Veille Permanente Sexisme

Tératogène

Je suis faillible, mais je suis capable.
Hier soir, j’ai vu le documentaire d’Ovidie sur les violences gynéco-obstétricales Tu enfanteras dans la douleur. Pour celleux qui l’ont vu, je ne sais pas ce que vous en pensez mais je l’ai trouvé un peu superficiel dans son propos de fond :hesite: Ou en tout cas pas assez commenté, pour la compréhension profonde du problème.

Il met l’accent sur la parole des victimes ; c’est totalement logique et je salue l’initiative pour leur avoir laissé autant de place. Leurs paroles sont ultra-nécessaires, et c’est peut-être ce qui explique le peu de commentaires, pour pouvoir laisser résonner leur vérité. Une très bonne chose. Mais ça manquait de faits sur le non bien-fondé des pratiques abusives, justement. Le doc dit juste qu’il y en a trop et que les femmes en souffrent, parfois jusqu’à subir de vraies boucheries, mais sans expliquer réellement que ce sont des pratiques qui relèvent d’une habitude patriarcale dangereuse, mais pas nécessaires pour la santé de l’enfant et de la mère (des fois bien sûr, mais beaucoup moins fréquemment qu’on le laisse entendre quand on fait flipper les jeunes mères avec « si je vous charcute pas votre bébé meurt »).

Il aurait été intéressant aussi de séparer deux discours : celui du président du conseil des GOF qui dit qu’on diabolise les médecins alors que les pauvres font ce qu’ils peuvent avec peu de moyens matériels et humains pour prendre en charge un grand nombre de patientes, et celui du documentaire qui appuie les femmes dans leur dénonciation des pratiques abusives en gynéco-obstétrique. Dans le sens où ce n’est pas la même chose : oui il y a un manque de moyens humains et matériels, on supprime de plus en plus les subventions aux hôpitaux, on supprime des postes... Evidemment que ça entraîne une diminution dramatique de la qualité des soins, on le voit partout et c’est un problème.
Maintenant faut pas confondre comme le président de l’ordre - blanc, 50aine, cishet, paternaliste - avec les spécificités des violences gynobs qui elles sont présentes qu’on ait des moyens ou non :dunno:

Vous, moi, féministes, on le sait. Mais le doc ne tranche pas assez. Même si le président se fait huer dans le documentaire, on peut avoir de l’empathie pour sa justification du manque de moyens et d’investissements, et c’est se tromper de problème du coup - c’en est un, mais le propos est ailleurs.

J’aurais apprécié aussi que la mouvance de l’accouchement physio soit plus développée. Le doc avance des chiffres de souffrance et de mortalité bien moins élevées au moment où le pionnier de ce type d’accouchement a commencé à les expérimenter, mais peu d’info sur ce qu’il en est aujourd’hui : est-ce qu’on en fait la promotion auprès des femmes pour qu’elles puissent choisir de façon éclairée la façon dont elles souhaitent accoucher (en dehors des sphères CSP+ où on a facilement accès à ce genre d’infos) ? Est-ce que les sage-femmes et gynobs sont formé.e.s au cours de leurs études à accompagner les patientes qui veulent le faire ?

Mitigée par ce documentaire, du coup. Son gros point fort cependant reste les paroles des victimes très bien mises en valeur.
 
@Tératogène Je trouve pas que la séparation des deux discours soit floue, c'est assez courant dans ce type de docu de donner la parole aux deux "camps" et j'ai trouvé qu'ils étaient assez démarqués. Par contre j'aurais apprécié une réponse directe aux arguments des médecins qui niaient les violences ou bottaient en touche en parlant du manque de personnel et de moyens. Parce que c'est normal d'avoir de la sympathie pour les soignant.e.s qui dénoncent ce problème, par ailleurs dramatique, mais c'est soit sans rapport avec les pratiques dénoncées, soit un manque d'empathie de l'utiliser pour balayer la souffrance des patient.e.s. Je sais plus si c'est dans ce docu (ou si je confonds avec un reportage quelconque) qu'une chef de service parle des mauvaises conditions de travail des médecins en prenant pour exemple qu'iels se retrouvaient à utiliser des scalpels émoussés. J'ai trouvé ça édifiant qu'elle estime que ce soit un problème pour les
médecins (parce que c'est plus difficile de couper, j'imagine) et pas pour les patient.e.s (qui risquent de se retrouver avec des plaies pas nettes...).

Sinon je te rejoins totalement sur la deuxième partie de ta critique, j'ai aussi trouvé que le docu ne faisait qu'effleurer les alternatives aux "usines à bébés" et n'approfondissait pas suffisamment le rôle du patriarcat dans la gynécologie/obstétrique moderne.
 

Tératogène

Je suis faillible, mais je suis capable.
@Lady Stardust je trouve la réflexion intéressante. Mais je suis gênée par l’argument « si vous avez besoin de TW, il faut aller consulter »
Si quelque part ça s’entend, il est malheureusement évident que tout le monde n’en a pas la possibilité, pour diverses raisons. C’est bien gentil de préconiser une prise en charge plus efficace des personnes concernées mais ça ne se fera pas du jour au lendemain. Et je trouve ça de toute façon trop facile : en attendant qu’une thérapie fonctionne, ou de pouvoir la commencer, quid du coup des personnes à qui la lecture de certains textes ou le visionnage de certaines vidéos génère de l’angoisse ?

Du coup, peut-être que les TW sont « contre-productifs » d’après l’article, mais dans ce cas il faut proposer une alternative viable. Si ce n’est qu’une béquille, je préfère une béquille que rien du tout en attendant. D’autant que je ne sais pas si tous les cas de PTSD et d’anxiété importants sont totalement « guérissables ».
 
@Tératogène oui je pense que là la critique s'adresse particulièrement au milieu universitaire états-uniens dont parle l'article: mettre en place un vrai service de santé mentale au sein des campus, plutôt que de voir dans les TW "la" solution.

Mais le fait que les trigger warnings puissent au final créer de l'angoisse ça mérite réflexion sur leurs usages.

Au delà de la question de la "guérison" je pense que ça pose aussi la question de l'utopie des "safe space" :hesite:
Je suis en train de lire un livre où il y a (un peu) la question du syndrome de stress post-traumatique (guerre du Vietnam) et ça parle justement du fait d'essayer de se confronter aux situations quotidiennes angoissantes (mais en étant accompagné).

Mais dans ce contexte précis c'est plutôt la question de l'auto-censure des profs vis à vis des contenus choisis à étudier qui est posée j'ai l'impression :hesite: ("si c'est triggerant ça doit être écarté" par exemple).
 

Tératogène

Je suis faillible, mais je suis capable.
@Lady Stardust oui bien sûr, le contexte de l’article le justifie.
Je ne sais pas comment me positionner réellement sur la question, personnellement j’apprécie les TW quand on parle de vomissements car je suis émétophobe et ainsi je peux écarter facilement les messages qui me mettraient en position indélicate, voire d’angoisse. Mais ça ne fonctionne que pour le contenu que je vais volontairement voir ou lire, puisque dans la vraie vie je suis confrontée contre mon gré à ce genre de situations, comme tout le monde. Ne serait-ce que dans une série ou au cinéma, un personnage peut vomir, ça prévient pas :yawn: Les TW ça me fait une pause au moins. Je sais que je peux naviguer à vue sans me sentir mal.
Bien entendu, je ne compare pas mon cas à un PTSD ou autre anxiété bien plus sévère.
 
@Lady Stardust C'est intéressant ce questionnement. Une de mes premières réserves vis-à-vis de l'article c'était celle soulevée par @Tératogène , mais comme tu dis il ne s'agit pas de critiquer les pratiques des lecteurs, plutôt l'organisation des universités (cependant, le prof qui individuellement choisit de mettre un trigger warning n'est pas responsable de l'accès aux soins des étudiants...).

Mais y a un autre point de l'article qui me fait réagir : celui sur l'évitement. Je sais pas pour vous, mais moi quand je vois un TW sur un sujet qui risque d'être un peu difficile pour moi, bah ça ne veut pas dire que je ne vais pas continuer à lire. Simplement que je vais "faire attention" à la manière dont je vais le lire.
Pour illustrer, je lis souvent dans les transports en commun et il m'est arrivé plusieurs fois de me retrouver à lire dans des romans des scènes violentes, difficiles pour moi pour des raisons personnelles, et de me retrouver un peu emmerdée. Ce sont des scènes que j'ai lues en entier de toute façon ; mais disons que si j'avais été chez moi par exemple, j'aurais été bien plus sereine face à ça, parce que je me serais sentie plus en sécurité (sans que mon appart soit une illusion de safe space :lunette:). Pourquoi, parce que chez moi je peux pleurer tranquillement, ouvrir la fenêtre si je trouve telle scène littéralement gerbante, etc. Bref, avec un TW, je n'aurais pas évité la lecture de ces scènes, mais j'aurais peut-être fait en sorte de les lire tranquillement chez moi ou en tout cas dans un contexte où je ne me serais pas sentie vulnérable (donc pas dans une rame de métro remplie d'inconnus :lunette:).
Bref, tout ça c'est peut-être juste parce que je m'obstine à lire dans le métro et dans le train, mais ce que je veux dire c'est qu'un TW peut peut-être parfois aider non pas à éviter, mais plutôt à affronter un contenu dans les meilleures conditions possibles. Cela dit, je ne dis pas ça pour défendre particulièrement l'utilisation de TW : dans le cas de ces passages de romans, je ne regrette pas de ne pas en avoir eu, simplement l'article m'a fait penser à un exemple de recours au TW qui n'est pas l'évitement pur.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes