Je ne suis pas d'accord avec cet article.
Je suis même, je l'avoue, assez surprise de lire de tels arguments (que je respecte au demeurant, bien évidemment) dans un magazine comme Madmoizelle.
Je ne crois pas du tout que cette affaire soit en train de discréditer le mouvement "Me Too" (sauf aux yeux des gros cons misogynes, mais ceux-là ne seront de toute façon jamais acquis à la cause, quoi qu'il arrive). Je pense qu'elle en souligne tout simplement les limites : c'est à dire qu'elle nous rappelle qu'en dépit des progrès de l'égalité, le patriarcat s'accroche fermement, bien déterminé à ne pas céder du terrain. L'opinion publique ne pouvait pas fermer les yeux sur l'affaire Weinstein : trop de victimes, trop de preuves, et surtout, une posture de "coupable idéal", tant dans le physique (imposant, presque monstrueux, raccord avec l'idée que les gens se font d'un violeur) que dans les privilèges qu'il détenait. Mais pour le reste ? Quand les coupables présumés sont des hommes a priori bien sous tous rapports, à mille lieux de l'image d'Epinal de l'agresseur échevelé, il n'y a plus d'écoute possible. L'affaire Hulot prouve simplement que la libération de l'écoute, et la prise de conscience qui s'en est suivie sont terriblement limitées. Et que le combat à mener est immense, plus immense encore que ce qu'on croyait.

Bien sûr que dans un monde idéal, les violences faites aux femmes seraient punies par la justice, loin du cadre virtuel de Twitter et des pages glacées des journaux. Mais nous ne sommes pas dans un monde idéal, et le chemin à parcourir est immense. Nous sommes dans un monde où plus de 90% des agressions sont impunies, où les viols sont requalifiés en agression sexuelle lorsqu'ils ne sont pas tout simplement classés sans suite, où les victimes sont discréditées, mal accueillies, souvent humiliées une seconde fois lorsqu'elles osent pousser la porte d'un commissariat.
Donc la jolie petite phrase de Marlène Schiappa :

"Parler d’une agression sexuelle pour la première fois doit pouvoir se faire dans un cadre sécurisé pour le bien de la victime, auprès de personnes formées ou empathiques, qui n’ont aucun intérêt personnel à l’orienter vers tel ou tel point"

Certes, on est tous d'accord là-dessus. Mais en attendant une généralisation des "personnes formées et empathiques" (qui sont bien loin pour l'instant de constituer une majorité), qu'est-ce qui reste aux victimes comme solution ? Faut-il fermer sa gueule en attendant sagement que la police, et la justice daignent enfin réserver aux femmes le traitement qu'elles méritent ?
Marlène Schiappa ne peut de toute manière pas s'exprimer librement sur le sujet. Elle est tenue d'être solidaire avec le gouvernement, qui a clairement choisi sa position, celle de la complicité. C'est d'ailleurs un très mauvais message qu'ils et elles renvoient aux femmes, et j'espère voir un peu plus de soulèvement et d'indignation à ce sujet.
Enfin, j'ajouterais qu'il n'y a pas de fumée sans feu, et qu'une plainte classée sans suite ne signifie aucunement que l'acte n'a jamais été commis. Je crois toujours les victimes, qui n'ont aucun intérêt (mais vraiment aucun) dans la société dans laquelle on vit à mentir et à porter de fausses accusations.
 
Dernière édition :
Caroline de Haas ce matin sur France Info à propos de Nicolas Hulot : "J’ai eu des amies qui m'ont dit qu'elles avaient entendu des victimes parler de faits de harcèlement. Au moins deux ou trois. Ça fait un an et demi que des informations me remontent"

La vidéo ici : https://twitter.com/franceinfo/status/963318854247174144
Je suis désolée mais ce genre de truc me dérange, parce qu'on peut dire que le système judiciaire n'est pas au niveau mais si notre solution c'est balancer ce genre "d'info", ben on est pas sorties de l'auberge. Parce que c'est pas de l'info ça, c'est du ragot pur, niveau cour de récré en terme de fiabilité. Si une info est déjà passée par plusieurs filtres (une copine de ta copine qui a entendu que???), la moindre des choses est de la vérifier par toi avant de dire quoi que ce soit.

Je veux un meilleur système, mais je ne veux pas d'un système comme ça. La justice modèle "réseaux sociaux" me révulse. C'est la vindicte populaire x1000. C'est ultra-violent et au final est-ce qu'on s'intéresse tant que ça aux victimes? je n'en suis pas sûre. J'ai parfois l'impression que le but premier c'est juste de satisfaire la meute qui se délecte du scandale et du croustillant et surtout qui adore s'indigner. Dans l'affaire Hulot on s'en fout de la victime. On s'en fout de ce qu'elle veut, de ce dont elle a besoin. Elle voulait l'anonymat? ben tant pis pour elle, nous ce qu'on veut c'est se farcir Hulot. Ou alors vendre des journaux, ou faire du clic.
On s'en fout que son nom soit maintenant associé à ça dès qu'on le tape sur internet. Le droit à l'oubli? pas pour elle, d'ailleurs elle a intérêt à s'habituer à ce que n'importe qui soit au courant dès qu'il tapera son nom sur internet. Ils y ont pensé à ça, à l'Ebdo? ils ont pensé à ses futurs entretiens d'embauche? au jour où elle voudrait acheter une maison? au jour où elle voudrait peut-être monter sa société? ils ont pensé à ses gamins éventuels? c'est pas l'impression que ça donne.

Je sais d'où tout ça vient, et pourquoi on en est là, mais si le système proposé c'est de balancer tout et n'importe quoi parce qu'on va bien en attraper quelques uns comme ça et fuck les victimes collatérales, moi je ne marche pas.
 
Ce qui me dérange un peu c est que quand Kevin Spacey par exemple a été accusé d agressions sexuelles au début, tout le monde l a jugé cojpable avant même qu on ait vu l ébauche d un procès, il s est retrouvé censuré d un film et viré par les producteurs d House of Cards, du jour au lendemain avec l approbation de tout le monde.
C est pas pour le défendre, il a reçu tellement d autres accusations depuis qu il a sûrement de gros problèmes, juste pour dire qu on n a pas attendu l affaire Hulot pour aller vite. Alors pourquoi c est plus embêtant maintenant? Parce que c est un politicien français et non un acteur américain?
 
Ce qui me dérange un peu c est que quand Kevin Spacey par exemple a été accusé d agressions sexuelles au début, tout le monde l a jugé cojpable avant même qu on ait vu l ébauche d un procès, il s est retrouvé censuré d un film et viré par les producteurs d House of Cards, du jour au lendemain avec l approbation de tout le monde.
C est pas pour le défendre, il a reçu tellement d autres accusations depuis qu il a sûrement de gros problèmes, juste pour dire qu on n a pas attendu l affaire Hulot pour aller vite. Alors pourquoi c est plus embêtant maintenant? Parce que c est un politicien français et non un acteur américain?
ça me gêne aussi mais la grosse différence avec le cas Hulot c'est que pour Spacey c'est la victime elle-même qui a médiatisé l'affaire. On a pas imposé à Anthony Rapp le déballage de ce qui lui était arrivé, c'est lui qui a décidé d'en parler. C'était sa décision, pas celle d'un-e journaliste cherchant à vendre son papier, et c'est pour moi fondamental.
 
ça me gêne aussi mais la grosse différence avec le cas Hulot c'est que pour Spacey c'est la victime elle-même qui a médiatisé l'affaire. On a pas imposé à Anthony Rapp le déballage de ce qui lui était arrivé, c'est lui qui a décidé d'en parler. C'était sa décision, pas celle d'un-e journaliste cherchant à vendre son papier, et c'est pour moi fondamental.
Autre énorme différence : Kevin Spacey n'a pas nié les faits : http://www.leparisien.fr/faits-divers/kevin-spacey-s-excuse-pour-avoir-harcele-sexuellement-un-acteur-de-14-ans-30-10-2017-7362795.php
 
Mouais, il l'a fait à l'américaine, il a pas nié mais il n'a rien admis du tout le pépère. Il est désolé de ce qui est arrivé, mais il ne s'en souvient absolument pas, et s'il était là, alors c'est qu'il était soûl, donc sous-entendu, pas responsable, et d'ailleurs, surprise, il est gay alors voyez un peu! En tout cas il va se soigner et avec l'aide de Dieu, il en ressortira un homme nouveau :pray: Perso je trouve que ça va loin dans le WTF quand même :sweatdrop:
 
@Calipo Pour revenir sur ce que tu disais par rapport à l'interview de Caroline de Haas, je n'ai pas interprété les choses comme ça.
Ses phrases sont effectivement très maladroites (et je pense que tout ça ne serait pas arrivé si l'Ebdo avait pris davantage le temps d'enquêter et de rassembler tous ces témoignages avant de publier), mais pour moi c'était plus une façon de défendre le magazine en affirmant que l'histoire ne se résume pas qu'à l'affaire de viol classée parce qu'il y a d'autres femmes tenant des propos similaires
Pour moi ces paroles ne visaient pas à le déclarer coupable simplement sur la base de ces témoignages par mail, mais c'était plus une façon de dire (comme elle l'a rappelé à la fin) que l'Ebdo n'aurait pas eu l'idée de publier ce papier si il n'y avait pas un fondement suffisamment solide, et que ce n'est qu'une histoire de temps avant que ces témoignages se concrétisent.
Quelque part si le fait de ressortir cette afffaire de viol classé permet à d'autres femmes de témoigner, c'est peut-être une bonne chose (mais çane change rien au fait que ce n'est pas professionnel de ne pas avoir respecté son anonymat.
 
  • Big up !
Reactions : Manea
@Calipo Pour revenir sur ce que tu disais par rapport à l'interview de Caroline de Haas, je n'ai pas interprété les choses comme ça.
Ses phrases sont effectivement très maladroites (et je pense que tout ça ne serait pas arrivé si l'Ebdo avait pris davantage le temps d'enquêter et de rassembler tous ces témoignages avant de publier), mais pour moi c'était plus une façon de défendre le magazine en affirmant que l'histoire ne se résume pas qu'à l'affaire de viol classée parce qu'il y a d'autres femmes tenant des propos similaires
Pour moi ces paroles ne visaient pas à le déclarer coupable simplement sur la base de ces témoignages par mail, mais c'était plus une façon de dire (comme elle l'a rappelé à la fin) que l'Ebdo n'aurait pas eu l'idée de publier ce papier si il n'y avait pas un fondement suffisamment solide, et que ce n'est qu'une histoire de temps avant que ces témoignages se concrétisent.
Quelque part si le fait de ressortir cette afffaire de viol classé permet à d'autres femmes de témoigner, c'est peut-être une bonne chose (mais çane change rien au fait que ce n'est pas professionnel de ne pas avoir respecté son anonymat.
Mais s'ils avaient effectivement d'autres éléments, pourquoi ne pas avoir attendu un peu pour consolider ces éléments? Il y avait urgence à ressortir un dossier classé vieux de 20 ans contre la volonté de la personne concernée? Et l'argument qui est de dire qu'en médiatisant cette affaire, on fera peut-être ressortir d'autres cas est juste terrible, car pour moi ça indique que ce qui a pu lui arriver n'a absolument pas d'importance car elle n'est finalement qu'un appât. Peut importe les conséquences de tout ça sur sa vie, on va peut être en faire sortir d'autres du bois!

Si j'y étais, dans le bois, je n'en sortirai pas. Pas pour des gens qui prétendent œuvrer pour les victimes mais qui sont prêts à les jeter en pâture aux médias si ça sert leurs intérêts.
 
  • Big up !
Reactions : littlecassy
@Calipo J'ai dit dans le message au dessus que j'étais clairement d'avis que le dossier a été publié trop tôt, qu'ils auraient dû attendre afin d'avoir des élements plus solides avant de publier, et que c'était un gros manque de professionnalisme d'avoir écrit dans l'article que la victime faisait partie d'une grande famille, parce que ça a ouvert la voie à d'autres journalistes pour enquêter sur son identité, c'était clairement pas une protection efficace de son anonymat. Il y aurait dû y avoir une enquête plus poussée réalisée en amont de la publication.
Néanmoins concernant Caroline de Haas (même si encore une fois je pense qu'elle n'aurait pas dû s'exprimer aussi tôt, parce que du coup elle a sorti des phrases assez approximatives, et elle n'est pas prise très au sérieux, c'est le moins qu'on puisse dire), si effectivement les témoignages qui lui parviennent depuis 1 ou 2 ans sont avérés, alors je comprends quelque part sa réaction un peu maladroite, faite un peu à chaud et dans la hâte, parce que j'imagine qu'elle doit ressentir beaucoup d'injustice, surtout quand on voit le nombre de personnes prêtes à défendre corps et âmes NH, parce que comme l'a rappelée une autre madz sur ce topic, il ne correspond pas vraiment à l'idée que l'on se fait du violeur ou de l'agresseur sexuel, les gens ont du mal à l'accepter.
(ça doit être la phrase la plus longue de mon existence :yawn:)
 
Je me permets de poster ici un article du Monde Diplomatique (en accès libre) que j'avais trouvé très intéressant sur la correctionnalisation des viols :
https://www.monde-diplomatique.fr/2017/11/BOUTBOUL/58085

Histoire de rappeler combien les affaires de viols sont encore peu prises au sérieux dans le système judiciaire français.

Histoire aussi de rappeler que si les cours d'assises sont aujourd'hui "débordées" alors que seuls 10% des viols font l'objet d'une plainte, elles ne pourront pas en traiter d'avantage le jour où ce pourcentage grossira.

Donc exhorter les femmes à aller porter plainte, c'est bien gentil, mais sans refonte du système judiciaire, ça ne servira à rien. Ce n'est pas par hasard si les victimes n'allaient pas porter plainte jusque ici. C'est parce que le parcours est semé d'embûches. Et moi, j'aurais bien aimé que ça serve à ça, #metoo. À se poser la question "qu'est-ce qu'on peut faire mieux ? Le système est-il défaillant ? Comment peut-on l'améliorer ? ", et à exploiter des pistes de solutions. J'aurais préféré ça, plutôt que de digresser des heures sur le mauvais féminisme de Deneuve et sur les hypothétiques conséquences apocalyptiques que cela pourrait avoir sur la vie des hommes et les relations hommes-femmes selon Elisabeth Lévy ou Eugénie Bastié.

Donc je confirme, le mouvement #metoo est bel et bien dans l'impasse. Mais certainement pas à cause de l'affaire Hulot.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes