@machmalow
Je réagis très sommairement à tes propos.
Tu ne trouves pas ça hyper réducteur, voire même dangereux, de réduire la féminité au désir ? Peu importe le type de désir, comme tu le précises, peu importe la cible, j'aime à penser que la féminité que je construis est avant tout tournée vers moi et pas vers un hypothétique public. D'autant plus que raisonner en ces termes, c'est laisser la main mise de ta valeur sociale (=la validation de ta féminité ou pas) à un tiers. Alors certes, tout le monde a une définition différente de la féminité, mais je me demande vraiment ce qui peut te motiver à la définir "seulement" à partir du désir.

(J'en profite également pour te proposer d'éditer ta remarque sur le fait d'être prise pour "un travelo", et d'aller faire un tour sur les veilles transphobes, histoire de comprendre pourquoi ta petite réflexion peut blesser quelqu'un.e)
 
. J'associe souvent le fait d'être féminine à celui d'être sexy parce qu'il y a cette dimension d'attractivité. A partir du moment où tu te sens bien et que tu assumes ton sexe, tu dégages "du sexe".
Donc si on est vierge ou très peu active sexuellement, nous ne sommes pas féminine ?
Je vais pleurer ma féminité, je reviens ! ^^
Je ne suis absolument pas féminine pour attirer les garçons ! Je le suis parce que je suis une fille qui l'assume et j'aime ça quand je vois mon reflet !

Je ne sais pas si tu connais Gwendoline Christie... sache qu'elle est gigantesque et plutôt carrée ... Elle a du couper ses cheveux pour jouer Brienne dan Game of Thrones. Dans une interview, elle raconte qu'elle a longtemps hésité et que cela l'a rendu très malheureuse sur le moment. Elle pensait compenser son manque de féminité dû à sa grande taille "masculine" par sa belle chevelure blonde ... puis en fait, elle a compris qu'elle était tout autant féminine avec ses cheveux courts !
Je la trouve magnifique et autant féminine que Kate Winslet et ses formes "plantureuses" ou la très mince Keira Knightley .
 
Personnellement, je pense être assez "féminine" dans le sens où la société l'entend. :shifty: Dans le fond, ça ne me dérange pas vraiment, car j'aime assez les comportements et attitudes qu'on rattache généralement à la féminité - le fait de porter des robes, de s'apprêter, ou autres. J'ai très peur de mal expliquer, je ne veux absolument pas signifier qu'une femme se doit d'être comme ça. :ninja: C'est simplement que, pour moi, la féminité se rapporte un peu à ce spectre de comportements et n'est pas quelque chose et que j'attache nécessairement à un sexe, dans la mesure où un homme cis ou non pourrait être en mesure de piocher dans ce répertoire. Seulement, j'aurais un peu de mal à définir les limites de ce répertoire. Quand on me dit "féminité", ça m'évoque quelque chose d'assez doux, calme qui sent bon (très mal exprimé, mais bon passons :yawn:), mais d'un autre côté, il m'arrive de trouver très féminines certaines femmes qui piochent plutôt dans le répertoire des attitudes qu'on associe d'habitude à la masculinité - le premier exemple qui me prend à l'esprit c'est le personnage de FemShep, dans la série de jeux vidéos Mass Effect. :shifty: Au final, j'imagine qu'on pioche tous et toutes un petit peu dans tous ces répertoires d'actions différents, à une échelle plus ou moins importante, et que notre attitude générale résulte un peu du joyeux bordel qui aboutit de ce mélange. :lol:
Du coup, même si en général je me sens assez féminine et que j'apprécie ce sentiment, ça m'arrive aussi de fluctuer entre cette attitude et d'autres un peu plus éloignées de ce répertoire. :shifty: Je m'habille plutôt avec des robes, du maquillage, du parfum et tout le tintouin, mais je réserve ça aux moments où je sors pour voir des amis ou pour le travail. Par contre, quand je vais à l'université, non quoi, trop la flemme. :lol: Dans mon attitude générale, sinon, je ne sais pas trop. Une de mes amies m'a dit que je serai le parrain de son enfant parce que je n'étais pas assez féminine pour être la marraine. :lol: Mais la plupart des gens que je côtoie pensent que je suis plutôt féminine, d'un autre côté. :shifty: Je pense que je suis dans une espèce d'entre d'eux, je suis assez sociable mais pas très bruyante. Je suis gentille, mais j'ai tendance à dire un peu tout ce que je pense et ça fait sursauter. J'aime bien les mojitos, mais je préfère la bière. Et bla, et bla, et bla. :lol:
Bon, désolée pour ce pavé indigeste, mais il avait un peu valeur d'introspection. :shifty: Je crois qu'en fait, je n'arrive pas très bien à piger ce qu'est la féminité, je ne me pose pas tant que ça la question. Moi, je me sens parfois, voire souvent féminine en tous cas.
 
@machmalow
Je réagis très sommairement à tes propos.
Tu ne trouves pas ça hyper réducteur, voire même dangereux, de réduire la féminité au désir ? Peu importe le type de désir, comme tu le précises, peu importe la cible, j'aime à penser que la féminité que je construis est avant tout tournée vers moi et pas vers un hypothétique public. D'autant plus que raisonner en ces termes, c'est laisser la main mise de ta valeur sociale (=la validation de ta féminité ou pas) à un tiers. Alors certes, tout le monde a une définition différente de la féminité, mais je me demande vraiment ce qui peut te motiver à la définir "seulement" à partir du désir.

(J'en profite également pour te proposer d'éditer ta remarque sur le fait d'être prise pour "un travelo", et d'aller faire un tour sur les veilles transphobes, histoire de comprendre pourquoi ta petite réflexion peut blesser quelqu'un.e)
J'ai un peu le cerveau en tourbillon des fois surtout sur des sujets qui me laissent autant réfléchir. Merci pour les réactions, après relecture c'était effectivement complètement insensible de ma part de laisser le mot "travelo" - mes excuses, c'est modifié.
Non, non bien sûr, je ne pense pas que la féminité se réduise seulement au désir, c'est l'une de ses nombreuses facettes. Je l'ai fait ressortir parce qu'en ce moment, c'est cet aspect là qui me saute le plus aux yeux, mais il ne faut pas croire que la féminité se réduise à ça. C'est compliqué à définir justement, et il ne faut pas prendre mon avis à coeur, je suis d'ailleurs ouverte au débat / à la critique / à vos propres définitions de la féminité.
Pour le coup, je rejoins l'idée que la féminité doit se construire vers soi et pas vers l'autre, et je reviendrai sur la notion de désir ici dans le sens où il faut avoir du désir pour soi d'abord (s'aimer en fait, se trouver attirant(e)). Je suis assez d'accord avec la citation "On n'existe que par les autres" car les autres sont un peu un miroir de nous (attention, pas "par" les autres) donc pour ce qui est de la valeur sociale, je pense que c'est partagé entre le soi et les autres (à quelle échelle, je ne sais pas).

Donc si on est vierge ou très peu active sexuellement, nous ne sommes pas féminine ?
Je vais pleurer ma féminité, je reviens ! ^^
Je ne suis absolument pas féminine pour attirer les garçons ! Je le suis parce que je suis une fille qui l'assume et j'aime ça quand je vois mon reflet !
Non, ce n'est pas ce que j'ai dit, heureusement on peut être vierge ou peu active sexuellement et être féminine (je sais de quoi je parle ;) ).
Ce que je veux dire par là, c'est que si je trouve que des femmes sont féminines parce qu'elles sont sexys, c'est qu'elles ont l'air de s'assumer en tant que personne, en tant que femme (là je parle du sexe féminin littéralement), qu'elles sont juste bien dans leurs baskets et que ça se voit.

Justement le fait que tu dises que tu n'es pas féminine, que tu l'assumes et que tu aimes ça, c'est très bien. On peut avoir confiance en soi sans se sentir féminine (encore heureux), à partir du moment où tu assumes qui tu es et que tu t'aimes, tu dégager quelque chose et tu attires. Au final, la féminité n'a rien à voir là-dedans. Je pense que chaque femme trouve sa féminité de manière différente, et d'ailleurs chaque femme n'éprouve pas nécessairement le besoin de se trouver féminine. Du moment qu'elle se sent elle, en accord avec elle-même, c'est l'essentiel.

Je ne sais pas si tu connais Gwendoline Christie... sache qu'elle est gigantesque et plutôt carrée ... Elle a du couper ses cheveux pour jouer Brienne dan Game of Thrones. Dans une interview, elle raconte qu'elle a longtemps hésité et que cela l'a rendu très malheureuse sur le moment. Elle pensait compenser son manque de féminité dû à sa grande taille "masculine" par sa belle chevelure blonde ... puis en fait, elle a compris qu'elle était tout autant féminine avec ses cheveux courts !
Je la trouve magnifique et autant féminine que Kate Winslet et ses formes "plantureuses" ou la très mince Keira Knightley .
C'est bien vrai, toutes ces actrices que tu cites ont des morphologies et des styles complètements différents, et pourtant moi aussi je les trouve magnifiques.
Je ne connaissais pas Gwendoline Christie, mais je peux comprendre comment elle s'est sentie une fois les cheveux courts. Ca rejoint ce que ces femmes disent dans C'est mon choix (désolée pour la ref un peu pourrave), elles viennent sur le plateau avec leurs talons hauts, leur maquillage etc et font preuve de beaucoup d'assurance et de sex-appeal. Du coup, l'émission leur propose de passer en pyjama et de dire comment elles se sentent à ce moment-là. Et le résultat est le même : elles se sentent tout aussi féminines car "l'habit ne fait pas le moine", ça vient de l'intérieur, c'est une manière d'être, une allure.

J'espère que je me suis mieux expliquée, comme on dit ça nous paraît toujours clair à nous, dans nos têtes, mais une fois écrit ... Et encore, je me demande : il y a des femmes très féminines que je ne trouve pas attirantes, et d'autres qui le sont moins voir pas du tout et que je trouve très attirantes. Est-ce que "féminité" rime vraiment avec "attractivité" ? Avec "confiance en soi" ? Est-ce que ces concepts sont intimement liés ou est-ce qu'ils n'ont rien à voir ensemble ? C'est vraiment un concept qui m'intrigue. Et ces hommes que l'on dit "efféminés" (qui le prennent souvent mal d'ailleurs, et pourquoi ?), qu'est-ce qui les rend "efféminés" ?

Je vois que, comme beaucoup, j'oscille entre des styles assez opposés, tantôt robe/jupe, crinière au vent et make up, tantôt vêtements très basiques et plutôt amples avec le fameux messy bun (plus pour le côté pratique). J'aime autant les mojitos que la bière, la natation synchronisée que le rugby, me pomponner comme me rouler dans la boue (hehe ça c'est plus pour l'image "get dirty" pour contrecarre le côté maniéré "je veux pas me casser un ongle"), bref ... mais c'est un équilibre qui me va bien :)
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Misara and Lunafey
Non, ce n'est pas ce que j'ai dit, heureusement on peut être vierge ou peu active sexuellement et être féminine (je sais de quoi je parle ;) )
Bienvenue dans le club ! ^^

J'espère que je me suis mieux expliquée, comme on dit ça nous paraît toujours clair à nous, dans nos têtes, mais une fois écrit ... Et encore, je me demande : il y a des femmes très féminines que je ne trouve pas attirantes, et d'autres qui le sont moins voir pas du tout et que je trouve très attirantes.
Je vois trop ce que tu veux dire. Parfois je croise des filles qui remplissent le bingo de la féminité à la perfection et moi, je les trouve juste vulgaire ! Leur féminité importe peu du coup.
(Oui, ceci est un jugement de valeur. Non, ca n'a pas d'importance étant donné qu'elles font ce qu'elles veulent et que jamais je n'irai les insulter ou leur souhaiter malheur. Je donne juste un avis personnel.
Oui, je prends les devants à la manière de Linkthesun ^^)

En fait, nous sommes d'accord sur la féminité : l'être pour les autres ne devraient pas être le but. Si ça l'est et c'est ce que souhaite la concernée, c'est tout bénef. Mais l'avis des autres sur sa féminité ne devrait pas être pris en compte !

Je vois que, comme beaucoup, j'oscille entre des styles assez opposés, tantôt robe/jupe, crinière au vent et make up, tantôt vêtements très basiques et plutôt amples avec le fameux messy bun (plus pour le côté pratique). J'aime autant les mojitos que la bière, la natation synchronisée que le rugby, me pomponner comme me rouler dans la boue (hehe ça c'est plus pour l'image "get dirty" pour contrecarre le côté maniéré "je veux pas me casser un ongle"), bref ... mais c'est un équilibre qui me va bien
Et au final, c'est pas ça le secret du bonheur ? Etre équilibrée ? :rockon:
(Par contre, je passe mon tour pour la boue :taquin:)
 
Je me retrouve assez bien dans cet article ! C'est bon de savoir que d'autres se sont entendu dire les mêmes choses que soi ^^
Aujourd'hui simplement, question féminité (dans mon cas au moins), je crois que j'en fais une nouvelle version de "Où est Charlie ?". J'ai souvent eu des reproches ou des regards inquisiteurs de la part de ma belle sœur surtout et parfois des petits mots de ma mère comme quoi je ne me maquille pas, je porte peu de robe/jupe ou de hauts féminins. J'ai toujours vécu comme ça, je n'ai qu'un grand frère, je suivais son exemple et même si j'avais des amies, je voulais me sentir à l'aise. Mais en grandissant, toutes les piques ont débarquées comme des fleurs, alors il arrive aujourd'hui des jours où je veux juste me sentir bien dans mes baskets (compensées ou non =p) et d'autres où j'ai envie de faire des efforts pour faire ressortir mon côté féminin enfouie je ne sais où (que ce soit pour moi ou pour faire plaisir à mon chéri ^^).
Mais ces efforts, je ne les fait qu'avec mon bien aimé parce que sinon c'est une avalanche de "Ah bah il est temps", "Tu t'es coiffé et le maquillage alors ?", "Regarde ta sœur porte une jupe il va pleuvoir !' et le pire est encore mon frère qui trouve à me sortir des "Bah qu'est ce qui t'a pris ?" ou "Ah tu te souviens que tu es une fille ?" sur le ton de la rigolade qui ne me fait pas rire mais alors PAS DU TOUT !
Du coup, c'est mon chéri qui profite mes envies de féminité ou de zen attitude dans mes fringues moins connotées et subit mes moments de "mais pourquoi je fais pas d'efforts ?" après diverses remarques ou passages devant le miroir.
Du coup, du haut de 23 ans, je ne me sens pas du tout femme mais je commence à comprendre que la notion de "féminité" est différente selon les personnes et que c'est à moi d'en faire ce que je veux. Bon après c'est plus facile à dire qu'à faire =p
 
Comment vous faites ? Comment vous faites pour faire remonter vos articles PILE quand j'en ai besoin ?
Ce concept de "terrain de jeu", je n'y avait jamais pensé, pourtant en le lisant je suis fondamentalement convaincue que c'est comme ça que j'arriverai moi aussi à apprivoiser ma féminité. En faisant fi des remarques de la maternelle "bah tu mets pas des boucles d'oreilles ou quelque chose ? ça fait un peu vide là pour sortir." Non mais merci, je suis au courant que j'ai acheté des bijoux et que j'en ai une boite pleine vu que c'est MOI qui les ai achetés. Maintenant laisse-MOI décider de si je veux les porter ou pas.
Bref, super article !!
 
C'est un peu idiot ce que je vais dire surment pour certaines, mais je reste persuadé que la féminité est naturelle pour certaines, et d'autres doivent l'acquérir pour X raisons.. Certaines ont la féminité marqué sur leur front, je me prend en exemple, je suis constamment en jogging, basket, je ne me maquille pas, coiffe mes cheveux en chignon, et pourtant plusieurs fois quand j'en discutais avec d'autres, ils me disaient que malgré ma dégaine je restais féminine. J'en suis restée un peu choquée. C'est étrange.. La féminité va bien au dela d'une question de comportement, ou de style, ou de passion/hobbies, je crois que la féminité trouve sa source dans nos hormones bien avant tout ça (#TeamPheromone) :culotte::vieux:
 
Un grand merci pour article très intéressant ! Et comme toi, je ne suis pas branchée princesse :happy:
Mes héroïnes sont Daria, Lydia Deetz ou encore Morticia Addams. Plus que leur allure, c'est leur personnalité, leur façon de refuser d'être dans un moule qui me plaisent.
Pour moi, la féminité c'est un sujet très vaste qui ne se résume pas à un look. Comme le dit Yaladaisa, ça va plus loin que ça.
 
  • Big up !
Reactions : Yaladaisa
*longtemps après la bataille* j'ai décidé de voir la féminité comme ça : être féminine c'est accepter et aimer être une femme. Que l'on porte un jogging affaissé avec une coupe garçonne ou une robe bustier avec un rouge à lèvre on est féminines si on le veut. Ça se voit quand on se sent féminine, il y a une forme de fierté qui s'attache sur le visage. Personne n'a le droit d'imposer une quelconque féminité.
 
  • Big up !
Reactions : Burial
C'est quand même étrange que le concept de "féminité" soit autant accordé à des objets de consommation: rouge à lèvres, talons, fringues, coiffeur, parfum, ombres à paupières...
Je ne peux pas m'empêcher de me dire que cette "féminité" est un bourrage de crâne commercial pour nous pousser à consommer encore et encore (il suffit d'ouvrir n'importe quel magazine féminin pour voir que tout le contenu est dédié à nous faire acheter toujours plus, au nom de notre fameuse féminité.)

A l'opposé, la virilité, elle, tient plus à des détails purement physiques: muscles, poils au menton, assurance, et pas vraiment à des éléments liés à des objets de consommation.

Alors voilà... rien qu'avec ce sujet, pourtant pas bien méchant, je me dis que l'égalité hommes-femmes n'est encore et toujours pas gagnée, et que la place de la femme reste, comme dans l'enfance, une histoire de "sois belle et tais-toi", comme si tout ce temps consacré à notre beaûûûûté était un outil pour nous occuper-et-pendant-ce-temps-là-on-fait-pas-chier. (et les garçons, eux, pendant qu'on met du vernis à ongles, sont déjà dehors à jouer au foot, à faire des expériences scientifiques, ou à explorer la forêt, sans se préoccuper de leur physique. Bref, ils sont dans l'action pendant qu'on est dans l'autocritique et le camouflage de nous-mêmes.)

(je me pose ces questions, mais je suis un pur produit de cette construction sociale: je me maquille tous les jours, je porte des bijoux, du parfum, de jolis vêtements si le coeur m'en dit... mais j'aimerais tant me sentir bien sans tout ces objets superflus, qui n'ajoutent rien au fait que je suis bel et bien une femme ! Après tout, il me suffit de regarder entre mes jambes pour le savoir sans aucun doute, alors pourquoi vouloir en rajouter comme si je voulais m'en convaincre ? Comme si je voulais en quelque sorte "porter mon vagin sur mon visage" ?)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes