Année sabbatique: mode d'emploi et au fait t'en penses quoi?

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par AnonymousUser, le 7 mai 2011.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Étant une ré-orientée récidiviste je me demandais si opter pour une année sabbatique ne serait pas bénéfique pour me recentrer. Mais j'avoue ne pas trop savoir en quoi ça consiste, ou plutôt comment l'organiser. Quand je prononce "année sabbatique" devant mes proches c'est pour eux le synonyme de "année de glandouille sans intérêt". J'aimerai donc savoir si il y en a parmi vous qui ce sont lancés, quel est le bilan qui en ressort? Ça serait aussi intéressant de savoir si il y a d'autres madzs qui hésitent à se lancer.
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est "marrant" parce j'avais hésité à t'envoyer un message en te conseillant de prendre une année sabbatique. Je ne suis sans doute pas la mieux placée pour te conseiller mais en tout cas j'envisage très sérieusement de prendre une année, ou au moins quelques mois, soit entre mon M1 et mon M2 si je ne suis pas sûre de mon choix de M2 ou si je ne suis pas prise là où je veux, soit après mon M2 avant de travailler (et dans ce cas là, ça sera peut-être une année sabbatique "forcée").

    C'est quelque chose de beaucoup plus répandu dans tout plein d'autres pays européens. A la sortie du bac (enfin l'équivalent), les jeunes prennent une année avant de commencer les études supérieures. Et je crois que c'est très bénéfique...si c'est pour faire quelque chose !

    Pendant cette année, on peut partir à l'étranger (changer d'air, ça fait beaucoup de bien !), trouver un job, prendre du temps à ne rien faire aussi mais pas que, aller au cinéma, à des expos, on peut aussi penser au service civique (en France ou en Europe), à s'engager dans des associations en général...

    Voilà quelques idées que tu peux approfondir :)
     
  3. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    Je suis en train de la faire.
    Qu'ai je donc fait pendant cette année ? J'ai travaillé, mis de côté pour me payer un voyage au Japon (certes, c'est de l'ordre du plaisir, mais je doute que j'aurai le temps et l'argent plus tard)
    Je passe mon code.
    J'étudie le russe pour passer un examen.
    Pourquoi l'ai-je fait ? Je craquais complètement dans ma licence. Et je pense que l'obtenir aurait été mentir sur mes capacités. Certes j'aurais fait 3 ans de japonais, mais j'aurais été incapable de le parler correctement (mon amie qui y est encore et a le même niveau que moi est dans le même cas). Et je ne vois vraiment pas à quoi elle m'aurait servit (sauf accéder plus facilement dans des écoles blabla). A l'époque, je ne savais pas du tout ce que je voulais faire. Maintenant, j'ai un objectif, je sais où je veux aller, ce que je veux faire. Je suis bien plus sereine.
     
  4. Humming

    Humming
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'avais hésité à faire une année sabbatique avant de commencer mon master mais je ne suis tellement pas structurée mentalement (ça veut tout dire et rien dire... en gros je suis un peu perchée :shifty:) que j'ai compris heureusement à temps que ça aurait certainement provoqué ma perte...
    Pour faire une année sabbatique, ce n'est que mon avis, il faut être hyper bien dans ses baskets, ne pas être angoissé par le fait de ne rien faire certains jours, en gros être au top psychiquement... etc.... Pour les gens de mon entourage qui sont ainsi ça s'est super bien passé...
    Courage dans ton choix.. :hugs:
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je trouve que c'est une excellente idée si on a un projet particulier qu'on veut mettre à exécution; j'ai été assistante pendant un an et c'était une année sabbatique dans la mesure où je n'étudiais pas, mais je faisais quelque chose. Il faut sans doute planifier pas mal à l'avance, être sûre d'avoir un truc à faire, histoire de ne pas effectivement passer son année à glander devant Facebook, mais je pense que c'est une excellente idée, on apprend beaucoup et on y gagne en indépendance.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    L'idéal ce serait que j'arrive à acquérir de l'expérience professionnelle, m'améliorer en anglais, peut-être voyager et ne pas cesser de me cultiver, visiter des musées, des expos.
    Est-ce que j'y pense sérieusement? Oui et non. Comme beaucoup l'on dit il faudrait que j'ai un projet très précis, que je trouve un job dès maintenant par exemple. Si je passe quelques mois à l'étranger il faudrait que je mette de l'argent de côté. J'ai peur de prendre une année sabbatique et de ne finalement pas être arrivés au bout de mes objectifs, le principal étant: trouver ma voie.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Service Civique | Accueil

    c'est une sorte de bénévolat, je dis sorte puisque tu es payée, enfin indemnisé qu'il dise lol
    sa te permet de te confronter a la vie active, d'avoir de l'experience. il n'y a pas de condition de diplome mais pas énormément de place non plus a ce que j'ai compris
    sa varie de 6 moi à un 1 an .
    c'est fesable en france ou a l'étranger aussi.
    si j'ai pas mn année de droit je pense arrété les cours pour souffler niveau étude, mais essayer le service civique;
    pour l'instant j'essaye de me renseigner un max sur sa, donc si d'autre mads on est renseignement je suis preneuse.
     
  8. marg-x

    marg-x
    Expand Collapse

    Moi je pense que c'est une décision qui se réfléchie énormément, autant et si ce n'est plus que son choix d'orientation. J'y ai pensé aussi, je suis un peu en train de craquer dans ma licence, mais je suis loin d'être sure de moi.. J'ai peur de perdre ma motivation, de ne jamais reprendre et au final perdre totalement le fil. C'est peut-être la solution à ton problème mais il faut que tu prépare et organise cette année: trouver un travail, réaliser des stages afin de mieux cibler ton choix d'orientation, pourquoi pas voyager et souffler un peu... Déjà, pour être crédible vis-à-vis de tes proches (surtout, quand c'est tes parents qui payent tes études) mais aussi parce qu'on a l'impression d'être pressés, qu'il ne faut pas perdre d'années..mais après tout, on se met cette pression tout seul, on a toute la vie devant nous pour aller travailler! alors autant travailler bien :) Bon courage dans tes choix.
     
  9. Faith.

    Faith.
    Expand Collapse
    A perdu la foi.

    Alors, après un parcours sans "faute" (pas de redoublement, bac avec mention ect), je me retrouve avec un bac SMS mais aucune envie de continuer dans le paramédical, et aucune idée de quoi faire l'année d'après. Je m'inscris alors en fac de japonais avec une amie, plus pour le fun que pour autre chose. Au final j'y suis restée 2 mois. A partir de ce moment là, j'ai travaillé à plusieurs endroits (Mcdo, Carrouf, salle de concert, téléenquête ect), jusqu'à avoir les sous nécessaire pour partir 2 mois au Japon..

    J'ai fais aussi plein de concerts, connu des gens, et j'ai pu voir avec ma mère les options qui s'offraient à moi pour la rentrée prochaine, dans le calme et pas dans le stress. Et d'un côté ça m'a aussi appris à être indépendante et à gérer mon argent, et à me confronter pour la première fois au monde du travail.

    Je regrette pas cette année, et même si ça sonne pour beaucoup "année glandage", je ne me suis jamais ennuyée et j'ai eu l'impression de faire des choses constructives. Et puis j'ai pu réaliser mon rêve, c'est quand même pas rien ! Et vaut mieux une année sabbatique que une année de cours qui te mènent à rien :)
     
  10. lili.M

    lili.M
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Si tu sens au fond de toi que tu as besoin d'une pause, alors sans aucune hésitation, prends une année sabbatique! Elle te permettra de faire le point avec toi-même et de te recentrer sur ce que tu veux vraiment! Si tu n'as pas trop de projets pour cette année-là, ce n'est pas dramatique... on ne prend jamais assez le temps de vivre! Dans ce cas-là, le plus dur à gérer, sera sûrement le regard des autres qui te jugeront à tort! Sinon, profites-en pour faire des choses que tu ne pourrais faire autrement! Une année sabbatique peut être très bénéfique, pour repartir sur de bonnes bases! Après, il est vrai, qu'il est plus facile de prendre une année sabbatique quand on n'a aucun souci financier!
     
  11. EllaFitz

    EllaFitz
    Expand Collapse
    La valse des monstres

    Haa, le topic qu'il me fallait !
    Depuis le début de la semaine je songe à faire une année sabbatique l'année prochaine (ça m'a pris comme une envie de pisser :shifty:).
    Après deux années de prépa très riches mais aussi assez difficile à tenir, je me suis dit qu'il était temps de profiter un peu. Cela ne signifie pas "grosse glande toute l'année" pour autant.
    Mais je me vois mal continuer en fac, en école, passer des concours ou aller en master sans prendre une pause avant. J'en ai assez d'être toujours en compétition, de devoir toujours être la meilleure pour avoir quelque chose (obtenir THE master, aller dans telle école de ouf etc). Je me dis aussi que la jeunesse c'est maintenant, et la dépenser dans de brillantes études (qui signifient gros sacrifices), et ben ça me fait un peu chier.

    (...)
    Bon, ça me fait quand même un peu flipper de partir mais d'un autre côté c'est super excitant, l'année prochaine va vraiment être une année "de vie".


    (désolée pour le pavé..)
     
  12. sarahfraichie

    sarahfraichie
    Expand Collapse
    FessebookeuZ

    J'ai pris une année sabbatique l'année dernière:

    après une licence en lettres modernes je ne savais pas quoi faire et je ne voulais pas me lancer dans n'importe quoi, puis mon copain est partie en nouvelle calédonie et nous avions le projet que je le rejoigne mais il est finalement rentré plus tôt que prévu... breeeeeef tout ça pour dire que cette année a été riche malgré tout: voyages ( londres, ski, senegal, florence, espagne...), en jobs ( aide aux devoirs, caissière chez auchan notamment..) et surtout le plus important c'est que j'ai pu enfin m'investir dans une association! Grâce à ça j'ai fais un voyage humanitaire et cette année j'étais en service civique dans cette même association...

    Beaucoup des mes copines ont fait le même choix pour des multiples raisons mais au final ça nous a donné envie de retourner à l'école (cherchez l'erreur...) mais personnellement ça me titille encore de partir à la rentrée avant d'éventuellement reprendre un M2.

    Tout ça pour dire que si tu fais les bons choix, ce qui te plait, que tu prends du temps pour toi ça ne peut t'être que bénéfique!
     
Chargement...