Merci pour cet article intéressant.

La confrontation à l'altérité est quand même le meilleur moyen de casser les préjugés du genre "les filles pleurent parce qu'elles sont tristes, les garçons parce qu'ils sont en colère". Ce matin un de mes élèves de CP pleurait parce qu'il avait perdu son bracelet (les trucs en plastique qui retrouvent leur forme) et il n'avais pas l'air du tout en colère juste démuni...
 
Capitaine a dit :
Et autrement, le genre même ("garçon" ou "fille") est une invention sociale, donc il faudrait une société où notre genre sexué ne serait pas reconnu...

Pas sûre. Tu crois que différencier pouliche de poulain c'est aussi social ?

Lady Von Duck a dit :
en gros elle cache le sexe de l'enfant à ses proches pour les empêcher de se comporter d'une manière prédéfinie avec lui/elle, elle lui a donné un prénom mixte, l'habille tantôt en fille, tantôt en garçon, lui achète des jeux des deux types. Et l'enfant n'a pas l'air perturbé, il joue avec les petites filles indifféremment des garçons, va jouer avec des camions comme avec des barbies

Ca sera plus difficile à cacher à l'adolescence (justement la période où on est le plus influencé par les autres, je pense)

Lady Von Duck a dit :
Bref objectivement je vois bien qu'il y a une discrimination homme femme dans la société en général, mais je ne le ressens pas à mon niveau (comme le racisme par exemple) et dans mon entourage

Moi, j'observe qu'il y a des comportements très insidieux qui se sont banalisés et auxquels on ne pense pas forcément. (Bon, évidemment, c'est quand il faut en parler que je ne trouve pas d'exemple ... -_-")

Amarande;1955240 a dit :
Les hommes sont des êtres fragiles et ce sont les seuls à ne pas le savoir. Pourquoi la nature fabrique 105 garçons pour 100 filles à la naissance ? il faut bien qu'ils survivent jusqu'à l'accouplement.
James van der Memes... Nostalgic !

Fragiles ... ou comptant plus de c*** dans leurs rangs. Je pense que moins de femmes s'entretuent quand même.
 
Heynen;1955341 a dit :
Pas sûre. Tu crois que différencier pouliche de poulain c'est aussi social ?

Différencier pouliche et poulain, c'est social puisqu'on adapte un principe typiquement de l'homme aux animaux, c'est à dire créer des genres. apres pour ce qui est du sexe mâle et sexe femelle, c'est plus naturel que culturel, encore que...! d'autant plus que "pouliche" "poulain" sont des mots, et le langage est foncièrement humain donc social. donc oui, attribuer le mot pouliche et le mot poulain à tel ou tel animal, c'est à dire lui attribuer un genre sexué, oui, c'est social (pour moi en tout cas! ;) )
et je ne suis pas sûre que le poulain se dise "je suis un mâle" et la pouliche sache qu'elle est une femelle ! donc pas de naturel là dedans, que du culturel !
 
Capitaine;1955397 a dit :
et je ne suis pas sûre que le poulain se dise "je suis un mâle" et la pouliche sache qu'elle est une femelle !

Nouveau topic : La psychologie des équidés ^^

tari-elensar a dit :
suffit pas de faire des études, faut aussi avoir l'intelligence de s'en servir.

Sûr, mais l'évolution des mentalités, ça ne se fait pas en deux coups de cuiller à pot non plus.
 
Inutile de se voiler la face. A cause de ces différences ya un sacré écart de carrière au boulot, entre les hommes et les femmes. Voilà ou est entre autre le coté non bénéfique.

Désolée mais je veux pas toute retaper, alors il y a quasi zéro visites sur mon blog mad, je copie colle, merci à ceux qui feront l'effort de tout lire...

"Pourquoi les femmes sont toujours payées 27% de moins que les hommes à poste équivalent?
Petite analyse, pour tenter de répondre à cette épineuse question...

1) Parce qu'elle n'est pas augmentée l'année (ou les années) ou elle est enceinte. Ça ne fait pas perdre 27%, si on considère que les augmentations annuelles plafonnent à 2-3% et que la plupart des femmes qui continuent à travailler ont deux ou trois enfants maximum.

2) Parce qu'elle se dévalue. Parce que d'entrée de jeu elle n'ose pas demander un salaire aussi élevé que l'homme, ou pense ne pas le valoir. Et c'est vrai, j'en ai discuté avec mes collègues femmes et ce qu'elles m'ont raconté m'a choqué! Les filles, si vous demandez un salaire et qu'on vous l'accorde du premier coup, c'est assurément qu'il est bien trop bas!

3) Parce qu'en plus de tout ça, elle souffre d'un mauvais a priori de la part des autres. Elle va faire des gosses, bosser moins que les hommes, faire des pauses bavardages avec les copines. Dans un prochain post, j'essaierai d'expliquer pourquoi cette vision n'est pas totalement fausse, mais aussi pourquoi est ce que c'est certainement plus du au conditionnement social qu'aux hormones. Oui, j'ai déjà entendu un homme pingouin dire à un autre homme pingouin dans un train que "j'embauche plus de bonnes femmes, elles viennent pour pondre"

4) Parce que certains hommes se rendent compte (consciemment ou non) que l'arrivée des femmes dans le monde du travail, et dans des milieux traditionnellement masculins multiplie le nombre d'"adversaires" potentiels par deux. Et quel adversaire, si vous saviez! Dans un autre prochain post (oui, j'ai plein d'idées), j’essaierai d'expliquer pourquoi l'environnement actuel détourne subtilement les filles de la technique."

"Quand j'ai commencé à travailler en 2007, je n'étais pas "hostile".

Persuadée qu'être une femme n'allait jamais me poser problème, je sortais de mes études, d'un milieu dans lequel les jeunes de mon âge n'avaient pas de problèmes avec "les filles à l'école". Il y avait les bons, les moyens, les nuls, les gens qu'on aimaient pas, ceux qui bossaient pas, ceux qui bossaient trop, il y avait nos amis et chacun avait sa personnalité et son trait de caractère.

Mais ce trait de caractère, on ne le rattachait jamais au sexe.

Arrivée dans le monde du travail, première surprise : à la moindre action "ah les femmes!". Et puis on détaille mon physique, on me fait des réflexion sur mes fringues. Les hommes, non.

Mon chef alors, la cinquantaine bien tassée, me vouvoie. Très bien, admettons, mais.. Il tutoie les hommes. Pour marquer l'écart, dit-il, avec les femmes. Par la suite, je me suis retenue de lui dire que sa "retenue" était pire que tout puisqu'elle sous-entendait des possibilités qui n'existaient pas avec les hommes : lesquelles? Par ailleurs, il était plus âgé que mon propre père, mais là aussi, je me suis abstenue..

Et puis, en plus des hommes machistes, il y a les femmes machistes : voilà qui me mettrait la larme à l'oeil, là ou l'homme ne ferait que m'enrager. Je me rappelle, au début, m'être attirée un paquet d'ennemies, certainement parce que je n'avais pas le bon comportement au travail.

Mais bref. Dans tout celà, il y en avait quand même qui ne faisaient pas de différence. A force de cotoyer des gens au travail, de ma boite ou du dehors, je "sens" le mépris de la femme. Incroyable.

Je ne suis plus dans cette entreprise et je me sens mieux. Ces premières années ont été particulières : une boîte regorgeant particulièrement d'"ingénieurs maison", qui ont commencé sur le terrain jeunes, qui ont appris sur le tas et sont nés dans les années 50 : c'est triste à dire mais voilà le profil typique "macho" que je croisais tous les jours. Mais attention, pas méchant, non, ces hommes étaient particulièrement gentils, humour graveleux ("c'est que je sais parler au femmes moi" "ah, t'as mis une jupe, BIEN!" et un petit sourire au coin quand tu te mets à parler boulot : cause toujours, t'es une femme, mais c'est mignon d'essayer.

Avant, j'y croyais pas. On m'aurait raconté ça, je me serais dit "pf.. exagéré, parano même!". Mais putain, en fait, c'est vrai. On continue à être sous-payées, sous évaluées, pas prises au sérieux. Y compris par les autres femmes. Nous manquons totalement de solidarité, entre nous. Pourquoi continue-t-on à faire semblant d'avoir obtenu l'égalité de considération alors que clairement, ce n'est pas le cas?"

"Voilà ce qui m'énerve dans les catalogues de jouet.

Pages roses = filles = poupées, barbies, dinettes = fais comme une vraie femme, femme au foyer quoi!

Pages bleues = garçons = mécanos, actions mans, kits d'explorations = fais comme un vrai homme, soit actif et intelligent quoi!

Seules les pages (jaunes!) "Monopoly + Cluedo" me consolent un peu.

Parce que franchement, c'est quoi ce délire? Qu'est ce qu'on cherche à mettre dans la tête des enfants, depuis un âge si jeune? Comment peut-on prétendre que les petites filles préfèrent naturellement les barbies aux mécanos, et les garçons l'inverse, si on leur impose d'emblée ce qu'ils doivent aimer, ou pire, si on se moque d'eux s'ils préfèrent les jeu de" l'autre"? Surtout les garçon d'ailleurs, ce qui laisse cruellement entendre qu'être une fille, c'est moins bien.

Alors une fois à l'âge adulte, je ne comprends pas comment on peut faire la part des choses. Je suis une femme. Est-ce par nature que je me comporte comme tel, ou est-ce de culture? Les livres du genre "Les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus", les tests de certains magazines féminins ou la façons dont ils abordent la psychologie féminine, m'exaspèrent. Les hommes viennent de Terre et les Femmes aussi, il serait temps d'arrêter de rabaisser chacun de nous à son sexe et de lui proclamer une tendance à une personnalité donnée sous ce simple prétexte. Ou alors on en sortira jamais.

Nous sommes totalement conditionnés. Par les jeux, la pub, l'éducation, les modèles que nous avons devant nous, tout.

Dans cette logique, la technique, les sciences "industrielles" (façon de dire qu'elles sont appliquées) est encore nettement ancré comme étant masculines. Et c'est con, parce que les filles, avec les paillettes qu'on leur met dans les yeux, finissent moins bien payées, au chômage, ou avec un boulot chiant. Et elles ne le méritent pas : au fur et à mesure que j'ai avancé dans mes études, j'ai vu le taux de nanas diminuer, jusqu'à 15% très exactement. On a tous trouvé du boulot, tandis qu'en face, les filières "à chômage" étaient bondées de nanas.

Et pourtant! Dans ma promo, les rares filles étaient souvent.. les meilleures. De quoi faire de la concurrence. Est ce la raison pour laquelle nous sommes ancestralement ramenées à nos foyers?"


Le sujet me passionne. C'est mon combat quotidien.
 
ils encourageront le garçon et le pousseront à être actif, tandis que leur comportement sera plus impersonnel et « nourricier » face aux filles.
Et pour moi, ce comportement, cette manière d'éduquer conduit finalement à ce qu'il y a ait moins de femmes dans les "hautes sphères prestigieuses" du monde du travail. ( Je pense que c'est un facteur du fameux plafond de verre pour celles qui connaissent : ) Les femmes auront tendance à plus vite se retirer de la compétition. Elles hésiteront plus, auront moins de niak pour se battre.
D'ailleurs, elle en parle très bien je trouve ...

Bien heureusement, nos camarades masculins ont aussi leur lot et doivent forcément être de grosses brutes en devenir, dont les petit cœurs ne battent que pour le foot ou le rugby, et si des larmichettes leur échappent c’est forcément dû à une sexualité douteuse.
Oui, et je pense que cette enfermement en rajoute aussi une couche par rapport aux femmes, et inversement en fait. Le fait que les hommes "doivent" se montrer comme des durs-à-cuir, incite plus les femmes à faire l'inverse. Et le fait que les femmes "doivent" se comporter comme des êtres fragiles incite plus les hommes à faire l'inverse. Ces comportements sont complémentaires en quelque sorte. ( J'ai peur de mal m'exprimer là par contre, mais tant pis. )
Enfin bon, cette vidéo explique bien ce que je pense aussi, avec la fameuse Man box.


Par contre par rapport au comportement masculin, je trouve que ça s'est un peu relâché ces dernières années. Ils ont moins la pression s'ils n'aiment pas spécialement le sport, ... Un peu quoi.


( Ça se voit que je passe mes journées sur TED dernièrement haha )


Edit' : Je viens de voir la réponse d'Aalia, et on se rejoint par rapport au travail ... Je suis aussi d'accord pour le regard méprisant des femmes envers les autres femmes. C'est terrible.
 
Heynen;1955341 a dit :
Ca sera plus difficile à cacher à l'adolescence (justement la période où on est le plus influencé par les autres, je pense)

Si je me souviens bien elle comptait faire ça jusqu'à son entrée en CP (ou l'équivalent en Suède)
Je ne sais pas si cette expérience aura un effet sur le comportement de cet enfant dans le futur, mais je pense qu'être habillé comme une princesse, ou jouer à la guerre (grosse caricature) les 6 première années de sa vie peut influence le développement de l'enfant (peut parce que j'en ai aucune idée)
En réalité le plus important dans cette histoire, c'est la réaction "sexué" des adultes face à l'enfant. Au fond, quand un enfant joue, il joue, il n'a pas la notion du jouet masculin ou féminin si son entourage ne lui enseigne pas cette différence.

Je fais une grand distinction entre la féminité et être féminine, et la masculinité et être viril. Son expérience pourra peut être apprendre à son enfant à être l'un sans forcément adhérer à l'autre
 
Deetz;1954971 a dit :
C'est un fait établie cette idée que nous nous faisons de l'homme et de la femme.
Par contre, ce qui m'intrigue vraiment c'est le rôle essentiel que cela joue dans notre société. Est ce que cela serait une bonne ou une mauvaise chose de supprimer la différenciation des sexes ?
Est-ce même possible ? (parfois je me pose des questions existentielles :cretin:)

Je crois que ça fait partie des questions à poser pour lutter contre tout type de discrimination entre hommes et femmes ...

Lady Von Duck;1954993 a dit :
Bref objectivement je vois bien qu'il y a une discrimination homme femme dans la société en général, mais je ne le ressens pas à mon niveau (comme le racisme par exemple) et dans mon entourage

+

Tracy Jacks;1954994 a dit :
Très bon article.
J'ai été choquée par les propos recueillis dans le premier lien, à la qualité de la vidéo je dirais que c'est récent, mais quelle en est la date exacte ? Parce qu'en effet, comme les madmoizelles précédentes, je ne sais pas si la suppression de la différenciation des sexes soit possible ou même utile ; néanmoins, j'arrive à peine à croire que des hommes (et des femmes, probablement !) peuvent aujourd'hui encore prétendre à une domination du mâle aussi marquée, et y croire réellement.

Le film est sorti en 2009, je suppose que les propos recueillis par Patric Jean l'ont été aux alentours de cette année-là (2007-2008)... Mais à vérifier !
Le danger tient aussi dans les endroits où la domination des mâles n'est pas marquée, mais où elle est sous-jacente, latente, où il n'y a que du "sexisme ordinaire" !

Nymphette_Hippie;1955157 a dit :
Ben moi je suis d'accord avec plusieurs filles plus haut :

Je ne suis pas sûre qu'empêcher la différenciation des sexes soit vraiment bénéfique. Je ne vois pas plus de désavantages à être une femme ou un homme, mais je trouve ça plutôt bien ces petites différences... En plus sinon, il faudrait aussi faire un madmoiZeau... lol

Après, évidemment, si la différentiation empêche les femmes d'être heureuses, c'est pas pareil, mais aujourd'hui, je ne suis pas sûre que ce soit le cas..

Les petite différences, elles se trouveront dans les salaires (les femmes sont moins bien payées), dans les embauches (les hommes seront privilégiés, à profil égal...), dans les carrières (les femmes sont largement moins présentes dans les sphères des grands chefs)... Et ce sexisme-là est aussi préjudiciable aux hommes, auxquels on donnera moins souvent la garde de ses enfants.
Bref : oui, aujourd'hui, on peut passer à côté de certains aspects de la domination masculine, parce qu'elle est latente, mais ça ne signifie pas qu'elle n'existe pas...

Aalia;1955681 a dit :
Désolée mais je veux pas toute retaper, alors il y a quasi zéro visites sur mon blog mad, je copie colle, merci à ceux qui feront l'effort de tout lire...


Le sujet me passionne. C'est mon combat quotidien.

Alors là : tu as une nouvelle lectrice ! :happy:

Sasha.;1955707 a dit :
Et pour moi, ce comportement, cette manière d'éduquer conduit finalement à ce qu'il y a ait moins de femmes dans les "hautes sphères prestigieuses" du monde du travail. ( Je pense que c'est un facteur du fameux plafond de verre pour celles qui connaissent : ) Les femmes auront tendance à plus vite se retirer de la compétition. Elles hésiteront plus, auront moins de niak pour se battre.
D'ailleurs, elle en parle très bien je trouve ...
.

Si je pouvais, je te multi-big-up-erais tellement je suis d'accord !


Scarlet Rope;1956228 a dit :
Tiens moi j'ai une question par rapport à ça, j'ai toujours entendu parler de ces théories qui visent à une société sans reconnaissance du genre sexuel (si j'ai bien compris). Mais je ne comprends pas comment le genre peut être une invention sociale en fait, dans la mesure où il y a bien une ou des différences biologiques qui sont indéniables. Quelqu'un pour m'éclairer?

Sinon super article comme d'hab, mais ça c'est les Justine, c'est les meilleures!
Hahaha j'adhère au concept des Justine présidentes !
Et en fait : la différence biologique, c'est le sexe. Le genre, c'est tout ce qui est construit socialement autour du sexe, toutes les caractéristiques qu'on colle aux femmes et aux hommes parce que justement ils ont un sexe différent. Et c'est ça qui pose problème, et qui amène à attribuer des caractéristiques discriminantes en fonction de notre sexe. Je suis une fille donc j'ai un utérus, oui, ça c'est biologique. Je suis une fille donc je suis douce/superficielle/(n'importe quel adjectif), non, ça, c'est culturel. Tu vois ?
 
Super chouette article

La première vidéo m?a hérissée le poil.
Quels sont les arguments de tous ces nostalgiques la dichotomie « maman aux fourneaux-papa au boulot » ?


J?en prends un au hasard : le biologique. Ah oui? effectivement nos hormones nous remettent à notre place. En 2004, si mes souvenir sont bons, une revue de psychologie titrait « testosterone during development is related to agressivity and the size of the ring finger in male but not female? et 3 mois plus tard une autre revue non moins sérieuse reprenait exactement le même titre mais « ? chez les femmes et pas chez les hommes ». D?où une question légitime sur que sait on sur la relation « hormone-comportement » ? Il ne me semble pas qu?il ait été prouvé que les hormones males permettent de mieux résoudre des problèmes de math ou encore d?être inventif « dans le concret » (pour paraphraser l?un des phallocrates de la première vidéo).
Si une chose a été clairement démontrée (de la souris aux grands singes), c?est que la testostérone est liée l?agressivité. Il n?y a pas de quoi être fier à mon sens. Que les individus les plus « testostéronneux » soient ceux qui soient le plus aptes à conquérir, assujettir, réduire au silence ceux qui ne sont pas d?accord, peut être. Que çà les rendent plus intelligents, j?en doute. Je fini par penser que le male alpha, agressif, conquérant avait son utilité à l?époque où fallait latter un tigre à dent de sabre à coup de cailloux. Mais est ce toujours le cas dans une société ou l?on souhaite au contraire trouver des équilibres équitables et limiter l?agressivité ? Pour caricaturer, il y a 30 ans on pensait que la grande gueule pleine de muscle était sexy (le quaterback), et demain on lui préféra un gars plus calme et plus sensible au physique de crevette rose (le geek), à qui çà ne fera ni chaud ni froid que son boss soit un homme ou une femme tant que la connexion internet est bonne.
Bon euh?, je pense que je m?emporte un chouillat J
 
Cette différence entre les hommes et les femmes ça m énerve d autant plus que dans ma famille c est normal d'une banalité.
Il est tout a fait tolérable que je sois une bonne " fille " en sachant faire la cuisine le ménage que je rentre pas trop tard mais que mon frère puisse rentré à l heure qu'il veut etc ...
Quand j étais petite je m'y suis pliée mais en grandissant j ai de plus en plus contesté ça et j en fais qu'a ma tête ( ouais ça fait la "meuf rebelle".
La réponse de mes parents mais une fille devrait savoir faire ça sauf que on est pas dans le même monde et mes parents tentent comme ils peuvent de nous inculquer leurs valeurs.
Des fois ça me fait aller dans des extrêmes d inverser les rôles quand j aurais des enfants ...
 
Aleth.;1956315 a dit :
Je ne sais pas si je me risquerais à ce jeu-là. Je suis assez dérangée par l'idée de me servir de mon enfant comme d'un sujet d'études, en fait. Et au fond, j'en vois moyennement l'intérêt, tout simplement. Je ne suis pas convaincue qu'il faut arriver à gommer les différences hommes/femmes non plus.

Les utiliser comme des forces, ça oui. Les supprimer, je suis beaucoup plus perplexe.

Je ne vois pas ça comme une expérience mais comme une façon comme une autre d'éduquer son enfant. Je trouve ça plutôt sain même. On ne force en rien l'enfant, on lui donne juste le choix

Je pense qu'il y a des différences hommes/femmes biologiques, qu'on ne peut pas gommer ( ce serait bien bête de même essayer) et les différences qui n'ont de réalités que dans une sorte de tradition d'éducation, et donc fondées sur rien

Ce n'est pas une question de faire que l'enfant soit neutre pour toujours, mais qu'il ne soit pas poussé, même involontairement, à un comportement par son entourage adulte et donc le laissé s'exprimer pleinement.

Si c'est un garçon sensible, qu'il ne sente pas comme anormal de l'être, de pleurer, de jouer à la poupée.
Perso j'ai toujours détesté jouer à la maman (ça me mettait étrangement mais extrêmement mal à l'aise) et pourtant on m'a pourrit assez longtemps de jouets du style.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes