Moi j'ai discute très librement avec ma mère, mais pas du tout avec mon père car il a du mal avec l'idée que son ''petit bébé'' puisse avoir une vie sexuelle active.
Et je ne m suis même pas posé la question de pourquoi j'en parle avec ma mère. Je crois que j'ai du commencer par poser des questions, (genre est-ce que c'est normale que le sperme ça coule ?). Il y a certaines choses sur lesquels je suis à l'aise de parler, d'autres moins, mais c'est sympa.
 
Je pense comme toi Mimy, je ne pourrais pas et ne l'ai jamais vraiment fait, mais à vrai dire, je me suis toujours dit que c'était une affaire personnelle - de couple et que si j'avais envie d'en parler, il y avait toujours des amis proches ou pourquoi pas un gynécologue. Clairement, pour moi, ça ne les regarde pas et effectivement, ça me dégoute un peu aussi rien qu'à l'idée, sans pouvoir super-argumenter. D'un autre côté, ça ne me dégoute pas que quelqu'un le fasse avec ses parents, car je suppose que chaque famille est différente, mais je ne les jalouse pas^^
 
Je peux parler de sexe avec ma mère mais on rentre pas dans les détails. Elle m'a amenée voir le médecin quand j'avais 15 ans et que j'avais mon premier copain pour que je puisse prendre une contraception. Là-dessus elle n'a jamais fermé les yeux. Je sais qu'elle a perdu sa virginité à 17 ans. Un jour quand j'avais 16 ans on regardait la télé toutes les deux et on est tombées sur une émission de sex toy. Bah on a regardé, on était pas gênées. C'était un moment de complicité un peu particulier haha. Je sais aussi qu'elle n'a plus aucun rapport sexuel avec mon beau-père, je lui ai raconté mon absence de libido avec mon ex, je lui ai expliqué pourquoi.. Et elle me raconte ses dates. Elle sait que j'ai été sur Tinder, on s'amusait à aller sur l'appli toutes les deux et elle me disait qui elle trouvait beau haha. J'ai eu aucun mal à lui dire que j'étais bisexuelle, elle l'a très bien pris. Elle me demande aussi des conseils pour gérer ses dates car elle sait que j'ai beaucoup d'expérience dans le domaine ^^ Elle a pas hésité non plus à me dire qu'elle avait un amant, qu'elle l'avait revu, qu'ils s'étaient embrassés etc. Il y a pas de jugement entre nous même si j'adore mon beau-père (il fait pareil de son côté et la situation est plus complexe que "ma mère a trompé mon beau-père" mais je rentrerai pas dans les détails ici.
D'ailleurs quand elle m'a parlé d'un de ses dates qui était ultra sportif, je lui ai dit "Bah au moins il sera endurant !" Ca l'a fait rire ^^
Et quand je mets trop de temps avant de lui annoncer que j'ai qqn elle me gronde, elle est déçue de pas avoir su plus tôt haha.

On rentre pas dans le détail de nos vies sexuelles mais d'une manière générale on peut en parler de façon très décomplexée. Je lui ai raconté à chaque fois que j'ai changé de contraception, elle sait quand je vais voir ma sage-femme etc. J'aime beaucoup ce genre de relation que je peux avoir avec ma mère :jv:
Les détails plus intimes je les réserve à ma meilleure amie !

Avec mon beau-père c'est plus compliqué car il est rapidement gêné. Il s'est juste fichu de moi quand je lui ai montré mon implant dans le bras. Il m'a dit "euh t'es sure que c'est le bon endroit pour ca ? On a pas oublié de t'expliquer un truc ?" :yawn:
 
Dernière édition :
j'envie tellement les femmes qui ont ce genre de relation avec leurs mère. Je trouve ça tellement sain et rassurant de savoir que ta mère te laisse pas te débrouiller toute seule et dédramatise le sujet parce que c'est ça l'éducation aussi. Après bien sûr il faut des limites ça reste une relation mère/fille et pas copine mais savoir que on peut discuter de tout sans être jugé ou rejetée c'est signe d'une bonne relation
 
J'ai de la chance d'avoir une mère super ouverte d'esprit, qui ne voulait pas reproduire ce qui s'était passé avec sa propre mère, avec qui elle ne pouvait absolument pas communiquer sur ce genre de sujets.

Elle m'a beaucoup aidé lors de ma première relation amoureuse (très récente) et à analyser mes propres sentiments et le ressenti de mon corps vis-à-vis des gestes de mon ex.

Elle a eu un peu de mal à accepter mon asexualité, mais avec le temps, elle s'est faite à l'idée (même si je crois qu'elle est encore un peu dans l'idée de "Elle n'a peut-être juste pas trouvé la bonne personne").

C'est elle aussi qui m'a conseillée quand j'ai réalisé à quel point mon asexualité impactait mon couple et quand je commençais à essayer à songer à des solutions pour que mon copain puisse trouver son "plaisir" sans que je n'ai à souffrir.

Elle m'a tirée d'un état d'esprit très sombre, alimenté par la culture du viol et une estime de moi-même alors très basse, et c'est elle qui m'a donné le courage de faire le premier pas pour mettre fin à cette relation qui me faisait finalement tant de mal.

Je t'aime Maman :jv:
 
Je ne parle pas de sexualité avec mes parents (en tout cas pas la mienne) et je n'ai pas vraiment envie que ça change...
Bon déjà mon père, on ne se parle quasiment pas et dans sa tête je suis encore un petit bébé donc c'est même pas la peine :rire:
Avec ma mère, on parle de beaucoup de choses, on est très proches, mais je crois qu'elle n'a pas vraiment envie de savoir ce qui se passe dans la partie très intime. Elle sait que je couche avec mon copain, que je me protège, elle connait mon mode de contraception mais c'est tout.
J'ai eu une sexualité très tardive (ma première fois a 22 ans) et ça pour le coup je me souviens qu'on en parlait beaucoup. Elle me disait qu'il n'y avait pas de norme, qu'il fallait que je me sente prête etc. Et puis quand je lui ai parlé de mon premier copain, j'ai pas eu besoin de lui dire explicitement que j'étais plus vierge, c'était sous entendu et elle l'a compris.
Et on parlait beaucoup de masturbation aussi. Au collège, j'avais un peu honte de me "frotter", je lui en avais parlé et elle m'avait rassuré en me disant que c'était tout a fait normal et que tout le monde le faisait ! Ça m'a beaucoup décomplexé :)
Des fois je me dis que j'aimerai bien pouvoir lui parler de certains trucs (j'ai fait du vaginisme par exemple), mais j'ose pas, j'ai peur que ça soit trop gênant XD
Peut être un jour :)
 
Mon père est super pudique donc on ne parle pas de sentiment ni de sexe, le plus osé qu'il puisse faire c'est une petite remarque concise mais pleine d'amour quand j'ai un chagrin d'amour et c'est ok parce qu'il est comme ça, ça ne me viendrait pas à l'esprit de le vouloir différemment. Je l'aime tout taiseux ❤
Avec ma mère on parle beaucoup plus, contraception, gynécologie, c'est hyper facile d'en parler avec elle, je lui raconte mes rdv avec la sage-femme pour la faire rire et récemment j'ai commencé à lui parler de mes problèmes de couple et WOW j'aurais tellement dû le faire plus tôt ! Je me suis découvert une nouvelle alliée de folie, à la fois aussi tarée que moi, mais plus mature (en toute logique ) avec du recul, des expériences plutôt similaires aux miennes et comme on a des visions du monde assez proches, de très bons conseils tirés de ces expériences, une absence totale de jugement, ... j'ai redécouvert ma maman. Mais sexe bof, vraiment seulement pour le côté orientation sexuelle/protection/contraception, mais pas de détails, de conseils de position ou que sais-je, si je lui parlais de mes histoires elle voudrait me parler des siennes et brrrr je ne suis PAS prête à entendre les histoires de cul de mes parents.

Du coup ça me va de ne pas en parler avec eux
 
La seule personne avec qui je parle de sexe... C'est le garçon avec qui je pratique. Je n'en parle même pas avec mes amis, alors la famille... Je ne leur parle déjà pas de mes sentiments de manière générale, alors les histoires de sexe et de cœur, encore moins.

J'ai jamais aimé en parler, je suis toujours restée secrète avec tout le monde sur ça. Résultat, mes amis me pensent pure et innocente, et ma famille pareil. Ces derniers pensent d'ailleurs (je crois) que je suis lesbienne et que j'ai pas encore fait mon coming out. C'est dire.

Du coup c'est vrai que je sacralise d'autant plus le moment où je vais leur présenter quelqu'un. Et je ne me vois pas leur en parler plus que ça. Pourtant il y aurait à raconter, à commencer par ma demi-sexualité, avec une bonne tranche d'éducation sur le sujet, mais pas le courage. Avec les amis ça peut peut-être se délier, parce que je pense qu'ils sont conscients que ne pas en parler ne veut pas dire qu'il ne se passe rien dans ma vie intime. Mais bon.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes