Je veux comprendre... le mansplaining

M

mynettemiller

Guest
C'est marrant, mais l'argument du Mademoiselle est le dernier que j'aurais utilisé pour appuyer mon propos, et ça n'est en rien du mansplaining : en tant que femme, en tant que féministe, j'estime qu'il y a des combats plus urgents et plus importants à mener. Comme celui d'un vrai choix en matière d'emploi/procréation, parce que là, choisir de ne gagner que 600 euros par mois parce que tu veux prolonger ton congé maternité pour allaiter, par exemple, c'est tout simplement scandaleux en matière de droit des femmes.
 
  • Big up !
Reactions : Amazon'fever
24 Septembre 2006
79
274
4 724
Evry
titien;4168017 a dit :
mariecharlotte-2;4167323 a dit :
Le Mansplainer, pour moi, c'est celui qui n'essaie pas de se mettre à ta place, mais va te parler comme s'il y était.
Pour moi, l'expérience est unique, on ne peut pas se mettre à la place de quelqu'un d'autre, au mieux on peut s'imaginer, tenter de se représenter ce que peut vivre une autre personne mais on ne peut pas réellement se mettre à sa place. Le Mansplainer est celui qui n'essaie même pas de se projeter dans la situation de l'autre, mais qui va tout de même tenter d'invalider ce que cette personne ressent. 
Ok c'est juste être condescendant et égocentrique.  Ce sont juste des gens avec leur petites visions du monde qui refusent d'admettre et voir ce qui dépassent. Ca n'a rien à voir avec le sexisme même si évidemment ça peut s'utiliser de façon sexiste.
En gros je vois pas la différence entre ton exemple du refus de tes ex-collègues à admettre que tu puisses ne jamais vouloir d'enfants et bidule qui va dire à truc "tu es jeune, tu verras à mon age tu penseras comme moi" pour n'importe quel sujet (politique, religion, sexisme, racisme, boulot, achat d'une voiture, d'un canaris...).
Je vois pas trop l'intérêt d'inventer un terme qui n'apporte rien de neuf, aucun éclairage nouveau et qui limite un phénomène humain qu'on est tous amené à rencontrer et à pratiquer un jour. Que celui qui n'a jamais dis "
tu exagères" à quelqu'un me jete la première pierre. :hello:


Je suis tout à fait d'accord avec ce que Titien dit, et j'ajouterais même que je ne comprends pas pourquoi on invente un mot pour décrire ce phénomène. C'est comme si on voulait marqué une fois de plus l'attitude sexiste des hommes en leur attribuant un comportement (alors que les femmes peuvent se montrer tout autant condescendantes) et en plus en créant un mot pour le nommer, qui contient le terme "man" comme ça on précise que ça ne concerne que les hommes. Et si on utilise le terme "mansplaining" pour qualifier l'attitude d'une femme, ça n'a plus aucun sens.

Donc en inventant ce mot je trouve qu'on ne fait qu'accorder davantage d'importance au comportement sexiste masculin. Et finalement, est-ce-que ce n'est pas sexiste d'avoir inventer un mot uniquement masculin alors qu'une femme peut avoir le même comportement ?

Je trouve que le thème de cet article, loin de défendre la cause des femmes, contribue à les faire passer pour des petites biches effrayées par ses grands méchants loups que sont les hommes, et qui s'offusquent au moindre comportement irrespectueux des hommes et se l'attribut immédiatement comme une énième preuve de leur comportement patriarcale.
On aurait pu appeller ça le "bossplaining" parce que ce comportement se retrouve souvent chez les supérieurs envers leurs employés, et j'ai d'ailleurs déjà vu une supérieure traiter avec condescendance un homme moins haut qu'elle hiérarchiquement.
 
20 Janvier 2013
1 826
9 446
2 084
Paris
Je n'apporterais peut-être pas grand-chose en disant cela, mais je suis d'accord avec celles qui sont sceptiques quant au mansplaining. A chaque fois que j'ai pu lire des articles là-dessus, cela m'a toujours laissé... pantoise. Il me semble que cela ne fait que renforcer le clivage entre les hommes et les femmes, ce qui, il me semble, est loin du but du féminisme. Qui plus est, si un homme est féministe, et ne conçoit pas le féminisme comme une femme, et désire lui expliquer comme lui le perçoit, est-ce du mansplaining ? En parlant avec des femmes féministes, je me suis également retrouvée confrontée à ce genre de problèmes : "Si tu penses ça comme ça, alors tu n'es pas féministe, laisse moi t'expliquer mon chou" ... N'est-ce pas la même chose ? Sauf que le problème du mansplaining, c'est que cela stigmatise automatiquement les hommes de par ce nom et donc, les exclus carrément du processus.
Et je suis d'accord avec ce qui a été dit précédemment (je ne sais plus par qui, excusez moi) mais je trouve que ce terme est d'un LAID ! Même la traduction français "mecxpliquer" ou quelque chose dans le genre, me reste tout autant en travers de la gorge. Ce qui est appelé mansplaining n'est pour moi qu'une phrase hautaine, comme on peut en rencontrer partout, en politique, ou je ne sais pas moi, en botanique. Même dans le milieu scolaire, on peut se retrouver face à ce genre de situation.
Et si quelqu'un fait cela, qu'est-ce qui nous empêche de les remettre sévèrement à leur place ? On va pas aller pleurer dans les bras de la première personne venue en disant "Oh mon dieu cet homme m'a mansplainé !"...
Cette attitude hautaine ne relève selon moi que d'une idiotie certaine, et cela touche hommes, femmes, enfants. Et pas que les hommes.

(Mais pardon, peut-être ai-je moi même fait du womansplaining du coup. :innocent:)
 
23 Décembre 2012
4 591
47 121
4 044
20anspasses.wordpress.com
iseriaqueen27;4174259 a dit :
Les commentaires que j'ai pu lire ici et là (pas tous, je l'avoue) prouvent que le féminisme a encore de beaux jours devant lui, étant donné que certaines ont bien intégrés le mansplanning.

L'article en donne pourtant une définition claire et si on devait simplifier sa définition, ça donnerait un truc du genre "les hommes n'ont pas à parler à la place des femmes des droits des femmes ni à leur dire contre quoi et pour quoi lutter, étant donné qu'ils ne sont pas directement concernés par les droits des femmes, ni n'ont à subir les discriminations, tacites ou non, dans leur quotidien".

Mais bon, c'est toujours rigolo de voir des nanas s'offusquer lorsque des hétéros déterminent ce qu'est la vraie homophobie, des blancs définir ce qu'est le vrai racisme mais trouvent ça normal et naturel que des hommes déterminent ce qu'est le vrai sexisme et ce contre quoi les femmes doivent lutter pour avoir plus de droits.

Rigolo mais malheureusement révélateur... Le sexisme, et en particulier celui envers les femmes, semble être le seul domaine où les privilégiés peuvent parler à la place des discriminés sans que personne ne sourcille, même pas les discriminés ! (pour dire !)

Non mais si la définition se limitait à ça (lorsque des hommes nient les expériences sexistes des femmes et leur font la morale sur le bon féminisme), ok. Sauf que de ce que je comprends de l'article, le mansplaining, c'est quand quelqu'un (de préférence un homme mais aussi ça peut être n'importe qui) te contredit en se comportant comme s'il savait mieux que toi, et ce sur n'importe quel sujet, et même si en vrai tu sais mieux que lui.
Je ne vois plus le rapport avec le sexisme là. Parce que ça, tout le monde le fait envers tout le monde...
Du coup, je ne vois pas pourquoi on inventerait un terme pour ça.

Et je suis d'accord avec @shield qu'on ne peut pas non plus reprocher aux gens de discuter de choses qui ne les concernent pas directement, tant qu'ils ont des arguments sur lesquels s'appuyer et qu'ils t'écoutent en retour...
 
7 Septembre 2011
5 634
71 361
5 644
Paris
Bon j'ai de suite compris le concept du "mansplaining", que je ne connaissais pas. Après je trouve que l'on trouve tout et n'importe quoi dans les exemples et que c'est un peu réducteur de donner un terme pour quelque chose d'aussi général et de finalement si peu genré.
Une madz parlait de la victimisation générale de nous autres femelles dans vos article et je rejoins ce point même si grace a vous j'ai pu me documenter sur des sujets très intéressants.

Les exemples présentés ici sont trop éparpillés (j'ai trouvé la comparaison au "blanc qui explique le racisme au noir" nullissime, simpliste, tronquée, bref pas digne d'une plume d'habitude aiguisée et subtile SPP ;) ). Par exemple le type qui conseille à l'auteure de lire son propre bouquin sans savoir que c'est d'elle... N'as tu toi jamais discutaillé avec un inconnu en soirée à qui tu conseillais éventuellement un film ou un livre que tu avais lu ou entendu parlé suceptible de l'intéresser?
Bref le coté "je ramène mon avis et je fais de la joutte verbale" n'est pas quelque chose qui me semble genré. La condescendance non plus.

Je crois que ce terme mansplaining est simplement une drole de traduction Anglaise pour causer de paternalisme.
 
22 Avril 2015
439
3 745
1 724
Paris
Je suivais à peu près le concept du truc en lisant l'article jusqu'à ce que je tombe sur ce passage : "Certes, il m’est arrivé — rarement, tout de même — de voir des femmes faire du mansplaining en discutant avec d’autres femmes" et là j'ai complètement décrochée...
 
24 Janvier 2008
40
22
4 664
27
Nantes
Bonjour à toutes ! Je viens poster sur cet article parce que je fais cette année un mémoire de Sciences du langage sur le mansplaining (avec pour but de justement voir s'il y a des marqueurs linguistiques spécialement liés au genre, comme je vois qu'il y a pas mal de sceptique :) ) et j'ai besoin de votre aide pour constituer mon corpus.
Je cherche plutôt des conversations de type commentaires d'articles Facebook, de blog ou d'article de journal/magazine en ligne, mais globalement tout ce que vous identifiez comme du mansplaining m'intéresse !

Idéalement il me faudrait un lien accessible, sinon un screenshot + document texte de la conversation fonctionne aussi. Et évidemment tous les noms et pseudos ne seront visibles que par moi et cachés dans la production finale.
Vous pouvez m'envoyer ça à l'adresse [email protected]

Merci beaucoup <3 <3
 
17 Mars 2011
1 480
12 305
5 664
Courbevoie
@Lala Piriou Juste pour te répondre. Le maternalisme existe. Mais il est moins présent / oppressant. Et nous vivons dans une société où il est bien plus fréquent qu'un homme paterne une femme. Mais évidemment il y a aussi des femmes qui maternent des hommes / femmes.
Moi perso je subis les deux quasiment à part égal.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes