Je suis enfant unique — Témoignage

14 Octobre 2011
1 867
9 959
5 674
Moi aussi j'ai très souvent eu droit à "han mais ça t'a pas manqué d'avoir un frère ou une sœur ?" et j'avoue que je trouve cette question très con car je me demande comment on peut ressentir le manque de quelque chose qu'on ne connait pas, qu'on a jamais eu. :dunno:
J'ai toujours défini mon envie d'avoir un frère/une soeur comme un manque, mais c'est vrai que c'était plutôt une espèce de curiosité vis à vis des relations frères-soeurs qu'on voit autour de nous, chez les copains, dans les films... :hesite: Beaucoup de gens me posent cette question aussi (je suis semi-fille unique) mais paradoxalement la chose qui m'a le plus fait souffrir en étant petite, c'est de ne pas avoir de papy, et de ne pas avoir de liens vraiment proches avec mes mamies. :hesite:

Mais je trouve aussi l'article peu en rapport avec le titre, je trouve qu'il y a beaucoup de choses à dire sur l'enfance unique et plein de thèmes ne sont pas abordés ici, comme le fait d'être leur seule espoir d'avoir des petits enfants, la seule personne qui devra assumer le jour où ils seront dépendants... Ca me pèse plus maintenant d'être fille unique (et encore plus quand ils seront dépendants) que quand j'étais enfant au final. :hesite:
 
  • Big up !
Réactions : Andorinita
10 Mai 2013
80
114
1 104
Reims
baudim.tumblr.com
Et bien je ne m'attendais pas à ça en lisant cet article. Je suis toujours super contente de rencontrer des enfants uniques parce qu'on reste quand même une minorité et à chaque fois que je le dis j'ai droit à "Han comment t'as fais pour survivre?" ou le fameux "Je pourrais pas vivre sans mes frères/soeurs." C'est très gentil mais je ne vois pas comment les gens peuvent dire ça, bien sur que si aujourd'hui on leur retire leur frère ou soeur ils vont mal le vivre, mais s'ils n'en ont jamais eu?

J'ai eu une enfance et adolescence tranquille, peu de remous, beaucoup de complicité avec mes parents, beaucoup de câlins, de cadeaux, d'opportunités et peu d'amis. Au final la moitié des choses que j'ai vécu comme partir à New York à l'âge de 12 ans pour Noël ou étudier dans une école de commerce relativement chère, n'aurait pas été possible si je n'étais pas enfant unique.

Pour parler de la solitude cela ne dépend pas du nombre de personnes autour de soi comme l'a dit @Donowitz. Etre seule ne m'a jamais trop dérangé (sauf quand je voulais faire un Monopoly) et au pire j'ai mes amis pas trop loin :)
 
  • Big up !
Réactions : Andorinita
21 Février 2015
43
225
399
34
Je suis d'accord avec beaucoup de monde ici... Je ne pense pas que le problème venait vraiment du fait d'être enfant unique mais plus des parents.
Je suis aussi enfant unique et justement grâce à mes parents, je l'ai toujours très bien vécu ! Je ne me suis jamais senti seule, en tout cas pas plus que d'autres enfants qui avaient pourtant des frères et soeurs. Très jeune j'ai eu le droit d'inviter des copines et mes parents m'emmenaient aussi souvent que je le voulais dormir chez l'une ou l'autre (d'ailleurs la première fois que j'ai dormi chez une copine qui avait une petite soeur ça m'a vite passé l'envie d'en avoir une). J'ai aussi beaucoup de cousins et cousines que je vois souvent et avec qui j'ai toujours eu des relations... ben... plutôt fraternelles justement... Quand j'étais petite mes parents ont fait en sorte que je sois le plus souvent possible en contact avec d'autres enfants : avant l'école je suis allée à la crèche, et après ça le centre de loisir, les colos, les activités diverses et variées (sportives, culturelles, nature...). Donc oui on peut dire que j'ai eu une enfance gâtée, mais pas gâtée de biens matériels, gâtée dans le sens où j'ai découvert, appris, essayé plein de choses, j'ai rencontré plein de gens. Et en fait je ne suis pas sûre que mes parents auraient pu s'investir autant dans mon éducation si j'avais eu des frères et soeurs. Ou peut être que ça n'aurait rien changé, mais je ne pourrais jamais le savoir... Et je pense que c'est la même chose pour cette mad' (qui malheureusement n'a pas eu des parents comme les miens), je ne suis pas sure que son enfance aurait pour autant été plus heureuse avec un frère ou une soeur...

Par contre, si j'ai "souffert" de quelque chose en tant qu'enfant unique, c'est plutôt du regard ou des réflexions des autres... Parce que personnellement quand les gens apprennent que je suis enfant unique, jamais un seul ne m'a dit "c'est trooop cool"... Non... les réactions c'est plutôt "ah bon? Ben ça se voit pas d'habitude c'est tous des... capricieux / imbus d'eux mêmes / chieurs / pourris gâtés / égocentriques / relous / et j'en passe... Ça ou alors quand tu te retrouve dans une discussion où les gens te disent à quel point ils sont affreux tous ces parents qui ne veulent avoir qu'un seul enfant, à quel point ils vont gâcher son enfance et que cet enfant sera malheureux... "Ben moi je suis enfant unique et ça s'est plutot bien passé..." (Bon d'accord là c'est marrant parce qu'en général ils ne savent plus où se mettre... ^^). Donc ouais si il y a une chose qui m'a ennuyé c'est quand je me suis rendu compte du nombre d'idées reçues que les gens avaient sur moi, juste parce que mes parents n'avaient pas eu d'autre enfant...
 
D

Dianours

Guest
@Andorinita je suis pareille que toi, j'ai vite renoncé à l'idée d'avoir un petit frère ou une petite soeur, mais moi c'était en voyant les petits frères de mes amis complètement insupportables !

C'est vrai que pour ma part j'étais plutôt seule mais je ne considère pas ça comme quelque chose de négatif, ca m'a rendu indépendante et ca m'a appris à aimer la solitude, cela permet de se concentrer sur soi, cela m'a donné entre autre le goût de la lecture...
Si j'avais le choix, je resterai fille unique !
 
  • Big up !
Réactions : Andorinita

Pochemuchka-Lilou

anciennement Lilou la licorne
31 Octobre 2014
6 400
38 244
4 884
Mais euh moi ça ne m'étonne pas que beaucoup de Madz filles uniques ne se soient pas reconnues dans ce témoignage :dunno:. C'est normal, c'est un témoignage, une personne, ça ne peut pas recouper les ressentis de chaque enfant unique :). Donc évidemment que ça dépend des familles et des situations, l'auteure ne dit pas autre chose !

Et je ne suis pas d'accord quand vous parlez de hors-sujet total. C'est vrai que certains thèmes n'ont pas été abordés, alors que j'aurais été curieuse d'en entendre parler (la question des petits-enfants, le fait de devoir de s'occuper des parents devenus vieux...)
Mais le fait qu'elle soit fille unique est totalement lié à son éducation. A limite, le témoignage aurait pu s'appeler un truc dans le style "Moi, seule face à mes parents", c'est vrai.
A titre personnel, je sais que ma vie aurait été radicalement différente sans ma fratrie. Mais vraiment, rien à voir. Surtout que mes parents eux aussi étaient du genre autoritaires, avec beauuucoup de tabous. Evidemment, maintenant que mes frère et soeurs sont là (en plus ils étaient tous là avant moi), je ne me conçois pas ma vie sans frère et soeurs. Mais je peux même affirmer que ma vie aurait été beaucoup moins agréable sans eux. Du coup je suis plutôt comme les Madz : étonnée qu'on ait à ce point envié l'auteur du témoignage. Déjà parce qu'être gâté ne rend pas forcément heureux. Ensuite parce que j'estime que sans avoir été vraiment gâtée, j'ai été vraiment chanceuse et privilégiée (d'un point de vue matériel et culturel), alors que je viens d'une famille nombreuse.

Et puis comme l'a dit @Donowitz , on peut tout à fait se sentir seul avec des frères et soeurs. :hello: Ça a longtemps été mon cas. Aujourd'hui, mes soeurs comptent parmi mes personnes préférées sur Terre <3, mais à une (longue) époque où je vivais avec deux d'entre elles, c'était elles deux d'un côté et moi de l'autre. Elles étaient parfaitement complice (ou plutôt l'une était en adoration devant l'autre) et je ne me suis pas inscrite dans leur petit système, qui vraiment était fait pour rester un duo. Du coup j'ai quand même cultivé un certain sens de la solitude (maintenant je l'aime beaucoup quand je la choisis), j'ai lu des tonnes de livres pendant qu'elles jouaient ensemble...
Et je peux vous dire que l'éducation parentale et le fait d'avoir des frères et soeurs, c'est carrément intriqué, car par exemple, mes parents ont totalement laissé ma soeur pratiquer à mon égard ce que je suis de plus en plus tentée d'appeler du harcèlement moral. Je ne lui en veux pas (ou plus), elle était enfant, mais plus j'y pense, plus j'hallucine que mes parents aient fermé les yeux là-dessus.
Enfin voilà, si encore mes deux soeurs s'étaient contentées de ne pas m'inclure dans leurs jeux, j'aurais pu être seule "tranquillement", mais là en plus je venais régulièrement me faire embêter parfois jusqu'à l'épuisement par l'une d'entre elles :tears:. C'est notamment à cause d'elle que j'ai développé mes quelques complexes.

...et malgré tout ça, je n'envie pas les enfants uniques :cretin:. Même si évidemment certains sont parfaitement heureux comme ça.

En tout cas merci pour le témoignage, je ne connais pas beaucoup d'enfants à 100% uniques (en revanche j'en connais beaucoup avec juste un demi-frère/soeur beaucoup plus âgé ou beaucoup plus jeune), et le lire m'a apporté quelque chose :fleur:.
 
12 Juin 2013
254
1 084
2 294
Effectivement, ce que l'article montre plus selon moi c'est plus la solitude due à l'éducation particulière qu'on donné ses parents à l'auteure. Il y a parfois une sorte de fantasme de la complicité entre frère(s)/soeur(s) mais selon l'éducation donnée par les parents, cette relation peut penchée d'un côté ou de l'autre. Certains les parents ont tendance à comparer leur enfants (sans forcément penser à mal) du coup ça peut donner une certaine pression au plus petit dans des étapes de la vie comme "regarde ta soeur, elle a eu son permis du premier coup, t'as intérêt à t'y mettre toi aussi , haha" ou "eh ben, ton frère a eu son bac mention très bien, j'espère que t'en feras autant", avoir un aîné, ce n'est pas toujours synonyme d'avoir une adolescence plus facile si l'aîné en question est plutôt sage et réussit bien sa scolarité/son orientation etc ... Et ça marche aussi dans l'autre sens.
 
  • Big up !
Réactions : Aamu. et MAAAL
18 Septembre 2011
1 479
1 986
2 144
Metz
@Rosie Sharp, je suis très touchée par tout ce que tu racontes.
J'ai grandi avec deux frères plus âgés que moi et j'ai toujours rêvé d'avoir une grande soeur et/ou un petit frère ou une petite soeur.
Pendant l'adolescence, mes frères m'ont mené la vie dure en me vannant sans arrêt. J'ai passé des jours entiers à rêver que mes grands frères soient plus comme celui dont tu parles dans ton spoiler, qu'on soit plus proches, qu'ils me protègent, qu'ils m'emmènent en ville (on peut toujours rêver), qu'ils soient les grands frères cools qu'on voit dans les séries (en fait je crois que mon grand frère idéal c'était Will Smith dans le Prince de Bel Air). Au lieu de ça ils se sont ligués contre moi pendant une grande partie de mon adolescence et on n'a jamais été confidents.

Depuis qu'on n'habite plus ensemble, ça va bien mieux entre nous. Je ne les appelle pas, je ne prends pas de leurs nouvelles autrement que via mes parents, et on se voit rarement, mais malgré ça il y a bel et bien ce lien inaliénable entre nous, ce lien que je n'ai avec personne d'autre. J'apprécie grandement d'avoir des frères et non des soeurs aujourd'hui, car presque toutes mes amies proches ont une soeur (c'est d'ailleurs une coïncidence troublante) avec qui ça ne se passe pas forcément très bien.
Avec mes frères on se comprend, on a les mêmes façons de penser parfois, on a le même humour, on se regarde évoluer de loin avec respect et admiration les uns pour les autres...et je trouve ça vraiment chouette. Je ne sais pas comment on a réussi à obtenir cette relation mais on l'a fait. C'est sûrement aussi dû à l'éducation de mes parents qui nous ont toujours plus ou moins laissé nous débrouiller tous seuls dans les conflits, qui n'ont jamais fait de différence entre nous, je ne sais pas...

Bref, toujours est-il qu'étant quelqu'un de très sociable je ne sais pas si j'aurais supporté d'être enfant unique (même si mon caractère sociable a sans doute été forgé par le fait de ne justement pas être enfant unique), et ce, même si j'en ai un peu bavé étant ado...
 
  • Big up !
Réactions : Siya Hakurei
24 Août 2013
248
672
4 764
Lyon
Je suis aussi fille unique malgré moi! J'aurais adoré avoir un grand frère (ce qui biologiquement parlant est carrément impossible, je voulais pas l'admettre petite :facepalm:).

Entre de nombreux déménagements et les jobs très prenant de mes parents, j'ai passé beaucoup de WE seule et j'avais l'habitude de rentrer par moi-même après l'école, et j'enviais mes amies qui n'avaient pas à rester seules chez elles jusqu'à 20h le soir.
Mais si la solitude n'est pas agréable, ce qui me parait être le plus compliqué à gérer quand on est enfant unique, c'est la pression venant des parents. Parce qu'au final, ils misent tout sur un seul enfant... Encore aujourd'hui à presque 23ans, ma mère ne cesse de me répéter "on a une seule fille, c'est pour qu'elle réussisse!". Ca donne l'impression d'être une sorte d'investissement pour le futur, une sorte de pion sur lequel ils ont tout misé. Honnêtement ça me fait complètement flipper, j'ai tellement peur de ne pas être à la hauteur... Est-ce que certaines ont trouvé des solutions pour prendre plus de recul?

Une chose qui me fait bizarre, c'est de penser que je ne serai jamais tatie, et ça me fend le coeur :puppyeyes:
 
14 Janvier 2014
63
57
1 589
Toulouse
« C’est troop cool ! ». Je suis enfant unique et je n'ai jamais entendu cette phrase ! On me dit plutôt "Tu ne t'ai pas trop ennuyée ?". Non, jusqu'à 11 ans, je ne m'ennuyais pas. J'habitais à la campagne avec pleins de ptites bêtes (des poules et des canards quoi) et je sortais dehors et m'amusais bien. C'est après que je me suis faite chier grave... L'adolescence à la campagne quoi...

Est ce que j'aurais voulu avoir des frères et soeurs ? Finalement non. Je m'en fiche. Je vis très bien sans. Vous m'auriez demandé il y a 10 ans j'aurais dis "Ouiii un grand frère !!!"

Ce qui me choque, ce sont les gens qui disent que les enfants uniques sont égoïstes. Et bin les personnes les plus égoïstes que j'ai croisé ont des frères et sœurs voyez vous !!!

Sinon je suis d'accord avec @Andorinita pour dire que cette Madz a eu plus de mal avec son éducation qu'avec le fait d'être fille unique, car je n'ai pas du tout la même vision des choses. Après chacun sont parcours et chacun son éducation...
 
24 Septembre 2006
79
274
4 724
Evry
Personnellement je me retrouve beaucoup dans ce témoignage... fille unique, les démonstrations affectives ne faisaient pas vraiment partie du quotidien (même entre mes parents), et mon père était très sévère.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

C'est pas forcément négatif d'être enfant unique, c'est juste une façon différente de se construire, et c'est sûr que l'éducation des parents y est pour beaucoup dedans puisqu'il n'y a pas d'autre présence. De toute façon, enfant unique ou frères et soeurs, chacune des deux situations à son lot d'avantages et d'inconvénients. Même si dans le cas de l'auteure, cela a généré plus de manque.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes