« Au travail, c'est le talent qui compte » : une campagne pour la mixité des métiers

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 18 juillet 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Fjell

    Fjell
    Expand Collapse
    Je suis vache...

    J'ai travaillé à plusieurs reprise dans un environnement exclusivement masculin : dans un entrepôt (un peu comme une plateforme logistique) où je côtoyais chauffeurs de poids-lourds, grutiers, etc.
    C'est sur le plan relationnel que ça a été le plus difficile. Pourtant je ne suis pas du tout timide ou réservée. Il m'a fallu prendre sur moi pour ne pas réagir au quart de tour à toutes les blagues salaces que les gars lançaient par provocation :silenced:. Pourtant dans "la vie réelle" avec mes amis, je ne laisse jamais une blague machiste impunie ! :boxing: Mais là, j'ai décidé de ne pas rentrer dans leur jeu, et de même en rajouter une couche en lâchant des blagues bien grasses, de temps à autre. Cela avait le mérite de les calmer et ça a, ma foi, pas trop mal fonctionné. Par contre, je n'ai pas trouvé de solution aux avances dégeu des chauffeurs qui voulaient m'inviter dans leur cabine :slap:
     
  3. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Le spot publicitaire est bien fait je trouve. Clair, concis, sans entrer dans le pathos ou dans le cliché.

    Avant même de parler des métiers c'est dans les études et formations qu'il faut encourager la mixité! A titre d'exemple, ma soeur est en lycée professionnel (Bac pro de menuiserie) et dans les ateliers il n'y a pas de toilettes pour filles...

    Je salue l'initiative en espérant que le slogan "au travail, c'est le talent qui compte" entre dans les mentalités! :top:
     
  4. KrissdeValnor

    KrissdeValnor
    Expand Collapse

    Le manque de mixité c'est ce que je côtois depuis la seconde où j'ai toujours été la seule fille, et encore maintenant depuis que je travailles. Je n'ai jamais vraiment vu de caractères sexistes avec des personnes de ma classe ou de mes collègues. Les seuls que j'ai relevé venaient de certains profs!!
    Je crois que cela vient du fait que beaucoup m'admiraient et m'encourageaient à réussir, oui une fille dans le bâtiment ça a de quoi surprendre.
    Ensuite je ne suis pas vraiment sur le chantier, je ne traite pas avec les ouvriers mais avec leurs patrons et je m'en veut un peu de dire ça mais ça change pas mal les choses. Le seul truc c'est que souvent quand je réponds au téléphone on me prend pour la secrétaire et il faut que j'insiste pour me faire comprendre, que je sais de quoi je parles.
    Une fois aussi (j'ai un prénom mixte) un commercial avec qui j'ai échangé des mails et que je devais rencontré a pensé s'être trompé de personne en me voyant car il pensait avoir dialogué avec un homme (oui je suis sure d'être moi-même!).

    A mon humble avis le problème doit être traité en amont, au niveau de l'orientation des jeunes déjà à partir du collège (filles comme garçon). Leur dire que le technique et le bâtiment c'est pas juste pour les bonhommes et c'est pas non plus forcément faire de la soudure ou couler du béton, il y a tellement d'autres possibilités (et inversement pour les métiers jugé "de filles")!!
     
  5. Olimeli

    Olimeli
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    la video de la fondation est top : clair precise juste et qui ne vire pas dans le pathos, j aime bcp :top:
     
  6. clemessi

    clemessi
    Expand Collapse

    La vidéo est hyper bien faite je trouve! Claire et précise comme déjà dit, mais aussi émouvante, qui cache pas les difficultés existantes mais qui donne le courage d'y faire face en disant "vous n'etes pas seul(e)s"... Et j'apprécie qu'on montre AUSSI des mecs dans des "boulots de femmes" et pas juste des femmes dans des "boulots de mecs"
     
  7. Le_lA

    Le_lA
    Expand Collapse
    derrière toi

    combattre les préjugés avec une vidéo emplie de clichés ?
    mouaif....
    pas convaincue. tout est beaucoup trop propre.


    pour répondre à la question de conclusion, je travaille en milieu non mixte : 20 salariés en tout et je travaille avec les 15 mecs de l'atelier et de la pose. un jour il y a eu une stagiaire. honnêtement, ça m'a fait bizarre.
     
Chargement...