Aux États-Unis, le droit à l'avortement recule

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 26 juillet 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Sassinak

    Sassinak
    Expand Collapse

    Le récap des types de viol, j'en pleurerais de rire si c'était pas aussi triste.

    "relax and enjoy" => Sérieux là ?
     
  3. schlobi

    schlobi
    Expand Collapse

    C'est... déprimant.
     
  4. clarybulle

    clarybulle
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    J'attends toujours le gif de chaton mignon à la fin de l'article pour nous aider à surmonter son contenu aussi déprimant.
     
  5. Heyheymymy

    Heyheymymy
    Expand Collapse
    Rétronaute

    Je me sens coupable de dire ça mais parfois j'ai envie de jeter l'éponge, de fermer les yeux et de me boucher très fort les oreilles. Ca me démoralise d'assister à un tel recul... ça me donne presque l'impression que la lutte est perdue d'avance.
     
  6. Panties

    Panties
    Expand Collapse
    Beautiful disaster.

    Bonjour,
    J'ai vomis à la fin de cet article. Voilà.
    Je souhaite bonne chance aux américaines, et si jamais elles n'ont pas accès à l'avortement via des méthodes sécurisées dans des cliniques et hôpitaux, je rappelle que se mettre un couteau dans le ventre est encore légal.

    (IRONIE, ne me sautez pas à la gorge.)
     
  7. Earl

    Earl
    Expand Collapse
    Splash !

    Merci pour cet article, qui a défaut d'être réjouissant, est très intéressant !

    Cependant, j'ai tiqué en lisant cette phrase : "Or les Américains voient se restreindre insidieusement le droit à disposer librement de leur corps, dans l'indifférence générale".

    Je ne comprends pas trop en fait ! Entre le soutien massif des femmes à Obama, le nombre d'associations pro-choice, la médiatisation (même en France !) de l'intervention de la Sénatrice Davis... je ne vois pas trop ce que l'utilisation du terme "l'indifférence générale" vient faire là. Au contraire, j'ai l'impression qu'il y a un vrai travail des gens qui veulent maintenir le droit à l'avortement, et je trouve ça dommage de réduire leur boulot à... néant ?

    D'ailleurs plusieurs exemples de cette lutte émaillent le texte, c'est d'autant plus contradictoire avec cette phrase !
     
  8. LouiseC.

    LouiseC.
    Expand Collapse
    Liberté Égalité Beyoncé

    "If it's inevitable, just relax and enjoy it." Au secours. AU-SE-COURS. Tout ceci est tellement déprimant... Pourquoi tant de connerie ? Pourquoi ???
     
  9. KanaSucre

    KanaSucre
    Expand Collapse
    I don't wanna lie, I can't tell the truth so.. It's over.

    Tout ça, c'est vraiment affreux. Il n'y a rien de bien qui ressort de ces lois, excepté peut-être l'implication des femmes mais apparemment, les hommes politiques s'en fichent complètement.

    Je pense que le plus gros problème des Etats-Unis, c'est son système politique et juridique. C'est un gros bazar (et je reste polie) là-dedans, il y en a dans tous les sens et je suis pas certaine que l'américain moyen comprenne bien comment la vie politique et juridique de son pays est organisée. J'ai eu beaucoup de mal à le comprendre et je suis encore incapable de l'expliquer, personnellement, alors que j'ai étudié la civilisation américaine.

    J'ai l'impression que les hommes politiques américains profitent de ce brouillard total dans lequel sont plongés les citoyens et s'engouffrent dans la moindre brèche pour augmenter leurs intérêts. Je pense honnêtement que le jour où ce système qui n'a pas beaucoup de sens sera réformé comme le nôtre (qui est mille fois plus simple), les 3/4 de ces dérives-là n'existerons plus du tout.

    Sans oublier que l'Amérique profonde (aka celle dont tout le monde se fiche d'habitude sauf quand ce genre d'évènements arrivent) me semble totalement exclue de l'évolution de pensée et de la tolérance des grandes villes et des états qui sont plus "important" (comme la Californie, le Maryland, la Floride, etc..). On a l'impression d'avoir pleins de pays dans un grand, avec des façons de voir les choses qui sont totalement éloignées l'une de l'autre. Et c'est franchement dommage.
     
  10. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Je propose qu'en cas de grossesse consécutive à un viol, on propose à la femme de faire greffer l'embryon à l'intérieur du corps de son violeur.

    Comme ça, ce serait lui qui se taperait la grossesse. Oh, et à terme, on lui ouvre le ventre sans anesthésique.

    Oui, je sais: c'est de la science-fiction...
     
  11. Adina

    Adina
    Expand Collapse

    Plus les années passent, et plus j'ai malgré moi une très très mauvaise image des Etats-Unis. C'est un pays décadent. Voilà, c'est dit.
     
  12. Jane Smith

    Jane Smith
    Expand Collapse
    J'aime pas les gens qui ont tort quand ils disent qu'ils ont tord.

    Des fois j'ai du mal à croire que je vis dans le même pays. Les disparités entre les états sont juste hallucinantes.


    Mais je peux pas m'empêcher d'avoir le poil qui se hérisse quand on me dit que les USA sont un pays décadent. Sur 50 états combien sont aussi tarés que le Texas ? Ce n'est PAS une majorité.

    Et les américains ne voient pas leurs droits se restreindre. Ce n'est pas au niveau fédéral mais bien au niveau de certains états... Ici, il n'y a pas de période d'attente, pas d'entretien préalable, pas d'autorisation parentale, pas d'echographie obligatoire... et surtout Planned Parenthood est soutenu et a assez d'argent.

    comme disait @kanasucre c'est juste le systeme qui est fucked up...
     
Chargement...