Qu'est-ce qui empêche les femmes d'aimer les sciences sur YouTube ?

31 Juillet 2013
1 045
2 012
3 344
Ile de France
Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Qu'est-ce qui empêche les femmes d'aimer les sciences sur YouTube ?
vulga_youtube.jpg
 
8 Mars 2017
17
123
389
42
Nancy
D'abord, bravo pour cette "petite" enquête très instructive.
Ensuite.... AAARRGH ! pourquoi ne l'ai-je pas vue plus tôt, moi qui suis une énorme consommatrice de contenus Youtube, divers et variés... je totalise un peu plus de 90 abonnements, allant des bêtes chaînes musicales aux TEDx talks, en passant par toutes sortes de sciences sociales ou dures. Chez moi, une petite vingtaine de chaînes seulement d'humour et/ou para-scientifique et/ou lifestyle (nan, parce que des fois, je me demande dans quelle catégorie ça se range).
Il y en a qui font du binge watching de séries, moi, c'est de contenus Youtube pédagogiques que je me nourris des weekends entiers... Ah, et je complète toujours mes visionnages par des recherches de documentations et la lecture d'articles-sources. Parce que ça sert à ça aussi, la vulgarisation : au-delà de donner le goût de la curiosité, c'est une introduction à la connaissance.
Et finalement, oui, je me rends compte également qu'il y a peu de Youtubeuses dans ma liste d'abos, mais comme je viens de mettre le nez dans les internettes, il y a de fortes chances pour qu'elle s'allonge.
 
3 Mai 2018
180
411
224
J'aimerais rectifier quand tu écris que les professeurs ne peuvent pas utiliser des vidéos YouTube par manque d'écrans. Maintenait, dans pratiquement chaque classe se trouve un vidéo projecteur relié à un ordinateur sur lequel on peut voir YouTube et des vidéos de vulgarisation. Je pense que les profs n'y pensent juste pas où pensent que ce sera le bordel dans la classe.
Che moi, c'est aussi "l'homme" qui a installé le matériel pour caster les vidéos YouTube. La raison : c'est l'adulte ( mon père ) :rire:
 
  • Big up !
Réactions : Hedeltrude et Marie
5 Avril 2016
158
1 347
1 704
29
Je suis dég d'avoir raté l'enquête ! merci pour cet article fort intéressant ! j'avais déjà pu enrichir la liste de mes youtubeuses de vulgarisation grâce aux Internettes ;)
J'aime particulièrement la fin de l'article ! Cela dit même si je suis persuadée très fort que tout cela vient de constructions sociales... la situation serait un problème aussi en admettant que ce ne soit pas le cas, l’algorithme bloquant les filles qui voudraient malgré tout apprendre. Donc les arguments de tweet dans l'article sont de toutes façons de la merde.
 
  • Big up !
Réactions : Marie
23 Décembre 2012
5 154
57 189
6 794
20anspasses.wordpress.com
Bonjour @Marie, je trouve ta démarche très louable, pertinente et intéressante donc ce message est écrit en toute bienveillance!

Je trouve tout de même l'utilisation de mon intervention dans cet article maladroite et un poil déplacée...

Je cite le passage

La méfiance et l’esprit critique sont donc de rigueur mais j’ai la sensation qu’ils s’additionnent à une forme de rejet injustifié pour tout ce qui n’est pas académique.

« J’ai googlé « Manon Bril » et apparemment, elle est doctorante, et c’est vraiment ça qui a changé ma perception de sa chaîne.
En lisant l’article j’étais « mais pourquoi j’irais voir sa chaîne, je sais pas d’où elle sort » puis près avoir vu qu’elle était doctorante, je me suis dit « ah mais si elle parle de sujet pointus de son domaine de recherche et donc différents de ce qu’on entend tout le temps sur l’Histoire, ça peut être intéressant ! », parce que je sais qu’une doctorante est une spécialiste dans son domaine de recherche, donc pour que j’ai envie de voir sa chaîne, il faut que je sache « pourquoi elle ». »
@MorganeGirly

Les vidéos de Nota Bene, DanyCaligula ou Florence Porcelf sont-elles moins précises sous prétexte qu’ils ne sont pas thésards en Histoire, en Philo ou en Astronomie ? Je ne le pense pas.

Mais cette vision vient aussi expliquer que si peu de femmes osent s’écarter des thématiques beauté, mode et lifestyle sur YouTube : tant qu’elles ne se sentent pas expertes et indémontables sur un sujet, elles font le choix de ne pas en parler.

Alors... En fait, je n'ai pas "participé à l'enquête", j'ai donné mon avis sur le forum :erf: Et il n'était pas indiqué dans ton précédent article que participer au sujet de discussion sous l'article signifiait qu'on serait cité dans un second article! En plus avec mon pseudo!
Je ne suis pas à l'aise avec la mise en avant de mon profil du forum dans des articles à forte visibilité de MadmoiZelle sans que je l'ai décidé, j'ai déjà eu des expériences pas super agréables avec ça... Et en plus, je n'aurais pas parlé nommément de Marion Brill si l'idée c'était d'afficher mon opinion sur sa personne dans un magazine!

Je pense qu'il aurait été préférable de me demander avant de reproduire mon témoignage :) Je veux bien que tu le laisses, mais je souhaiterais qu'on retire mon pseudo de l'article.

Ensuite, j'avoue que je trouve un poil maladroit que tu utilises un tout petit extrait de mon message, qui était juste un exemple illustrant le reste de mon propos (parce que je dis pas juste qu'il faut avoir un Doctorat pour faire des vidéos Youtube intéressantes, je dis surtout que j'accorde pas ma confiance au premier venu, que Youtube ne donne pas nécessairement de gage de crédibilité contrairement à d'autres plateformes, et que la vulgarisation est souvent simplifiée jusqu'à l'erreur, j'ai d'ailleurs parlé de journalistes comme sources de confiance, et pas juste de profs de fac), en le présentant comme infondé sans avoir au préalable pris la peine d'en discuter avec moi... Tu le présentes comme biaisé en ayant la "position d'autorité" puisque c'est toi qui t'adresse à des centaines de personnes en montrant mon avis. C'est comme si tu disais à tout le monde que j'ai des préjugés et que j'ai tort de penser comme ça, mais tu n'as pas participé au fil de discussion précédent et donc pas échangé avec moi sur la question, ni même signalé que tu m'avais lue, avant de dire à tout le monde ce que tu pensais de mon avis... Du coup, c'est pas ultra agréable à lire :erf:

Et donc je me permets de répondre à ton commentaire, il me parait quand même évident qu'un thésard en Histoire ou en astronomie sait carrément plus de quoi il parle qu'un Monsieur Tout le monde qui a juste envie d'en parler! Donc Thomas mon voisin qui fait une vidéo Youtube sur la littérature médiévale, pourquoi pas s'il explique d'où il tient ses infos (interview d'un expert, indication des sources etc.), mais je ne vois pas en quoi c'est "un rejet injustifié de tout ce qui n'est pas académique" que de ne pas faire confiance à tout ce que raconte Judith de Montpellier sur la philosophie grecque antique alors que c'est juste un passe-temps pour elle :dunno:

Je suis diplômée en Histoire. Je ne considère pas que ça fait de moi une experte ou que ça me met au-dessus de la mêlée, que ça doit être ma chasse gardée ou quoi mais j'ai quand même passé 5 années entières à étudier cette discipline et j'ai donc des outils pour avoir une opinion assez éclairée sur le contenu produits par d'autres gens qui décident de parler de cette discipline.
Or, il se trouve que c'est pile le domaine où tout le monde se croit légitime de parler à tort et à travers et de se poser en expert après avoir lu Christian Jacq sous prétexte qu'ils sont grave passionnés (sérieusement, TOUT LE MONDE pense avoir des connaissances avancées en Histoire, de nos grand-mères à nos profs de piano en passant par l'oncle Philippe ou le pote d'échecs de Papi), et il y a plein de gens qui y vont de leur petite leçon sur Youtube, dans les magazines ou même des bouquins publiés chez des grands éditeurs, et ça crève les yeux quand on voit leur travail qu'ils colportent certaines informations erronées ou fausses parce qu'ils ont l'illusion de maitriser les techniques de l'historien alors qu'en vrai pas du tout (parce qu'il y a une différence entre avoir des connaissances sur certains faits historiques, ce que n'importe qui peut acquérir, et savoir mobiliser ces connaissances pour en tirer une grille d'analyse, ce qui demande une certaine expertise mais constitue en réalité le COEUR du travail de l'historien).
Du coup, oui, je pense qu'il y a une raison pour lesquelles certaines choses s'étudient à la fac, et non, je ne pense pas que ce soit une sorte de rigidité intellectuelle que de ne pas être ultra motivée face à une vidéo d'une Youtubeuse lambda qui a décidé de "vulgariser" l'histoire si je ne sais pas en quoi elle est légitime pour cette vulgarisation.

Je ne dis pas que les Youtubeurs ne devraient pas faire de vidéo s'ils n'ont pas un Doctorat, juste que ce ne sont pas nécessairement des sources très fiables et quelqu'un de déjà un peu expert va logiquement avoir peu d'attrait pour eux. Et je pense que quand on a fait des études supérieures en sciences ou sciences humaines, on devient peu enclins sur les autres disciplines à absorber des informations qu'on sait imprécises. Donc on va peut-être regarder Youtube pour la curiosité ou le divertissement, y compris des vidéos de sciences, mais pas vraiment dans une démarche sérieuse d'apprentissage. Ce n'est pas "un rejet injustifié" comme tu le dis, c'est au contraire un état d'esprit très important dans la recherche d'information, la formation de la connaissance et le développement de l'esprit critique que de bien analyser la valeur des sources.

Il me parait normal d'avoir une certaine légitimité pour décider d'éduquer les autres sur un sujet... Je trouve que c'est dénaturer mon témoignage que d'en conclure que c'est une forme d'auto-censure des filles de penser comme ça!

Mais encore une fois, je salue totalement ton initiative et j'espère que tu verras que ce message est écrit en toute amitié :)
 
Dernière édition :
24 Juin 2014
91
939
2 934
Je trouve l'article intéressant et la démarche louable, mais la fin me dérange. N'étant pas fan de chaînes de vulgarisation, je soutiens l'idée de "pourquoi ça pose problème ?" Pas dans l'idée "les femmes sont biologiquement différentes des hommes et ne s'intéressent pas à la science", car c'est pas le sujet. Le sujet c'est "les femmes regardent moins que les hommes des chaînes de vulgarisation sur youtube". C'est tout. Elles aiment apprendre, notamment comme vous le dites à propos des femmes plus diplômées que les hommes. Celles qui ne regardent pas aiment peut-être juste plus apprendre autrement (pour des raisons à la fois sociales, certes, mais aussi tout simplement personnelles, et de mimétisme : si ton entourage n'en regarde/parle jamais, tu as moins tendance à en connaître, donc tu vas moins en regarder, à l'inverse si ton entourage est grand fan de bouquins ou même de documentaires arte, tu vas peut-être privilégier ces formats). Qu'on se penche sur le désintérêt des femmes pour les études scientifiques et surtout leur auto-censure, sur l'idée que les sciences dures sont des choses "de garçons", ou encore sur le fait que les femmes aient beaucoup de mal à se faire une place sur youtube, je soutiens absolument ! Mais dire que ces chiffres montrent que les femmes sont (à cause de la société, et non biologiquement) moins curieuses ou se cultivent moins... non, ils montrent qu'elles se cultivent moins sur des chaînes youtube de vulgarisation. Très différent.
 
14 Octobre 2011
1 867
10 008
5 674
Je suis totalement d'accord avec @Mowette et peut être que dans l'enquête il y aurait pu y avoir des questions supplémentaires pour évaluer cet aspect. Par exemple nous demander si on consommait de la vulgarisation ailleurs (podcast, articles, ...) ou si on s'informait sur certains sujets sans vulgarisation (je sais pas comment exprimer le propos, mais en lisant directement des publications ou en regardant des documentaires etc). Mes souvenirs du questionnaire sont peut être déjà flous, mais il me semble pas que cet aspect était abordé. :hesite:
C'est peut être ridicule, mais ca me vexe un poil de lire que l'enquête montre que l'égalité en matière de culture scientifique n'est pas là. Parce qu'au quotidien, dans mes proches, les femmes passent autant de temps à se cultiver que les hommes (peut être même plus). :dunno: Alors oui l'échantillon est pas représentatif vu que mon cercle proche consiste majoritairement de personnes qui ont fait beaucoup d'études supérieures et plein d'autres facteurs, mais j'ai l'impression qu'on (les femmes) se fait cataloguer un peu vite en se basant juste sur Youtube. :shifty: Tant qu'on a pas d'étude sur le temps passé au quotidien par les hommes et les femmes pour se cultiver, quelque soit le média, je trouve ca un peu rapide de dire que l'égalité n'est pas là. Pour le coup la partie sur les inexactitudes/le syndrome de la bonne élève m'a parue bien plus pertinente, peut être effectivemment que c'est une des raisons de cette différence d'audience.

De manière globale l'enquête et la discussion sur le topic dédié m'avait mise un peu mal à l'aise parce que ca donnait l'impression que les Madz qui regardaient pas de chaines de vulgarisation se justifiaient au lieu d'expliquer simplement pourquoi ca les intéressait pas. Comme si c'était "mal" de pas regarder de vidéo de vulgarisation. Je sais pas trop d'où ca sortait puisque l'enquête/l'article n'étaient pas formulés de manière accusatrice mais en répondant à l'enquête je me suis aussi surprise à me justifier. Alors qu'après coup je me suis rendue compte que certes, je regarde pas de vulgarisation sur Youtube, mais j'écoute pleiiiiin de podcasts au travail (en majeure partie de la vulgarisation), et je m'informe de plein d'autres manières, juste pas sur Youtube. (Et quand bien même je consommerait pas de vulgarisation ou m'informerait sur aucun sujet, bah... c'est pas un drame, ca ferait pas de moi une personne nulle pour tout autant, pas de honte/culpabilité à avoir. :cretin:) Remarquez je suis peut être la seule qui a eu cette impression de justification. :lunette:
 
6 Février 2012
1 378
1 551
5 164
Paris
Je suis complètement d'accord avec @Mowette et @Heran.. Je trouve la démarche très intéressante en soit, mais c'est un peu dommage de faire autantle raccourci entre "on ne regarde pas de la vulgarisation sur Youtube"="On ne s'intéresse pas à la science". ll y a beaucoup d'autres moyens de s'informer (et justement, comme le souligne l'article, les femmes sont plus nombreuses à faire des études supérieures, ce qui ouvre sans doute un peu plus le champ des possibles en termes de possibilité de s'emparer d'une plus grande diversités de source). C'est très chouette qu'on trouve pleins de façons d'apprendre de nouvelles choses, mais si on ne le fait pas via Youtube, au pire c'est pas grave non ? :shifty:

Et je trouve que la question de la fiabilité est légitime et mérite d'être soulevée :shifty: On parle quand même ici de savoirs universitaires, pas d'expériences personnels et même s'il n'y a pas besoin d'un bac+12 en physique quantique pour faire de la vulgarisation, avoir un minimum d'expertise me paraît tout de même important. Comme @MorganeGirly, mon domaine, à la base, c'est l'histoire et je vois bien qu'en vulgarisation (je ne parle pas spécialement de Youtube hein) on trouve tout et n'importe quoi, à la fois en terme de contenu et de façon d'aborder les sujets, et que parler de méthodologie, d'analyse, etc et pas juste d'anecdotes (ce qui peut être cool aussi), ça demande d'avoir développé une certaine expertise dans ce domaine.
Je trouve pas ça spécialement infaisable sur Youtube, je trouve que DirtyBiology par exemple a l'air de sourcer bien ce qu'il dit et de toujours hyper problématiser ses vidéos (je trouve d'ailleurs que le cheminement qu'il propose est souvent très bien fait, par exemple le questionnement auquel aboutit la vidéo "A quoi sert un vagin" !). Et encore... eh bien je n'ai pas l'impression de pouvoir en juger tant que ça car je n'y connais pas grand-chose en biologie. Mais du coup, je trouve que ça pose aussi la question de l'esprit critique à avoir sur Youtube : comme la plate-forme n'est pas spécialement fiable, ce n'est pas facile de faire le tri entre le contenu sourcé et celui qui ne l'est pas... et du coup, ça me paraît très important d'avoir une. Ce n'est pas propre à Youtube (y'a du contenu sur France Cul que je trouve pas toujours bon hein :cretin:) mais paradoxalement l'accessibilité et la diversité d'un contenu demande à son public d'être encore mieux armé :happy:

Après, je trouve que c'est une bonne idée d'aborder le sujet et l'article est intéressant hein !
 
24 Juin 2014
91
939
2 934
Ok je viens de penser à une autre théorie sur pourquoi certaines femmes aiment peut-être moins la vulgarisation sur youtube :lunette: (théorie pas franchement scientifique mais ça peut toujours apporter de l'eau à nos moulins)
Je trouve que notre société amène plus facilement à la vulgarisation des sciences humaines que dures : on entend parler d'histoire aux infos, pas besoin d'avoir fait d'études particulières pour lire un classique de littérature, et tout le monde est censé aborder les bases de la philo en terminale, par exemple. A l'inverse, et c'est peut-être un ressenti personnel, je trouve que sans bagage préalable, les sciences dures sont moins faciles d'accès. Il est plus difficile de se poser des questions de chimie quand on ne connait pas un minimum la chimie, et il est difficile de comprendre des maths avancées quand tu ne connais pas les théorèmes précédents :lalala:
Or vous dites vous-mêmes que les femmes sont bien plus diplômées en sciences humaines. Donc si une partie de ces femmes pensent comme moi, elles vont moins chercher de vulgarisation sur les sciences dures qui auraient besoin d'un bagage. Mais si elles sont déjà diplômées en sciences humaines, et qu'une grande partie des sciences humaines sont déjà vulgarisées par la société, elles vont peut-être préférer les articles pointus à de la simple vulgarisation. Voilà :lunette:
 
1 Mai 2007
153
761
4 804
Paris
Dire que les femmes consomment moins de vidéos youtube de vulgarisation scientifiques que les hommes n'indiquent pas la manière dont ces vidéos sont consommées. Par exemple avec mon compagnon on n'utilise pas du tout youtube vidéos de la même façon. Lui peut regarder des vidéos à la chaîne, en faisant passer les vidéo vite et en sautant pleins de passage; peut importe que le contenu soit humoristique ou savant, il a juste envie de penser à autre chose après le travail sans se prendre la tête. Moi je suis plus exigeante que lui sur ce que je choisis de regarder. Ça ne veut pas dire que je ne regarde jamais des trucs bêtes, mais je n'ai pas cet état d'esprit de "lecture aléatoire", si je clique sur une vidéo de vulgarisation, c'est vraiment avec l'intention d'en regarder une et de me concentrer en la regardant. Je ne vais pas faire de notre cas une généralité évidemment, mais on peut aller loin dans les questionnement et par exemple se demander, peu importe les raisons, si les femmes n'ont pas tendance à avoir un visionnage plus "actif". Parce qu'il y regarder, et il y a regarder. Je n'affirme pas du tout que c'est ça (pour tout dire, j'ai improvisé le questionnement pendant que j'écrivais) , mais je pense juste que les chiffres peuvent être très trompeurs et peuvent très bien dissimuler des twists.
 
12 Juillet 2014
3
10
2 854
@MorganeGirly Bonjour, ici Florence Porcel :-) (Je ne sais pas si mon nom va s'afficher, alors je précise au cas où.) Tu dis : 'Il me parait normal d'avoir une certaine légitimité pour décider d'éduquer les autres sur un sujet..."
Il y a 2 choses dans cette phrase : premièrement, l'éducation. Je n'éduque pas (je dis toujours que je "divertis intelligemment"). Aucun vulgarisateur (en tout cas dans celleux que je connais) n'a la prétention d'éduquer. Nous ne sommes pas sur Youtube pour donner des cours, ce n'est pas notre rôle, à aucun moment. Nous partageons des connaissances pour satisfaire la curiosité des citoyen·ne·s. Si nous avions voulu éduquer, nous serions profs (certains le sont, mais ce n'est pas du tout le même exercice de donner un cours et de faire une vidéo !!)
Deuxième chose : la légitimité. Vaste question, ça, surtout quand on est une femme souffrant du syndrome de l'imposteur :-) Il se trouve que je n'ai pas fait d'études scientifiques et que je vulgarise les sciences dures sur ma chaîne. Je n'ai, objectivement, aucune légitimité à le faire (et mon syndrome de l'imposteur se porte très bien, de ce fait). Pourtant... comme souvent, c'est un peu plus complexe que la légitimité pure et simple d'un diplôme. Il se trouve que je fais relire mes scripts par des scientifiques et que je ne tourne pas sans que ce soit validé à la virgule près. Tu peux aller vérifier, par exemple, dans la description sous mes vidéos "CQFD". Tu pourras constater également que j'indique toutes mes sources dans les descriptions sous les vidéos. En revanche, Bruce (e-penser), qui est ingénieur de formation (et qui n'est donc en aucun cas expert de tous les sujets qu'il traite sur sa chaîne), a une autre démarche : il ne se fait jamais relire, et il n'indique pas ses sources (il le revendique publiquement, hein, je ne suis pas en train de outer les méthodes de quoi que ce soit - et sa démarche se défend). A partir de là, voici ma question : qui, de Bruce et de moi, trouverais-tu le plus légitime, désormais ? Prenons un autre autre exemple : David (Science Étonnante) est physicien. Parfois, il traite d'autres sujets que de la physique. Connaissant son très grand sérieux dans sa manière de travailler, est-ce que tu lui fais moins confiance pour les vidéos hors physique, ou est-ce que sa "légitimité" est basées sur ta confiance dans le sérieux global de son travail, tous sujets confondus ?
Bref... ce ne sont juste que quelques éléments de réflexion :-)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes