Je la trouve très courageuse de parler de ce qu'elle a vécu devant 3000 personnes.
Quelques minutes dans la vie d'un violeur, une vie de combat pour la victime.
Moi je fais partie de celles qui n'ont rien dit et 13 ans après j'ai l'impression de ne plus vivre. Un peu comme si le temps s'etait arrêté ce jour là. Et je trouve ça injuste de continuer d'y penser alors que mon agresseur a sans doute oublié mon existence.

Courage à toutes celles et tout ceux qui se battent pour continuer à vivre qu'ils aient fait le choix d'en parler ou de se taire.
 
Elle a un courage immense.. jamais j aurais pu faire ca en parlant du mien meme auj en ayant grandit. Et oui 150 c est trop. Meme 1 femme violee c est trop. En tous cas j espere que cette jeune fille fera de grandes choses
 
Je salue son courage, mais... Moi, je me suis tue. Je n'ai jamais porté plainte, pour ma propre sécurité. Ai-je fait le "choix de la mort", parce que j'ai gardé le silence ? Je trouve cette phrase maladroite. En tout cas, elle m'a blessée. J'ai fait le choix de vivre moi aussi, même si je n'ai pas porté plainte.
Chère Flowercream,

Je ne crois pas que tu ais bien saisi le propos de Zoé. Je la connais bien, et pour cause, c'est une de mes très proches amies. On se connais depuis l'enfance. J'ai suivie son histoire et celle de notre "ami" en commun qui lui a malheureusement fait bcp de mal. D'aussi loin que je connais l'histoire, elle non plus n'a pas porté plainte, je crois, pour les raisons qu'elle a cité. Elle ne condamne pas les femmes qui ne portent pas plainte, mais celles qui se taisent, celles qui n'en parlent pas autour d'elle et ne prouvent donc pas à la société que ça existe et que ce ne sont pas de des contes, comme elle le dit. (un peu l'idée d'une démocratisation de la conscience et de la connaissance du viol)
En effet, le vrai fléau aujourd'hui est que peu de personne se rendent bien compte des chiffres ou croient les filles quand elle en parle. Le fait d'en parler, seulement, permet aux autres de trouver du courage. croyez vous que Zoé en aurait parlé sans Balance Ton Porc ? Peut-être. Peut-être l'aurai elle trouvé. Mais sûrement aussi que cette parole libérée l'a grandement encouragé, comme elle encouragera d'autres.
 
Elle ne condamne pas les femmes qui ne portent pas plainte, mais celles qui se taisent, celles qui n'en parlent pas autour d'elle
Je me permets de citer cette phrase parce que je la trouve affreusement maladroite et culpabilisante pour les victimes qui n'arrivent pas à en parler. (Je retirerais la citation si tu le désires).

Je pense que c'est de la maladresse mais le terme de condamner est d'une violence incroyable. Mon premier viol, je me suis tue, je n'ai rien dit, j'en ai fait une blague, une expérience subversive et fun aux yeux des autres parce que je refusais d'admettre l'enfer que ça avait été pour moi. J'étais incapable d'affronter la réalité de ce viol, je me voilais la face et essayait de me persuader moi, comme les autres, que ce n'était rien. On ne sait jamais comment on va réagir, le cerveau a des façons particulièrement complexe de se protéger et à ce moment là maintenir ce mensonge a été sa façon de me protéger de la douleur. Je refuse qu'on me juge pour ça, je n'avais aucune prise sur ça, j'essayais juste de survivre après cette chose ignoble qui m'étais arrivée.

Je n'ai pas à être une victime parfaite et courageuse, qui en parle et fait tout correctement selon un manuel de la parfaite victime, personne n'a à l'être. Si certaines le peuvent tant mieux et je les admire mais personne n'a le droit de condamner une victime pour quelque raisons que ce soit. Condamné.e.s on l'est déjà, à vivre avec ses souvenirs, cette douleur, ce dégoût et tellement d'autres choses parfois si quotidiennes qu'on ne sait plus ce que c'était de vivre sans. Condamné.e.s souvent par cette société parce que pour beaucoup le viol est toujours "un peu" la faute de la victime. On est déjà assez condamné du côté de celleux qui refusent d'admettre que le viol est un fléau pour ne pas accepter que celleux qui se disent de notre côté fasse de même.

Personne n'a le droit de dire à une victime ce qu'elle doit faire ou pas et encore moins de la juger. Je ne dois rien à personne parce que j'ai été violé.
 
Dernière édition :
Article très touchant et juste. Je suis vraiment impressionnée par cette adolescente ... J'me revoit à son âge et jamais j'aurais réussi à faire ça ...

Je suis psychologue et je suis aussi bénévole dans une association où on accueil des adultes victimes de violences sexuelles. Durant mes études, je n'ai rien appris sur les violences sexuelles ... pas une seule fois en 5 ans ça été abordé ... Une fois diplômé, j'ai travaillé en pedopsychiatrie où j'ai été confronté à de nombreux enfants, ado qui m'expliquaient en détail les violences sexuelles qu'ils avaient subit. N'ayant aucune formation j'me suis sentie complètement démunie ... Alors j'ai intégré cette assos' pour en savoir bien plus ....
En France, d'un point de vue sociale, éducatif on est vraiment vraiment en retard ... Moi je trouve qu'on y connait rien en psychologie du trauma ... Pour moi, il y a des choses à mettre en place avant de pouvoir accueillir ce genre de problématique .... Ca me met en rage quand j'vois que les prises en charge pourrait être fait différemment et de manière beaucoup plus simple ...
Enfin bref ! A la base, c'était pas mon but de ce commentaire :)

Je voulais juste souligner l'importance du message de cette vidéo : il faut en parler ! Porter plainte c'est encore autre chose ! On peut se reconstruire sans porter plainte .... Mais le fait de le dire (et c'est valable pour TOUTES situations mal vécu ... ) ça permets de concrétiser ce qu'il c'est passé, de le rendre vraie, et ça permets aussi de sortir un peu ce mal être qui est en vous. Donc plus on va en parler et mieux on se sentira.
Et quand on dit en parler, vous n'êtes pas obligé de rentrer dans les détails, vous pouvez dire qu'une personne vous a fait du mal et parlez de vos émotions par exemple. Il faut y aller à son rythme et choisir la bonne personne ! C'est vraiment important d'écouter ses émotions et de les laisser sortir.

Et je voulais juste préciser aussi que d'un point de vue neurologique, lors de l'agression votre cerveau "s’éteint" pour dire les choses simplement. Le traumatisme est tellement trop violent (l'agression sexuelle est un des traumatisme le plus violent que le corps peut subir ...) que votre cerveau s'éteint pour vous protéger. Et c'est comme ça que vous n'arrivez plus à vous défendre, à crier etc.... J'entend beaucoup de personne culpabiliser de ne pas avoir réussir à repousser l'agresseur, à mieux se défendre ... Et bien sachez que c'est une réponse biologique tout à fait normal !! J'entend souvent des personnes dire qu'elle n'arrivait plus à avoir le contrôle sur leur corps, à réagir ... C'est normal !! Egalement, d'autres victimes ont l'impression de ne plus ressentir d'émotions, de ne plus êtres triste, en colère etc ... pareil d'un point de vue neurologique c'est tt à fait normal. Encore une fois votre cerveau s’éteint pour vous protégez ... Ca s'appelle la dissociation !

Enfin voilà, il y aurait encore plein d'autres choses à dire ... Si certaines personnes victimes lisent ce message, je voulais juste leur apporter un soutient et essayer d'expliquer certaines réactions ... D'ailleurs, pour ceux ou celles que ça intéresse : Muriel Salmona et son livre : le livre noir des violences sexuelles. Elle est psychiatre spécialisé en traumatisme sexuelle et dans son bouquin elle explique super bien le pourquoi du comment une victime réagit ainsi lors de son agression ... et aussi l'après agression. Elle fait super bien le rapprochement entre le biologique et le psychisme !
 
  • Big up !
Reactions : Kaylie and Mad_Ame
Je me permets de citer cette phrase parce que je la trouve affreusement maladroite et culpabilisante pour les victimes qui n'arrivent pas à en parler. (Je retirerais la citation si tu le désires).

Je pense que c'est de la maladresse mais le terme de condamner est d'une violence incroyable. Mon premier viol, je me suis tue, je n'ai rien dit, j'en ai fait une blague, une expérience subversive et fun aux yeux des autres parce que je refusais d'admettre l'enfer que ça avait été pour moi. J'étais incapable d'affronter la réalité de ce viol, je me voilais la face et essayait de me persuader moi, comme les autres, que ce n'était rien. On ne sait jamais comment on va réagir, le cerveau a des façons particulièrement complexe de se protéger et à ce moment là maintenir ce mensonge a été sa façon de me protéger de la douleur. Je refuse qu'on me juge pour ça, je n'avais aucune prise sur ça, j'essayais juste de survivre après cette chose ignoble qui m'étais arrivée.
Je suis d'accord avec toi. C'était maladroit. condamner est très fort et négatif. Mais pour avoir été aussi une victime d'abus sexuels (peut-être pas jusqu'au viol au sens qu'on entend aujourd'hui, mais tout de même) venant de mon propre petit ami, je me sens coupable de ne pas avoir parlé. Je me sens complice de cette tolérance tacite dont elle parle.
Pour ma part, j'ai fait un "déni", ou ce qu'on pourrait appeler comme tel et ce n'est que longtemps après que j'ai compris la gravité de ses actes. J'en ai fait des cauchemars pendant si longtemps ! Et ce n'est qu'après avoir fait une crise d'angoisse avec mon actuel copain que j'en ai parlé pour la première fois et que j'ai vraiment réaliser que oui, c'était une agression. Je n'en ai pourtant pas parlé autour de moi, à mes amies, ce garçon ou mes parents... silence et refoulement. Je pensais que ce n'était pas grave et aujourd'hui, même si j'ai conscience de la gravité, je ne dis rien parce que je n'en ai pas le courage. Voilà pourquoi j'admire Zoé et son message : il faut en parler pour que les gens en prennent conscience.
 
  • Big up !
Reactions : MaryJAnna
@melle.J : Tu n'as pas à te sentir coupable de quoi que ce soit. Il est bien sûr essentiel que des victimes parlent sinon on ne prendra jamais conscience du problème à grande échelle mais si tu n'y arrives pas tu n'as pas à te sentir coupable vis à vis de ça. On fait ce qu'on peut avec nos difficultés et notre sensibilité. C'est ton histoire, tu n'es complice de rien en te taisant. C'est important de le dire, on a pas à culpabiliser de ne pas réagir de la "bonne" façon.

C'est important que la parole se libère aussi, de l'encourager mais ça ne doit pas devenir une injonction non plus. C'est le point central de mon précèdent message, ce qui ne m'empêche pas d'admirer le courage de Zoé et de comprendre et encourager sa démarche. Je pense simplement qu'en faire un "devoir" est une très mauvaise idée. Ça ne pourra qu'engendrer plus de culpabilité et de souffrance pour celleux qui ne s'en sentent pas capable alors qu'iels ont besoin de plus de bienveillance et d'empathie.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes