C'était où en Moselle ? :)
Nous à la primaire (à côté de Metz) on allait à Strasbourg ou dans les Vosges :danse: Et au collège, pareil ! On allait rarement plus loin, ha si on est allé à Verdun.

J'ai dû attendre le lycée pour aller en sortie scolaire à Paris :paillettes:
 
Pourquoi penser que la démocratie est forcément la dictature de la majorité, que c'est la seule forme possible ?
Il y a la définition "académique" du pouvoir par le peuple, mais plus ça va, moins il a de pouvoir ce peuple en question... Parce que le peuple, la majorité comme on dit, n'existe plus. On a que des minorités. D'ailleurs le concept de majorité est assez dangereux je trouve (la majorité des gens sont hétéros, donc pas la peine de faire des droits pour les homos ? heu... permettez d'en douter).
Pourquoi ne pas chercher une structure d'Etat (je ne parle pas de gouvernement ici, mais de structure) qui donne à chacun la possibilité de faire ce qu'il veut (dans les limites d'une loi qu'on espère la plus juste et la moins restrictive possible) sans que pour son action il ai besoin de l'appui d'une majorité ?
 
@Maelya pas tout à fait. Je décris ce qu'est en train de devenir l'Europe, mais pas ce qu'elle est, parce qu'encore faudrait-il pour que le système soit un tant soit peu juste que les lois susdites soient décidées par le peuple et pas seulement par un petit groupe qui va forcément les dessiner à son avantage...
Enfin tout cela est très compliqué (et fait l'objet de mon année de philo, et d'une conférence que je viens d'avoir de 1h30), et si c'était aussi simple de trouver un moyen correct de structurer l'Etat (pas de le diriger comme un gouvernement le fait, mais de le structurer) on y serait déjà parvenus...
 
Contrairement à pas mal de monde ici, je ne me reconnais pas vraiment dans l'élève qu'était Clémence en CM2. À cette époque j'étais plus du genre timide, qui avais du mal à exprimer clairement son désaccord avec une opinion.

Mais je te soutiens totalement, tout d'abord parce que maintenant, j'essaie davantage d'exprimer mon avis en me forçant de lui donner la même légitimité que celui des autres (oui, parce que si je ne me force pas j'ai tendance à penser que mon avis compte moins, complexe d'infériorité, manque de confiance en soi, tout ça...)
Surtout, il y a quelque chose dont j'ai horreur, c'est d'être sûre à 100 % d'avoir raison sur un fait (qui n'est donc pas discutable), qu'une personne vienne en affirmant le contraire de ce que je dis (une affirmation qui est donc fausse, si vous suivez, puisque moi je sais que je dis la vérité), mais en y mettant tellement d'aplomb, d'assurance et de conviction que je finis au final par douter de ce dont j'étais pourtant sûr avant que la personne n'intervienne. Aaaah ! Rien que de l'expliquer ça me rappelle certaines situations que j'ai vécues et ça commence à faire monter ma colère :P !
On pourrait dire aussi que j'aime bien avoir raison, et je sais qu'il peut m'arriver de me tromper (haha évidemment), mais je n'entre dans ce genre de débat que lorsque je suis sûre de moi (toujours ce même problème de confiance), et quand on en vient généralement à croire la personne qui a tort, mais qui a une opinion qu'elle défend mieux ou qui est plus acceptée parce qu'elle va dans le sens de ce que pense "la majorité", je suis tellement énervée qu'il m'arrive d'avoir quelques petites larmes, de rage, dans les yeux.

Bon je me suis peut-être un peu écartée du sujet initial, pour revenir sur l'article, je l'ai moi aussi beaucoup aimé, et l'exemple donné m'a permis de mieux comprendre comment on peut facilement "manipuler" un groupe de personnes en leur donnant l'illusion du choix...
Je me considère, la plupart du temps comme apolitique, souvent je n'ose pas prendre part dans un débat sur tel ou telle homme ou femme politique, ou sur tel ou tel enjeux politique. Je pense que c'est dans ma personnalité, dans mon éducation, que de ne jamais avoir une opinion tranchée sur les choses, de toujours réfléchir à plusieurs reprises avant de donner un avis, lorsque j'arrive à me positionner. Parce que souvent, trop souvent j'arriverai à trouver des arguments "pour" et des arguments "contre" dans tous les camps (ou presque, j'ai du mal à soutenir le régime Nazi). Quelque part ça peut être une bonne chose d'un point de vue extérieur, mais ça peut aussi être perçu comme un manque d'engagement... Ça fait aussi que je ne m'y retrouve pas trop entre la droite et la gauche, et les partis, et tout le politique, ce qui me pousse à m'éloigner quelque fois de tous ces débats... mais c'est aussi quelque chose que je crains, de ne plus être au courant de ce qui se passe.
 
Dernière édition :
@Enae : Je suis comme toi. Aujourd'hui encore j'ai du mal à faire valoir mon opinion, à la justifier, surtout devant des inconnus ou des gens que je connais peu. Ensuite concernant les débats politiques, je rentre rarement dedans, même si je ne suis pas apolitique (en fait je suis centriste, non mais vraiment, pourquoi vous me regarder bizarrement ?). Pour les élections je regarde les programmes et je vote en fonction de ce que je crois,ou si je trouve qu'un des points ne me correspond pas du tout, je rejette immédiatement le programme.

Je trouve également que la proposition de la maîtresse était déloyale puis qu’effectivement il n'y avait pas de choix possible, seulement une illusion. Ce qui est également frappant c'est la réaction des élèves après la sortie : déception et regret. Ils ne se rendent pas vraiment compte qu'ils ont été manipulés. Il faut dire aussi qu'en CM2, nous n'avions pas encore remis en cause l'autorité de la maîtresse ou du maître (si si ça existe, j'ai vu au moins un spécimen :v:).
 
C'est marrant comme anecdote et tellement symptomatique de notre société. La manipulation des foules c'est énervant. En tout cas moi ça m'énerve parce que c'est dangereux, dans le sens où effectivement il y a cette contrainte sur certains. J'ai toujours pensé que la démocratie pouvait s’accommoder de l'autonomie des groupes, que la majorité et les minorités peuvent coexister tout en restant chacun libre.

Cette façon de penser doit venir du fait que j'ai toujours aimer débattre mais qu'en milieu scolaire tout est fait pour que les débats restent stériles (en même tps arrivée en M2 de droit ça n'a pas l'air de changer) et on ne m'écoutait jamais. :hesite:

Tu peux dire ce que tu veux, si tu n'as pas de soutiens ça ne sert à rien.
 
  • Big up !
Reactions : Clemence Bodoc
@Enae : (en fait je suis centriste, non mais vraiment, pourquoi vous me regarder bizarrement ?).
Toi aussi tu ressens ça :facepalm:
Pour énormément de monde, être centriste équivaut à ne pas avoir d'opinion...
Dans mon cas, je ne dis pas que je me reconnaît entièrement dans les personnes politiques centristes, c'est plutôt "l'idéologie" centriste qui me correspond. Parce que ça me semble bien facile de dire tout est soit blanc soit noir, et que par conséquent il faut agir de façon "extrême", et plus compliqué de voir les choses de manière plus nuancée.

Pas tout à fait de rapport avec le sujet, mais je n'ai jamais aimé les travaux de groupes pour la bonne raison que dès que j'ouvrais ma bouche, c'est à peine si on m'écoutait et on m'a toujours fait sentir que mon opinion, bah, on s'en battait les cils avec une babouche. Que ce soit avec des gens qu'on m'imposait comme avec des amis (oui, des amis) (charisme es-tu là ?).

(Ce qui fait que le dernier travail de groupe que j'ai fait, j'ai pété un câble dès qu'on m'a rabroué la seconde fois : je me suis barrée et quand je me suis rendue compte que ce n'était pas malin, j'ai mis de l'eau dans mon vin

Le problème évoqué dans l'article n'est pas tant que la majorité ait voté pour le poney (ça aurait pu être sympa (je dis ça, je kiffe pas vraiment l'équitation)), mais que la maîtresse propose un faux choix aux élèves et qu'elle n'ai pas joué le jeu qu'implique la proposition d'un choix : un débat.
 
  • Big up !
Reactions : Mademoiselle Papillon
J'ai eu du mal avec l'article.
Au CM2, on a pas, comme dit précédemment, forcement l'aplomb de dire ce qu'on pense vraiment. Si on renverse l'exemple et que tout la classe avec choisi Paris, moi ça m'aurait grave fait chier parce que j'aime les poneys. Mais je n'aurais jamais pu faire de joute verbale à cet âge, j'étais bien trop timide pour choisir quoique ce soit. Donc c'est se plier à la majorité.

Mais j'ai bien compris que le vote était biaisé par la maîtresse, qui clairement n'avait pas envie de Paris. C'est vrai que dans ce cas, pourquoi donner le choix (s'il n'y en a pas) ?
 
  • Big up !
Reactions : Melodrama Chanel

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes