Je pense que beaucoup de gens vivent leur vie par conformiste. Ils pensent que c'est la *seule* façon de faire viable.
C est pas grave d être malheureux en couple, vue que c'est "obligatoire"
Pas grave de faire un boulot qu on déteste , tout le monde fait pareil.
Ceux qui sont en couple monogame aussi,alors que c est évident que c est pas ce qui leur convient, juste car c'est "le modèle standard".
Alors je pense que c est aussi une façon de se conforter dans leurs vies que d essayer d imposer le schéma couple mariage enfant aux autres.


P.s. Rien à voir mais j ai été troublée dans l article par "La liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres." Même si ça peut marcher, normalement c est " La liberté des uns s'arrête làcommence celle des autres" ce qui a mes yeux est beaucoup plus logique.
 
Personnellement je sais que je suis restée en couple 5 ans où j'aimais mon copain mais j'étais pas amoureuse. On faisait des trucs de couple genre coucher ensemble, aller aux musées, cuisiner, partir en voyage etc... mais j'avais pas de flamme quand je parlais de lui.
Quand on s'est séparés c'était un peu inévitable, on est restés amis mais j'avais 21 ans et je m'imaginais déjà finir seule parce que je me trouvais rien d'intéressant.
Au final, j'ai eu des hauts et des bas, plein d'amants au point que ça mette mes études en danger, et au final je suis dans une période où j'essaye de me retrouver et être célibataire c'est la meilleure chose qui me soit arrivée.

Mais mes amis ont tendance à penser que du coup je passe ma vie à rechercher des amants/aventures alors que parfois je suis juste bien seule chez moi à regarder seule netflix, sans personne pour me juger vu le nombre indécent de pancakes que je mange. Je sais que la dernière fois que je suis allée voir une amie en Bretagne j'avais envie d'installer tinder pour parler avec des gens mais je voulais juste boire des bières avec ma pote, et elle m'a vraiment forcé la main pour aller voir un date. Je me suis dit qu'au pire il pouvait être sympa mais j'ai eu beaucoup trop de mal. Bien sûr on a rigolé mais j'avais clairement pas envie qu'il se passe quelque chose de plus qu'on boive des bières et qu'on essaye de jouer à pierre papier ciseaux bourrés.
Je crois que je lui ai fait de la peine quand il a essayé de m'embrasser et que je lui ai dit "Je suis pas assez bourrée pour t'embrasser" et c'était vrai j'avais juste envie de boire et de passer la soirée avec mes potes, je me sens mal parce que j'ai sûrement mis un mec mal parce que j'y suis pas allée de mon plein gré.
Ma pote est venue me sauver de ce date foireux mais quand on est rentrées elle m'a dit "bah je comprends pas il est mignon et il est sympa! Moi si j'avais été célibataire j'y serai allée!" et son mec d'en rajouter une couche "t'es vraiment trop exigeante, c'est sûrement pour ça que t'es célibataire!" alors que euh... j'avais juste envie de passer une soirée avec ma pote. Elle s'est excusée après quand elle a compris. Je me sens vraiment bien seule et j'ai pas envie d'être dans une position inconfortable à cause d'une personne qui fonde des espoirs en moi que je vais me sentir obligée de combler, encore pire quand c'est en vacances.

c'est vraiment pas une tare d'être célibataire, vraiment on peut se sentir bien dans ces moments là.
 
C'est fou comme à la lecture de cet article je me rends compte à quel point j'ai pu évoluer par rapport à la question du célibat ces derniers temps ...
Je me rends compte qu'inconsciemment, j'avais besoin d'être vue comme une copine potentielle. J'avais besoin d'être rassurée sur ma capacité de séduction, besoin d'être remarquée, validée par le regard des hommes.
J'avais besoin d'avoir un intérêt amoureux dans ma vie, persuadée que c'était le but ultime, que ça me donnait de l'épaisseur, de la valeur aux yeux des autres.
J'ai accepté plusieurs fois de sortir avec des hommes qui ne me plaisent pas, persuadée que je ne trouverais pas mieux, et que pour une fois qu'on s'intéressait à moi, il fallait que j'en profite.
Puis je suis réellement tombée amoureuse. Une belle relation de deux années plus tard, me voilà seule mais pour la première fois très très très heureuse de l'être.
Je me suis tellement battue quand ça n'allait plus avec mon ex, pour de mauvaises raisons (peur d'être seule, peur de ne pas retrouver une aussi chouette personne, peur de devoir tout reprendre à zéro, peur de devoir me dévoiler à une nouvelle personne...) que ça m'a fait un électrochoc : de 1. Je n'étais plus amoureuse (toutes mes raisons de rester avec lui étaient centrées autour de ma petite personne et de mes peurs) et 2. J'ai tellement souffert pendant cette période de la rupture, à me sentir vide, à ne plus avoir cette personne avec qui tout partager, qui me soutenait, me félicitait, me consolait... Que j'ai compris que c'était à moi seule de le faire. Que je devais être mon propre partenaire de vie.
J'ai achevé mes études avec brio, j'étais extrêmement fière de moi, et de moi seule. Je ne devais cette réussite qu'à moi-même, et c'était une sensation très agréable. Plus besoin d'attendre la validation de mon partenaire pour être contente de moi.
Et depuis plusieurs mois, je reste dans cet état d'esprit, qui est venu tout doucement. J'ai ressenti à plusieurs reprises un sentiment de plénitude totale.
Je suis contente de rentrer chez moi le soir, d'avoir du temps pour mes ami.e.s, pour lire, pour bricoler, pour sortir, pour prendre soin de moi, pour voir ma famille...
Je suis consciente que je peux plaire, que j'ai de la valeur, et qu'elle n'est pas amoindrie par le fait de ne pas être en couple.
C'est fou le temps que ça m'a pris pour m'accepter dans monétat naturel en fait...
 
Clairement, il vaut mieux être seul que mal accompagné. C'est hyper cliché balancé comme ça, mais pourtant tellement vrai. J'ai passé cinq ans avec un type qui m'a apporté beaucoup plus de mauvaises choses que de bonheur, et quand j'ai rompu avec lui à 22 ans, j'ai appris à nouveau à respirer et à vivre. Je suis totalement passée à côté de ma vie d'étudiante, et même si je n'ai pas de regrets ben franchement, le célibat a été une véritable bouffée d'air frais ! Je suis restée célibataire un petit (long) moment histoire de me retrouver et aujourd'hui je me suis mise en couple avec quelqu'un, ça se passe hyper bien et tout s'est fait naturellement. J'ai bien profité de mon célibat, les choses sont venues comme elles sont venues quand j'ai rencontré mon monsieur, mais si ça n'avait pas été lui je pense que je serais restée célibataire avec joie et chacun devrait pouvoir vivre comme il l'entend, sans se justifier.

En revanche, maintenant que je suis en couple je suis aussi confrontée à un truc auquel je ne m'attendais pas, mais pour certaines de mes amies, il semblerait qu'à partir du moment où on est bien en couple, ben y'a rien qui peut aller mal dans notre vie. Je suppose qu'elles ont justement une vision hyper péjorative du célibat (l'une d'elle est sincèrement désespérée d'être célibataire à 25 ans) mais c'est super frustrant de se voir entendre que quand je vais pas bien "Mais ça va, t'as ton copain". Alors que non, je peux avoir mon copain, être heureuse dans mon couple, mais avoir de gros soucis financiers, ou être malade, ou des soucis de famille, ou au boulot, et c'est pas la présence de mon copain qui répare tout par magie. :cretin: Enfin je sais pas, je trouve ça super frustrant de se confier sur des soucis mais de ne pas avoir visiblement de légitimité parce que je suis en couple, mais à la fois je pense que c'est assez révélateur de la pression qu'on se met ou qu'on a pu se mettre à propos du célibat, comme si c'était LE problème à l'origine de tous nos maux, et que la vie de couple réglerait tout par magie, alors que pas du tout !
 
Comme c'est génial tout ce qui a été écrit suite à cet article ! Franchement être célibataire n'est pas une tare c'est clair, ça permet d'apprendre à se connaître, de savoir ce qu'on veut et de vivre comme on l'entend. J'ai beau être en couple, j'admire les célibataires qui vivent leur vie comme ils l'entendent et qui disent fuck aux gens qui leur demande le pourquoi du comment !

Etre célibataire, c'est être en relation sérieuse avec soi-même.QUOTE] J'adore cette phrase !
 
Très bel article! Comme j'aurais aimé le lire il y a quelques années!

Je n'ai jamais eu le besoin de me sentir en couple pour exister et je savais qu'au fond, j'avais raison de persister et de ne rien m'imposer. Mais en effet les proches et personnes aux alentours se permettaient régulièrement de venir fourrer leur grain de sel pour te faire suivre le moule, et à la longue, même en essayant de rester persuadée de sa vision des choses, on peut se laisser entendre qu'on est "anormale et vraiment glauque"...

Et oui les "t'es lesbienne?" combien de fois je l'ai entendu! Nan mais c'est ridicule d'utiliser cette situation, non seulement comme étant anormale mais aussi pour justifier le célibat d'une personne. Ce que la masse populaire peut être stupide franchement.

Bref j'ai eu mon premier copain à 26 ans, parce que je me sentais bien avec lui, que c’était un très bon ami, que j'avais juste "Envie" d'être proche de lui et d'avoir des câlins. On habite pas ensemble, on ne veut pas d'enfants, de mariage, ou de perspectives à long terme...juste se sentir bien, être heureux maintenant. Et je suis contente d'avoir trouvé une personne sur la même longueur d'onde. C'est ça qui devrait compter et contre tout! Célibataire ou en couple/trouple/quadrouple...Amusez-vous, soyez bien.
 
J'ai lu cet article une première fois peu après sa parution. Et je viens de retomber dessus. A l'époque, il y a quelques mois, je n'étais pas encore sur le forum donc pas de possibilité de laisser un commentaire. Mais je sais que je voulais juste dire : merci pour cet article, que j'ai trouvé hyper intéressant et, surtout, qui m'a décomplexée vis-à-vis de moi-même.

Je pense que c'est très bien de remettre en cause le mode de vie en couple.
Perso, je n'arrive pas à concevoir de ne pas avoir mon "chez moi", de devoir partager mon lit, ma chambre, ma salle de bain avec quelqu'un d'autre.
Surtout que j'ai des troubles du sommeil, donc dormir dans le même lit qu'une autre personne, est-ce vraiment raisonnable pour moi ?
J'aime aussi écrire (pleins de trucs) et je serais mal à l'aise de faire cette activité en étant en couple.
Je vois suffisamment de monde quand je sors ou que je vais au boulot, j'ai besoin d'avoir un lieu ou souffler.
Je ne dis pas que je ne vivrais jamais en couple ou que je ne tomberais jamais amoureuse mais pour l'instant (au bout de 27 ans d’existence) ça n'est jamais arrivé.
Bon après, je suis probablement dans le spectre de l'asexualité mais je n'irais pas jusqu'à dire que je suis aro. Mais le célibat ne me gêne pas et comme je parle rarement de ma vie personnelle, les gens font des présomption et pensent que j'enchaîne les histoires sans lendemain (:yawn::yawn:)

Je ne sais pas trop et ça ne me pose de problèmes, même si je rencontre quelqu'un qui me plaît je ne sais pas si je serais prête à faire l'énorme concession de partager un appart commun.
Ce qui est marrant, c'est que la colocation me cause moins de tracas. J'ai une amie qui est en couple avec son colocataire depuis 8 ans et ils ont gardé leur contrat de colocation et leur chambre à part. C'est marrant parce qu'elle me l'a avoué comme si elle en avait honte, les gens sont choqués qu'ils fassent chambre à part. C'est la seule concession que je pourrais faire si je me retrouve un jour en couple.

Ton commentaire m'a beaucoup touchée parce que je me retrouve complètement dans tout ce que tu dis. Ce besoin d'avoir son chez-soi à soi, un lieu où être tranquille et souffler, ton goût pour l'écriture, activité difficilement partageable (une fois, un mec m'a dit "mais si, tu pourras venir chez moi pour écrire !" Ben... non, je préfère rester chez moi tranquille pour ça...) ...
Du coup voilà, merci d'avoir partagé ça avec nous ! Ca m'a fait trop plaisir de te lire :jv:
 
  • Big up !
Reactions : Karoh
Team célibataire et heureuse de l'être !
Quand on voit la pression de la société pour se caser et rentrer "dans la norme", je me dit qu'on est vraiment pas sorti du moule...
J'ose plus en parler dernièrement, spécialement avec ma famille, qui "s'inquiète" parfois que je me sente "seule", ainsi que du fait que je ne veuille pas d'enfants.
Je n'exclus pas le fait d'être un jour en couple (quoique je me questionne sur mon orientation sexuelle), mais les enfants c'est niet, nada, never, jamais! Et le fait que je pense à me faire une ligature des trompes les fait un peu flipper. "Mais si tu change d'avis ?!" RAAAH !!
Donc maintenant ma phrase fétiche que je sors dans ce genre de situation, c'est "Il vaut mieux un petit canard dans sa baignoire qu'un gros connard dans son plumard !"
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes