Pitita;3127441 a dit :


Ça me choque de lire ça. Alors soit à Lyon, on est privilégié soit je vis dans un monde de Bisounours. Mais, j'ai jamais vu les bâtiments des universités gelés, et on peut pas dire qu'il n'y ait que des mauvais profs.
Pour étudier dans l'une des universités d'île-de-france et avoir été dans plusieurs d'entre elles, je n'ai jamais vu non plus d'universités dans l'état décrit dans l'article. Je pense que ça reste vraiment des cas isolés, et la "journaliste" s'en sert pour désinformer les étudiants québecois, les convaincre qu'une hausse des frais est une bonne chose. Je trouve ça détestable.
 
Kós;3128626 a dit :
Le gouvernement a proposé aujourd'hui une solution: une hausse de 1778$ étalée sur 7 ans (soit une hausse de 82% au lieu de 75% au départ)(dit comme ça ça ressemble pas trop à une solution).

Concernant l'article posté quelques messages plus haut, personnellement je suis dans une fac de province, et bon c'est pas super top. Le chauffage tarde à venir et a même été en panne toute l'année dans l'amphi - on a du garder nos manteaux même pour des partiels. Mais à part ça non, c'est pas une prison, en tout cas pas comme décrit dans l'article.

Et @Borderline., comment éviter la hausse des frais de scolarité sans grève ? (c'est une vraie question hein ! Je ne me prononce pas pour la grève (sans doute parce que je suis pas concernée au départ :shifty:)) Le gouvernement n'a pas l'air de vouloir vraiment coopérer, alors quelle serait l'alternative ?
Je suis contre la grève qui part en live surtout. En fait, j'ai vraiment la sensation que le gouvernement se fout complétement du mouvement de grève, il n'agit pas et il attend que les étudiants se tirent dans le pied en dérangeant les citoyens. C'est malheureux, mais beaucoup de personnes ont tournés leur veste en appuyant la hausse afin de cesser d'entendre parler de la grève. Certains se sont mis à détester les étudiants, car les gens sont mal informés et ne voient que le côté pertubateur de la grève. C'est donc dans ce sens que je n'approuve pas personnellement ce mouvement, car il renvoie une image négative des étudiants. Bien sûr, il y a des manifestations pacifiques et ça ne me dérange pas du tout. Seulement, avec les derniers évènements, j'ai l'impression que nous donnons raison au gouvernement Charest, qu'il attend que nous épuisions toutes solutions et que le problème ne se règle pas au final. Il nous rit en pleine face, c'est exactement ce qu'il voulait, que le mouvement prenne tellement d'ampleur qu'il devient négatif alors qu'à la base, c'était positif. Pour ce qui est des autres options, une rencontre avec la Ministre avant que tout cela commence aurait été bien. Par contre, elle ne voulait rien entendre. Nous sommes carrément en train de nous engueuler avec un mur. Je pense souvent à d'autres options que la grève, je n'ai pas encore trouver LA solution idéale pour ce conflit. Bien sûr, la grève peut faire bouger les choses. Mais présentement, je crois que cela peut nous nuire plus que d'autre chose, car nous exauçons le voeu de Charest qui est de donner une mauvaise image des étudiants.
 
Sans rentrer dans le fondement de la question, j'ai trouvé que les étudiants du Québec avaient beaucoup d'imagination pour réinventer les manifestations : manifestation de droite, défilé coloré, lie-ins, chaînes humaines, etc.
En ce qui concerne la casse, je dirais qu'elle ne devrait pas nuire aux personnes irresponsables, mais qu'elle accompagne toute insurrection et forme d'émancipation, alors, je la comprends.

J'ai été également stupéfaite du zèle policier, abasourdie par les violences des gardiens de l'UdM (entres autres), choquée par les réactions de Charest. Je comprends la frustration que peuvent ressentir les étudiants devant un gouvernement qui se rit d'eux, les provoque et use de méthodes salement répressives.
 
So ?;3125592 a dit :
J'aurais pu aussi parler des médias qui rient des étudiants (ne nommons pas le délicieux Stéphane Gendron, par exemple). Des injonctions données par la Cour pour forcer le retour en classe. De ceux qui ont voté contre la grève, tous pour leurs raisons (j'avais également voté contre la grève lors du référendum de mon association facultaire, donc je comprends tout à fait) et qui ont à cette heure fini leur session, alors que les grévistes attendent encore et toujours qu'il se passe enfin quelque chose avec le gouvernement. De la FEUQ (oui, on a une fédération qui s'appelle la FEUQ :yawn:) qui a offert deux de ses sièges à la CLASSE pour retourner aux négociations... et de la Ministre qui n'a pas approuvé cette nouvelle délégation. Parler de Gabriel Nadeau-Dubois, de Léo Bureau-Blouin et de Martine Desjardins, qui sont les trois figures étudiantes au c?ur du débat. Des carrés verts, du MESRQ, de la couverture médiatique, des Profs contre la Hausse, des cours à reprendre dans des solutions extrêmes, des ponts bloqués, etc.
:yawn:

Ce passage résume tellement bien le foutoir qui règne en ce moment au Québec et la liste pourrait être encore bien longue.J'ai beaucoup aimé ton article et je suis heureuse de voir qu'il y a enfin quelqu'un qui en parle et que je ne suis pas la seule.

Bref, je viendrai développer mon point de vue plus tard
 
Dans le courant de la semaine passée, j'ai discuté de la grêve étudiante avec une Tunisienne et un couple roumain, et d'un côté comme de l'autre, ils étaient très choqués de la brutalité de la SPVM. Ils me racontaient cette peur de voir leurs enfants gazés, matraqués, menacés : de retrouver l'angoisse qu'ils pensaient avoir fuite... ça m'a remuée d'entendre ça. Les médias ont beau prendre le parti de minimiser, d'envenimer le rôle des étudiants, la violence est réellement palpable dans les rues de Montréal ces jours-cis.
 
Ce que je trouve dingue (et on est pas mieux en France pour ça, Valérie Pecresse, si tu m'entends), c'est le MÉPRIS flagrant qu'ont le gouvernement et les médias pour ces jeunes qui militent et pour leur revendications et l'inertie du reste de la société.

Quand on parle d'un jeune à la TV ou dans un show c'est toujours pour montrer des mèches, des fans de Juston bieber, des filles pas forcément très fut-futes dans des émissions de TV réalité et des bogoss bodybuildés à la Michael Vendetta.

Là on a de vrais citoyens, qui se battent pour leur éducation, ils sont concernés font des blocages, se renseignent sur les lois, se soucient de leur avenir et de l'emploi (je pense aussi à la France là) et personne ne va jamais les traiter avec un minimum de respect. Juste avec du mépris, ou de l'indifférence.

Quand c'est la CGT qui manifeste, on ne leur donne pas forcément du crédit, mais on fait au moins SEMBLANT de les écouter.

Là c'est comme si les jeunes ne le méritaient même pas.

Enfin à la fois on est dans des sociétés qui sont à fond dans le JEUNISME, à la fois ces derniers n'ont pas droit à la parole, ne sont pas pris au sérieux, même (et surtout) quand ils se battent pour des causes justes)?

Bref ça craint, qu'est ce que ça donnera comme société on se le demande.
 
Je suis heureuse de voir que la grève touche même la population francaise.

Je la vis chaque jour de ma vie, même si je suis incapable de me présenter à chaque manif'. Ce qui s'est passé à Victoriaville a battu des records comme émeute, on a rarement vu un mouvement aussi violent dans l'histoire du Québec et on met ça sur le dos des étudiants alors que les premiers responsables sont les membres du gouvernements. Avant tout, les étudiants sont des citoyens de la société qu'ils dirigent. Enfin, je ne vais pas m'embarquer profondément car je suis incontrolable lorsque je me lance sur le sujet.

Ce que je souhaite, c'est qu'aucun d'entre nous ne lache même si le combat devient de plus en plus dur voir dangereux vu le nombre de blessés répertoriés. On est peut-être jeunes et immatures, mais grâce à internet et notre curiosité qui va plus loin que les médias corrompus présentés au peuple à la télé et dans les journaux, on est renseigné et on reconnait nos droits et la vérité.:attaque:
 
Très grave dérive autoritaire hier avec l'adoption de la loi 78, qui oblige le retour des étudiants aux écoles, interdit le regroupement de plus de 50 personnes sans préavis aux services de police (et signalement de l'itinéraire), et menace de lourdes sanctions (aggravées en cas d'affiliation à une association étudiante).

Après avoir usé d'une répression d'une violence inouïe sur les étudiants (blessés aux séquelles graves (deux pertes d'un oeil, traumatismes crâniens...), arrestations aléatoires et musclées, prise au piège des manifestants, utilisation de l'arsenal anti-terroriste), le gouvernement de Charest espère attiser la haine qui mijote entre les générations, et attirer un éléctorat appeuré par ce qui est pourtant une lutte sociale. Je suis outrée par tant de mépris des droits fondamentaux, et par l'immense effort de banalisation et de division de la part des média. C'est extrêmement inquiétant.

Ne laissez personne vous dire que les étudiants l'ont mérité, s'il-vous-plaît...




Plus d'infos : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/350475/loi-78-abus-de-pouvoir
 
So ?;3185883 a dit :
Et dans les nouvelles, notre ministre de l'Éducation a démissionné.
Ça bouge, ça bouge !
La Ministre de l'Éducation a démissionné, mais quel hasard...seulement quelques jours après avoir mangé avec 20 personnes importantes dont un des hauts placé de la Mafia italienne, et oh quel hasard encore plus le fait qu'elle ait recu un beau 60 000.00$ par la suite. Le gouvernement est fortement plein de corruption, ça c'est pas une surprise. Le fait de mettre la démission de Beauchamp sur le dos des étudiants, je trouve ça injustifié. Et puis par qui il la remplace?! Par Courchesne?! WTF...remplacer du vide par de l'air..

Je suis découragée, épuisée et énervée. La grève part en live depuis longtemps, les manifestations sont épuisantes, le gouvernement me donne envie de gerber, certains étudiants également, les policiers sont à bout et moi aussi.

Et puis WTF amener ton enfant de 6 ans à la manif de nuit après l'annonce du gouvernement? Le monde est con. Point.
 
"Le 22 mars, nous y étions 200 000" C'est vraiment impressionnant!! Votre mobilisation est incroyable. Et si j'ai bien compris les dérives autoritaires commencent... Je pensais justement venir à Montréal pour une année d'étude mais avec l'augmentation des frais de scolarité ça remet en cause mon projet. Même pour les personnes en dehors du Québec cette mesure est inacceptable... En tout cas je continue à me renseigner, à vous lire et je vous souhaite vraiment bon courage! On peut tout obtenir par la lutte.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes