Le plan pour contrer la Manif Pour Tous

21 Septembre 2009
10 125
11 216
8 544
@erika75 Fais attention à la façon dont tu t'exprimes s'il te plaît, @euki n'a pas tort, assimiler le fait d'être contre la GPA au fait d'être Manif Pour Tous est assez douteux, énormément de personnes sont contre la GPA et n'ont strictement rien en commun avec la Manif Pour Tous. Fais preuve d'un peu de tolérance vis-à-vis des avis différents et lis notre charte de respect. Encore de l'animosité pourrait mener à des sanctions. Merci.
 
17 Septembre 2012
175
969
764
36
Paris
www.the-roukine-fol.skyblog.com
Je commente rarement mais il y a une chose qui m'a touché droit au coeur dans votre article.

"ne signifie pas qu’on va dire à des enfants de 5 ans qu’ils peuvent choisir leur sexe"

Ma vie aurait été tellement plus simple si on me l'avait dit à cette age là... :tears:
Ça permet de s'accepter, de savoir qu'on est normal, d'éviter la puberté et surtout que nous comme les autres sachions que ce n'est pas si grave.
Alors juste voilà. En fait si ce serait bien de le dire.
 
29 Novembre 2012
314
2 305
4 794
erika75;4948337 a dit :
calipo;4946957 a dit :
erika75;4946783 a dit :
calipo;4946568 a dit :
erika75;4945623 a dit :
calipo;4943633 a dit :
unicornlsd;4943121 a dit :
@Freehug            je comprends ton point de vue et je suis même d'accord pour simplifier l'adoption par contre l'argument "une grossesse ça se passe pas toujours bien: complications, changements d'humeur, dépression post-partum" je le trouve discutable.
Un don d'ovule peut aussi mal se terminer, si c'est bien fait et dans des conditions optimales c'est rare mais comme toute intervention de ce type le risque zéro n'existe pas. Et être enceinte c'est pas une maladie même si ça implique des risques, biologiquement le corps de la femme est fait pour le supporter.
Tout comme un don de rein, tu peux mourir parce que t'as donne un rein a ta soeur ou bien dans 10 ans t'auras peut-être besoin de ce rein et tu peux pas le récupérer.
Fin dans l'absolue que ce soit porter un enfant, donner un ovule ou un rein. Y a des risques mais a partir du moment ou tu prends cette décision en âme et conscience y a pas de raison de la mettre en doute epu importe tes motivations.
Tu peux aussi les vendre tes ovules tout comme ton rein, c'est très discutable sur plusieurs point mais c'est vieux comme le monde l'histoire de l'offre et la demande. Le mieux qu'on puisse faire c'est encadrer mais ça empêche pas les dérives et les marches noires.

"En plus ça impliquerait aussi d'interdire à la "donneuse" de voir l'enfant qu'elle a porté pendant neuf mois sauf accord des parents"

Je vois pas le problème, si tu décide d’être mère porteuse, tu accepte que ce n'est pas ton bébé. Quand tu décide de faire adopter ton bébé, tu pars du principe que tu le reverras surement pas.
La différence entre les deux c'est que l'adoption peut être une option a contre cœur alors que logiquement si tu décide d’être mère porteuse c'est dans l'optique que tu portes un bébé qui n'est pas a toi.

C'est une question de choix, tout comme tu choisis de donner ton sang, ton rein, tes ovules ou autre. Comme tout choix il doit être réfléchis et hélas les dérives existent dans tout domaine. Interdire n’empêche pas les dérives pas plus qu'autoriser crée plus de dérives.


Quant aux complications, dépression et psychose post-partum sont des risques bien réels, pas des cas isolés. Il est difficile de trouver des chiffres précis, mais on tombe régulièrement sur le chiffre de 10 à 15% des femmes atteintes, ce qui est assez énorme. Se dire qu'on passera forcément au travers parce qu'on avait décidé avant d'être enceinte qu'on donnerait le bébé c'est de l'inconscience. Parler de ça façon "le risque zéro n'existe pas" c'est quand même très léger.

Et même sans aller jusque là, donner 9 mois de sa vie, voir son corps modifié souvent de façon définitive à cause de la grossesse, c'est pas rien au niveau psychologique.

La GPA c'est pas un don lambda. C'est traiter la femme comme une outre qu'on remplit et qu'on vide selon sa convenance, sans trop se soucier des conséquences que cela aura sur elle. D'ailleurs c'est le plus souvent la convenance des gens assez riches pour se la payer, cette outre puisque bizarrement les mères porteuses viennent rarement des CSP++, allez savoir pourquoi! Peut-être que seuls les pauvres sont généreux...

Alors oui, on trouvera toujours des exemples de femmes qui l'ont fait par altruisme. Mais pour une comme ça, combien l'on fait pour l'argent? Rien qu'à voir les derniers scandales en Asie, ça fait froid dans le dos.

Pouvez vous apporter des éléments factuels (études de sociologues ou d'anthropologues par exemple) pour étayer vos propos ? Car j'ai l'impression que vos opinions ne reposent que sur la lecture d'un ou deux faits divers qui par définition sortent de l'ordinaire des pratiques.

Car par exemple si vous lisez la synthèse des études qu'a fait Karen Busby, vous sauriez que la pauvre mère porteuse obligatoirement pauvre et démunie, ça n'a aucune réalité.

Ou encore que selon les études de S. Golombok, les mères porteuses ne font jamais de dépression post partum (au contraire des mères classiques qui sont environ 15% à le faire) ou que les enfants nés par GPA vont aussi bien que les autres.

Alors oui moi j'ai l'impression que vous avez le niveau pour défiler avec LMPT.
Pour Susan Golombok, si tu me cite l'article qu'elle a écrit en 2003 (ça remonte un peu quand même, un article qui date de 11 ans), désolée, mais un panel de 34 mères anglaises prises en charge par une agence sérieuse et ayant accouché au Royaume-Uni, ça ne représente rien. Si on prends en compte que 7 de ces femmes ont porté un enfant pour un membre de leur famille, ce qui change sérieusement la donne, il nous reste 27 femmes qui ont porté un enfant pour des inconnus.

Sachant que 11 des 34 femmes ont exprimées avoir eu quelques difficultés après avoir donné l'enfant (c'est pas le moi qui le dit, c'est l'étude), c'est que ça n'a pas été si facile que ça.

Moi par exemple, j'aime pas le chocolat. Mon frère non plus. Si je trouve trente-deux autres français entre 20 et 30 ans qui n'aiment pas le chocolat, Est-ce que ça représentera de façon sérieuse le ressenti de l'ensemble des français face au chocolat??? Voire même, vu ton commentaire, de la majorité des jeune de 20 à 30 ans dans le monde??

Faut arrêter de déconner. C'est pas parce qu'on te sort une étude avec un titre ronflant et un joli petit pourcentage que ça veut dire quelque chose.

Quand à l'argent, K Busby a admis elle-même durant une conférence qu'elle a fait en septembre 2013 (un peu plus récent donc) à l'Université du Manitoba, qu'une partie des mères porteuses le faisait effectivement pour l'argent. Sachant que son panel est constitué (et là, je cite son propre power point): des femmes caucasiennes (peu de femmes de couleurs), entre 25 et 35 ans, chrétiennes, issues de la classe moyenne, dans des relations stables et ayant déjà eu des enfants. En plus elle travaille au Canada, où la population bénéficie d'un système de sécurité sociale très performant (donc les femmes enceintes sont bien prises en charges au niveau médical, que ce soit pendant ou après la naissance).

Là encore, pour la représentativité, on repassera.

Enfin, pour ta gouverne, être contre la GPA ne veut pas dire être contre le mariage gay ou l'adoption par des couples de même sexe. ça ne veut pas dire non plus qu'on pense que les enfants issus de GPA ont plus de problème que les autres... Mais bon la subtilité c'est pas ton truc apparemment. Vaut mieux accuser les gens d'homophobie, c'est tout de suite plus construit comme argumentaire :facepalm:
J'avais un doute, c'est maintenant une certitude : tu es totalement de mauvaise foi.

1) L'équipe de Susan Golombok publie des études longitudinales à raison de plusieurs par an . Les dernières datent de 2014 et pas de 2003 comme tu le prétends. Les extraits que tu cites de manière tronquée et en les interprétant fallacieusement de manière opposée à l'étude ne font pas oublier les conclusions.

2) Tu as vraiment aucune connaissance en sociologie et en statistique pour prétendre qu'il suffit de trouver 32 personnes qui vont dans un sens pour affirmer ce que l'on veut. Si c'était si simple pourquoi tu n'es pas capable de citer une seule étude qui accrédite tes thèses ?

3) Même commentaire sur ta mauvaise foi cette fois ci vis à vis de Karen Busby : elle n'a pas choisi son panel, elle constate (comme d'ailleurs les autres anthropologues avant elle) que les gestatrices sur-représentent les catégories blanches, chrétiennes et classes moyennes. C'est justement un constat qui invalide le mythe urbain de la gestatrice pauvre. Par ailleurs tu passes totalement sous silence que la méta-étude qu'elle a réalisée correspond par définition à des panels qui n'ont pas été formés par elle.


Je crois que ton niveau élevé de contre-vérités grossières est tout à fait instructif.
Point n°1: disons que son article de 2003 est celui qui reprends le mieux tout ce que tu avais énoncé. Je n'avais jamais dit qu'elle n'avait jamais publié depuis...
Le fait est que ses nouveaux articles, portent toujours sur des panels restreints. Si on prend son article de 2013 sur la santé psychologique des mères porteuses et de leur famille: 28 mères porteuses.

L'étude qu'elle a suivi sur 10 ans à partir de 2000 avec des mères porteuses et les familles (articles publié en 2012): 42 familles.

Je ne vais quand même pas sortir toutes ses publications pour te faire plaisir.

Pour le point n°2: c'est de l'ironie quand je dis que 32 personnes représentent une population... Je pensait que c'était clair dans mon message...

Pour le point n°3: Justement! son travail concerne les femmes blanches de classe moyenne. Or la GPA concerne aux dernières nouvelles des milliers de femmes dans le monde, notamment en Asie ou en Europe de l'Est, dans des pays où le niveau de vie et la prise en charge médicale n'ont rien à voir avec ce qui se passe dans les pays développés.

Je n'invalide pas les travaux de Golombok ou de Busby. Je ne conteste pas que la GPA peut se passer très bien, que ce soit pour la mère porteuse, pour le couple, pour l'enfant.  Mais leur travail concerne majoritairement les pays anglo-saxons, et repose sur des panels qui restent très semblables.

J'ai l'impression qu'avoir de sérieux doutes sur la GPA veut automatiquement dire qu'on est contre le mariage gay, contre l'adoption par des couples gay, ou encore qu'on pense que les enfants élevés par des gays vont devenir gay ou pervers, ou je ne sais quoi d'autre d'inavouable, et que c'est pour ça qu'on a pas le droit d'en parler.

Mon problème ne se situe pas à ce niveau-là. Mon problème se situe au niveau de femmes qu'on utilise pour avoir un bébé.

Quid du reste de la planète? on s'en fout? On sait très bien que tout le monde n'a pas les moyens d'aller faire une GPA aux USA. On sait très bien que certains pays d'Asie sont devenus des go-to destination pour s'acheter un bébé.
 C Waldby et M Cooper ont écrit des articles assez poussés sur le fait que dans les pays en développement, le corps des femmes et ses produits (bébé ou autre) sont devenu des marchandises. Que les femmes de ces pays acceptent de se vendre ou de subir des procédures médicales parfois risquées pour de l'argent.

Parce que de riches occidentaux veulent un enfant, alors tout le reste passe à la trappe?

Je suis désolée, mais si penser que le principe de l'indisponibilité du corps de la femme devrait primer sur le désir d'enfant (parce que pour moi un désir n'est pas un droit), alors oui je suis de mauvaise foi.

Mais prétendre que tout va bien au merveilleux royaume de la GPA en se basant sur des travaux qui concernent principalement des femmes blanches de classe moyenne anglo-saxonnes, s'en est aussi.


Bonne manif avec tes copains le 5 !
Je pense être restée polie dans mes messages (j'admet un peu d'ironie), mais visiblement tu es incapable de faire pareil, donc je vais arrêter là.

Débattre de façon musclée ne me gêne pas. Me prendre une remarque insultante et complètement infondée à chaque fin de tes messages par contre ça m'emmerde sérieusement. C'est pas pour rencontrer ce genre d'attitude que je viens ici.

Je tiens quand même à te dire que si tu veux faire changer les gens d'avis sur la GPA, faudrait peut-être éviter de hurler à l'homophobie dès qu'ils essaient de s'exprimer, surtout quand tu ne connaît absolument rien d'eux.
 
Dernière édition :
K

katnissvsw

Guest
Allez un petit bingo pour demain
tumblr_ncv4jyeO9N1rkxzkso1_r3_500.png
 
9 Mai 2012
26
25
1 074
Paris
scout;4947812 a dit :
Il y a des madz partantes pour aller à la manif ? On pourrait peut-être se retrouver quelque part si c'est le cas :) (Je suis pas encore sûre à 100% d'y aller, peut-être un repas de famille)

EDIT : au cas où, je parlais de la contre-manif organisée par all-out bien sûr !
http://fr.pinterest.com/pin/create/extension/
moi j'y vais. envoie moi un mp avant 10h30 si t'y vas aussi !
 
7 Septembre 2011
5 852
74 041
6 644
Paris
J'en reviens juste, il s'agissait plus d'un rassemblement! C'était bon enfant, calme avec une ambiance détendue. On était peut être 300.

Je veux juste rebondir sur la PMA et la GPA, personnellement je soutien et milite pour le mariage pour tous, et l'égalité absolue entre tous. Je suis aussi pro avortement et pro euthanasie.

Par contre pour la PMA et la GPA je ne suis pas persuadée d'y être favorable. Disons que je m'interroge sur ces méthodes, qu'elles soient pour les homos ou les hétéros (mes questions ne se situent pas du tout au niveau du sexe des parents finaux, mes doutes s'appliquent à tous).
La GPA je pense y être opposée, bien sûr je serai ravie d'en débattre et pourquoi pas changer mon avis dans le futur mais après une mûre réflexion je ne suis vraiment pas pour.
La PMA c'est plus flou, je pencherai en faveur du contre mais avec tout un tas de nuances, par exemple à partir de quand je trouve que cela va trop loin, quelle situation, quelles actions et traitement sont éthiquement acceptables pour moi? Et puis il y a la souffrance des couples qui ne peuvent pas avoir d'enfants... Il est évident que si l'enfant est là il doit pouvoir être reconnu par ses deux parents quels que soient leur sexe mais en amont le "procédé de procréation" me dérange un peu. Le côté "un enfant à tous prix" que m'inspirent ces mesures me fait me poser beaucoup de questions...

Donc si il y avait des manifs en faveur de la GPA et PMA je n'y participerai pas. Je ne participerai pas non plus aux manifs contre et je suivrais les débats avec beaucoup d'intérêt mais j'aurais du mal à adhérer à 100% à un côté comme à l'autre.
 
8 Juillet 2010
89
41
1 084
PARIS
euki;4948654 a dit :
Mais par contre, @Erika75  , je suis intéressée par tes arguments pour la GPA.

Tu as l'air de bien connaitre le sujet, et personnellement j'ai du mal à me faire un avis, donc je prends toutes les infos à ce sujet :)
J'écris un bouquin sur ce sujet. J'ai beaucoup de sources, mais la plupart en anglais. Sinon en Français il y a le site de l'asso C.L.A.R.A. qui à une bibliothèque de documents très pertinents :

C.L.A.R.A.
 
8 Juillet 2010
89
41
1 084
PARIS
calipo;4949835 a dit :
erika75;4948337 a dit :
calipo;4946957 a dit :
erika75;4946783 a dit :
calipo;4946568 a dit :
erika75;4945623 a dit :
calipo;4943633 a dit :
unicornlsd;4943121 a dit :
@Freehug                je comprends ton point de vue et je suis même d'accord pour simplifier l'adoption par contre l'argument "une grossesse ça se passe pas toujours bien: complications, changements d'humeur, dépression post-partum" je le trouve discutable.
Un don d'ovule peut aussi mal se terminer, si c'est bien fait et dans des conditions optimales c'est rare mais comme toute intervention de ce type le risque zéro n'existe pas. Et être enceinte c'est pas une maladie même si ça implique des risques, biologiquement le corps de la femme est fait pour le supporter.
Tout comme un don de rein, tu peux mourir parce que t'as donne un rein a ta soeur ou bien dans 10 ans t'auras peut-être besoin de ce rein et tu peux pas le récupérer.
Fin dans l'absolue que ce soit porter un enfant, donner un ovule ou un rein. Y a des risques mais a partir du moment ou tu prends cette décision en âme et conscience y a pas de raison de la mettre en doute epu importe tes motivations.
Tu peux aussi les vendre tes ovules tout comme ton rein, c'est très discutable sur plusieurs point mais c'est vieux comme le monde l'histoire de l'offre et la demande. Le mieux qu'on puisse faire c'est encadrer mais ça empêche pas les dérives et les marches noires.

"En plus ça impliquerait aussi d'interdire à la "donneuse" de voir l'enfant qu'elle a porté pendant neuf mois sauf accord des parents"

Je vois pas le problème, si tu décide d’être mère porteuse, tu accepte que ce n'est pas ton bébé. Quand tu décide de faire adopter ton bébé, tu pars du principe que tu le reverras surement pas.
La différence entre les deux c'est que l'adoption peut être une option a contre cœur alors que logiquement si tu décide d’être mère porteuse c'est dans l'optique que tu portes un bébé qui n'est pas a toi.

C'est une question de choix, tout comme tu choisis de donner ton sang, ton rein, tes ovules ou autre. Comme tout choix il doit être réfléchis et hélas les dérives existent dans tout domaine. Interdire n’empêche pas les dérives pas plus qu'autoriser crée plus de dérives.


Quant aux complications, dépression et psychose post-partum sont des risques bien réels, pas des cas isolés. Il est difficile de trouver des chiffres précis, mais on tombe régulièrement sur le chiffre de 10 à 15% des femmes atteintes, ce qui est assez énorme. Se dire qu'on passera forcément au travers parce qu'on avait décidé avant d'être enceinte qu'on donnerait le bébé c'est de l'inconscience. Parler de ça façon "le risque zéro n'existe pas" c'est quand même très léger.

Et même sans aller jusque là, donner 9 mois de sa vie, voir son corps modifié souvent de façon définitive à cause de la grossesse, c'est pas rien au niveau psychologique.

La GPA c'est pas un don lambda. C'est traiter la femme comme une outre qu'on remplit et qu'on vide selon sa convenance, sans trop se soucier des conséquences que cela aura sur elle. D'ailleurs c'est le plus souvent la convenance des gens assez riches pour se la payer, cette outre puisque bizarrement les mères porteuses viennent rarement des CSP++, allez savoir pourquoi! Peut-être que seuls les pauvres sont généreux...

Alors oui, on trouvera toujours des exemples de femmes qui l'ont fait par altruisme. Mais pour une comme ça, combien l'on fait pour l'argent? Rien qu'à voir les derniers scandales en Asie, ça fait froid dans le dos.

Pouvez vous apporter des éléments factuels (études de sociologues ou d'anthropologues par exemple) pour étayer vos propos ? Car j'ai l'impression que vos opinions ne reposent que sur la lecture d'un ou deux faits divers qui par définition sortent de l'ordinaire des pratiques.

Car par exemple si vous lisez la synthèse des études qu'a fait Karen Busby, vous sauriez que la pauvre mère porteuse obligatoirement pauvre et démunie, ça n'a aucune réalité.

Ou encore que selon les études de S. Golombok, les mères porteuses ne font jamais de dépression post partum (au contraire des mères classiques qui sont environ 15% à le faire) ou que les enfants nés par GPA vont aussi bien que les autres.

Alors oui moi j'ai l'impression que vous avez le niveau pour défiler avec LMPT.
Pour Susan Golombok, si tu me cite l'article qu'elle a écrit en 2003 (ça remonte un peu quand même, un article qui date de 11 ans), désolée, mais un panel de 34 mères anglaises prises en charge par une agence sérieuse et ayant accouché au Royaume-Uni, ça ne représente rien. Si on prends en compte que 7 de ces femmes ont porté un enfant pour un membre de leur famille, ce qui change sérieusement la donne, il nous reste 27 femmes qui ont porté un enfant pour des inconnus.

Sachant que 11 des 34 femmes ont exprimées avoir eu quelques difficultés après avoir donné l'enfant (c'est pas le moi qui le dit, c'est l'étude), c'est que ça n'a pas été si facile que ça.

Moi par exemple, j'aime pas le chocolat. Mon frère non plus. Si je trouve trente-deux autres français entre 20 et 30 ans qui n'aiment pas le chocolat, Est-ce que ça représentera de façon sérieuse le ressenti de l'ensemble des français face au chocolat??? Voire même, vu ton commentaire, de la majorité des jeune de 20 à 30 ans dans le monde??

Faut arrêter de déconner. C'est pas parce qu'on te sort une étude avec un titre ronflant et un joli petit pourcentage que ça veut dire quelque chose.

Quand à l'argent, K Busby a admis elle-même durant une conférence qu'elle a fait en septembre 2013 (un peu plus récent donc) à l'Université du Manitoba, qu'une partie des mères porteuses le faisait effectivement pour l'argent. Sachant que son panel est constitué (et là, je cite son propre power point): des femmes caucasiennes (peu de femmes de couleurs), entre 25 et 35 ans, chrétiennes, issues de la classe moyenne, dans des relations stables et ayant déjà eu des enfants. En plus elle travaille au Canada, où la population bénéficie d'un système de sécurité sociale très performant (donc les femmes enceintes sont bien prises en charges au niveau médical, que ce soit pendant ou après la naissance).

Là encore, pour la représentativité, on repassera.

Enfin, pour ta gouverne, être contre la GPA ne veut pas dire être contre le mariage gay ou l'adoption par des couples de même sexe. ça ne veut pas dire non plus qu'on pense que les enfants issus de GPA ont plus de problème que les autres... Mais bon la subtilité c'est pas ton truc apparemment. Vaut mieux accuser les gens d'homophobie, c'est tout de suite plus construit comme argumentaire :facepalm:
J'avais un doute, c'est maintenant une certitude : tu es totalement de mauvaise foi.

1) L'équipe de Susan Golombok publie des études longitudinales à raison de plusieurs par an . Les dernières datent de 2014 et pas de 2003 comme tu le prétends. Les extraits que tu cites de manière tronquée et en les interprétant fallacieusement de manière opposée à l'étude ne font pas oublier les conclusions.

2) Tu as vraiment aucune connaissance en sociologie et en statistique pour prétendre qu'il suffit de trouver 32 personnes qui vont dans un sens pour affirmer ce que l'on veut. Si c'était si simple pourquoi tu n'es pas capable de citer une seule étude qui accrédite tes thèses ?

3) Même commentaire sur ta mauvaise foi cette fois ci vis à vis de Karen Busby : elle n'a pas choisi son panel, elle constate (comme d'ailleurs les autres anthropologues avant elle) que les gestatrices sur-représentent les catégories blanches, chrétiennes et classes moyennes. C'est justement un constat qui invalide le mythe urbain de la gestatrice pauvre. Par ailleurs tu passes totalement sous silence que la méta-étude qu'elle a réalisée correspond par définition à des panels qui n'ont pas été formés par elle.


Je crois que ton niveau élevé de contre-vérités grossières est tout à fait instructif.
Point n°1: disons que son article de 2003 est celui qui reprends le mieux tout ce que tu avais énoncé. Je n'avais jamais dit qu'elle n'avait jamais publié depuis...
Le fait est que ses nouveaux articles, portent toujours sur des panels restreints. Si on prend son article de 2013 sur la santé psychologique des mères porteuses et de leur famille: 28 mères porteuses.

L'étude qu'elle a suivi sur 10 ans à partir de 2000 avec des mères porteuses et les familles (articles publié en 2012): 42 familles.

Je ne vais quand même pas sortir toutes ses publications pour te faire plaisir.

Pour le point n°2: c'est de l'ironie quand je dis que 32 personnes représentent une population... Je pensait que c'était clair dans mon message...

Pour le point n°3: Justement! son travail concerne les femmes blanches de classe moyenne. Or la GPA concerne aux dernières nouvelles des milliers de femmes dans le monde, notamment en Asie ou en Europe de l'Est, dans des pays où le niveau de vie et la prise en charge médicale n'ont rien à voir avec ce qui se passe dans les pays développés.

Je n'invalide pas les travaux de Golombok ou de Busby. Je ne conteste pas que la GPA peut se passer très bien, que ce soit pour la mère porteuse, pour le couple, pour l'enfant.  Mais leur travail concerne majoritairement les pays anglo-saxons, et repose sur des panels qui restent très semblables.

J'ai l'impression qu'avoir de sérieux doutes sur la GPA veut automatiquement dire qu'on est contre le mariage gay, contre l'adoption par des couples gay, ou encore qu'on pense que les enfants élevés par des gays vont devenir gay ou pervers, ou je ne sais quoi d'autre d'inavouable, et que c'est pour ça qu'on a pas le droit d'en parler.

Mon problème ne se situe pas à ce niveau-là. Mon problème se situe au niveau de femmes qu'on utilise pour avoir un bébé.

Quid du reste de la planète? on s'en fout? On sait très bien que tout le monde n'a pas les moyens d'aller faire une GPA aux USA. On sait très bien que certains pays d'Asie sont devenus des go-to destination pour s'acheter un bébé.
 C Waldby et M Cooper ont écrit des articles assez poussés sur le fait que dans les pays en développement, le corps des femmes et ses produits (bébé ou autre) sont devenu des marchandises. Que les femmes de ces pays acceptent de se vendre ou de subir des procédures médicales parfois risquées pour de l'argent.

Parce que de riches occidentaux veulent un enfant, alors tout le reste passe à la trappe?

Je suis désolée, mais si penser que le principe de l'indisponibilité du corps de la femme devrait primer sur le désir d'enfant (parce que pour moi un désir n'est pas un droit), alors oui je suis de mauvaise foi.

Mais prétendre que tout va bien au merveilleux royaume de la GPA en se basant sur des travaux qui concernent principalement des femmes blanches de classe moyenne anglo-saxonnes, s'en est aussi.


Bonne manif avec tes copains le 5 !
Je pense être restée polie dans mes messages (j'admet un peu d'ironie), mais visiblement tu es incapable de faire pareil, donc je vais arrêter là.

Débattre de façon musclée ne me gêne pas. Me prendre une remarque insultante et complètement infondée à chaque fin de tes messages par contre ça m'emmerde sérieusement. C'est pas pour rencontrer ce genre d'attitude que je viens ici.

Je tiens quand même à te dire que si tu veux faire changer les gens d'avis sur la GPA, faudrait peut-être éviter de hurler à l'homophobie dès qu'ils essaient de s'exprimer, surtout quand tu ne connaît absolument rien d'eux.
Je n'ai jamais hurlé à l'homophobie. J'ai seulement noté que tout ton discours repose sur deux techniques, les affirmations péremptoires sans éléments factuels, et la mauvaise foi qui consiste à isoler des bouts de phrase pour leur faire dire le contraire des textes qui les contiennent.

Ce sont exactement les techniques de la manip pour tous qui les a repris de l’extrême droite. Alors peut-être suis-je lourde à te suggérer d'aller défiler avec bouillon de courges et alliance vitae, mais bon si tu ne reprennais pas leur rhétorique, j'aurais peut-être dit autre chose de plus fin.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes