Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
@Dana Scully Je suis en Belgique. Comme je dis : autant le big boss était un homme, autant les 3/4 des chefs de groupe étaient des femmes. Et le big bog boss du département a été une femme pendant des années
Mais oui, c'est vrai que la biologie, surtout en recherche fondamentale, est une discipline très investie par les femmes; Ca joue certainement
 
Je suis contente de revenir poster sous un article promouvant les femmes dans la recherche après quelques mois off du forum :happy:

Je voulais rebondir sur la disparité de la répartition hommes/femmes qu'il peut exister en fonction de la discipline, et au sein de cette discipline. Il me semble qu'il y a plus de femme dans les domaines des SHS - bio et plus d'hommes dans ce qui est plus maths - physique (pour faire très gros hein, la traditionnelle séparation sciences dures/molles :rolleyes:).
Bon moi je fais de l'océano, et dans mon labo y a pas de biologie, ben y a quand même vachement de femmes et je trouve ça trop cool :egyptian:! Ok on a un directeur, mais une directrice adjointe et un directeur adjoint, et il y a 4 équipes sur 6 qui ont unE responsable d'équipe. Enfin, quand on regarde de plus près, c'est moins glorieux :stare:.
Pour l'avoir entendu, il y a plus de femmes responsables d'équipes parce que.... ben c'est un taff chronophage, ça empiète sur ta recherche et le temps de recherche est déjà bien empiété par les taff d'administration et de recherche de sous :buzy:, et puis en plus il faut s'occuper des personnes de ton équipe pour vérifier qu'elles aient un environnement de travail qui leur vont et que globalement elles vont bien :hugs:. Donc c'est relou de faire ça!
Puis j'ai eu l'occasion de tester 2 chefs d'équipes, un mec, puis une meuf. Ben le mec s'en battait les reins, mais vraiment, d'être un "vrai" responsable d'équipe :goth:. Il faisait une réu par ci par là, avec une présentation calée à l'arrache :goth:, des discussions très rapides sur les sujets qui touchent au labo "ah oui bon pour l'achat d'espace disques, vous pouvez lire le compte rendu du dernier conseil du labo hein" alors que cette équipe est constituée de pleins de modélisateur-ices :ordi: et que l'espace de calcul c'est un peu important, et qu'il faut avoir en équipe un positionnement sur l'achat (bon exemple pris parmi tant d'autres). Et jamais de compte-rendus de ces réunions ou des réunions des responsables d'équipes :rolleyes:.
La meuf elle se fait chier à envoyer des ordres du jours qu'on peut implémenter, consulte les personnes sur ce qu'ielles veulent présenter et leur propose le créneau en avance, fait avancer les discussions sur tout, a proposé une re-définition des contours de l'équipe pour que les disciplines internes s'articulent mieux... bref elle fait son taff de responsable d'équipe, pas comme celui d'avant. Et bon dans mon labos, sur les 2 autres responsables d'équipes masculin, il y en a un qui est tout pourri :lol:, et l'autre qui fait les choses :top:.
Ah et puis les trucs convivialité :boire:, séminaires, diffusion des dernières publications du labo, c'est que des meufs qui gèrent ça.
Autre chose, entre la fin de la thèse (dans mon labo again, en thèse, 2/3 de meufs, 1/3 de mecs) et l'embauche, les meufs s'évaporent. Bon OK, il y a tellement peu de postes (1 recrutement tous les 3 ans?) que c'est pas forcément représentatif mes 6 ans de présence :happy:. Mais on peut regarder les gens en post-doc sur le long terme. Les plus vieux :vieux:, qui en gros préparent les concours pour avoir des postes fixes, c'est des mecs, qui persévèrent après 5-6 ans à le rater. Ce qui veut dire 5-6 ans après son premier post-doc après sa thèse( donc on parle de personnes de plus de 30 ans hein), à avoir en parallèle à:
- chercher des contrats ou des bourses (pour 1, 2, 3 ans si tu as le cul bordé de nouilles), donc écrire des projets, chercher du soutient, passer des classements, des oraux,... :buzy: :halp: :attaque:
- déménager et réeménager, souvent de l'étranger loin vers un autre étranger loin, puis en France, puis re en France,... :gonk:
- gérer sa vie amicale :highfive:, amoureuse :pelle:et familiale :cupidon: avec ses contraintes de stress de recherche d'argent, recherche de logement, recherche d'idées scientifiques pour être toujours à la pointe de son domaine
- soigner son syndrome de l'imposteur si on est atteint :ninja: :moqueur:
- tenter de ne pas faire de dépression :erf:
Bon les meufs que je connais qui ont essayé ça, il y en a pas qui cette année repasse le concours. Elles ont tenté 2, 3 fois, puis on choppé un CDI autre part mais pas dans la recherche publique.
Perso je me dit que gérer tout ce parcours avec des enfants en bas âge, c'est la mort par le stress :happy:. Puis si tu rajoutes la charge mentale et la charge sociale que beaucoup ont dans leur couple (ne nous leurrons pas) ben ça fait beaucoup trop de charge :buzy:.
Et pourtant, des modèles femmes de réussite, y en a je vous l'ai dit dans mon labo. Mais elles on été recrutées avant 30 ans (elles en ont 50 et + maintenant), dans une discipline somme toute assez jeune, et elles ont pu avoir une place. Maintenant les conditions ont changé, et je trouve qu'il y aurait beaucoup trop à sacrifier pour décrocher un poste. Triste à dire, mais un mec qui a une copine qui lui fait à manger :nomnom: et nettoie l'appart parce que le mec taffe comme un perdu pour vivre de sa passion, ça arrive plus que dans l'autre sens.

Bon après hein, on peut bien le vivre tout ça, l'étranger c'est cool et on se fait plein de nouveaux potes :highfive:, on découvre max de choses, quand on a une bourse ou qu'on décroche un projet on est sur un nuage 8), les confs c'est quand même de chouettes chouettes moments :disco: :cheer: ... Tout n'est pas si sombre! (sauf quand on éteint la lumière)

Allez moi aussi je m'envole, j'aurais pas fini de relire la discussion de mon article commencé il y a deux ans, tant pis, un peu plus un peu moins... :langue:
 
Dernière édition :
@MedusaQueen
J'ai adoré lire ton message avec ton utilisation abondante de smileys ! :puppyeyes:

D'ailleurs, je suis plutôt contente de lire les réactions sur cet article car elles sont très intéressantes et instructives. Et elles donnent un peu d'espoir aussi :happy:

Personnellement, je suis en école d'ingénieur, en spécialité biotechnologie. Alors autant il y a une majorité de garçon dans mon école, (parfois il y a même des spécialités entièrement masculines), autant dans mon cursus en particulier, il y a beaucoup plus de filles. L'attrait de la biologie sans doute. ;)

J'ai d'ailleurs déjà assisté aux conseils de classe et j'ai remarqué quelque chose qui me derange : bien que les filles soient globalement mieux classées que les garçons (en fait, tu as un garçon 3ème et tous les autres derniers donc bon, c'est vraiment pour ne pas oublier ce garçon que je dis globalement mais en réalité les filles de ma promo sont meilleures que les garçons dans mon cursus, point), lors des conseils de classe, on va davantage devaloriser les filles en disant que ce sont les garcons qui sont naturellement bons dans les VRAIES sciences (car la bio, c'est une vulgaire immitation de sciences, c'est bien connu :rolleyes:) et que les filles réussissent mieux car elles bossent plus mais qu'à un moment, ça va finir par s'inverser. :eh:
Ainsi, bien qu'ayant de grandes facilités dans ces domaines, on m'a toujours fait comprendre que je n'aurai jamais les mêmes capacités scientifiques (c'est hormonal je vous dis ! :nerd: mais faut comprendre les sciences pour comprendre) que les garçons. Et heureusement qu'ils ne travaillent pas, hein, sinon je ne serais plus majore depuis longtemps (je devrais donc dire merci aux garçons de ma classe de s'auto-saborder :lol:)
C'était d'ailleurs la même chose au lycée et au collège. En cursus scientifique, les garcons sont valorisés, on leur dit qu'ils sont au bon endroit car ce sont des garçons (donc forcément talentueux, hein ! :lunette:). Nous, les filles, quand on nous dit qu'on est au bon endroit, on nous le dit CAR on bosse.
Alors, je n'ai jamais hésité une seconde : je voulais faire des sciences (j'ai hésité sur les sciences en particulier car j'aimais un peu tout) mais cela ne veut mas dire qu'on m'a fait sentir que c'était quand même ma place. :neutral:
 

J_Serpentine

Allez, ouste, va away petit bird !
J'ai dû avoir énormément de chance parce que de tout mon parcours scientifique (bac, prépa, ingénierie thèse), je n'ai jamais eu de réflexion associant mon genre et mes capacités pour les sciences. Vraiment, je n'ai pas entendu un seul prof ou chef en stage sortir que je m'en sortirai moins bien qu'un mec, que les sciences de l'ingénieur/maths/physique/chimie c'est fait pour les hommes. On m'a toujours encouragé dans cette voie :) En école d'ingé, les 3 meilleures de promo étaient des filles et le directeur d'école en était très fier.
Donc en fait, dans tous mes choix durant mon parcours, le fait qu'être une femme puisse être un obstacle ne m'a jamais effleuré :hesite: et lorsque le syndrome de l'imposteur a pu prendre le dessus parfois pour me comparer à quelqu'un, ça n'avait rien à voir avec son genre.
Dans le labo où je bosse, je fais partie d'une équipe à 80% composée de femmes qui sont enseignante-chercheuses, maîtres de conf, ingénieures et directrice d'équipe. Sur la totalité des doctorants, nous sommes 6 femmes (bientôt 8) pour 3 hommes :cretin:
Après, on ne va pas se mentir, ce n'est pas la même tendance dans les autres équipes du labo qui sont à majorité masculine.
Dans l'école d'ingé où crèche mon équipe, il y a une association étudiante qui promeut énormément les femmes dans l'ingénierie et je trouve ça cool; en ce moment, c'est toute une expo sur les femmes de sciences "oubliées" (i.e volontairement mises dans l'ombre par l'histoire) qui est dans le hall, mais aussi dans un musée de la ville (et je peux vous dire que ça fait pâlir de voir combien elles ont été volées :goth: ).
Bref, évidemment que ce n'est pas encore ça mais, il me semble, que ça bouge quand même un petit peu dans le milieu (il faut y croire :cretin:).
 
Aha la question sur le couple et les enfants... Mon mari a fait un bébé pendant sa thèse, il a pris un mois entier pour la naissance (oulalaaaa), il rentrait tôt tous les soirs quand il a repris (haaaaaan) pour s'occuper de notre fille avec moi, et quand ça n'allait pas il prenait une journée (ooooooooh). Comme quoi, c'est pas parce que t'es un homme que t'es sauvé de l'enfant bouffe temps ! Peut être qu'un jour les vieux abrutis vont comprendre ça... Ça me déglingue tellement de ne pas recruter une femme au cas où elle fasse un enfant.
Surtout que le comportement de mon mari est de toute façon plutôt rare en doctorat, peu importe le sexe de la personne qui le fait. 3 ans pour publier une thèse, généralement les doctorants ne prennent même pas leurs congés payés ! Et surtout les doctorantes du coup.
(D'ailleurs, mon mari avait le droit a 6 mois de congés parental pour la naissance de notre fille, ce qui aurait décalé sa date de thèse a un moment peu propice pour enchaîner et c'est pourquoi il ne l'a pas fait (comme évoqué plus haut). Pour ce qui est de son financement, il aurait juste était mis en stand by pendant 6 mois et c'est la sécu qui aurait prit le relai.)(j'ai vu passer une interrogation a ce sujet).(j'imagine que ça se passe de la même façon pour une femme).

Par contre, sans vouloir remettre en question le harcèlement sexiste dans la recherche dont je suis persuadée qu'il existe, je connais un certains nombre de chercheurs et de chercheuses et 100% d'entre eux ont subis un terrible syndrome de l'imposteur pendant leur thèse peu importe leur sexe. Le sexisme ne doit pas aider c'est sur mais je pense que la nature même de la recherche et comment elle fonctionne fait ça très bien tout seul. On les ramasses tous a la petite cuillère a la fin de leur thèse....
 
Les temps changent quand même et ça évolue. Il fût un temps où les filles en terminale S étaient rares et même parmi les filles qui étaient dans les meilleures terminales S très peu se dirigeaient vers des écoles d’ingénieurs et beaucoup prenaient finalement des voies non scientifiques après leur bac S.
 
  • Big up !
Reactions : Asilentio and Delah

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes