Protection contre la violence faite aux femmes

-Cassis;1402480 a dit :
(plutôt que de victimiser les femmes et d'oulbier les hommes).
Je suis plutôt d'accord avec vous, mais.... victimiser les femmes ?... !
Les reconnaître en tant que victimes plutôt, non ?
 
A

AnonymousUser

Guest
Dies Irae;1402536 a dit :
Je suis plutôt d'accord avec vous, mais.... victimiser les femmes ?... !
Les reconnaître en tant que victimes plutôt, non ?
Quand on présente une loi de cette façon, en disant clairement que les femmes sont victimes et que les hommes sont les agresseurs/oppresseurs, on ne peut en arriver qu'a une seule conclusion : les femmes n'agressent jamais et les hommes sont toujours ceux qui vont agresser la femme. La femme est constamment victime, et victime de l'agressivité de l'homme.
Car ici on ne dit pas qu'un citoyen est victime des violences que lui fait un autre citoyen. On dit que la femme est victime de l'homme.
Et il n'y a aucune raison pour que l'on distingue, juridiquement, la femme de l'homme lorsqu'il s'agit de protéger un citoyen.
 
Dies Irae;1402536 a dit :
Je suis plutôt d'accord avec vous, mais.... victimiser les femmes ?... !
Les reconnaître en tant que victimes plutôt, non ?
Il s'agit plus d'une stigmatisation que d'une reconnaissance, je trouve. Cela dit, cette loi est une initiative qu'il était temps de prendre, et un excellent début. Toutefois, je trouve que le terme "violences domestiques" aurait été plus approprié. Et le fait que la position systématique des femmes en tant que victimes soit publiquement affichée comme si elle était naturelle est très grave, selon moi. Il encourage la perpétuation de ce schéma, ce qui va à l'encontre de l'objectif de cette loi.
 
A

AnonymousUser

Guest
Après, encore une fois (c'est un peu ma lubie du moment) on peut aussi constater que le problème de la violence conjugale ne se règlera jamais par la peur (la peur d'être emprisonné ou la peur de l'autre sexe) ou par des lois qui font que les choses vont être "colmatées".
Ce qu'il faudrait réellement c'est peut-être permettre aux deux sexes de se comprendre. Et victimiser la femme (en faire un être faible par nature) ou considérer l'homme comme un bourreau (encore et toujours violent par nature) c'est tout sauf permettre aux deux sexes de se comprendre.
 
En fait, 80% des violences conjugales sont faites par des femmes sur des hommes ( eh oui, étonnant n'est ce pas). Mais presque tous les décès suite à des violences conjugales sont des femmes...
Voilà pourquoi on protège plus les femmes...
 
A

AnonymousUser

Guest
A ce moment là il faudrait peut-être se demander ce qu'on appelle violence conjugale. Est-ce que mettre une claque a quelqu'un qui, par son comportement, l'a "mérité" c'est de la violen conjugale?
Est-ce que parmi ses 80% tous ont considéré que ces violences étaient innacceptables et que la violence de la femme les empêchait de fuir si l'envie leur en prennait?
 
A

AnonymousUser

Guest
-Cassis;1402614 a dit :
Quand on présente une loi de cette façon, en disant clairement que les femmes sont victimes et que les hommes sont les agresseurs/oppresseurs, on ne peut en arriver qu'a une seule conclusion : les femmes n'agressent jamais et les hommes sont toujours ceux qui vont agresser la femme. La femme est constamment victime, et victime de l'agressivité de l'homme.
Car ici on ne dit pas qu'un citoyen est victime des violences que lui fait un autre citoyen. On dit que la femme est victime de l'homme.
Et il n'y a aucune raison pour que l'on distingue, juridiquement, la femme de l'homme lorsqu'il s'agit de protéger un citoyen.
Mais la femme est constamment victime de l'agressivité de l'homme.
(jetez moi des pierres, j'en suis convaincue. Lors de stages j'ai rencontré énormément de femmes battues et on dira ce qu'on voudra : l'homme est (en règle générale) plus fort que la femme, et il ne lui arrive presque jamais rien. Il fait ce qu'il veut de la femme.)

Sincèrement.. hors exceptions, une femme battue a plus de risques de mourir sous les coups qu'un homme. Ou plus simplement d'avoir un oeil au beurre noir, des côtes cassées, ... et en ce sens, j'ai envie de la savoir protégée par une loi qui lui revient.

Deetz;1402632 a dit :
(Oui, oui, je te permet -Cassis, je partage ton point de vue :P)

@Spleen : Oui, les hommes et les femmes n'osent pas porter plainte pour des raisons différentes. Et justement, on a dans notre société cette vision de l'homme viril qui ne peut pas pleurer, se sentir blesser ou se faire violenter par sa femme (ton dernier post _lilou_ en est un bon exemple je trouve,puisque tu as du mal à imaginer la situation sauf si l'homme est "faible"..).
Et donc justement, je trouve que faire une loi pour les femmes va encore moins aider les hommes à porter plainte. Parce que les femmes, pauvres petits êtres chétifs, ont absolument besoin qu'on les prenne en charge, contrairement aux hommes qui, tout le monde le sait, peut s'en sortir seul. Et de toutes façons, s'il se fait frapper, c'est qu'il est faible ce gros naze.
Oui, il faut soutenir les femmes, les aider à s'en sortir, les protéger etc.. mais pas au détriment de l'autre sexe qui peut subir les mêmes sévices.
De plus, _lilou_, violences conjugales ne veut pas tout le temps dire violence physique (comme la fait remarquer sabrinalafraise par l'expérience qu'elle a vécu). D'ailleurs, je pense que les hommes sont peut être plus touchés par les violences psychologiques (mais c'est p'tet complètement faux).

@Dies Irae : Bien dans un sens, c'est une victimisation de la femme. On met tout le temps la femme en avant. On lui donne presque le statut de victime avant qu'elle l'est été.
Ça me fait un peu penser au racisme. J'ai l'impression que dans la vie de tous les jours on ose plus rien dire sur les arabes, les noirs sans se faire traiter de raciste, parce que ça a été vachement mis en avant. Maintenant avec cette mise en avant des femmes violentées, on se retrouve avec Adeline Blondeau qui crie à la violence contre les femmes quand Mickaël Vendetta lui met un doigt sur le torse :/ (je l'avoue, cet exemple et cette comparaisons sont un peu "extrême")

Oui, j'ai du mal à imaginer un homme fort physiquement battu par une femme lambda. Ca arrive, je le sais. Mais ça reste plus rare. Les violences sont surtout morales en ce cas (et là, le bracelet n'aura aucun impact)

D'un autre coté, le bracelet n'est pas là pour protéger des violences morales. (que je ne nie pas et trouve monstrueuses également..)
 
A

AnonymousUser

Guest
Plusieurs choses, il s'agit pour l'instant d'un "simple" amendement contenu dans un projet de loi sur les violences conjugales en général (l'homme qui bat sa femme, mais aussi la femme qui bat son mari, une femme qui bat sa compagne, un homme qui bat son compagnon).

Si, pour l'instant, le bracelet électronique concernerait 'seulement' les femmes battues, ça ne veut pas dire que cela sera adopté en tant que tel...Ensuite, il faut de toute façon reconnaitre que le nombre de décès d'hommes, mort sous les coups de leurs femmes doit être ridicules comparé au nombre de femmes qui décèdent suite à des violences conjugales. Cela peut paraitre choquant, à l'heure où l'on parle de parité, mais c'est simplement une réalité.

Pour continuer plus précisément sur le port du bracelet électronique, j'avais lu un très bon article, que malheureusement je ne retrouve pas, qui posait une réelle question : Que peuvent faire les femmes quand elles entendent le bracelet sonner, si ce n'est attendre la police en priant qu'elle arrive à temps ? Quelles seront les "périmètres interdits" à l'homme ? Si l'homme va "juste" chercher son pain juste à la limite du périmètre, est-ce que ça va pas déclencher une panique chez la femme, non justifiée ?

Et puis, il y a quand même le fait que le bracelet électronique ne pourra être mis en place que pour des cas identifiés. Et le problème par rapport aux violences conjugales, plus que l'insuffisance des mesures, c'est la peur des victimes d'aller dénoncer leurs conjoints...Alors je suis pas sûre que ça arrangera grand chose...

(En revanche, la proposition de loi élargit certaines mesures, jusqu'alors réservées aux couples mariés, aux concubins et aux pacsés, ce qui me parait absolument nécessaire !)
 
A

AnonymousUser

Guest
Rapidement :
_lilou_ je serai d'accord avec toi pour dire qu'en règle générale, la femme est plus "faible" physiquement que l'homme.
Mais ça ne signifie pas qu'elle soit nécessairement plus victime, ou constamment victime.

Ce que je veux dire c'est que ce genre de loi (sexistes), font que la femme va "constamment" se sentir oppressée par l'homme, et va finir par reprocher aux hommes de l'oppresser elle, non pas parce qu'elle est "faible" en tant qu'individu, mais parce qu'elle est femme. Elle pourra donc aisément se complaire dans son statut de victime en demandant a ses oppresseurs de devenir aussi "faible" qu'elle, tout en reniant son propre libre arbitre (qui fait qu'elle peut aussi devenir forte en étant femme).

(Blabla, c'est confus, mal écrit, je parle pour moi, mais soit, je trouve, _lilou_, que tu confonds ici la faiblesse physique et le fait d'etre victime, ce que Deetz a dit bien mieux que moi, je me demande donc pourquoi je fais tout ce blabla...)
 
A

AnonymousUser

Guest
Deetz;1403174 a dit :
Bah, normalement la distance définie devrait être assez large pour permettre à la police d'arriver plus vite que l'homme.
Les "périmètres interdits" seront sûrement défini selon les cas, du genre à une distance de 100 mètres autour du domicile (je dis un truc au pif).
Et justement, il n'ira pas "juste chercher son pain" puisque le périmètre lui sera interdit. (sauf s'il veut avoir la police aux fesses bien sûr)
J'imagine bien que c'est calculé pour...Mais, on est pas à l'abri que la police soit débordée au moment où ça sonne, et qu'il faille plus de temps que nécessaire habituellement pour arriver sur place...
Et même si c'est calculée pour, j'ai le truc qui me prévient que mon mari violent s'approche je flippe quand même jusqu'à ce que les flics arrivent, je continue pas ma vie tranquillement en me disant que les flics vont de toute façon arriver et que je n'ai pas à m'inquiéter...

Je suis d'accord qu'il ira pas juste chercher son pain dans le périmètre interdit, c'était plus un exemple, mais personnellement j'ai un peu de mal à visualiser ce que représente exactement 100m autour de mon domicile...

Et je réitère que je trouve ça inutile dans le sens où la majorité des personnes qui décèdent suite à des violences conjugales, sont celles qui ne sont jamais allées porter plainte...
 
A

AnonymousUser

Guest
Deetz;1403174 a dit :
Ceci dit, c'est pas parce l'homme est physiquement plus fort que la femme qu'il va forcément l'agresser. Donc dire que la femme est constamment victime de l'aggressivité de l'homme, mwé, ça sous entend que tous les hommes sont violents hein.
Je n'ai absolument jamais dit que tous les hommes sont violents parce que plus fort. Je dis juste qu'au regard des statistiques (c'est un souvenir, je suis au boulot pas le temps de chercher les sources) les femmes décèdent plus souvent sous les coups que les hommes / les femmes sont plus nombreuses à être victime de violence et en moyenne 1 femme sur douze subira un viol au cours de sa vie. (le dernier point me semble énorme, terrifiant, mais vu ce que j'entends/vois/vis parfois, ça ne m'étonne qu'à moitié. Ca a failli m'arriver, et franchement, si quelqu'un n'était pas passé ce ne sont pas mes 50 kilos qui m'auraient sauvée de la force d'un homme. Ce n'est pas sexiste, c'est une réalité. La réalité est peut-être sexiste, mais il faut en tenir compte)

Et je ne dis pas que tous les hommes sont violents : autour de moi, j'en connais quelques uns. Pas dans mes proches à moi, mais des petits amis de copines,.... Je sais faire la distinction : dans ma vie à moi, je n'en ai pas.
Je ne suis pas une furie effrayée par le genre masculin en général, hein.

-Cassis;1403208 a dit :
Rapidement :
_lilou_ je serai d'accord avec toi pour dire qu'en règle générale, la femme est plus "faible" physiquement que l'homme.
Mais ça ne signifie pas qu'elle soit nécessairement plus victime, ou constamment victime.

Ce que je veux dire c'est que ce genre de loi (sexistes), font que la femme va "constamment" se sentir oppressée par l'homme, et va finir par reprocher aux hommes de l'oppresser elle, non pas parce qu'elle est "faible" en tant qu'individu, mais parce qu'elle est femme. Elle pourra donc aisément se complaire dans son statut de victime en demandant a ses oppresseurs de devenir aussi "faible" qu'elle, tout en reniant son propre libre arbitre (qui fait qu'elle peut aussi devenir forte en étant femme).

(Blabla, c'est confus, mal écrit, je parle pour moi, mais soit, je trouve, _lilou_, que tu confonds ici la faiblesse physique et le fait d'etre victime, ce que Deetz a dit bien mieux que moi, je me demande donc pourquoi je fais tout ce blabla...)
La théorie est très jolie, mais je maintiens qu'en pratique, les femmes morflent. Et que je suis heureuse de voir qu'on met des choses en place pour leur permettre de conserver leur domicile, de protéger leurs enfants. Je me fiche qu'en cherchant loin on leur colle l'étiquette victime, puisque ces femmes, qui porteront ce bracelet SONT ou ont été victimes de la violence d'un homme.

Cinq-étoiles;1403280 a dit :
Mais dans ça, on oublie quand même un truc essentiel. Enfin, pour moi, ça m'apparait vraiment vraiment révolutionnaire quoi : la possible éviction de l'homme violent pour maintenir la femme et les enfants dans leur domicile ! Je trouve que c'est wahou, un énorme pas ! Parce que c'est quand même jamais le cas (sauf rares exceptions) actuellement.
Exactement ce que je venais dire.
 
-Cassis;1402614 a dit :
Quand on présente une loi de cette façon, en disant clairement que les femmes sont victimes et que les hommes sont les agresseurs/oppresseurs, on ne peut en arriver qu'a une seule conclusion : les femmes n'agressent jamais et les hommes sont toujours ceux qui vont agresser la femme. La femme est constamment victime, et victime de l'agressivité de l'homme.
Car ici on ne dit pas qu'un citoyen est victime des violences que lui fait un autre citoyen. On dit que la femme est victime de l'homme.
Et il n'y a aucune raison pour que l'on distingue, juridiquement, la femme de l'homme lorsqu'il s'agit de protéger un citoyen.
Deetz;1402632 a dit :
@Dies Irae : Bien dans un sens, c'est une victimisation de la femme. On met tout le temps la femme en avant. On lui donne presque le statut de victime avant qu'elle l'est été.
Ça me fait un peu penser au racisme. J'ai l'impression que dans la vie de tous les jours on ose plus rien dire sur les arabes, les noirs sans se faire traiter de raciste, parce que ça a été vachement mis en avant. Maintenant avec cette mise en avant des femmes violentées, on se retrouve avec Adeline Blondeau qui crie à la violence contre les femmes quand Mickaël Vendetta lui met un doigt sur le torse :/ (je l'avoue, cet exemple et cette comparaisons sont un peu "extrême")
KittyKiller;1402696 a dit :
Il s'agit plus d'une stigmatisation que d'une reconnaissance, je trouve. Cela dit, cette loi est une initiative qu'il était temps de prendre, et un excellent début. Toutefois, je trouve que le terme "violences domestiques" aurait été plus approprié. Et le fait que la position systématique des femmes en tant que victimes soit publiquement affichée comme si elle était naturelle est très grave, selon moi. Il encourage la perpétuation de ce schéma, ce qui va à l'encontre de l'objectif de cette loi.

J'entends le terme de victimisation comme l'exagération d'un statut de victime qui ne serait au départ pas prouvé ou pas légitimé. L'utiliser pour parler de femmes battues me paraissait donc assez grave.

De plus cet article ne parle pas de protéger toutes les femmes en général, juste celles qui sont susceptibles de subir des violences au sein de leur couple. Je ne comprends donc pas bien votre débat sur la mise en avant des femmes, et donc cette prétendue victimisation.
Dans le cas de violences conjugales, la femme est très majoritairement victime, on la protège, point. Je vois pas bien où vous situez le problème en fait...
La femme n'est pas constamment victime, c'est simplement que quand elle l'est, on met le maximum en ?uvre pour la protéger.

Expliquez moi ce qui vous gêne en fait, parce que j'ai vraiment du mal à saisir :sad:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes