Je suis assez partagée sur le sujet. Autant j'adore partir, voir des trucs nouveaux, comme beaucoup de monde en fait, c'est vraiment stimulant d'apprendre des choses qu'on ne connaît pas, d'être bousculé dans ses habitudes, de remettre en question des idées bien ancrées...

Autant ces temps-ci j'ai lu pas mal d'articles qui ont remis en cause cette façon de voir. En résumé, le tourisme, divertissement réservé aux plus riches (article Médiapart en libre accès) (les pays du Nord de l'Europe, et encore, une certaine partie de la population) ; l'activité polluerait énormément (8% des émissions de gaz à effet de serre), et détruirait non seulement l'environnement, mais aussi la culture/mode de vie du lieu visité. Y a qu'à voir l'évolution de Barcelone ou de Paris...

À cela s'ajouterait l'idée que, si on part en vacances, c'est pour oublier un quotidien difficile à supporter. Je pense notamment au livre Chez soi de Mona Chollet, je cite l'autrice : "Une fois dans la vie dite active, on acquiert une vision des vacances davantage marquée par le calcul, l’amertume et l’anxiété. Elles doivent nous dédommager de tant de choses qu’elles ont peu de chances de tenir toutes leurs promesses. Faute de pouvoir se poser le reste de l’année, on y arrive au bout du rouleau, avec un désir éperdu d’oubli, d’engloutissement, de déresponsabilisation – Vacances, j’oublie tout, chantait le groupe Élégance en 1982. Le salarié harassé a accumulé une telle soif d’hédonisme, de volupté, d’indolence, qu’il se précipite sur la dose que son pouvoir d’achat peut lui en garantir auprès d’une agence de voyages. Il l’achète clé en main, sans se préoccuper de l’envers des décors paradisiaques qu’on lui vend. Des pays ou des régions entières deviennent alors de simples réceptacles de cette soif et s’en trouvent reconfigurés de fond en comble, bouleversés dans leur organisation sociale, leurs paysages, leurs écosystèmes. On peut se demander si les ravages du tourisme ne seraient pas moindres sans cette impossibilité d’habiter chez soi durant l’année, sans cet état d’apnée existentielle et de privation sensorielle dans lequel nous maintient notre rythme de vie. Bien sûr, il restera toujours le besoin de soleil ou de dépaysement ; mais peut-être voyagerait-on d’une manière plus saine, plus réfléchie, plus active et plus curieuse, si l’on pouvait jouir toute l’année d’un quotidien plus serein, avec des pauses et des parenthèses régulières".

Je ne suis pas certaine que changer d'endroits, comme le préconise le guide touristique anglophone, suffise pour modifier cela. Surtout qu'il me semble que le tourisme est une activité en expansion dans le monde. Donc même en scindant la masse de touristes actuelle entre plusieurs lieux, cela ne garantit pas un allégement pour les principales destinations.
 
Le « tout le monde veut être original et aller dans des coins où peu de personnes vont” m’a rappelé ma 1ère dissert de philo. C’était sur la différence je crois et on disait tous « je suis moi, je suis différent etc ». Et la prof a dit « si on est tous différent, on est tous les mêmes ». X)

On croit trop être fondamentalement différent des autres alors que trop pas! Y a des différences biensur mais je vois bien que plus j’apprends à me connaître et plus je comprends les autres. On a les mêmes craintes/envies/besoins. Ça se manifeste différemment mais on est tous pareil et nos idées voyagent d’un esprit à l´autre grâce à la télépathie !
 
Ça t’arrive jamais de discuter avec quelqu’un et cette personne dit ce que tu voulais dire ? Bah c’est ça la télépathie . Ou genre tu voulais un verre de vin et en rentrant ton mec achète une bouteille alors que tu lui en as pas parlé. On est tous interconnectés mais ton esprit marche en harmonie avec les gens avec qui le courant passe très bien.

Tu peux faire des recherches là dessus si le sujet t’interesse. Napoleon Hill dans réfléchissez et devenez riche en parle.
Regarde aussi le sex psychique. Ça marche aussi :)
 
@olaflor Au cours de mes recherches, j'ai trouvé ceci.
Merci pour le lien mais c’est Pas un article scientifique ça. Trouve-moi un article sur pubmed qui dit que c’est des trucs de charlatans. Je comprends tes doutes vu que ça a un lien avec la spiritualité et si pour toi c est des conneries, je comprends tes blocages :) . Ta réalité est créé a travers tes 5 sens et on peut ressentir des choses totalement différentes si on nous met dans les mêmes conditions. On a chacun notre réalité/vérité donc :) .

Je viens de te trouver un article scientifique sur pubmed (site qui regroupe toutes les recherches scientifiques) qui parle de télépathie . Si tu lis l’anglais le voici . J’en ai vu d’autres sur le même site https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3144613/#!po=0.847458
 
Dernière édition :
La question n'est pas où mais comment voyager bien sûr comme le dit bien @grenouilleau
Le touriste est dans une démarche de consommation pure, il va dans un endroit et il en tire tout ce qu'il peut en tirer, sans rien amener en retour, si ce n'est le contenus ds son portefeuille.
Et encore, il créer par sa présence une micro-économie exclusivement basée sur sa satisfaction, parallèle à la production réelle du lieu et amenant les locaux à s'investir dans des activités n'ayant aucune valeurs surajoutée pour les membre de la communauté locale.
Donc au final, le tourisme appauvrit un lieu, autant culturellement qu'économiquement, en apportant des standard de consommation adapté à une population saisonnière externe.

La vidéo de médiapart :
aporte des bases de refléxions sur le sujet ;)
 
On peut se demander si les ravages du tourisme ne seraient pas moindres sans cette impossibilité d’habiter chez soi durant l’année, sans cet état d’apnée existentielle et de privation sensorielle dans lequel nous maintient notre rythme de vie. Bien sûr, il restera toujours le besoin de soleil ou de dépaysement ; mais peut-être voyagerait-on d’une manière plus saine, plus réfléchie, plus active et plus curieuse, si l’on pouvait jouir toute l’année d’un quotidien plus serein, avec des pauses et des parenthèses régulières".
Je suis entièrement d’accord avec cette citation du livre de Mona Chollet. J’ai même connu des salariés d’une entreprise implantée dans une région où tout le monde va en vacances, qui bossaient enfermés dans leur bureau toute l’année, remplissaient leurs week-ends de corvées diverses et variées et ne profitaient jamais de leur région (pourtant ensoleillée et près de la mer). Et bien, guess what ils partaient systématiquement ailleurs à des centaines de kilomètres de chez eux pendant l’intégralité de leurs semaines de vacances, juste pour « partir en vacances ». Absurde...
 
Hum... Je suis globalement très d'accord avec vos commentaires, mais ça me rend un peu triste. J'adore voyager, j'adore découvrir des endroits, je crois que c'est une des choses qui me rend le plus heureuse au monde.
Quand je suis en vacances je pars en voyage (plus ou moins loin selon les opportunités (copains à l'étranger, prix des billets), le temps (si je traverse un océan c'est au moins pour trois semaines) et les envies).
Quand je suis en week-end je découvre les environs de chez moi, ou les coins de France que je ne connais pas (vive le squat chez les copains !).
Quand je suis chez moi et dispo une journée je visite les quartiers de ma ville que je ne connais pas encore, ou les nouvelles expos, ou les musées qui jusque là m'ont échappé.
Quand je suis en déplacement professionnel je profite de mes soirées pour visiter les villes alentours.
Quand je suis en pause de midi je pars marcher dans la campagne autour de mon boulot pour découvrir les environs.

J'essaie de me faire toute petite quand je vais dans une culture qui n'est pas la mienne (ou dans un endroit qui n'est pas chez moi de manière générale), je tâche d'avoir avec les locaux des relations saines (et pour moi une relation commerciale n'est pas forcément malsaine, au contraire : quand je paye un service un prix raisonnable, je crois que je participe aussi à l'économie locale, non ? D'ailleurs malgré mon amour du monde de la gratuité chez moi, je trouve qu'à l'étranger, et a fortiori dans un pays moins riche, payer peut permettre de rendre un peu à ce pays ce qu'il m'offre) et conscientes (savoir à qui je m'adresse, un enfant qui devrait être à l'école plutôt que de vendre des souvenirs ou une personne qui gagne sa vie en produisant et vendant de l'artisanat local).

Je sais qu'on peut souvent se tromper. Comme dans toute activité humaine. Il faut s'efforcer d'apprendre, de réparer si c'est possible, de faire mieux la prochaine fois.
Je sais qu'il y a plein de revers au tourisme, que c'est polluant, parfois malsain, toujours assez élitiste. Je crois que la pollution c'est ce qui me fait le plus changer ma manière de voyager.

Mais il y a aussi des choses positives, non ? Voir comment vivent les autres nous permet de mieux les comprendre, d'être plus ouverts. Ça peut aussi faire se rendre compte de ce qu'il y a de bien chez nous, ou de moins bien, et donner des pistes pour changer. Il faut bien sûr le faire avec respect, essayer de laisser le moins de traces possible, s'intéresser vraiment au pays/à la ville qu'on visite (et pas seulement à la photo qu'on va mettre sur instagram). Et puis surtout, le faire que si c'est ce dont on a envie : si le but c'est d'être peinard, pas besoin de partir sous les tropiques pour ça. Mais il y a d'autres choses qui donnent envie de voyager.

Question lecture, paradoxalement (parce que c'est pas un livre qui raconte un voyage de manière super positive ^^) Aden Arabie m'a fait avoir une relation plus saine au voyage. Surtout ne pas voyager en pensant trouver le paradis ailleurs : la paradis se construit chez soi, on ne change pas l'endroit où vivent les autres (ça ne nous regarde pas...) alors que chez nous on a le droit (et le devoir) de lutter pour un monde meilleur. Voyager, c'est juste, tout simplement, découvrir un autre endroit.

Mais quand on aime voyager, profondément, viscéralement, et qu'on tâche de le faire le mieux possible est-ce que c'est vraiment rendre le monde meilleur que de s'en priver totalement ? (question ouverte, pas de leçon sous-entendue, ça fait partie des grands dilemmes de ma vie de touriste invétérée...)
 
@Ann Ha Je suis globalement bien d'accord avec toi !
Moi même, je suis un voyageuse invétérée, j'en ais toujours rêvé, et j'en rêve encore aujourd'hui, je passe mon temps à planifier des hypothétiques futurs voyages !
Mais tous est dans la manière et l'intention, je pense.
Bien sûr que l'envie de découvrir le monde, de découvrir l'autre est merveilleuse et je pense qu'il ne faut chercher à l'assouvir. Mais comme on l'a toutes dit au final, le touriste ne part pas pour découvrir l'autre et l'ailleurs, mais pour lui-même, il veut fuir une routine, se lancer des défis ou que sais-je (ce qui n'est pas mal en soi, c'est un tout).
Je ne décrit jamais comme touriste, mais comme voyageuse, termes auxquels j'attache une signification bein différentes. c'est certes un détail sémantique, mais cela en dit long sur l'idéologie derrière je trouve.

Pour ce qui est de l'échange commerciale, c'est une question complexe, je n'ai moi imême un avis parfaitement tranché sur la question, c'est profondément dépendant du contexte culturel et politique aussi.
Je pense qu'un des problèmes à la question est qu'en occident, tout ce qui porte une valeur en porte forcément une marchande. Un service ou un bien échangé est, imprimé dans nos tête, comme un échange monétaire.
Or échange ne veut pas dire échange monétaire, je pense notamment au coushsurfing, un simple échange/ partage entre des personnes. Même si c'est dans un pays pauvre, il n'est pas question de richesse mais d'échange humain !
Mais c'est tellement pas naturel de penser de cette manière chez nous !
Pour prendre un exemple perso : j'était cet été en Chine, est on à logé plusieurs nuit chez une coushsurfeuse incroyable, et dans sa famille qui vit dans un milieu rural, de notre point de vue, défavorisé.
Ils partageais tout avec nous, c'était incroyable, et là, il à eu un petit malentendu, parce que quand le grand père voulais nous donner du thé, du tabac, etc... on voulais absolument payer ! Mais ils refusait catégoriquement, idem pour le reste de la famille, et tout ce qu'ils on pu nous offrir !
Au début, c'était extrêmement perturbant, nous on était là, avec le porte monnaie plein d'un argent qui pour nous ne vaut pas grand chose et pour eux énormément, et on se disait exactement ça, c'est le moins qu'on puisse faire, ces personnes voient leurs mode de vie disparaître, s'appauvrissent de jour en jour sous la politique d'anéantissement culturel de la Chine, on peut au moins leur apporter ça ! Ils nous donnaient tellement, comment ne pas donner en retour ?
Mais en fait, il ne voulaient rien en retour, on étaient juste tous heureux d'avoir fait la connaissances les uns des autres, on apprenait sur leur mode de vie, et on apportait un peu du notre, et je me rend compte à postériori qu'introduire l'argent dans cette échange était étrange, à coté de la plaque.
Après j'ai toujours en tête de venir en aide à cette population, leur artisanat disparaît complètement, les maison traditionnelles vont être rasées pour construire une réplique touristique à la place, et j'aimerais bien trouver un moyen de vendre leur artisanat qui ne trouve pas d'acheteur en Chine, encore un ravage de la politique culturelle du pays.
Et puis je me dit que la dimension colonialiste a un gros impact sur ce mode de pensé aussi, cette idée de "sauver le tiers monde".
 
  • Big up !
Reactions : Ann Ha

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes