« Je suis non binaire, et c’est la révélation de ma vie »

18 Octobre 2011
223
324
3 764
31
Kobe, Japon
hakanai-ageha.over-blog.com
Je correspond a la definition de non-binaire (sauf erreur de ma part) et je suis passée par une phase ou je questionnais mon genre a l'epoque ou - je crois - ce mot n'existait pas car je ne me retrouvais pas du tout dans les stereotypes de genre, quitte a me faire basher pour ne pas rentrer dans les cases, au point meme d'etre dégoutée par l'idee de féminité. A l'epoque j'aurais probablement embrassé l'idee de non-binarité si j'en avais connu l'existence. Mais après avoir fuit tout ce qui était "féminin" pour me rendre compte que le "masculin" ne convenait pas non plus je me suis demandé au nom de quoi le monde pouvait m'imposer d'etre un certain type de femme que je n'étais visiblement pas : c'est pas moi qui ai un problème, c'est les stereotypes qui sont complètement con. D'autant que si j'etais particulièrement "au milieu" force est de constater que peu de mes amis masculins comme féminins correspondaient parfaitement aux stereotypes. Donc pour moi la revelation ca a été que les stereotypes étaient débiles et que je n'avais pas besoin de me maquiller ou que sais je pour être une femme.

En soit j'ai pas de problème avec le fait que certains aient besoin de categories comme non-binaire ou gender fluid pour s'accepter et se sentir mieux. Mais la seule question que je me pose c'est, est-ce que se dire qu'il y a une catégorie "non-binaire" c'est pas valider la binarité du reste du monde ? Pour moi être femme ou homme n'implique pas grand chose que ce soit pour le style vestimentaire ou la personnalité a la base, mais peut-être que je suis a l'ouest. En tout cas j'aimerais en discuter parce que je me sens a la fois très concernée par les histoires de genre, et en meme temps ca me titille car j'ai l'impression que paradoxalement ca va dans le sens des stereotypes.
 
13 Janvier 2011
4 159
36 561
5 664
Mais après avoir fuit tout ce qui était "féminin" pour me rendre compte que le "masculin" ne convenait pas non plus je me suis demandé au nom de quoi le monde pouvait m'imposer d'etre un certain type de femme que je n'étais visiblement pas : c'est pas moi qui ai un problème, c'est les stereotypes qui sont complètement con.
@Tatsue
Je me pose la même question que toi en lisant le témoignage de Camille: dans ce cas là la non-binarité est là présentée comme... réponse au sexisme et aux injonctions patriarcales?
« Depuis mon enfance, je subissais les injonctions sexistes genrées de la part de ma famille », se souvient Camille.

« Il fallait mettre des robes, avoir les cheveux longs, être calme en société, se tenir droit•e…. Et même si la société cherche encore à m’imposer ces normes-là, moi je ne le fais plus, c’est déjà un sacré poids en moins. »
Depuis, Camille vit sa meilleure vie non binaire, envoyant balader d’un revers de la main les normes genrées pour le plus grand plaisir de sa garde-robe, entre jupes, cravates et salopettes.
Je comprends d'un côté, mais là le problème c'est visiblement les stéréotypes et injonctions genrés.

Ça me rend un peu triste de voir qu'une des "solutions" (illusoires?) contre le sexisme et le patriarcat, c'est que les femmes... ne soient plus des femmes.
 

Esmé.

Féminazgul
24 Septembre 2014
16 666
184 336
4 654
Je pense que la notion de non-binarité est quelque chose de tellement vaste, dont il est difficile aujourd'hui de parler sans aborder l'expression de genre dans notre société ultra-normée.

J'ai longtemps cru que j'étais une femme cis, puisque que je savais que je n'étais pas un homme. Pour autant, les stéréotypes de genre et les injonctions ne me plaisaient pas, et j'avais foutrement envie de pouvoir siffler dans la rue, m'asseoir comme je voulais ou dire des gros mots, même si j'étais une fille. Je mettais mon inconfort avec le genre féminin sur le compte des injonctions.

Et puis, en grandissant, je me suis appropriée certains codes dits féminins. J'aime mettre des jupes, j'aime me maquiller de temps en temps, j'aime être un peu élégante, j'accepte ma douceur, mon envie d'enfants. Je m'apaise dans mon rapport avec ce que j'ai envie d'appeler la féminité sociétale. Pour autant, je ne suis pas "une femme". Y a quelque chose de très profond qui bloque en moi, et j'ai beau avoir une expression de genre féminine, y a quelque chose qui me met mal à l'aise avec ce mot. Il me convient pas, il ne dit pas qui je suis.
Mais j'ai un vécu de femme, je partage quelque chose de fort et de commun aux femmes, et aux personnes perçues comme telles, dans notre société. Et mon militantisme est celui d'une femme. (je sais pas si c'est super clair... :hesite:)

Puis, grâce au livre de Lexie, "Une histoire des genres", j'ai découvert tout ce qui tombe sous le parapluie de la non-binarité. Et j'ai découvert le terme "demi genre". "Ces personnes sont en partie homme ou femme, mais ont également en elles un autre genre qui n'est pas nommé, pas forcément conceptualisé" Et ça, ça me parle.

Comme ce schéma de Britchida, ça me correspond.

1629459857577.png


Je n'ai pas fait de coming out à ma famille, parce que je sais qu'illes ne comprendront pas. J'en ai parlé à mon mari, à certain.es de mes ami.es qui sont familier.es avec le concept, et ça me fait me sentir bien.
Je sais pas si je suis légitime dans les cercles trans, et je ne me pose pas tellement cette question. Pour moi, ce mot, non binaire demi-genre, ça me fait tout chaud, comme un kigurumi confortable, ça me permet de nommer mon vécu et qui je suis, et ça me va bien.

Je sais pas si j'aurais besoin de ces mots si on était dans une société moins normée, moins psychorigide du genre, plus naturellement fluide. Aujourd'hui, ces mots me font du bien.
 
13 Janvier 2011
4 159
36 561
5 664
@Lady Stardust @Tatsue En quoi est ce une solution ''illusoire''? La solution que vous avez trouvé ne correspond tout simplement pas à tout le monde.
Je parle au niveau de toute la société, pas au niveau individuel (là je comprends): le patriarcat? Supprimons les femmes, ainsi y'aura plus de patriarcat!
Ca me laisse un peu l'impression qu'au niveau sociétal le problème c'est pas le sexisme et le patriarcat et les stéréotypes et injonctions pour les femmes qui en découlent, c'est le fait d'être une femme :neutral:

Je comprends le militantisme pour l'abolition des normes de genres (pour tou.te.s), mais quand ça présente non pas le fait de combattre ces normes de genre mais de les accepter pour le genre des femmes et de s'en extraire au niveau individuel en "sortant" de son genre, la non-binarité comme moyen de ne plus vivre le sexisme au niveau individuel, je trouve ça un poil triste niveau féminisme, ça laisse penser que le patriarcat est un truc tellement inextricable que pour ne pas vivre de sexisme, la solution c'est de ne plus être des femmes, qui ne pourront, à jamais, n'être que ces êtres maquillées, en robe, sages et dans le "care".

Je ne sais pas si je suis claire :hesite:
 
Dernière édition :

Esmé.

Féminazgul
24 Septembre 2014
16 666
184 336
4 654
@Lady Stardust Mais quelque soit notre genre individuel, tant qu'on est perçu.e comme femme, le résultat est le même, non ? D'un point de vue discriminations, elles ne stoppent pas le jour où tu te dis "mh, je vais arrêter de me définir comme une femme cis... :hesite:"
Et c'est pour ça qu'il est important de lutter contre le patriarcat, quelque soit notre genre : parce que le patriarcat se fout de notre identité, on est pas des hommes cis hétéros, donc on est moins bien.

Affirmer notre identité nous permet de parler de nos vécus, de nos ressentis. Mais ça ne change pas la manière dont on est discriminé.es par la société, et au pire ça en rajoute des couches, puisqu'on refuse de se plier aux injonctions... Non ? :dunno:
 
13 Janvier 2011
4 159
36 561
5 664
@Esmé. Oui, aussi, je suis d'accord, c'est aussi en partie pour ça que je pense que c'est illusoire (en tout cas sans vision politique pour détruire les normes de genre autre qu'au niveau individuel).
Je le demande aussi comme toi jusqu'à quel degré, la non-binarité, dans le cas précis d'une non-binarité comme moyen d'échapper aux normes et injonctions sexistes, le permet réellement, est "efficace" au niveau individuel :hesite:
 

Esmé.

Féminazgul
24 Septembre 2014
16 666
184 336
4 654
@Lady Stardust Mh, je pense personnellement que tu fais pas le choix de ton identité de genre. C'est pas "oh tiens, j'en ai marre de me faire emmerder dans la rue, alors je vais devenir non-binaire". Déjà parce que ton identité de genre n'influence pas forcément ton expression de genre (je suis non binaire, mais mon expression de genre est féminine : j'ai les cheveux longs, je me maquille occasionnellement, j'aime bien les jupes et les talons.... C'est très superficiel, mais quelqu'un qui me voit pour la première fois va me genrer au féminin sans hésiter. Et au contraire, je connais des gens qui ont une expression de genre plus masculine mais qui sont des femmes. Et je connais des hommes qui portent des jupes, sans que ça remette en cause leur identité) (et je n'aborde volontairement pas le sujet des personnes trans qui ne font pas de transition physique : le genre du corps sexué est un sujet extrèmement vaste et complexe, pour lequel je suis pas du tout bien placée pour parler)

Du coup, pour moi, autant te renseigner sur ton genre, te poser la question et explorer ce qui te correspond est une action consciente, autant ton identité de genre ne l'est pas.
Ce n'est pas lié, mais c'est un peu comme ton orientation sexuelle : personnellement, je ne pense pas qu'on puisse se réveiller un jour en se disant "fuck le patriarcat, maintenant je suis lesbienne !" (c'est mon opinion personnelle. Je trouve le lesbianisme militant extrêmement intéressant, et je trouve capital de questionner son hétérosexualité comme "innée" ou "acquise", se demander "si j'ai le choix, vraiment, en vrai, qui me plait ?" et se laisser la possibilité de réponses multiples et différentes tout au long de sa vie, mais je ne pense pas qu'on puisse le choisir...)

Du coup, pour te répondre. Je pense que l'identité de genre peut aider certaines personnes à mieux gérer les injonctions de genre, comme elle peut aussi ne rien changer. C'est quelque chose de très personnel et de propre à chacun.e. Personnellement, ça a pas changé grand chose : ça me fait chier, par principe, que parce que je suis perçue comme femme, il est évident que je veux des enfants et être payée moins qu'un homme. Mais parce que le sinjonctions dans leur ensemble me gonflent. Je serais perçue comme un homme, et on me parlerait de foot ou de voiture, ça me soulerait tout autant.

Mais à terme, dans une société idéale, le genre serait pour moi quelque chose de fluide et de libéré des injonctions...
 
13 Janvier 2011
4 159
36 561
5 664
@Lady Stardust Mh, je pense personnellement que tu fais pas le choix de ton identité de genre. C'est pas "oh tiens, j'en ai marre de me faire emmerder dans la rue, alors je vais devenir non-binaire".
Je suis d'accord, c'est pour ça que le témoignage de Camille m'interroge et me laisse un peu perplexe (témoignage pas assez développé peut-être ?).
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Esmé.

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes