skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
Il n'y a pas longtemps, j'ai discuté de ce film avec des potes en exposant plus où moins les mêmes arguments qu'ici. Elles se sont juste contentées de me répéter en boucle «elle fait ce qu'elle veut de son corps» sans écouter mes arguments. C'est beau, le féminisme moderne: tu prends un acte de soumission au sexisme, tu y colles un autocollant «choix» et hop, ça devient comme par magie un facteur d'empouvoirement.
 
J'aimerais bien aussi qu'on arrête d'édulcorer le passé de Zahia en parlant d'escort-girl, de call girl, mais en utilisant le mot correct de "prostituée". Prostituée mineure si on veut être exact.
Et ça n'a rien de glamour, ça n'est pas source de pouvoir que de se retrouver à faire ce métier :erf:
 
Dernière édition :
@skippy01 pas du tout, je pensais que c'était clair avec mon dernier paragraphe mais si ça ne l'est pas, pas de souci, je peux te développer mon point de vue :)
obtenir, gagner même un peu, c'est mieux que rien.
obtenir quelque chose que l'on voulait, même si on ne l'obtient pas pour les "bonnes" raisons (par exemple on obtient un droit non pas parce que c'est juste et que la société se soucie vraiment de notre situation mais parce que ça arrange finalement une partie dominante de la société) hé ben encore une fois c'est mieux que de pas l'obtenir du tout!
je pense vraiment qu'on a besoin du féminisme, mais qu'en l'occurrence, on aurait limite besoin de tout raser et reconstruire lol. même si je sais que dans l'absolu c'est impossible. je pense que notre génération verra des avancées, sauf en cas de crise majeure ou de gros bouleversement politique par exemple (tousse tousse Trump tousse tousse), mais qu'elle ne verra pas non plus la fin du sexisme structurel. peut-être dans 2 ou 3 générations ça sera mieux?
 
T'es une fille facile quand tu les écartes pour que dalle, plutôt, non ? Je veux dire c'est plutôt être plus difficile que la moyenne que de demander des choses matérielles en échange. :shifty:

Quand est-ce que les féministes comprendront que libération sexuelle, hookup culture (ou culture des plans culs), libertinage, prostitution, tout ce bourbier a été crée pour les mecs. Le "sexe" tel qu'on le pratique a été crée pour les mecs. Il n'y a pas d'échappatoire au patriarcat. Juste des meufs qui essaient de s'y retrouver de différentes manières.
Le truc "empouvoirant" c'est peut-être justement de cesser d'attendre quoi que ce soit du sexe et des hommes? Pas de biens matériels, pas d'orgasme, pas de secours affectif ni de valorisation narcissique, mais juste assumer le fait qu'à un moment T on a envie de sexe avec un mec et qu'on va le chercher là où il est. Je vois vraiment pas en quoi c'est émancipateur de concevoir le sexe comme une monnaie d'échange ou comme un "moyen" en général . On dirait que si on se contente de l'apprécier pour ce qu'il est, on se fait duper ou dévaluer. A mon avis c'est la vision du sexe que tu défends qui est aliénante, peu importe le discours dont tu l'enrobes. Même en admettant que tu ("tu" général) te joues des mecs, que tu tires profit du rapport de domination à leur insu, etc., malgré tout tu continues à te définir comme un bien de consommation avec un prix et tu cultives le rapport de force en te positionnant dedans. Perso, la voie de l'émancipation à mes yeux c'est juste de s'affranchir de cette guerre des sexes en assumant sa sexualité et en arrêtant d'y voir un enjeu de pouvoir.
 
Dernière édition :
Ce qui me perturbe, c'est que je trouve que y'a une espèce de "lifting" des schémas sexistes sous le prétexte d'une justification féministe. Et pas seulement pour la prostitution, mais plein de sujets plus ou moins polémiques : le fait de devenir femme au foyer, de s'épiler, de porter le voile... deviendraient "féministe" et "enpouvoirant" par un choix revendiqué. Pourtant, un choix est toujours conditionné par plusieurs injonctions sociales et situations... Le féminisme justement c'est analyser les mécanismes sexistes qui aboutissent à telle ou telle situation inégalitaire.
Or, si tout choix devient féministe alors plus rien de l'est...

Evidemment, l'idée n'a jamais été de blâmer les femmes pour avoir pris telle ou telle décision... On fait TOUTES et TOUS des choix en fonction de nos possibilités, notre éducation, nos opportunités et la société dans laquelle on vit... et c'est normal. Par contre, je trouve étrange de mettre en valeur comme choix féministe la prostitution (ou les femmes aux foyers, ou le voile etc....). A qui ça profite, réellement ?
 
@Chandernagor Je ne sais même par où commencer mais ...

Voir dans la sexualité et le sexe (sexualité féminine qui a toujours été l'enjeu de l'oppression du groupe des femmes) un rapport de pouvoir, c'est vrai que c'est juste complètement absurde ! Mon avis est que ce n'est pas en l'ignorant que tu le feras disparaître en fait. Assumer sa sexualité, pour moi, c'est aussi assumer cet état de fait (le message que j'écris que tu as cité). Et après, de ça, t'en fais absolument ce que tu veux ! Mais il n'y a rien d'empouvoirant à nier la réalité.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
S'émanciper du rapport de force =/= l'ignorer. C'est juste le désamorcer en arrêtant d'y prendre part.
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
Il ne faut pas non plus perdre de vue que les relations de type «sugar daddy» sont toujours asymétriques, et c'est rarement la fille entretenue qui a le dessus, surtout si comme dans le film c'est une ado et si la différence d'âge est grande. L'homme peut à tout moment faire monter ses exigences -voire rendre la fille prisonnière de cette relation- et demander à la fille des pratiques qui la révulse et pour lesquelles elle devra se forcer. Pour l'empouvoirement, on repassera. Et c'est franchement dangereux de présenter ça comme un simple truc qu'on peut kiffer.
 
Dernière édition :
Bon du coup je suis allée voir le film pour me faire une idée :nerd:
Et vraiment je ne vois pas du tout en quoi il est "féministe" ni en quoi il détruit les clichés, il ne fait au contraire que les renforcer…
Le personnage joué par Zahia est creux, pas travaillé, on voit juste une nana qui joue les escorts de luxe mais sans jamais connaître ses motivations ni sa personnalité. La réalisatrice essaie de sauver les meubles en lui faisant dire à un moment du film qu'elle adore lire Marguerite Duras, mais ça sonne tellement faux :lunette:
Puis je sais pas, le film fait très "male gaze" (même s'il a été réalisé par une femme), il y a énormément de plans serrés sur le corps de Zahia et pas mal de scènes de sexe. Ce n'est pas dérangeant quand le film sert un propos, mais là il n'y en a pas. J'ai pas compris la finalité de ce film d'ailleurs :hesite:
C'est agréable à regarder, c'est sympa, mais ça reste très stéréotypé.
Et donc je reste sur mon impression première et je maintiens plus que jamais ce que j'ai écrit dans mon premier message !

(Par contre j'avoue que Zahia est assez intrigante, je n'ai pas trouvé qu'elle jouait particulièrement bien mais elle a quelque chose, dans la voix, le mystère… Enfin je trouve qu'elle exerce un certain pouvoir de fascination, elle est très mystérieuse. C'est dommage que pour son premier film, elle se retrouve dans un rôle super attendu et stéréotypé, pile là où on l'attend…)
 
Voir la prostitution (le sexe en échange de quelque chose) comme une forme d'émancipation me rend un peu mal à l'aise...

Au collège où j'étais avant, il y a depuis maintenant 2 ou 3 ans des cas de prostitution. Des jeunes filles, des enfants de 12, 13, 14 ans qui échangent leur corps contre des biens matériels, contre de l'argent, etc. Quand ces gamines ont été interrogées elles ont eu le discours féministe typique du "mon corps mon choix", sauf que pour moi c'est problématique, même pour une jeune fille de 16 ans... Vendre son corps n'est pas un acte banal et j'ai l'impression que ces dernière années la marchandisation du corps féminin s'est encore plus renforcé alors que moi c'était un de mes principaux combat, que le corps de la femme ne soit plus vu comme un bien de consommation... :erf: alors oui la prostitution existe, ne doit plus être tabou, etc. Mais il faudrait veiller que ce genre de discourt n'aille pas encourager des jeunes fille (même des très jeunes filles pour le coup) à reproduire ces agissements...

Je n'ai pas vu ce film mais je trouve que la bande annonce n'aide pas à se faire une idée positive du propos, je l'ai trouvé bourré de clichés et ça ne m'encourage vraiment pas à aller le voir.. :erf:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes