Cet article me fait penser à ma petite victoire personnelle de la semaine dernière, que je partage, ça en fera peut-être sourire certaines... :-).
La semaine des coquelicots venait donc tout juste de commencer (ouais, j'aime bien cette expression, c'est niais mais j'adore), et comme souvent je n'avais plus de serviettes. Généralement je m'arrange pour les acheter discrètement et les fourrer dans mon sac, parce que y'a toujours un connard de vendeur/client/piéton/diablotin satanique pour me jeter un égard en coin. Mais là, je n'avais pas le temps de faire un aller retour au supermarché dans mon planning. Alors en rentrant de mon jogging, vu que le supermarché est sur le chemin (mais j'évite d'infliger mon odeur corporelle au pauvre caissier d'habitude, j'ai toujours peur d'une asphyxie violente), j'ai lançé un gros fuck aux convenances, à la morale et à tout ce que ma chère môman m'avait appris pour aller acheter ce putain de paquet de serviettes. Et j'ai continué â courir dans les rues de Paris pendant encore dix minutes, dans mon magnifique survêtement rose et noir (yeah baby),avec mon paquet de serviettes bien en vue et un sourire aux lèvres. J'ai eu droit à quelques regards étonnés de la part des vieilles du quartier, mais ça a réussi à illuminer ma semaine, comme si j'avais fait un acte absolument extraordinaire. Quand on y réfléchit, absolument pas, mais chut.

Alors merci pour cet article, qui remet bien les choses à leur place! ( et la preuve que le sujet est tabou, j'avais vu une pièce de théâtre sur ce thème, qui s'appelait "Ça", et suite renait tous les clichés liés aux règles pour essayer de dédramatiser le truc)
 
J'ai jamais eu de gêne par rapport à ça :dunno:
J'ai jamais planqué mes boîtes de tampons au fond de mon caddie (voire il m'est arrivée de rester accroupie une plombe pour choisir et me demander si ça valait vraiment le coup de changer de marque pour avoir la petite boîte space invader fournie avec). A l'époque où je vivais en coloc mon coloc n'avait aucun problème non plus pour acheter mes tampons quand il faisait les courses sans moi.
Peut-être que j'ai toujours été bien entourée et que j'ai eu de la chance (je me souviens quand j'étais pré ado, c'est une copine à ma meilleure pote et moi, qui était réglée depuis longtemps qui nous avait appris à mettre des tampons, en mode atelier, donc déjà à l'époque c'était pas trop un tabou)

J'avoue que je n'aime pas faire l'amour pendant mes règles, même si mon partenaire me dit qu'il s'en fout, moi j'aime pas trop, mais c'est moi que ça regarde.

Par contre, je DETESTE qu'on me dise quand je m'énerve "Han t'as tes règles ou quoi?" C'est insupportable!
D'autant plus que j'ai la chance de faire partie des filles qui n'ont pas spécialement "les nerfs à fleur de peau" à ce moment là, et peu de douleurs.

Après j'irai effectivement pas raconter à tout le monde que j'ai mes règles, de la même manière que j'informe pas tout le monde que je suis constipée mais sinon.... that's life! :culotte:
 
Une fois j'ai du faire une visite express au supermarché pour dépanner une amie, je suis donc passée à la caisse avec uniquement une boîte de tampons. Les deux hommes derrière moi étaient hilares... Ben euh ouais les femmes ont leurs règles et généralement on utilise des protections pour éviter de laisser nos flux s'écouler librement, sinon ça fait désordre... A croire qu'ils n'ont jamais eu de copine pendant plus de 28 jours.

Aussi et là j'ai carrément trouvé ça ridicule, l'infirmière du campus qui demande à voix très très très très très basse si on a nos règles comme si on pouvait avoir honte de notre réponse...

Bref faut que les gens se détendent du slip c'est un phénomène naturel.

Et encore une anecdote avec mon père on jouait au basket avec les paquets de serviette dans le supermarché, le caddie étant le panier. Une très bonne manière de dédramatiser les premières règles :d
 
J'ai lu je ne sais plus où que tout ça, c'est une question de culture. Dans certains groupes, quand une petite fille a ses premières règles, tout le village la félicite et la grande prêtresse organise une cérémonie spéciale en son honneur parce qu'elle a maintenant intégré les merveilles du féminin sacré, etc. Pas mal! ;)

Je crois que Laci Green a une vidéo sur le sujet, "Period Hating". C'est vrai que ce serait bête de haïr notre propre corps sous prétexte qu'il fonctionne d'une façon et pas d'une autre. ;)
 
Cet article tombe à pic !
Hier j'ai cherché sur le net des remèdes "de grand-mère" pour règles douloureuses, et là je tombe sur le commentaire d'une nana qui dit que sa solution c'est de prendre la pilule continuellement ! Qu'avoir ses règles n'est pas une fatalité, que c'est quelque chose qu'on peut éviter, et que son mec est très content. J'ai failli tomber de ma chaise ! "Pas une fatalité" alors que si tu les as mon dieu c'est pas pour rien. Et une autre qui lui répondait qu'il fallait qu'elle ait ses règles pour évacuer le mauvais sang. C'est pas sale, c'est pas honteux, ça doit arriver ! J'imagine même pas les problèmes endocriniens et gynécologiques que cette nana aura dans quelques années ..

Enfin quand je vois ce genre de commentaire je ne comprend même pas qu'en 2014 on puisse encore penser que c'est quelque chose de sale, dégoutant, qu'on doit absolument cacher voir empêcher d'arriver.

On crée des générations d'humains qui n'ont plus aucun respect pour leur corps et son fonctionnement...
 
marysoffdachain;4639355 a dit :
Cet article tombe à pic !
Hier j'ai cherché sur le net des remèdes "de grand-mère" pour règles douloureuses, et là je tombe sur le commentaire d'une nana qui dit que sa solution c'est de prendre la pilule continuellement ! Qu'avoir ses règles n'est pas une fatalité, que c'est quelque chose qu'on peut éviter, et que son mec est très content. J'ai failli tomber de ma chaise !..
Ben pourtant c'est totalement vrai. Je suis d'accord avec l'article, les règles n'ont rien de honteux, mais quand tu prends une contraception hormonale, tu n'as plus de règles, le sang est juste du à la chute des hormones lors des pauses. Donc tu peux très bien enchaîner, tout ce que tu risques c'est du spotting, il suffit dans ce cas de faire une pause.

Perso quand je suis sous pilule/nuvaring, j'enchaîne 2-3 mois, je n'ai pas du tout honte des "règles" mais tant qu'à faire, ne pas avoir mal me va très bien. Je n'enchaîne pas plus parce qu'après j'ai du spotting c'est tout.

Et le SIU et l'implant peuvent ne pas produire de "règles", vu qu'il n'y a pas de pause.

Bref, rien de surprenant ni de dangereux, à partir du moment où on est sous hormones, ce n'est de toute façon absolument plus "naturel", si on veut "respecter le fonctionnement de son corps" on prends le DIU (encore que ça modifie souvent les règles) ou pas de contraception du tout.
 
T

Tinariwen

Guest
Je trouve cet article génial.

Mon ex m'interdisait d'en parler en public, il trouvait ça honteux et innaproprié. Mais je parle de mes problèmes d'intestin, je vois en quoi c'est pire de parler de mes règles.

Je me bats au quotidien pour revendiquer mon droit à avoir mes règles tranquilou. Bizarrement, j'étais beaucoup plus gênée de les avoir quand elles me faisaient pas mal. Mais depuis que j'ai arrêté la pilule et que je douille tous les mois, j'assume complètement de souffrir pour ça. Quand on me demande ce qui va pas, je dis clairement que j'ai mes règles (je les appelle mes lunes, je trouve ça plus joli que les ragnagna ou les anglais :facepalm:).

Mon copain aime moyennement ça. Ca le gêne pas que j'en parle, il a de la peine pour moi quand il me voit me tordre en deux mais il aime pas trop voir mes serviettes traîner pendant ma douche (en même temps je vais pas le blâmer :yawn:).


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Ayant été élevée dans une des trois religions du livre, j'ai vécu mon adolescence à coup de "ah ben non on ne peut pas te toucher/faire la bise, car tu risques de nous casser nos ablutions avec tes affaires beurkbeurk" (bon j'ai inventé la fin mais hein c'est explicite...)
Par contre à la maison c'était la fête du slip et mes frères m'en remercient encore, adolescente je me tordais de douleur, vomissais partout (ouai on parle de règle, on peut donc parler de vomis aussi!!!), demandais de me tirer une balle dans le ventre, et me transformais en Regan Legland (le teint verdâtre en moins et la nuque moins flexible quand même)...mes frères restaient à mon chevet, m'emmenaient chez le docteur et venaient me prendre au collège/lycée (ouai problème hormonal en plus je ne pouvais prendre la pilule donc c'était date surprise tous les mois!)...ils connaissent toutes les marques de serviettes/tampons, savent enlever les tâches de sang comme personne sur les draps, connaissent les doses de médicament à prendre pour me calmer, les vieilles méthodes de grand mère (ils ont même des bouillottes spéciales chez eux à se poser sur le ventre quand leurs copines/petits amies/soeurs ont leur douleurs menstruels) et surtout ils font la bise aux filles tout le long du mois car pour eux à aucun moment nous ne sommes impures, c'est même le contraire...bref ils n'ont pas de tabou et ils sont même contents d'avoir des petites poubelles près de leurs toilettes...

Bon là mon ventre me pose moins de soucis et je ne remercie pas ma première gynéco qui m'a suivi pendant mes premières années de "femme" en me disant seulement "serre les dents, les femmes vivent ça depuis la nuit des temps"...puis pour me faire taire m'a donné la pilule "tiens au moins ça te calmera" alors que ça empiré les choses et a accéléré le développement mes fibromes....

Bref je n'ai plus de complexe à en parler, lors d'une soirée, un ami commençait même à saigner du nez...pas de coton en vue...ni sopalin...ni kleenex...et qu'est que ce qui a été super utile hein : la bonne serviette hygiénique sortie de mon sac....et il a kiffé son pouvoir absorbant qui lui a évité de saloper toute sa jolie chemise (bon j'avoue il était ridicule mais on ne peut pas tout avoir!!!)

Par contre contrairement aux précédents témoignages, je suis super excitée pendant mes règles.....je miaule après mon Damoiseau au possible...bon les premiers jours, ce sont les chutes du Niagara alors je prends sur moi et patiente, mais après ça ne le répugne pas plus que ça...ça a même un effet lubrifiant...

Dernière anecdote...j'ai rencontré le vampire adepte de l'infusion au tampon....un de mes exs étaient quasi "fétichiste" de l'écoulement menstruel et voulait le goûter en me faisant des gâteries....toute ouverte ou excitée que je suis...je n'ai pu m'y résoudre keuh même!!!!!!!
 
Dernière édition :
marysoffdachain;4639355 a dit :
Cet article tombe à pic !
Hier j'ai cherché sur le net des remèdes "de grand-mère" pour règles douloureuses, et là je tombe sur le commentaire d'une nana qui dit que sa solution c'est de prendre la pilule continuellement ! Qu'avoir ses règles n'est pas une fatalité, que c'est quelque chose qu'on peut éviter, et que son mec est très content. J'ai failli tomber de ma chaise ! "Pas une fatalité" alors que si tu les as mon dieu c'est pas pour rien. Et une autre qui lui répondait qu'il fallait qu'elle ait ses règles pour évacuer le mauvais sang. C'est pas sale, c'est pas honteux, ça doit arriver ! J'imagine même pas les problèmes endocriniens et gynécologiques que cette nana aura dans quelques années ..

Enfin quand je vois ce genre de commentaire je ne comprend même pas qu'en 2014 on puisse encore penser que c'est quelque chose de sale, dégoutant, qu'on doit absolument cacher voir empêcher d'arriver.

On crée des générations d'humains qui n'ont plus aucun respect pour leur corps et son fonctionnement...
Je rejoins fleurdavalon (désolé, je ne sais pas citer :)) quand tu es sous contraception hormonale, les règles que tu as sont des "fausses" règles, dont tu n'as absolument pas besoin.
Tu veux donc enchainer plusieurs plaquettes de pilule sans souci.
Je le fais très régulièrement, aucune de mes gynécos n'a trouvé à y redire.
Et ça m'évite de me sentir mal pendant 3/4 jours tous les mois, alors pourquoi s'en priver ?
 
Pardon mais.... Voilà, je le fais et après j'en parle plus, promis :cretin:.


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ceci étant fait, j'ai big-upé certaines Madz et l'article me rappelle que ce samedi, avec mon copain, on a franchi un cap : il m'a accompagné pour acheter mes serviettes :cretin: (je n'ai aucune honte en caisse à n'avoir que des serviettes mais ce n'est pas pour autant que j'irai le faire avec un pote connu depuis peu SAUF si urgence, là : rien à battre de la gène, j'ai mon utérus qui réclame toute mon attention et ça peut pas attendre). Du coup on déconne car maintenant, il sait quelles marques privilégier quand j'aurai un volcan à la place du vagin qui m’empêchera de sortir faire le plein une fois chez nous.

Je n'ai pas de pudeur particulière la dessus, j'en parle avec mes amies, mon meilleur amI (y a même des fois où j'ai l'honneur de lui annoncer quand est-ce que je les ai alors qu'il mange. Notre amitié est saine ouais :cretin:).

Concernant mon copain, depuis le début de notre relation, je n'ai jamais cherché à en faire quelque chose de tabou ou sale puisque ça ne l'est pas. En général, j'aborde la chose avec humour. Ce n'est pas le sujet le plus passionnant que j'ai pu avoir avec lui mais je trouve ça cool qu'il ne soit pas gêné par le sujet car après tout "ça fait partie de la femme, et de la vie".

Il s'est informé sur le sujet et s'inquiète/n'aime pas me voir agoniser quand parfois c'est très douloureux (normal et encore heureux remarque). Il connait même mes techniques de grand-mère préféré dans ces cas-là (faut dire que j'avais pas fait dans la finesse en envoyant comme mms, mon sèche-cheveux branché pour réchauffer mon bas ventre :lol:).
 
Un jour, chez un de mes ex, j'ai laissé une minuscule goutte de sang dans son lit, il m'a fait une scène impossible et j'ai fini par lui racheter un drap de lit, ça m'a couté 25 euros et m'a mise tellement mal à l'aise que je pleurais en m'excusant tellement j'avais honte.

J'en ai marre d'avoir honte en plus d'avoir les ovaires qui explosent tout les deux mois (ça fait mal depuis toujours, je suis incapable d'aller en cours parfois tellement j'suis mal)

C'est suffisamment désagréable que pour ne pas devoir se sentir une sous merde devant les gens pendant 3-5 jours en plus..

Je ne revendique pas l'idée de pouvoir en parler tout le temps, j'aimerais juste que le tabou tombe et que "oh merde une tache de sang de 2mm de diamètre, bah c'est pas très grave, t'inquiete pas" ai été la réponse à mon "accident". J'aurai peut etre pas passé une partie de ma vie à me sentir sale si la société éduquait les mecs a être moins vite dégoutés....
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes