Je ne sais pas si le concept d'addiction vous est réellement familier, mais c'est très certainement ce que ce monsieur a traversé. Et c'est très compliqué de réellement se rendre compte et de réaliser que l'on est addict. Demander de l'aide ça peut vous paraître une bonne idée (et c'en est une) mais ce n'est absolument pas un automatisme chez une personne addict et ce quelque soit l'addiction.
Ses sketchs, son film, démontrent qu'il se dégoûte lui-même et qu'il a conscience que son comportement est reprehensible, mais en bon addict il lui est extrêmement difficile voire impossible d'aller contre son addiction. Il faut bien comprendre que la personne accro ne succombe pas à ses envies parce que ça lui procure du plaisir. Un accro à l'héroïne ne prend pas de l'héroïne pour atteindre un état agréable, il en prend parce au son état normal le fait souffrir, c'est justement pour retrouver un état "normal" qu'il se drogue, parce sinon il a mal, il ne se sent pas bien, il est malade, fiévreux, etc. Et c'est pareil pour toute addiction.
Oui c'est reprehensible à partir du moment où ça constitue une agression sur autrui, mais ce comportement en l'occurrence il en est aussi victime que les femmes à qui il l'a imposé.
Et ça ne veut pas dire que tous les hommes sont de potentiels agresseurs. Ça veut dire beaucoup plus : n'importe qui est un•e potentiel•le agresseur•euse. Parce que l'addiction sexuelle puisque c'est le sujet ici, ça peut toucher tout le monde.
 
Dernière édition :
@Ellen Ripley : C'est "bizarre" mais je crois qu'on peut tous/tes interpréter les choses différemment tellement ça semble étonnant et perturbant qu'il fasse des choses répréhensibles dont il parle par ailleurs publiquement dans ses spectacles.
J'ai moi aussi ma théorie (qui en dit peut être plus sur ce que ça m'évoque que sur lui puisque bon en vrai on peut pas savoir ce qu'il avait dans la tête pour agir comme ça).
J'avoue je vois pas trop ce que c'est l'addiction sexuelle (l'addiction au porno déjà plus), mais je suis persuadée que ça reste genré (qu'on puisse trouver plus d'hommes qui soient addict sexuels que de femmes, et que ça s'explique sociologiquement).
Sinon ça me met un peu mal à l'aise qu'on dise qu'il en soit autant victime que ses victimes. Je veux dire l'addict à internet en théorie ne fait de mal à personne, et l'accro à l'héroïne fait sans doute mal à ses proches mais de façon secondaire. Là on parle quand même d'agressions sexuelles, chez quelqu'un qui ne semble pas avoir des troubles psychologiques qui à mes yeux pourraient "relativement l'excuser" (même si excuser n'est pas tout à fait le bon mot) : quelqu'un qui relève vraiment du total manque de contrôle de soi / qui n'a plus de contact à la réalité / etc - j'ai pas le vocabulaire médical adéquat, mais voilà :ninja:).
@Lady Stardust et @Tu as raison le disent très bien, que même si tu te rends compte que c'est si "incontrôlable", ça me semble tellement mal qu'il faut se faire soigner. Et du coup ne pas le faire ça reste un choix et pour moi il n'est pas "victime" de son propre comportement :ninja:.
D'ailleurs des addicts sexuels, j'ai déjà lu des témoignages où des femmes couchaient avec énormément de monde, mais consentant il me semblait ? :ninja:
 
@Ada or ardor
L'addiction, c'est un trouble psychologique. On peut être accro à tout, l'addiction n'est pas genrée une seule seconde. C'est quelque chose dans lequel tu tombes parce que tu es "au mauvais endroit au mauvais moment". Pour expliquer plus simplement : tout le monde ne peut pas devenir addict tout le temps, il s'agit de circonstances particulière sur une personne dans un état particulier. Les éléments se rassemblent dans un moment particulier de la vie de quelqu'un et alors il peut tomber dans l'addiction. Et alors toutes les règles sociales auxquelles on peut penser (demander de l'aide, se maitriser, se contrôler, en parler, etc.) ça n'a plus cours, car la logique de cette personne n'est plus une logique normale mais la logique de quelqu'un d'addict. Et l'addiction ça n'a rien de sociologique ou de genré. On est victime de son addiction tout comme on est victime de sa dépression ou de sa schizophrénie. C'est mal comprendre cet état psychologique de penser qu'il s'agit d'un choix ou qu'il suffit de se retenir.
L'addiction sexuelle effectivement peut s'exprimer de manière "respectueuse", en l'occurrence on voit bien que son problème ce n'est pas le rapport sexuel en lui-même. D'ailleurs il n'a jamais touché qui que ce soit d'après les témoignages, il a même demandé à l'une d'elle si elle voulait bien. Pour moi ça témoigne avant tout de sa détresse.
Il faut aussi garder à l'esprit que l'addict se dégoute, il a une très faible estime de lui-même (ce pourquoi il tombe dans l'addiction aussi et surtout pourquoi il y reste). Ses sketchs et ses opinions renvoient ce dégout de lui-même et témoignent du conflit en lui-même.

J'insiste encore mais l'addiction C'EST ne plus avoir le contrôle. Ca relève du total manque de contrôle de soi, ça relève d'une absence de rapport à la réalité. L'addiction c'est pas juste consommer quelque chose beaucoup trop, c'est un état psychologique particulier dont il est extrêmement difficile de sortir et notamment de sortir seul.
Si tu as le temps et l'envie je t'encourage à te renseigner sur le sujet des addictions, c'est très instructif et ça permet de mieux comprendre ce par quoi passe les personnes addicts.

(si on veut être précis on peut aussi s'attarder sur le fait qu'il ne s'agit pas d'agression mais plutôt d'exhibition et d'atteinte à la pudeur)
 
Dernière édition :
J'ai l'impression (mais peut-être que je me trompe) que dans le cas de Louis CK, de nombreux commentaires vont dans un sens de "expliquer" voire "vouloir aider" cet homme. Je ne sais pas si c'est "bien" ou "mal", juste j'observe que contrairement par exemple à Harvey Winstein, ces révélations sont accueillies avec beaucoup plus d'empathie positive envers cet agresseur que les autres. :hesite: Pourquoi ? Parce qu'il en parle à travers son art ? Qu'il s'est excusé ? Qu'il admet que son comportement est problématique ? Je me pose vraiment la question en fait.

Et surtout à quel moment on va se demander d'où ça vient, ce comportement problématique au sujet du sexe et de la violence ? Personnellement je pense qu'il y a une partie qui provient de la société hyper sexualisée qui crée des frustrations, entre autres, mais aussi et surtout de l'éducation et de la façon générale que l'on a d'éduquer les enfants.
 
@Akayala Tu as des chiffres pour soutenir ce que tu avances ? Moi je n'en ai pas, mais le lien entre les comportements compulsifs et la société patriarcale me paraît assez peu pertinent. Il s'agit d'une part infime des agressions sexuelles et des actes d'exhibition ou d'atteinte à la pudeur. Les comportements compulsifs et les addictions relèvent plus du problème psychologique que de la construction sociale (bien que j'entende que cela puisse jouer évidemment).
Est-ce que tu as le même genre de discours pour toutes les addictions ? Les addicts à l'héroïne le seraient parce que la société l'encourage avec sa culture de l'héroïne ?

Bien sûr la culture du viol a un rôle dans beaucoup d'agression et de délit à caractère sexuel, mais dans les cas de comportements obsessionnels ou addicts je trouve ça particulièrement pas pertinent.
 
Je n'en reviens pas du nombre de Madz qui minimisent les actions de ce mec.
Ses discours et son humour faisaient que j'avais de la considération pour lui, même si je ne connais pas vraiment son oeuvre. Je le respectais bcp. Ce n'est pas pour autant que je vais lui trouver des circonstances atténuantes aujourd'hui. Pas parce qu'il avait une image féministe, parce qu'il parlait des hommes
agresseurs dans ses spectacles ou je ne sais quoi. On sait tous.tes trrrrèès bien que les agresseurs aménagent leur milieu pour y être à l'aise et avoir l'occasion de donner libre cours à leurs fantasmes ( je pense aux pédophiles actifs qui vont aller dans des métiers ou ils pourront agresser, éducateurs, curé, instituteurs).
Pour moi le fait qu'il parle de ce dont il est lui même coupable dans ses spectacles ne l'excuse pas ou ne fait pas preuve qu'il combattait ses démons : c'est même pire enfin! Cesr pas degueulasse d'agir aussi mal et ensuite de s'en cacher en pleine lumière, en incluant ça dans ses sketches? il ne faut pas confondre addiction sexuelle et agression. On n'excuse pas un violeur parce que c'est un addict sex et vous savez pourquoi ? Parce que ça n'a rien à voir. Être accro au cul et aller agresser quelqu'un ce n'est pas la même chose.
Admettez que ce mec est un agresseur pourri comme les autres, qui en plus a assez de talent pour vous enfumez grâce à sa merveilleuse idée de parler indirectement de ses propres agressions dans ses sketches.
Il faut grandir et se rendre compte que certaines personnes qu'on adore à cause de leur posture morale ne la prenne que par culpabilité, remord ou manipulation.
Vous defendriez Weinstein de la même façon? Non? Pourtant je suis sûre qu'on peut trouver des messages féministes et des dénonciations du viol dans les centaines de films qu'il a produit. Et en plus il est parti se faire soigner dans une clinique! Oh ça veut donc dire qu'il était malade psychologiquement lui aussi pov chou? Et qu'il veut se soigner donc on lui pardonne un peu?
L'addiction n'a vraiment rien à voir dans tous ça. C'est le passage à l'acte et l'impunité de ces mecs dont il faut discuter. Et pour Louis CK malgré toute la sympathie que j'ai pour lui, son petit mot d'excuse ne me touche pas plus que ceux des autres. C'est bien il admet ses torts, enfin maintenant qu'il a plus de job, que son film est mort et que sa famille est au courant ainsi que son public de sa face sombre. Hypocrite? Oui.
 
Je ne sais pas si le concept d'addiction vous est réellement familier, mais c'est très certainement ce que ce monsieur a traversé. Et c'est très compliqué de réellement se rendre compte et de réaliser que l'on est addict. Demander de l'aide ça peut vous paraître une bonne idée (et c'en est une) mais ce n'est absolument pas un automatisme chez une personne addict et ce quelque soit l'addiction.
Ses sketchs, son film, démontrent qu'il se dégoûte lui-même et qu'il a conscience que son comportement est reprehensible, mais en bon addict il lui est extrêmement difficile voire impossible d'aller contre son addiction. Il faut bien comprendre que la personne accro ne succombe pas à ses envies parce que ça lui procure du plaisir. Un accro à l'héroïne ne prend pas de l'héroïne pour atteindre un état agréable, il en prend parce au son état normal le fait souffrir, c'est justement pour retrouver un état "normal" qu'il se drogue, parce sinon il a mal, il ne se sent pas bien, il est malade, fiévreux, etc. Et c'est pareil pour toute addiction.
Oui c'est reprehensible à partir du moment où ça constitue une agression sur autrui, mais ce comportement en l'occurrence il en est aussi victime que les femmes à qui il l'a imposé.
Et ça ne veut pas dire que tous les hommes sont de potentiels agresseurs. Ça veut dire beaucoup plus : n'importe qui est un•e potentiel•le agresseur•euse. Parce que l'addiction sexuelle puisque c'est le sujet ici, ça peut toucher tout le monde.
Mais les heroïnomanes n'agressent personne au moment où ils prennent leur dose...
Je pense que toutes les addictions ne doivent pas être mises sur le même plan. Et ici je me demande si c'en est vraiment une!
Quand tu te drogues (avec produit j'entends), ça n'engage que toi, ton corps, ton cerveau, même si les actes en parallèle peuvent être répréhensibles (vols par exemple)).
Là clairement ce qui me dérange, c'est que ça engage d'autres personnes. Et à là limite, quand tu as une addiction, tu l'assouvis, mais pas en public.
Si certaines femmes l'excitent, il peut très bien s'enfuir pour se masturber en secret. La c'est pas une addiction au sens propre (se masturber+++). C'est assouvir un fantasme ( imposer sa masturbation à une femme qui regarde)
Est ce qu'on peut être addict à un fantasme?
Ça me laisse perplexe.
 
Dernière édition :
@macLoscope : ce qui me dégoûte c'est que justement, il sait ce qu'est le consentement, il sait ce qu'est le climat de danger dans lequel vivent les femmes face à la multitude d'agresseurs potentiels qui les entourent. Il en parle en long et en large dans ses spectacles, il est au courant de la culture du viol et de sa violence. Je ne veux pas rentrer dans le débat de "est-ce que le délit est plus grave si l'agresseur est conscient de toute les implications", mais au delà de ça il a été reconnu pendant des années comme un auteur féministe, apprécié par des personnes féministes pour son apparente sympathie pour la cause. Une possible partie de son succès, ce qui fait sa "marque de fabrique" vient de ce positionnement. Alors oui, découvrir que tout cela était une façade et que le mec est lui-même un agresseur, qu'il a été salué pour avoir mis en lumière ces problématiques sexistes, que si ça se trouve avoir cette image lui a permis d'approcher de nombreuses humoristes femmes qui voyaient en lui un allié, oui ça me dégoûte.

La question n'est pas pour moi de savoir s'il souffre d'une addiction ou pas : s'il veut baser ses shows sur son addiction*, ses "pulsions*", grand bien lui fasse, tant mieux si ce moyen d'expier lui amène du succès. Mais si malgré tous ces discours il agresse des victimes, désolée mais il est juste coupable.

@Pinceau_ : du coup je linke l'article de Mirion Malle sur l'impunité des hommes célèbres (http://www.mirionmalle.com/2016/09/), il met bien en lumière le fait qu'on essaie toujours de leur trouver des excuses (j'imagine qu'on a tellement l'impression de connaître les "stars" qu'on finit par douter de leur possible culpabilité, alors que les exemples font légion !). Et du coup on obtient de sentences qui ne tombent jamais, des affaires oubliées, des agresseurs qui continuent pépouze leur petite carrière...

*d'accord avec @Lady Stardust , on utilise selon moi les pulsions et les addictions à tort et à travers pour désigner des choses qui découlent je pense essentiellement de la culture du viol... Seulement je ne trouve pas d'autre moyen de l'exprimer ici, j'ai déjà du mal à expliquer clairement mon propos :ko: !
 
Déjà, les actes de ce mec me débectent.
Mais qu'il ait pu faire son beurre en se faisant passer pour un mec qui dénonçait ce type de comportement et d'acte, ça ajoute à mon dégoût !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes