Ras le bol du Sénat !!
J'ai une petite question : peut-on trouver quelque part la liste des sénateurs qui ont refusé d'inclure cet article à la proposition de loi ? Ou doit-on écrire à tous les sénateurs ?
Je ne suis pas sur twitter mais mon mail de mécontentement est prêt !!

Edit : j'ai bien vu le lien vers les contacts des sénateurs, c'est pour éviter d'engueuler un sénateur qui soutenait la proposition =)
 
Dernière édition :
Bonne question, cette liste existe peut-être mais je ne sais pas où la trouver ...

Edit : Si le Sénat a supprimé l’article 14 de la proposition de loi relative à la sureté dans les transports publics de voyageurs, ce dernier n’est pas encore mort. Le projet de loi sera à nouveau examiné le 10 février prochain devant une commission mixte, composée de député(e)s et de sénateurs(trices). http://www.marieclaire.fr/,harcelement-dans-les-transports-messieurs-les-senateurs-il-serait-temps-d-ouvrir-les-yeux,812457.asp

La question serait plutôt donc de trouver la liste des participants à cette commission, il s'agit à présent de les convaincre, eux. Parce que convaincre tous les sénateurs cela demanderait beaucoup de temps, et d'énergie et puis seuls qui seront invités à se pencher à nouveau sur la question doivent nous intéresser maintenant.
 
Dernière édition :
J'ai édité mon premier message sur ce thread : vraiment, n'hésitez pas à écrire à vos sénateurs :fleur: poliment, (la colère n'empêche pas de rester polie, de ne pas insulter son interlocuteur). Plus nous serons nombreuses à le faire, plus les sénateurs ayant reçu des mails seront nombreux, et plus on a de chance d'être entendues :fleur:

Si vous n'avez pas d'inspiration vous pouvez leur linker un de nos très nombreux articles sur le harcèlement de rue... Leur raconter un ou plusieurs événements qui vous arrivés... éviter simplement d'insulter le sénateur, c'est vraiment vraiment vraiment pas recommandé (et ça va complètement discréditer et votre message, et la cause) (aux yeux du destinataire du message :erf: ).

À vos claviers !!! :boxing:
À toutes les Madz, à Clemence et aux autres rédacs : ca serait pas utile ou plus efficace de créer une pétition en ligne, rédigée par la plus inspirée / informée d'entre nous ? Genre Clémence

Je suis vraiment remontée par cette info, et ça me ronge de pas pouvoir créer un mouvement collectif !

Des bisous


ÉDIT : j'ai voulu créer la pétition sur Change.org mais bug total et pas moyen de la valider !
 
Dernière édition :
En fait, je vous conseille vraiment d'utiliser vos mots à vous, même si vous n'écrivez que quelques lignes :fleur: bien sûr, si vous voulez linker cet article, ou d'autres témoignages sur le harcèlement de rue, c'est une bonne idée je pense ! ;)

De mon expérience, c'est plus efficace si vous envoyez vos propres mots que si je lance une pétition ou un texte type : dans ce cas, les destinataires ne comptent "que" le nombre de mails reçus (vu que le contenu est identique). Alors ça marche si tu es Le Petit Journal et que tu provoques l'envoi de 50 000 mails en 4 minutes, mais si on est 30 ou même 300, c'est pas très percutant... Il vaut mieux recevoir 30 messages différents, personnels, sentir que la personne a vraiment pris la peine de partager quelque chose (encore une fois : même si c'est court !), plutôt que de recevoir 300 messages qu'on n'ouvrira même pas... :dunno:

Ce sont nos représentants. Ils ne nous entendent pas forcément, mais ils sont à l'écoute. Je vous propose de nous rendre audibles. Le hashtag #HarcèlementAgissons sert à signifier au reste du monde qu'on s'exprime sur le sujet. Mais si vous avez quelque chose à dire, il vaut mieux utiliser vos mots, contacter votre sénateur, ou celui à qui vous voulez parler, pour exprimer ce que vous, vous avez envie de dire. C'est dans cette configuration qu'on vous écoutera, et qu'on nous entendra. ;)

Vous n'êtes pas des pions que je mobilise à travers un hashtag. Vous êtes des personnes qui avez des choses à dire. Je vous encourage à prendre la parole pour les dire, et ça marche(ra) aussi même si je n'écris pas un article avec un hashtag. C'est aussi pour ça que je vous demande vraiment de ne pas insulter votre sénateur ; dans le meilleur des cas, sollicitez une rencontre à la permanence de votre député, pour lui faire part de l'importance de ce sujet pour vous ! (pour ne pas que les députés lâchent aussi ce terrain :/ )

Sauf si votre sénateur/député est "une star politique" que vous voyez plus souvent sur BFM TV que sur les marchés ou dans sa permanence, normalement, ils et elles sont très accessibles, et même plutôt demandeurs de contact avec leurs administrés et leurs électeurs !

EDIT : en fait, ce que je voulais dire, c'est ça : votre voix compte parce qu'elle compte, point. Pas parce qu'elle est une voix de plus dans le nombre. Ne l'oubliez pas. Ce ne sont pas "les femmes" qui râlent. C'est nous, 1+1+1+1+1+etc, chacune avec nos histoires. Exprimons-les, individuellement. On n'est pas des soldats, vous n'êtes ni des pions ni des numéros. Certainement pas des robots bons à tweeter un message type.
 


Je suis plutôt d'accord avec Clemence pour utiliser nos mots, notre expérience, notre point de vue plutôt qu'un texte type. Dommage de ne pas savoir à qui s'adresser pour la liste de la commission mixte paritaire mais écrire à tous les sénateurs/rices et députés concernés. Pourquoi ne s'adresser qu'à son sénateur ou sa sénatrice ?

Par contre, une pétition ne serait sans doute pas en trop. Par exemple, je devais aller diner chez les parents ce soir.
Il y avait aussi une copine de ma mère. Suite à ma lecture de ton article, j'étais plutôt ... folle furieuse. Bien que moins remontées, elles se sont aussi senties concernées mais n'ont pas de compte Twitter, et de manière générale ne penseraient pas forcément à témoigner mais ce sont dites prêtes à signer une pétition bien écrite...
 


Je suis plutôt d'accord avec Clemence pour utiliser nos mots, notre expérience, notre point de vue plutôt qu'un texte type. Dommage de ne pas savoir à qui s'adresser pour la liste de la commission mixte paritaire mais écrire à tous les sénateurs/rices et députés concernés. Pourquoi ne s'adresser qu'à son sénateur ou sa sénatrice ?

Par contre, une pétition ne serait sans doute pas en trop. Par exemple, je devais aller diner chez les parents ce soir.
Il y avait aussi une copine de ma mère. Suite à ma lecture de ton article, j'étais plutôt ... folle furieuse. Bien que moins remontées, elles se sont aussi senties concernées mais n'ont pas de compte Twitter, et de manière générale ne penseraient pas forcément à témoigner mais ce sont dites prêtes à signer une pétition bien écrite...

Je valide l'idée de chacune envoie ce qu'elle veut à qui elle veut + une pétition.
Je vais retester de la créer demain dans la journée et si j'y arrive je vous poste le lien et je compte sur vos partages. Si d'ici là quelqu'un d'autre a le temps de le faire qu'elle poste le lien!
@Clemence Bodoc : tu es d'accord pour que j'utilise une partie de l'article pour la pétition ? Je citerais Mad ainsi que toi si tu le souhaites ! (+lien de l'article)

Des bisous à vous et on lâche rien les Madz ! J'ai activé le mode machine de guerre ahah

Bisous
 
Ce projet de loi comprend des dispositions pour lutter contre la fraude. Or la fraude est un vol et le vol est déjà puni ailleurs dans la loi. Si l'argument du sénat est que tout texte qui propose des dispositions adaptées à un type d'acte et à un domaine précis fait double emploi avec une règle d'ordre plus général et doit donc être retiré du droit, il faudrait renoncer également à mentionner le problème des fraudes, voire supprimer tout personnel formé pour les réprimer. Plus généralement, toute loi d'application spécialisée devrait être bannie. Cette loi qui porte aussi sur les actes terroristes dans les transports n'aurait alors pas lieu d'être parce que le meurtre, on sait déjà que c'est pas très bien, en fait. Je n'ai jamais fait de droit (donc corrigez moi), mais l'argument me semble très fumeux.
Si on revient aux fraudes, dans quasi tous les métros, trains, trams et bus du pays, on ne se contente pas de former un personnel initialement engagé pour des tâches de vente ou de conduite à une fonction supplémentaire de contrôle. Non, parce que ça, c'est important, donc on a des contrôleurs dédiés, avec un joli uniforme prévu pour l'occasion. A Paris, la police est même parfois sur place avec eux pour emmener au poste les resquilleurs qui ne peuvent pas prouver leur identité (ça évite que les gens donnent un faux nom et ne paient pas l'amende). Je ne comprends pas : on accepte d' embaucher des gens et de mobiliser la police, donc l'Etat, pour éviter des pertes monétaires, mais on ne se soucie pas du fait que les usagers se fassent insulter ou tripoter par des sexistes (et des racistes) ? Je trouve que les transports justifient une disposition spéciale parce que ce sont des lieux confinés, où le harcèlement est très fréquent, et où, contrairement à ce qui se passe dans la rue, on aurait des moyens d'agir et de mesurer directement les infractions.
Si les sénateurs sont en mesure de comprendre la nécessité d'un dispositif concret et adapté aux transports pour éviter que la SNCF et la RATP perdent de l'argent, qu'est ce qui leur cache la vue quand il s'agit de la liberté de circuler des citoyens et des citoyennes ?
Vous croyez que je peux écrire ça, avec moins d'ironie, à un sénateur ?

J'ai un témoignage récent si vous voulez.
Plus tôt cette année, deux mecs s'asseyent en face de moi dans le métro. Je lisais un livre, et visiblement le type en face a trouvé que j'étais pas assise de façon assez féminine : j'avais les jambes un peu écartées histoire d'être bien relax, et je portais un jean. Du coup, il écarte ses guiboles autant qu'il peut histoire d'en faire plus que moi (?!), et il commence à parler avec son pote de comment il a mis un coup de poing à sa copine qui lui manquait de respect. Honnêtement, je pense que c'était juste une fiction pour essayer de me faire peur, mais battre sa compagne ne le gênerait sans doute pas dans le principe. Son ami y allait à coup de fausses remontrances du genre "ah mais quand même, taper une femme, c'est mal" et ils ricanaient. Au début j'étais pas bien sûre d'avoir compris, donc je n'ai rien dit.
Mais après ils ont commencé à parler de moi, en disant qu'il fallait me montrer qui était le mec ici. Ils ont ajouté que j'étais certainement juive et qu'on allait m'enlever mon pantalon et ma culotte comme ci ou comme ça. Tout ça en ne s'adressant pas directement à moi. Ca a confirmé ce que je pensais depuis le départ, donc je leur ai demandé si c'était de moi qu'ils parlaient et je les ai engueulés. Et là j'ai eu l'impression d'être devant des cancres : ils riaient comme s'ils avaient passé une heure à balancer des boulettes de papier. J'ai déjà réagi aux propos et aux actes de quelqu'un dans le métro, mais d'habitude, les gens ne continent pas à se marrer à ce point quand on leur parle fort et devant tout le monde. Bref, ils m'ont demandé si j'étais "pas jeune" pour pas trouver ça drôle, et là, le ridicule m'a tué : j'ai dit "Nan je suis pas jeune !" hyper fort, alors que j'ai une tête de gamine absolue. Je ne sais pas pourquoi, je suis restée par ailleurs plutôt polie, en leur disant qu'ils manquaient de respect aux femmes, tout ça.
Ils n'ont pas arrêté de me demander si j'avais peur, s'ils avaient l'air de pervers violeurs (quand on parle comme ça, oui). Le fait est que j'étais trop en colère pour ressentir de la frayeur. Ca a donné un truc ridicule où je disais des trucs polis, énervés, décousus et absurdes, du genre : "J'ai pas peur souvent moi !" "Oui, vous êtes des pervers ! " (mot employé pour la dernière fois en ce sens au collège). Bref, ça n'allait pas dans leur sens parce qu'ils auraient voulu que je tremble d'effroi, mais ça les a bien fait marrer quand même. Quand je suis descendue à ma station, ça a donné l'impression que je voulais fuir, du coup ils ont jubilé en prétendant qu'ils allaient me suivre (Ce à quoi j'ai répondu par un bravache "Bah venez !", quand je vous dis que je suis débile).
En vrai, j'ai bien pleuré une fois rentrée chez moi, mais je pense vraiment que c'était surtout de la rage, d'avoir dû entendre des trucs aussi humilants, et surtout de ne pas avoir été crue par ces mecs quand je leur disais que je n'avais pas peur. Les types étaient tellement persuadés que je ne pouvais pas faire autre chose que me recroqueviller que j'aurais pu dire n'importe quoi pour leur montrer le contraire, ça ne passait pas. Vraiment ils ne pouvaient pas me prendre au sérieux parce que ça ne rentrait pas dans leurs cases. Ce qui est "rigolo" c'est qu'ils avaient commencé à essayer de m'effrayer en parlant de mettre un coup de poing à une femme, alors que je rentrais d'un cours de boxe.

(Par "un" coup de poing, je n'entends pas diminuer la gravité de la violence conjugale. Toute violence domestique est grave, qu'elle consiste en une pluie de coups ou en un seul. C'est juste qu'au niveau purement physique, même si une droite peut être dangereuse, il faut vraiment y aller pour blesser. La différence est dans le contexte/consentement : dans une salle de sport, tout le monde est d'accord, pas dans la rue ou à la maison, où on cherche à faire souffrir, dominer, ou "punir". -- Je ne veux pas non plus dire qu'on ne doit pas avoir peur des harceleurs ou des coups. Je suis un peu inconsciente, parce que dans un gymnase les gens sont mille fois plus gentils que dans la vraie vie).
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes