Je reconnais beaucoup dans l'acharnement au travail de ton père celui de ma famille qui est venue de Tunisie en France fin des années 60 en vivant dans des conditions très modestes et qui travaillait (travaille toujours!) beaucoup plus dur que la moyenne des Français. Au moins grandir avec leur exemple nous fait garder les pieds sur terre ;)

Sinon désolée pour le hors sujet, mais ça se dit "insulter quelqu'un de"? J'ai toujours cru qu'il fallait dire "traiter de" ou "insulter" tout court mais comme c'est la troisième fois que je lis cette expression cette semaine je me pose des questions :d

Bonne chance à toi, et te laisse pas atteindre par des abrutis qui le méritent pas :bouquet:
 
  • Big up !
Reactions : Altruiste
C

CynthiAm

Guest
Super témoignage :)
Par contre, si je me trompe pas, la photo vient du film "Mustang" ? Et si oui, c'est un peu de mauvais goût (d'avoir choisi cette photo, de ce personnage)
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : el.jo.
Super témoignage :)
Par contre, si je me trompe pas, la photo vient du film "Mustang" ? Et si oui, c'est un peu de mauvais goût (d'avoir choisi cette photo, de ce personnage)
J'ai beaucoup aimé l'article, mais effectivement cette photo m'a sauté aux yeux, le personnage est tellement le contraire du père :erf:
 
@CynthiAm @Bleumi @el.jo. l'actrice en question est Sibel Kekilli, qui n'a pas joué dans Mustang (elle aurait pu), mais que vous avez dû reconnaître de Game of Thrones (elle jouait Shae !)
D'ailleurs, Sibel n'a pas de double nationalité, elle est allemande et non germano-turque...
 
Ton témoignage m'a touchée, il est bien écrit et je m'y reconnais vachement... Française d'origine Algérienne, j'ai grandi dans une bulle toute rose dans laquelle j'ai toujours pensé que le racisme existait, mais qu'il était très rare et perpétué par certaines personnes très méchantes... en gros, dans ma petite tête : j'étais susceptible d'y être confrontée, mais vraiment si j'avais pas de bol quoi ! Mes parents je m'en ont jamais réellement parlé (je pense qu'ils n'en étaient pas conscients, mon père étant né en France et bosseur comme le tien, et ma mère tout juste arrivée d'Algérie, elle n'a pas pu anticiper ces défis que connait aujourd'hui notre génération à mon avis). Mes amis étaient surtout Français "pure souche" comme toi, et comme toi, on ne faisait pas de différence à cet âge là !

Puis l'adolescence : j'entendais parler de racisme autour de moi, mais je continuais à me voiler la face. Je pensais que si on se mélangeait avec tout le monde - j'ai grandi en banlieue parisienne, les origines et les couleurs, c'est pas ce qui manque ! - en étant ouvert d'esprit, en ne parlant pas de ses origines pour ne pas se mettre à l'écart, il n'y avait pas de raison. Bonne élève, j'étais loin des problèmes qu'avaient certains "enfants d'immigrés" autour de moi : cela se résumait à des mauvaises notes, et des soucis d'orientation scolaire. Moi, dans mon groupe de copines toutes sages, en filière Scientifique, avec mes félicitations : on ne pouvait pas me rejeter !

Puis est arrivé l'âge adulte avec son lot de désillusions. C'est là que j'ai pris conscience que je n'étais pas comme mes copines. Premièrement, en faisant de nouvelles rencontres (souvent lors de soirées par exemple), j'avais souvent droit à des questions qu'elles n'avaient pas, et auxquelles je ne savais moi-même pas répondre parfois. Questions de religion, questions de culture, questions politiques... enfin, des choses auxquelles je n'avais moi-même pas réfléchi ! Pourquoi est-ce que l'on doit sans arrêt se justifier pour tout, alors que comme tout le monde à notre âge, on ne se connaît même pas encore complètement ? J'ai vite vécu cela comme un "rituel de passage" pour être acceptée par les gens. Il fallait faire bonne figure, prouver que je n'étais pas un stéréotype de "banlieusarde maghrébine" que les gens avaient en tête, pour qu'ensuite on s'intéresse réellement à moi ! C'est là que j'ai commencé à sentir qu'au premier abord, je véhiculais une image dont je n'avais même pas conscience, à cause de mes traits, mon teint mât et mon nom.
A l'université, j'avais un groupe de copains / copines avec qui tout se passait très bien, mais qui balançaient parfois quelques remarques racistes sur d'autres personnes, avec le discours du "mais ne t'inquiète pas, toi je t'apprécie bien, tu n'es pas comme les autres" à mon égard. De quoi me mettre en rogne. A l'époque, je ne disais rien face à ce genre de situation. Je ne voulais pas être la source d'un malaise. Et ne surtout pas être la provocatrice que ces personnes pleines de préjugés pouvaient s'attendre à avoir en face d'eux... aujourd'hui, si c'était à refaire : je leur fermerais le clapet fissa !

Malheureusement, plus le temps est passé, plus j'ai découvert le monde des adultes, et plus j'ai été confrontée au racisme : quand je cherchais mon premier emploi, quand un SDF légèrement alcoolisé m'a insultée dans le train devant tout le monde, quand mon maître d'apprentissage m'a fait des remarques désobligeantes, et j'en passe.
C'est désagréable, vexant, injuste quand tu passes ton temps à essayer de prouver que tu es "comme les autres". Mais au bout d'un moment, j'ai fini par en parler à de nouvelles amies qui avaient pu vivre la même chose. Car mes amies d'enfance n'auraient jamais pu comprendre (selon moi du moins, je n'ai pas osé aborder le sujet, une sorte de honte m'en empêchait...). En découvrant ces autres filles, j'ai compris que je n'étais pas la seule. Je me suis décomplexée là-dessus. Après tout, le racisme, c'est comme pas mal d'autres défauts humains. Notre fardeau à nous, c'est ça, il faut donc le contrer, passer au-dessus et aller de l'avant. Je suis persuadée que cela finira par s'estomper, puisque dans notre beau pays, on est de plus en plus habitués au mélange des origines.
Je n'hésite plus à remettre en place une personne qui aurait un comportement raciste vis-à-vis de moi. Tout en restant calme et polie, car je m'interdis de devenir aussi stupide qu'eux. Cela me rassure moi-même : je ne serai pas ce qu'ils veulent que je sois !

Car aujourd'hui, je parle de mes origines sans complexe. J'en suis même fière. Elles ne font pas de moi une fille de tel ou tel genre. Elles font de moi ce que je suis, un point c'est tout. J'apprends la culture algérienne, tout comme j'apprends encore de jour en jour la culture française. Et tout cela ne m'empêche pas d'être comme tout le monde : le résultat de mon caractère, de mon éducation, de mon vécu, de mon entourage, de mes émotions, de mes goûts et couleurs, et plein d'autres choses encore !
Certes, il y aura encore des moments où je devrais, comme toi, me donner 2 fois plus que n'importe qui pour obtenir quelque chose. Je m'y attends, et ça ne me réjouit pas du tout, mais j'essaie d'en garder le bon côté : cela fait de moi une battante, et j'ai du mérite, c'est gratifiant ! Et aujourd'hui, j'ai 26 ans et certains de mes amis/amies d'origine française comprennent tout-à-fait les défis auxquels je fais face parfois. Cela me fait du bien : s'ils ont cette qualité, c'est que des tas d'autres personnes l'ont !

(Sowy pour la longueur de ce message, je n'avais jamais rien posté sur ce forum mais tu m'as inspirée :) )
 
@CynthiAm @Bleumi @el.jo. l'actrice en question est Sibel Kekilli, qui n'a pas joué dans Mustang (elle aurait pu), mais que vous avez dû reconnaître de Game of Thrones (elle jouait Shae !)
D'ailleurs, Sibel n'a pas de double nationalité, elle est allemande et non germano-turque...
Je pense qu'elle parlait de la 6ème photo, et en effet, elle semble venir du film Mustang.
Sinon je crois que la photo de Sibel Kekilli est tirée du film L'étrangère. :)
 
  • Big up !
Reactions : el.jo.
Ça me fait plaisir de lire ton témoignage !
Bien que je n'ai pas la double nationalité (j'ai uniquement la nationalité française), mon père est turc et ma mère est française, donc quand on me le demande j'ai toujours dit que j'étais française et d'origine turque, parce que c'est important pour moi ! (on a pas fait certaines démarches à ma naissance, à cause desquelles je n'ai pas la nationalité turque). D'autre part mon prénom est français et de naissance je porte le nom de ma mère, français aussi donc. Ajoutons à cela le fait que l'on ne voit pas forcément que j'ai d'autres origines que française, je n'ai concrétement jamais été victime de racisme, donc je n'ai pas eu à vivre ce côté là, et j'imagine que ça doit être assez horrible à vivre. Quand je dis que je suis d'origine turque, les gens sont très surpris la plupart du temps, et jusque là ont eu des réactions plutôt positive, de curiosité mais une curiosité saine. Mon père est arrivé avec sa famille en France dans les années 1980, à l'âge de 7 ans. Et actuellement une importante partie de ma famille du côté de mon père vit en France. Ce qui est bien malheureux, c'est que mon père ne m'a pas appris le turc dans l'enfance. J'ai donc décidé de prendre des cours, mais ce beaucoup plus tard (à partir de la 2nde). Mais avec les études je n'avais plus le temps et j'ai du arrêté (même si j'espère bien reprendre un jour). Donc par exemple je n'ai jamais vraiment pu beaucoup communiquer avec mes grands parents, qui ne parlent quasiment pas français. Et de ne pas parler turc m'a toujours un peu mise en marge de ma famille paternelle, quand mes cousines de mon âge (qui parlent couramment les 2 langues) se mettent à parler turc, c'en est fini de ma contribution à la conversation x).
Mais au delà de cet obstacle de la langue auquel je compte bien remédier un jour, je suis vraiment attachée à mes origines, parce qu'elles font partie de moi. Je n'ai pu aller que 3 fois en Turquie mais c'est un pays magnifique, avec des personnes plus accueillantes les unes que les autres. Je suis tombée amoureuse d'Istanbul d'ailleurs, cette ville cosmopolite où l'on peut visiter tant de structures chargées d'histoire, où il fait si bon passer du temps (mis à part la circulation de folie qu'il y a...).
Et récemment j'ai modifié mon état civil, en ajoutant à mon nom le nom de famille de mon père. Je suis contente de porter le nom de ma mère et de mon père.
Donc encore merci pour ton témoignage @Altruiste !
 
  • Big up !
Reactions : Olali and Altruiste
Ah oui, c'est sûre que le problème de la langue non apprise ça me parle! je suis exactement dans ton cas @Gabibelle (père turc qui ne m'a pas transmis sa langue/ mère française) et c'est vraiment frustrant (d'ailleurs ça rend parano)! Je pense que je vais prendre des cours pour me motiver! Apprendre à faire un pas vers l'autre sans préjugé, c'est ça le plus important! je vais y arriver, on va y arriver, il le faut!:taquin:
 
  • Big up !
Reactions : Gabibelle
C'est vrai que c'est terriblement frustrant de ne pas pouvoir communiquer avec une partie de sa famille @Olali !
Tu as raison de te motiver, moi j'essaierai de reprendre dès que possible !
Si tu es sur Paris je connais 2 endroits pour apprendre le turc (mais il y en a peut etre d autres) : l'Inalco et l'association De la Seine au Bosphore (c'est la que j'étais et ça se passait très bien :) )
 
  • Big up !
Reactions : Olali

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes