre tellement d'énergie et de temps de cerveau disponible de faire tout ça, de tout compter, en fait je trouve ça trop.

Je peux comprendre l'aspect "challenge" et passion pour un style de vie et pour le sport qu'il peut y avoir derrière, mais je trouve que c'est trop motivé par un objectif de minceur et de "corps parfait" (qui ne se dit que rarement, mais franchement personne n'est dupe), et du coup je me dis : est-ce que tout ça est réellement une bonne chose ? (Je me pose réellement la question, ce n'est pas une question rhétorique)

J'ai des copines qui sont dans ce genre de style de vie et elles sont complètement obsédées par leur corps, par leur alimentation, par leur activité physique, et en plus elles sont toutes très minces mais évidemment ce n'est jamais assez. J'ai une copine qui doit faire du 36 ou du 38 et qui a un ventre ultra plat mais elle est genre persuadée qu'elle doit se muscler pour dessiner ses abdos et faire partir sa "brioche" imaginaire. Je trouve ça hyper flippant en fait. Je peux comprendre qu'on aime modifier son corps, sentir les effets du sport etc, mais ça va trop souvent trop loin et ça tourne à la dysmorphie et aux TCA.

Je ne connais pas de personne qui ait entrepris ce genre de croisade : régime + "fit life" et qui ait un rapport que je considère équilibré vis à vis de son apparence ou de son poids. Je ne dis pas que mon rapport à mon corps est plus équilibré que le leur, mais ce que je sais c'est que j'ai l'impression que cette obsession pour l'alimentation et pour le sport agave le leur en les rendant complètement obnubilées par ça. Et franchement comment ne pas l'être.
Moi je sais que si par exemple je commence à me peser un peu trop souvent je ne fais qu'y penser. Toutes les fois où j'ai fait des ajustement dans mon alimentation ou dans mon activité DANS LE BUT DE perdre du poids j'étais littéralement obsédée par la balance. Je trouve que le meilleur moyen de prendre de la distance c'est de ne JAMAIS se mettre comme objectif une perte de poids ou pire : la minceur, quand on entreprend ce type de changements, sinon c'est hyper risqué.

Evidemment c'est bon pour la santé et nécessaire de manger correctement et de bouger autant qu'on le peut, mais je trouve que c'est hyper difficile de ne pas tomber dans un contrôle extrême de soi dès qu'on commence à s'engager dans ce genre de voies, surtout si on commence à trop rentrer le nez dans des trucs de fitness, de comptage de calories, à devenir trop expert des régimes, des aliments et compagnie. Je trouve que ça devient vite pernicieux et limite dangereux et évidemment c'est la porte grande ouverte aux troubles alimentaires.

Et outre le fait que la minceur n'est pas du tout un état sain et naturel pour tout le monde, ça me fatigue en fait d'avoir constamment des injonctions à la minceur dans la tête sous une forme ou sous une autre. On se prend ça dans la tête toute la journée c'est juste insupportable en fait c'est une vraie dictature.
C'est pour ça que je me demande si vouloir être mince ça peut être un libre choix dans un contexte pareil. Et là honnêtement je pense que non.

Je me dis : pourquoi ne pas CHOISIR de s'arrêter dans notre quête de perdre du poids dès qu'on se sent à l'aise (qu'on se sent plus énergique etc), au lieu de quand on aura atteint l'idéal de ce à quoi doit ressembler une femme selon les canons qui nous rendent toutes malades. (Je sais qu'on ne peut pas choisir son poids, mais ce que je veux dire c'est : pourquoi toujours chercher à être encore et toujours plus mince bordel ?)
Je ne dis pas d'arrêter de faire du sport ni de bien s'alimenter évidemment, mais je dis juste d'arrêter de vouloir faire descendre son poids à tout prix.

Je trouve que c'est aujourd'hui une forme de résistance d'être en surpoids et de ne pas chercher à maigrir mais à seulement se maintenir au mieux, à faire ce qu'on aime, potentiellement du sport, prendre soin de soi, mais pas vouloir maigrir, il y a tellement de choses plus intéressantes dans la vie sur quoi se focaliser.

Par exemple moi je fais 10 kg "de plus que ma taille", donc je suis techniquement en surpoids mais je n'ai aucun problème à me mouvoir à ce stade, ou à respirer, enfin je suis complètement en forme et libre de mes mouvements donc je ne vois pas pourquoi je devrais chercher à être plus mince. Et même si j'en chie de ne pas l'être, parce qu'évidemment le monde me rappelle en permanence que je ne suis pas assez mince et donc moins belle que ce que de devrais, que mon apparence n'est pas validée par la société, que tout le monde me dit que j'étais mieux quand j'étais plus mince bla bla "t'es un peu enrobée quand même, ton jean te serre bla bla bli, ton élastique autour du poignet te serre t'as pris du poids", OMG pardon mais juste taisez vous tou.te.s, parce que j'ai vraiment fini de vouloir perdre ce poids. Si je le perds ce sera par le sport de façon "accidentelle".

Je pense que même si c'est difficile à vivre de ne pas être dans les standards parfois, c'est en fait devenu une force de ne pas rentrer parfaitement dans la petite boîte de ce à quoi doit ressembler une meuf comme j'ai pu y être dans le passé. En fait je trouve que ça donne un certain pouvoir de ne pas être exactement ce qu'on veut nous obliger à être et de dire fuck à tous les gens qui nous disent "ouais mais tu serais mieux si tu perdais un peu", y compris quand c'est nous même qui nous le disons.

Je ne dis pas ça pour les personnes qui ont des problèmes de santé liés à leur poids, quoi qu'à elles de voir si ça peut s'appliquer à leur cas ou pas, mais vraiment j'en ai tellement marre de tout ça que je pète un cable comme le mec de cette vidéo ça me rend juste folle :



(Ceci dit je comprends réelement le besoin de perdre du poids de la personne qui a témoigné, je pense que je ne peux pas du tout comparer ma situation personnelle à la sienne et je me garderais bien de lui donner des conseils après tout le chemin qu'elle a parcouru et tout ce qu'elle a dû vivre, mais j'avais juste besoin de pousser un coup de gueule général sans aucune intention d'entâcher son témoignage).
 
Dernière édition :
@Black Phillip totamement d'accord, mais là, à la fin le poids qu'elle cite par rapport à sa taille c'est clairement pas un 38 mais plus ! Or ça lui convient, alors..
Sinon, c'est limite hs mais quand tu es déjà mince (je parle d'un point de vue médical) et que tu te mets au "healthy" et au sport tu prends du poids. Perso c'est ce qui m'est arrivé !
 
@Poupao : les interdictions totales, rien de pire pour développer des compulsions... Si tu mange un biscuit au chocolat avec faim, au goûter par exemple, en prenant le temps de l'apprécier, lentement, tu ne risque rien, tu ne vas pas exploser, tu ne vas prendre 30kg d'un coup. Tu te sera fait plaisir, voilà et ça c'est bon pour toi. Ce qui est dangereux pour ta santé, c'est l'excès, et c'est vrai aussi avec toutes les classe d'aliments. Un aliment sain peut devenir mauvais à trop haute dose. Les avocats, par exemple, sont très bons pour la santé, mais si tu en mange une dizaine par jour, tu risque de te rendre malade.

Tu peux réduire les sucres rapides si tu pense les consommer en excès par rapport à tes besoins, privilégier les sucres complexes, les fruits, limiter autant que possible les sodas et cie, mais arrêter totalement, diaboliser le sucré peut vraiment amener des compulsions et des TCA. Et là je parle de vécu, j'ai fait des tas de régimes où je m'interdisais différents aliments, et je finissais toujours par craquer, culpabiliser, et au final manger l'aliment interdit en bien plus grande quantité que la normale ... Ne t'interdit pas totalement le sucré, sauf si tu as un souci de santé particulier. Manger c'est aussi se faire plaisir! Ce qui rend un aliment interdit si attirant lors d'un régime alors qu'en temps normal on l'apprécie sans obsession, c'est précisément le fait qu'il soit d'un coup interdit, banni, diabolisé, marqué du sceau de la honte, du "mauvais", du malsain. Alors que si tu relâche la pression et que tu décide que ce brownie ( ou cette tartine de nutella, cette part de gâteau, etc ) n'est pas si terrible et si dangereux, si tu le laisse retrouver sa place d'aliment " plaisir " tout simplement, et bien il sera nettement moins tentant, à la longue, tu ne sera plus "obsédée" par lui. Tu pourras le manger tranquillement de temps à autre, apprécier chaque bouchée sans peur, sans avoir le sentiment de "pêcher".
ouais ca dépend. j'avais arrêté le sucre pendant 3 ou 4 mois une fois et j'en avais vraiment pas envie. je suis pas sucre de toutes façons. le pire c'est quand j'ai remangé un truc sucré il m'a paru atrocement écœurant

pour te donner un exemple j'avais arreté le sel aussi complètement. hyper dégueu les salades au début. puis ensuite tu t'habitues et quand j'ai mangé un truc salé pas préparé par moi j'avais l'impression que la personne avait forcé la dose. de toutes façons vaut mieux ne pas manger de sucres raffinés

non seulement c'est de la merde littéralement mais en plus tous les trucs sucrés sont bourrés d'acrylamide qui est un cancérigène. et tu craqueras pas forcément parce que si t'arrêtes complètement de manger ce genre de trucs tu finis par ne plus en avoir envie. c'est sûr que si tous les jours tu bouffes 1 petit brownie au goûter t'entretiens l'addiction comme un fumeur qui fumerait consciencieusement sa petite clope après le repas tout en se disant que c'est son "petit plaisir" (on a tous besoin de se rassurer comme ca y'a pas de mal)

crois moi que si t'arretes de bouffer des brownies dans quelques mois t'en auras plus envie
d ailleurs essaye de te convaincre que la personne qui emballe les brownies s'est curé le nez avant de préparer ta ration et t'en auras encore moins envie
ca peut pas etre un "plaisir" de manger une telle merde. c la société de consommation qui te persuade que ce brownie c ton petit plaisir, ta petite pause gouter (big up à celui ou celle qui a inventé les petits déj et les gouters sucrés! hahahaha il nous a tous bien eus! ils avaient fait pareil pour la clope contre la toux heureusement qu'on s'est pas faits avoir longtemps sur ce coup la!)
 
@Aalia Je ne voulais pas jeter la pierre à l'auteure si son objectif était d'être mince, de rester mince, ou peu importe. : )

Ce que je voulais dire c'est que je trouve qu'on nous met tellement la pression pour l'être, que personnellement j'ai décidé de boycotter les régimes (j'ai le privilège de ne pas en avoir besoin pour une quelconque raison de santé genre diabète ou whatever cependant).
J'ai personnellement décidé de rester « grosse » par conviction et de ne pas m'imposer pour objectif un idéal inatteignable pour moi et pour beaucoup d'autres, et toxique pour toutes.

Mais je ne porte pas du tout de jugement sur les objectifs de l'auteure quelque soit son poids, je pense que j'essaye juste de monter une armée de non conformes fières de l'être :lunette:
Je trouve que c'est beaucoup plus cool que de passer nos vies à essayer de le devenir jusqu'à s'en rendre malades parfois. (Je ne dis pas du tout que c'est le cas de l'auteure, je parle d'une situation plus générale qui ne s'applique pas forcément voire pas du tout à son cas).
Je n'en peux vraiment plus de l'injonction à discipliner mon corps comme si il appartenait au jugement des autres et comme si l'objectif de mon existence était de me rendre physiquement agréable aux yeux du monde selon des critères dictatoriaux.
Je trouve que c'est mon droit fondamental d'être grosse si c'est ainsi que la société décide de me voir, et j'ai envie d'imposer ma grosseur à toutes les personnes que ça dérange parce que c'est un plaisir personnel. :twisted:
En plus je me trouve personnellement très belle et ne manquerai pas de le faire savoir. :twisted:
 
Dernière édition :
ca peut pas etre un "plaisir" de manger une telle merde. c la société de consommation qui te persuade que ce brownie c ton petit plaisir, ta petite pause gouter (big up à celui ou celle qui a inventé les petits déj et les gouters sucrés! hahahaha il nous a tous bien eus! ils avaient fait pareil pour la clope contre la toux heureusement qu'on s'est pas faits avoir longtemps sur ce coup la!)
La société de consommation, oui, pour ce qui est de mettre du sucre partout.
Par contre, elle ne persuade personne que c'est un plaisir de manger sucré : ça, c'est le cerveau qui le fait tout seul, malheureusement :erf:
Manger sucré déclenche l'activation de la dopamine "hormone du plaisir"
La société de consommation s'est "juste" servie de ça pour vendre toujours plus de sucre, ce n'est pas elle qui a créé le plaisir ressenti.
 
@Imago En vrai je me déteste souvent quand je me regarde dans le miroir et je me dis que je serais mieux si je perdais 10 kilos (ou 20 tant qu'à faire), que mes kilos m'ont rendue laide etc, ce genre de choses horribles qu'on est je pense nombreuses à se dire.
Mais je pense qu'objectivement on est aussi beaucoup à savoir que notre regard est biaisé par les images de corps soit disant idéaux dont on est inondées en permanence, par l'image qu'à la société des personnes grosses... du coup même si les émotions nous le font parfois oublier je pense qu'il faut essayer de s'en souvenir le plus possible, et de se souvenir que notre jugement négatif sur notre corps n'est pas objectif mais influencé par tout ça.
(Je sais que c'est un peu banal de dire ça, mais je pense qu'on se laisse submerger par nos émotions et qu'après on se déteste nous mêmes, alors qu'on SAIT que c'est ce qu'on attend de nous dès lors qu'on n'est pas "parfaite" - ce qui n'existe donc pas - , en fait dès lors qu'on est une meuf qui fait l'affront de ne pas être assez mignonne bien sage avec un corps bien dans les clous).

J'ai aussi la "chance" d'être "juste" en "surpoids" et pas en "obésité", donc je pense que j'en prends beaucoup moins plein la gueule que certaines qui sont plus grosses que moi, mais en fait je trouve toutes les réflexions qu'on m'a faites, et toute cette pression pour me faire mincir tellement insupportable, que je pense que la meilleure des manières (pour moi en tout cas) de me défendre, c'est de ne pas céder à ces injonctions (qui d'un point de vue objectif ne me feront pas forcément du bien, voire même me feront du mal), et de ne surtout pas montrer à certaines personnes que je suis complexée.

En fait je trouve que la meilleure des réponses possibles c'est de leur renvoyer dans la gueule toute leur merde en leur montrant qu'on s'auto trouve flawless malgré le fait d'être trop grosses et pas comme il faut. Je me dis que pour troller les haters grossophobes, il faut - si possible - faire semblant de se trouver belle et de ne pas vouloir maigrir, et faire comme si la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe que nous sommes. Je pense que ça rend fous les gens qui veulent nous rendre folles et après ils ragent quit IRL. :twisted:
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes