Atelier d'écriture (thématique)

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par Krumpet, le 4 janvier 2014.

  1. mlle_lee

    mlle_lee
    Expand Collapse
    Cinéfille en puissance

    Mince, on dirait bien que ce post est à l'abandon ;)
    Dans mon souvenir, une personne lançait un thème pour une semaine ou deux, et les gens écrivaient dessus.
    Je pense que si quelqu'un a une idée en tête, elle la poste et on se lance !
     
    Celialice et Corbok ont BigUpé.
  2. Valhou

    Valhou
    Expand Collapse
    Crois en toi !

    Owi relançons ce super post !! \o/ Je vous propose : Vous vous promenez sur la plage et vous trouvez une bouteille avec quelque chose dedans : Qu'est-ce que c'est ? D'où vient-elle ? Si c'est une lettre qu'est-il écrit dessus ? Comment réagissez-vous ?
    Oui je sais c'est un peu commun ^^ C'est quoi la date butoir ?
     
    Lyne Callys et Celialice ont BigUpé.
  3. Celialice

    Celialice
    Expand Collapse

    @Valhou Il me semble qu'au début c'était sur deux semaines. Ça me semble bien comme délai, en gros on aurait jusqu'à mardi 15. Qu'est-ce que vous en pensez ?
     
    Zutto et Valhou ont BigUpé.
  4. Valhou

    Valhou
    Expand Collapse
    Crois en toi !

    Moi ça me va^^
     
  5. Lullabyds

    Lullabyds
    Expand Collapse

    Bonjour ! Je souhaite participer à ce nouvel atelier que je trouve super intéressant ! :coiffe:
     
    Celialice a BigUpé ce message
  6. Tinnuviel

    Tinnuviel
    Expand Collapse
    Boulimique de la lecture, des séries, et des jeux vidéo

    Je veux bien essayer aussi :)
     
  7. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    C'est le rythme doux et lent d'une berceuse, le texte ou le flot qui l'emporte, au fond peu importe.
    Au fond il y a le reflet de milles choses silencieuses et bleues, de la bouteille ou de l'océan, au fond, mais peu importe.
    Il y a ces choses jamais dites mais écrites et qui restent là dix mille ans
    Attendant qu'on les lise, qu'on décapsule, c'est une bouteille de bière, de vin ou à la mer, mais au fond peu importe,
    Ca reste une simple affaire d'opercule.
    Qui aura le courage de lire ce qui n'a jamais été lu, de dire ce qui n'a jamais été dis ni même vu ?
    Quand je la vois recrachée par les flots je me dis que des secrets si vieux méritent peut être un peu de respect
    Qu'on les redonne aux eaux qui les ont avoués.
    Mais peut être que si finalement, traitresse, la bouteille revient jeter ses tristesses
    C'est qu'il n'y a nul pensées jamais dites, jamais vues ni même lues.
    Nul secret qui ne soit fondamentalement impudique. Aguichant les passants pour mieux être lu, mieux être dis.
    Nul confidence dont on ne connaisse, au fond, déjà la musique.
    Il faut juste un peu de courage pour s'asseoir au bord du large et accepter d'être le témoin de ces non-dit.
    Il n'y a nulle bouteille qui ne réclame pas silencieusement d'être ouverte. Et nul message à la mer, au fond, sans destinataires.
     
    #259 Mircea Austen, 1 septembre 2015
    Dernière édition: 18 septembre 2015
    Lsophieful, Tippi, Liza Radley et 5 autres ont BigUpé ce message.
  8. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Merci Colune !! T'es chou :3
     
  9. wild doll

    wild doll
    Expand Collapse
    Jamais assez.

    Hello, est-ce qu'il y a des lilloises (ou nordistes) intéressées pour participer à des ateliers d'écriture irl ?
    Bises à toutes !
     
  10. Anéa Ragdowl

    Anéa Ragdowl
    Expand Collapse
    Liseuse et dessineuse...

    Un petit conte surréaliste, je ne sais pas si on peut le considérer comme un "pouvoir". ^^'

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Lyne Callys, DameElfie et Christouille ont BigUpé ce message.
  11. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Sur la table, un fiole, avec dessus écris "bois moi".

    Je connais ce genre de fiole. J'en ai déjà beaucoup usé dans ma jeunesse, à l'époque où je courrais après les lapins dans le jardin de mes grands-parents. "Bois-moi". Je n'aime pas qu'on me tutoie, je n'aime pas les ordres, mais la tentation est là.
    Du temps où j'étais en couple avec Peter Pan ce genre de problème de se posais pas, il suffisait de se laisser porter d'ivresse en ivresse et tout semblait si léger...
    Mais le temps est passé, j'ai grandis, hors de Neverland j'ai vieillis. Et j'ai perdu le pouvoir naturel qu'on les enfants à voler la nuit dans le dos de leurs parents.

    Quand j'imaginais ma vie d'adulte, quelque part entre le Pays des Merveilles et Neverland, j'avais une idée assez précise des contraintes matérielles que je rencontrerais. Je savais que je finirais l'hiver entre plaid et pull pour faire baisser la facture d'électricité, que j'aurais des peines de coeur de plus en plus sérieuses et des orgasmes de plus en plus puissants. J'avais ce genre d'idée assez précises en tête et pour l'essentielle et se sont révélées vraies.
    Mais je ne me serais jamais douté du poids que peuvent avoir les souvenirs lorsqu'ils s'accumulent d'années en années de telle sorte que vous finissez par ne plus pouvoir voler du jour au lendemain.
    Ca m'arrive encore, de pleurer à propos de presque rien. De pleurer à cause de presque toi. Vois le tissu de mon âme et vois comme il est usé, à peine tient-il chaud lorsque les doutes s'engouffrent entre les mailles.
    Un matin je me suis levée, ce matin à vrai dire, plus lasse que d'habitude, plus lourde. Lassée de ressasser ces mêmes souvenirs soufrés.

    Il parait qu'il existe un moyen pour retourner à l'état initial, un super-pouvoir de régénération qui permet d'oublier toutes les épreuves, tout les affronts. Qui permet de voler à nouveau et d'imaginer des mondes où les lapins s'inquiètent à votre place de l'heure qu'il est. C'est le seul super pouvoir dont l'adulte a la nécessité, puisqu'il ne peut obtenir ce qu'il désire. C'est un super-pouvoir qui rend invisible les cicatrices qui émaillent une conscience trop usée jadis.

    Sur la table, une fiole avec écris "bois moi".
    Je la bois, le breuvage fais son effet magique.
    Au sol, un cookie avec écrit "mange moi".
    Je le mange, le biscuit fait son effet magique.
    Et ainsi de suite.

    Vous connaissez la musique. On est jamais que ce qu'on a peur de ne pas être assez. On a les super-pouvoir qu'on mérite, ceux qu'on ose imaginer.
     
    #263 Mircea Austen, 1 octobre 2015
    Dernière édition: 1 octobre 2015
    Lyne Callys, Lsophieful, Marquise Sad et 2 autres ont BigUpé ce message.
  12. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Allez je lance le thème !

    LE MOUuuuuveMEEEENt !

    Vous avez un bon mois au rythme où vont les participations :d
     
    #264 Mircea Austen, 7 novembre 2015
    Dernière édition: 7 novembre 2015
    SarahBooksandTea, Lyne Callys et Lsophieful ont BigUpé ce message.
Chargement...