Peut-on être féministe et croyante ? Chrétiennes, juives, musulmanes, elles racontent leurs paradoxes

22 Mars 2021
75
1 085
194
27
@Myrtille Desbois alors je vais commencer par m'excuser pour le terme "doudou" parce que je ne voulais pas être insultante et qu'effectivement tu as raison de le prendre mal. Dans mon esprit il s'adressait plutôt aux personnes croyantes qui ne pratiquent pas une fois ado/adulte et n'ont pas de connaissances (même approximatives) des fondements, qui dise que la religion est amour et le justifie uniquement sur la base des souvenirs heureux d'enfance de certaines célébrations. Et ensuite ma connaissance du christianisme c'est la religion catholique. Du coup seuls les hommes accédent à la prêtrise et donc symboliquement prennent la place de Jésus. Donc en matière de sexisme ça commence bien. Tu as raison de rappeler que ce n'est pas le cas pour l'ensemble des mouvements chrétiens.
Maintenant là où je ne suis pas d'accord c'est sur ta lecture de ma Bible. Pour moi, on est plutôt sur 10% max de message d'amour avec une grande partie de ces 10% liée à des textes certes magnifiques (1ere lettre de St Paul aux corinthiens) mais qui sont des choses type psaume/cantique/passage poétique et ne sont pas des règles/principes de vie qui eux pour le coup ont souvent des côtés pas terribles quand on creuse un peu. Genre oui ok tu ne tueras point mais quand on lit le détail des lois cela s'applique aux membres de la communauté (ce qui certes inclue les étrangers qui vivent au milieu d'eux selon leurs lois je suis entièrement d'accord) mais ça exclue les peuples voisins et les esclaves. Si tu tues un esclave qui ne t'appartient pas, tu le rembourses à son maître et basta. Et dans le genre textes affreux dans leur ensemble, il y a largement ce qu'il faut (par ex, Job). Globalement les morales des textes qui font un peu contes sont très discutables du point de vue bienveillance et prône plutôt l'obéissance et la crainte de Dieu.
Pour la madz qui fait la distinction ancien testament (les truc qui craignent) et le nouveau (le beau message d'amour), je ne suis pas du tout d'accord. Déjà parce que st Paul (ou en tout cas les textes qui lui sont attribués) c'est le nouveau testament et, mis à part le texte précédemment cité, c'est globalement ultra misogyne avec des passages pro-esclavagisme par ci par là. D'après les évangiles, Jésus ne vient pas modifier la loi mais la renforcer. Il est aussi particulièrement vague et pas très clair dans ses explications en général et ne précise pas qui est désigné par "son prochain" qd cela lui est demandé. Les passages connus comme "que celui qui n'a jamais pêché lui jette la première pierre" sont vraiment les meilleurs passages. Le reste est assez confus et pas toujours très bienveillant. Donc même en considérant uniquement le nouveau testament, le message d'amour ne transparaît pas des masses.
Alors déjà il n'y a pas besoin d'excuse, effectivement j'ai commencé mon message en étant un peu agacée par le terme (et par l'idéede créer sa religion), mais je me suis calmée au fur et à mesure que j'écrivais :yawn: . Je comprends mieux ce que tu as voulu dire, merci de t'être expliquée là-dessus :fleur:
Je suis aussi assez d'accord avec toi sur le fait qu'il n'y a pas d'un côté le Dieu colérique de l'Ancien Testament et de l'autre le Nouveau Testament où tout est beau et gentil. Entre les évangiles synoptiques, l'évangile de Jean, et le épîtres de Paul on a déjà des sacrées différences en termes de bienveillance et de sexisme par exemple !
Pour ton propos sur le message de la Bible, effectivement on a des visions assez différentes. Si je comprends bien, pour toi, les textes porteurs d'espoir /d'amour auraient moins d'importance parce que ce sont de la poésie (comme les Proverbes, les Psaumes, le cantique des cantiques), alors que les textes qui expriment des lois (comme le levitique, les nombres, le deuteronome dans l'Ancien Testament, où les lettres de Paul aux Corinthiens et aux Thessaloniciens dans le Nouveau Testament) représenteraient plus l'essence du christianisme, c'est bien ça ? Moi, j'ai justement une vision assez opposée, puisque pour moi les textes poétiques et les paraboles peuvent nous éclairer sur la meilleure manière de vivre en accord avec notre foi. Alors que je ne vois pas très bien quel serait l'intérêt pour des croyantes du 21ème siècle d'appliquer précisément des règles qui ont été écrites pour les Hébreux de l'époque de Moïse ou pour les premiers chrétiens du 1er siècle après Jésus Christ. Depuis la première Église fondée par Paul, les institutions chrétiennes ont énormément évolué, il y a eu des schismes, et même l'Eglise catholique a évolué il me semble avec Vatican 2 (?). J'avoue que ces textes qui énoncent de manière très péremptoire des règles très rigides, parfois révoltantes au point de vue de la condition féminine/ des droits humains, et toujours inapplicables dans nos sociétés modernes, je les ai toujours vus comme des témoignages historiques et pas comme des éléments fondamentaux de notre pratique religieuse.
Après, avec tout ce qui touche la foi, il y a aussi une énorme part de subjectif dans ce qui va nous marquer et ce qui ne va pas résonner en nous.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je ne sais pas si là-dessus il s'agit d'une différence de point de vue qui nous est personnelle (=toi et moi en tant qu'individues ne pensont pas pareil), ou alors si c'est parce que tu as eu une éducation religieuse catholique et moi protestante réformée que nos perceptions diffèrent là-dessus, parce que ces deux courants du christianisme ne mettent pas l'accent sur la même chose dans l'étude des textes :hesite:
EDIT pour répondre à @poulaga en évitant le double post.
Alors je n'ai pas l'impression que le protestantisme soit si particulier dans le fait qu'il n'y ait pas de clergé, parce qu'il n'y a pas de clergé non plus ni en Islam ni dans le Judaïsme si je ne dis pas de bêtises :hesite: Je ne sais pas si le protestantisme est la religion abrahamique la plus compatible avec le féminisme, effectivement en France l'Eglise réformée (donc à tendance calviniste et luthérienne) a beaucoup plus de femmes animant des cultes que dans les autres religions (mais il y a aussi des femmes rabbins même si en moins grande proportion, et je ne suis pas sûre à 100% que les femmes imams n'existent pas :hesite:), et on est la seule religion où c'est aussi commun. Ce qui est sûr c'est que les femmes ne peuvent pas faire partie du clergé chez les chrétiens orthodoxes et catholiques par contre. Après, il y a une certaine contradiction entre le fait que beaucoup de religions excluent les femmes des positions à reconnaissance sociale, mais que dans la pratique toute la vie paroissiale repose le plus souvent sur les femmes. Je pense que les institutions religieuses sont malheureusement le reflet du reste de la société : les femmes font tout fonctionner avec du travail non-rémunéré, et les hommes récoltent les lauriers et tentent de contrôler nos corps et nos esprits :goth:
Effectivement, le protestantisme regroupe des courants très larges (dont certains non reconnus par l'Eglise Protestante Unie), allant des paroisses très engagées dans les luttes sociales (féminisme, droit au logement, régularisation des sans-papier, soutien aux prisonniers, droits lgbt+, ...) aux groupes évangélistes très très réacs avec des dérives sectaires (qui malheureusement constituent le groupe religieux qui gagne le plus de fidèles en France, loin devant l'Islam contrairement à ce que certains politiques cherchent à nous faire croire).
Pour le fait que c'est plus facile pour les femmes et les personnes lgbt+ d'être protestant-e que d'une autre religion, je ne m'avancerai pas à dire ça, mais on a beaucoup de nouveaux convertis qui sont des catholiques qui deviennent protestants réformés justement par rapport à ces questions-là. Personnellement, je suis née et j'ai été baptisée catholique et mes parents se sont convertis au protestantisme quand j'étais bébé, justement par rapport aux positions réactionnaires du clergé catholique. Je trouve du coup très intéressant qu'une des témoignantes de l'article dise ne jamais avoir envisagé de devenir protestante et qu'elle reste pour faire évoluer le catholicisme de l'intérieur.
 
Dernière édition :
23 Mars 2016
1 986
20 718
2 574
37
Belgique
@LadyOscar nous n'avons pas le même point de vue.
Jésus ne vient pas renforcer la loi,ni la modifier. Il vient pour expier les péchés des "hommes" (comprendre humanité) et montrer le chemin.

Il y a de nombreuses contradictions dans les textes. Moi je choisis de voir la part positive, la part qui rassemble, celle qui vise une égalité.
Dans la lettre de saint Paul apôtre aux Galates, chapitre 3, il est écrit: «Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus.»
Et non la vision qui divise et qui mène à la domination.
 
22 Mai 2015
404
3 791
2 304
@Myrtille Desbois alors pour le coup, pas du tout au catéchisme, on étudiait quasi pas les textes, juste des morceaux par ci par là et on faisait des activités de réflexion type pourquoi c'est important de pardonner. Il faut accepter et respecter nos différences, etc donc c'était très sympa et très bienveillant (et vraiment j'en garde un bon souvenir). Globalement c'est plutôt adulte que je me suis sentie "anarquée".
Typiquement je trouve que la manière dont tu racontes la sortie d'Égypte est bien loin de celle de la Bible et ressemble à ce qu'on nous a raconté et qu'on raconte dans les films, dessins animés & co d'ailleurs.
Je m'explique : il est clairement dit que Dieu ne voulait pas juste libérer son peuple mais aussi montrer sa puissance et sa supériorité. C'est pas clairement dit sur qui mais au travers de l'affrontement entre Moïse et les magiciens/prêtes (je ne me souviens plus exactement comment ils sont désignés) égyptiens, on peut comprendre sa supériorité sur les dieux égyptiens. Parce que dès les premières plaies, il est dit que pharaon n'en peut plus et souhaite que les Hébreux se cassent pour en être débarrassé. Il leur dit même plusieurs fois qu'ils peuvent partir. Mais à chaque fois, dieu lui-même "durcit le coeur de pharaon" pour qu'il se ravise afin de pouvoir derrière dérouler toute l'étendue de sa puissante, comprendre infliger une nouvelle plaie à l'Égypte. Vachement moins sympa pour le coup...
Je n'accorde pas d'intérêt uniquement aux lois car oui elles sont ultra datés. Mais oui bcp de choses concernant l'esclavage m'ont choquée. Typiquement il y a un passage dans le nouveau testament (donc on n'est plus dans les textes énumérant les lois mais dans des trucs plus généraux) qui explique que c'est bien si les maîtres sont sympas mais en même temps les esclaves en obéissant à leurs maîtres même si il est cruel prouvent par ce fait leur obéissance à dieu (trop super pour eux, c'est limite si ils ne sont pas présentés comme chanceux) car si dieu les a faits esclaves et leur maître, maître c'est pour que les premiers obéissent au dernier sinon c'est contester l'ordre établi.
Globalement je n'ai rien contre les cantiques et autres, encore une fois certains sont très beaux mais si on se limite à ces passages, il n'y a quasi plus rien dans la Bible (mais peut-être ce serait finalement une bonne chose).
C'est sans doute une question de foi et du coup je ne pourrai jamais comprendre. Mais mettons qu'on ne débat pas de l'existence de Jésus et qu'on admet qu'il a existé. Tout ce qu'on en connaît c'est les textes écrits sur lui de façon assez éloignée ds le temps par des gens de l'époque. J'ai l'impression que l'idée c'est de dire oui mais les gens qui ont écrit ont déformé ses propos en y faisant transparaître les idées de l'époque (et d'autres ont sans doute encore modifié le texte à posteriori pour assoir un système politique ou autres). Je ne le nie pas, c'est sans doute vrai mais pourquoi en même temps partir sur le fait que Jésus n'avait pas des paroles empreintes de ces mêmes idées de l'époque???
@Mellys ce n'est pas mon point de vue. Les paroles qui sont prêtées à Jésus dans les évangiles sont qu'il n'est pas venu adoucir la loi mais la renforcer. Évidemment qu'on peut choisir de mettre ces paroles-ci de côté mais encore une fois tout ce qu'on connait de Jésus et son message c'est ce qui est retranscrit dans les évangiles.
Édit: et oui il y a plein de contradictions dans les textes. Sans doute parce que bcp d'auteurs différents même dans une série de textes attribués à la même personne.
 
Dernière édition :
17 Décembre 2021
278
4 002
154
Personnellement, je suis née et j'ai été baptisée catholique et mes parents se sont convertis au protestantisme quand j'étais bébé, justement par rapport aux positions réactionnaires du clergé catholique. Je trouve du coup très intéressant qu'une des témoignantes de l'article dise ne jamais avoir envisagé de devenir protestante et qu'elle reste pour faire évoluer le catholicisme de l'intérieur.
C'est vrai que le protestantisme est souvent présenté comme une version plus "souple", plus ouverte du christianisme en France, mais personnellement, je trouve qu'il y a quand même de grosses différences, notamment au niveau du culte de la Vierge et des saint.es, qui demande un sacré (haha :cretin: ) changement pour passer de catholique à protestante. Le catholicisme conserve quand même pas mal de traces des paganismes qu'il a voulu remplacer, le protestantisme me paraît toujours comme un monothéisme plus strict en comparaison (et délaisse des figures féminines pour se centrer sur une trinité bien masculine).
 
22 Mars 2021
75
1 085
194
27
@LadyOscar oui c'est pour ça que je parle de la sortie d'Égypte pour illustrer le côté subjectif de la lecture de la Bible. Effectivement, même l'histoire de Moïse est loin d'être toute rose, puisque Dieu cherche à montrer sa puissance aux Égyptiens et aux Hébreux, mais aussi pendant l'exode dans le désert à plusieurs reprises Il menace de tuer son peuple lorsqu'ils désobéissent, et Moïse est obligé de Le supplier et de Lui rappeler son serment envers Jacob, et utilise même l'argument de qu'est-ce que les autres peuples vont penser de Lui si Il ne réussit pas à amener les Hébreux en terre promise. Donc oui on est bien loin du Dieu bienveillant et omniscient, puisqu'il est présenté au contraire avec des défauts très "humains" ! Et en même temps, dès que quelqu'un essaie de s'opposer aux Hébreux (Pharaon en Égypte mais aussi les Ammonites et les Moabites en Mésopotamie), c'est parce que Dieu endurcit son cœur, ce qui à mon avis était une façon pour les auteurs de l'époque de montrer que l'Eternel n'est pas seulement le Dieu des Hébreux mais est tout puissant y compris envers les autres peuples, même ceux qui s'opposent à Lui c'est parce que Lui l'a voulu. Pas vachement sympa, comme tu dis, mais ça c'est le dilemme de tout-e croyant-e : si Dieu est tout-puissant et provoque tout ce qui se passe sur Terre, pourquoi crée-t-Il autant de souffrance ?
Mais pour en revenir à l'exode, au final ce que des millions de croyantes et croyantes retiennent du texte, c'est pas un Dieu jaloux qui cherche à montrer à tout prix sa puissance, mais le fait que Dieu a accompli des miracles pour faire sortir un peuple opprimé. Moi quand je lis ce texte, la "morale" que je vois c'est tout de même que l'esclavage est une mauvaise chose, et que non seulement il faut accueillir des étrangers dans son pays comme le Pharaon qui accueille Jacob et en est récompensé par la richesse et la prospérité de l'Égypte, mais qu'il faut les accueillir correctement, en leur laissant pratiquer leur religion et leur culture et sans les exploiter comme le fait le Pharaon qui s'oppose à Moïse et qui est puni par les plaies. (D'ailleurs tu parles des films et dessins animés, je ne sais pas si tu as vu le Prince d'Égypte, mais je trouve qu'il présente l'histoire de Moïse dans une vision très proche de l'interprétation qu'en font actuellement les chrétien-ne-s, assez éloignée du texte de l'Ancien Testament)
D'ailleurs les passages pro-esclavagistes de l'Evangile dont tu parles ne sont jamais étudiés, je n'ai jamais écouté aucun sermon où la personne qui prêchait avait choisi l'un de ces textes, je ne pense pas qu'il aient beaucoup d'importance pour les chrétien-ne-s d'aujourd'hui en France (dans le sens où on chercherait à s'en inspirer).
Par rapport à ta question sur Jésus, je pense qu'il a tenu les propos qui pouvaient être entendus dans la société dans laquelle il est venu sur Terre. Si certains aspects étaient déjà très révolutionnaires pour l'époque, d'autres allaient plutôt dans le sens de renforcer l'ordre établi. Néanmoins il me semble qu'il y a tout de même un consensus dans le christianisme actuel pour se concentrer sur les messages d'amour, de paix et d'accueil.
En fait j'ai l'impression que dans nos messages on s'est un peu enfermées dans une discussion où toi tu essaies de me montrer que la Bible est oppressive, et moi j'essaie de te montrer que pas seulement, alors qu'à la base je réagissais surtout à l'idée que se concentrer sur les parties non-oppressives serait inventer une autre religion et pas du "vrai" christianisme. Mais au final je suis assez d'accord avec toi sur ton analyse des textes !
@Budgies oui c'est très vrai, il ne faut pas présenter le protestantisme réformé comme juste une version plus progressiste du catholicisme. Le culte des Saints est un aspect qui diffère vraiment entre nos deux religions. Et je connais aussi d'anciens catholiques convertis au protestantisme qui trouve encore beaucoup de soutien dans les prières à la Vierge et qui ont du mal à comprendre comment on peut se "ressourcer" sans le culte de Marie et des Saints. C'est intéressant ce que tu dis sur le fait que, sur cet aspect, le catholicisme met plus en avant des figures féminines que le protestantisme, je ne l'avais jamais vu comme ça. (Par contre "une Trinité bien masculine", autant oui Dieu le Père est une figure patriarcale, autant l'Esprit Saint n'est pas masculin, et Jésus est un homme mais est quand même loin d'être une une figure de masculinité virile et toxique, surtout pour son époque !)
Sur le fait que le protestantisme soit un monothéisme plus strict, là encore ça dépend de quel protestantisme on parle. Si on est sur du calvinisme très rigoureux, effectivement on va être dans une pratique assez austère, puisque beaucoup de choses présentes dans le catholicisme vont être vues comme des simagrées et donc des péchés. Mais à côté on va avoir des courants où tout le culte se fait à la guitare ou sur fond de gospels, dans certaines paroisses les prières se font dans la nature en faisant des câlins aux arbres (:jv:), les évangélistes ont eux aussi des cultes très vivants il me semble, bref le protestantisme recouvre des courants tellement larges que c'est difficile de trancher dans un sens où dans un autre.
 
Dernière édition :
22 Mai 2015
404
3 791
2 304
@Myrtille Desbois je pense qu'effectivement on a des visions très différentes (et irréconciliables).
Je vais sans doute me répéter. On ne connait Jésus venu nous transmettre un message qu'au travers de textes (les Évangiles). J'ai lu ces textes et à part si on choisi de ne considérer que certains passages bien spécifiques, je n'y trouve pas un message à vivre dans l'amour. Pour moi, les gens y projettent actuellement juste le message auquel ils aspirent, celui qui est en accord avec leur conscience. Et conceptuellement ça me bloque. Je considère que si au final, l'idée c'est de vivre selon ce qui nous semble juste/naturel/selon sa conscience et bah on n'a pas besoin d'un support divin défini (tel que le Dieu de la Bible) pour le faire.
De ce que je comprends, toi (et d'autres) tu t'attaches surtout à ce que ce que ton mouvement religieux a choisi de faire de ce message. Et c'est vrai que d'un point de vue pratique ça peut très bien le faire. Après toi sans doute, tu me diras que c'est une question de Foi. Et je n'aurai rien à répondre de plus à cela.

Maintenant, je vais répondre à une de tes précédentes remarques. En gros: pourquoi est-ce qu'à toi on te reproche de faire du cherry picking et pas aux gens de la manif pour tous.
Je vais répondre pour ce qui me concerne. Je n'ai aucun problème à discuter avec qq1 de ses principes de vie qu'il les considère venus de Dieu ou non tant qu'il ne les conçoit que comme des principes personnels (et qu'il ne s'adresse qu'à des adultes et pas des enfants). Si qq1 se sentant attiré par des personnes du même sexe me disait qu'il ne passera jamais à l'acte car c'est contraire à la volonté divine. Je me sentirais triste pour cette personne et j'essayerai peut-être de lui montrer qu'il n'applique déjà pas certaines idées de la Bible (esclavagisme, lapidation, etc) donc pourquoi focaliser sur l'interdiction des relations homosexuelles. Mais ça resterait sa religion et sa façon de la vivre que je la juge paradoxale ou non. Les gens de la manif pour tous, j'ai juste envie de leur dire vos gueules. En France, on est un état laïque. Les convictions religieuses ne peuvent pas servir de base à des lois. Donc il n'y a même pas à débattre de l'opinion de la religion/des textes de la Bible sur le mariage des personnes homosexuelles dans le cadre de la loi. Ce n'est pas un sujet à partir du moment où on sort des principes personnels pour chercher à en tirer des choses qui s'appliquerait à tous.
 
Dernière édition :
17 Décembre 2021
278
4 002
154
@Budgies oui c'est très vrai, il ne faut pas présenter le protestantisme réformé comme juste une version plus progressiste du catholicisme. Le culte des Saints est un aspect qui diffère vraiment entre nos deux religions. Et je connais aussi d'anciens catholiques convertis au protestantisme qui trouve encore beaucoup de soutien dans les prières à la Vierge et qui ont du mal à comprendre comment on peut se "ressourcer" sans le culte de Marie et des Saints. C'est intéressant ce que tu dis sur le fait que, sur cet aspect, le catholicisme met plus en avant des figures féminines que le protestantisme, je ne l'avais jamais vu comme ça. (Par contre "une Trinité bien masculine", autant oui Dieu le Père est une figure patriarcale, autant l'Esprit Saint n'est pas masculin, et Jésus est un homme mais est quand même loin d'être une une figure de masculinité virile et toxique, surtout pour son époque !)
Sur le fait que le protestantisme soit un monothéisme plus strict, là encore ça dépend de quel protestantisme on parle. Si on est sur du calvinisme très rigoureux, effectivement on va être dans une pratique assez austère, puisque beaucoup de choses présentes dans le catholicisme vont être vues comme des simagrées et donc des péchés. Mais à côté on va avoir des courants où tout le culte se fait à la guitare ou sur fond de gospels, dans certaines paroisses les prières se font dans la nature en faisant des câlins aux arbres (:jv:), les évangélistes ont eux aussi des cultes très vivants il me semble, bref le protestantisme recouvre des courants tellement larges que c'est difficile de trancher dans un sens où dans un autre.

Je n'entendais pas "strict" dans le sens austère, même si on peut avoir cette image-là de certains courants effectivement (et au pire, j'ai pas grand chose contre l'austérité, les trucs religieux très démonstratifs ou bruyants me mettent super mal à l'aise :yawn: ). Je disais plutôt "strict" dans le sens "pur" ? "restreint" ? Dans le sens où on ne prie qu'une divinité toute puissante. Le catholicisme a ses saints plus "spécialisés" (si on peut dire ça XD), qu'on prie chacun à une occasion plutôt qu'une autre ou pour une cause particulière, pour demander leur intercession, on en garde des reliques, tout le monde a ses petits préférés et un rapport particulier avec certains dont on se sent plus proches que d'autres, etc ce qui peut rappeler certaines religions polythéistes (et ce n'est pas une coïncidence, certains saints très anciens dont l'histoire est floue sont souvent juste de la récup' de mythes locaux).

(Et pour revenir sur la place des femmes et la masculinité de la trinité chrétienne, j'entends l'argument que Jésus n'est pas nécessaire un gros macho, cela dit, cela n'en fait pas moins un homme. La question du Saint Esprit est plus vague, en effet, et ses représentations varient et sont la plupart du temps non-humaines depuis des siècles, cela dit, il y a des représentations anciennes et/ou plus rares sous les traits d'un homme ou d'un ange masculin. Et il peut être considéré comme une autre forme de Dieu, et si Dieu est un homme, du coup...
Disons que je trouve toujours marquant comme on est passé de religions polythéistes où ce sont des déesses qui sont à l'origine de la vie, à un monothéisme où c'est un homme. Je trouve ça assez parlant. :lunette: Freud peut bien radoter sur les femmes jalousent de ne pas avoir de pénis, je trouve qu'historiquement on dirait surtout que ce sont les hommes qui ont été jaloux de ne pas donner la vie.)
 

Anechka

Fiodorophage
28 Janvier 2021
250
3 173
204
J'ai des questions pour les personnes qui ont témoigné dans cet article, ou pour des lecteurs ou lectrices qui sauraient me répondre.

- A propos du témoignage de Boucle d'ours, protestante :

« Pour moi, la Bible n’est pas la parole de Dieu, mais ce qu’ont dit les hommes pendant des siècles sur Dieu. »

Pour moi aussi. Mais si tu considères que la Bible n'est pas une parole divine, en quel Dieu crois-tu ?


- A propos du témoignage de Laura Aldijia, musulmane :

« Plus jeune, je voulais appliquer les appropriations patriarcales de l’Islam à la lettre, mais je me suis rendue compte que ce n’était pas une pratique saine, que cela ne me correspondait pas de me faire discrète, etc.

C’est avec cette prise de conscience que j’ai commencé à devenir féministe, en réalisant que tous les textes sur lesquels je m’appuyais concernant les femmes étaient rédigés par des hommes. Aujourd’hui, si je continue à porter mon hijab c’est davantage pour exprimer mon féminisme et ma liberté. »

Je n'ai pas compris pas le lien entre la prise de conscience du caractère sexiste des recommandations religieuses, et la pratique de l'une de ces recommandations (port du hijab) comme expression du féminisme et de la liberté ? (Je précise que je ne suis pas du tout opposée au port du voile en général, j'estime que ça relève de la liberté la plus stricte des individus, ma question porte seulement sur la justification qui en est donnée ici).


- Plus généralement : bien sûr que les religions évoluent, d'un point de vue social. Parce que les fidèles évoluent avec leur temps, le monde change, l'institution doit bien prendre le pas. Il n'empêche que les églises en tant qu'institution (à l'exception peut-être de certains courants évangélistes) sont toujours du côté du conservatisme moral : elles sont trainées malgré elles par l'évolution des sociétés, elles ne sont pas le moteur de ces évolutions.

Pour toutes ces femmes, j'ai l'impression que la religion est finalement un obstacle à leur vie de femme libre, et qu'elles sont féministes malgré leur religion. Réprobation ou tentative de contrôle de l'entourage, besoin de se réunir en non mixité pour pratiquer, de monter des collectifs de lutte féministe spécifiques à ces institutions... Tant d'efforts ! D'un point de vue de non croyante, c'est difficile de comprendre en quoi la religion peut être si importante, pour mériter tous ces combats.
 
Dernière édition :
18 Juin 2013
5 140
55 583
5 624
A ce sujet, je connais une chaîne youtube que personnellement, je trouve pas mal. Brenda est chrétienne, féministe, pro-choix, pro-LGBT et contre la culture de la pureté. Dans ses vidéos, elle parle de sa foi et de la façon dont elle la concilie avec le monde moderne.
Juste un bémol: toutes ses vidéos sont en anglais et les sous-titres sont vraiment pas terribles. Enfin, voilà. Fin du coup de pub.
 
  • Big up !
Réactions : Weena88
22 Mai 2015
404
3 791
2 304
@Anechka je pense que la très grande majorité de la communauté chrétienne ne considère pas la Bible comme la parole divine. Une grande partie des textes sont de base considérés comme écrits de façon très largement postérieure au moment où les évènements relatés sont censés avoir eu lieu. Donc même pour les passages où la parole divine est censée être rapportée telle quelle, on doit considérer une transmission orale conséquente avant le passage à l'écrit. Il ne faut pas considérer une révélation de Dieu prise directement en notes. Au passage, pour plusieurs prophètes (hommes), Dieu leur parlait au travers de leurs rêves.
 

Anechka

Fiodorophage
28 Janvier 2021
250
3 173
204
@LadyOscar mais si les textes de la Bible ne sont pas considérés comme une transmission de la parole divine, sur quoi reposent les fondements théologiques des religions abrahamiques ?
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : Mimi_ et Kaktus
5 Avril 2016
156
1 319
1 704
28
@LadyOscar mais si les textes de la Bible ne sont pas considérés comme une transmission de la parole divine, sur quoi reposent les fondements théologiques des religions abrahamiques ?
C’est ce qu’a dit Jésus qui est considéré comme un message de Dieu, la Bible n’en n’est que la transcription par des hommes pour les chrétiens. Donc y a l'idée que le message a pu être détourné etc mais que la Bible reste la source majeure pour approcher ce message et donc fonder la base de la religion. Mais c'est pas tout à fait la seule, ya pas mal d'éléments "traditionnels" chrétiens qui viennent des évangiles apocryphes c'est-à-dire justement des textes qui n'ont pas été intégré à la Bible.
C'est différent de l'islam par exemple où le Coran est directement dicté par Dieu, mais on est retrouve les mêmes questions d'interprétation, parce que le Coran est un texte poétique donc souvent pas simple à comprendre et interprétable dans divers directions
(je précise que je suis pas croyante mais j'ai donné des cours d'histoire des monothéismes du coup j'ai un peu creusé le sujet)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes