Benoît Hamon nous explique son projet de société autour du revenu universel d'existence

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 18 janvier 2017.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Carmencita a BigUpé ce message
  2. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    Un article de Mona Chollet au sujet du revenu universel, ou plutôt des revenus universels, puisque c'est un peu devenu, dans le même temps qu'on en faisait un projet de société, un slogan valise qui peut servir des intérêts très libéraux ou inversement très sociaux. L'article est vraiment pédagogique et décrypte les différents courants de pensée derrière cette proposition politique.

    http://www.monde-diplomatique.fr/2016/07/CHOLLET/55965

    Par ailleurs, un article des Décodeurs du Monde sur les changements de programme de Benoît Hamon sur le sujet, ce qui montre pour moi que ce sujet c'est un peu imposé de force, ce qui a pu amener des candidats à le mettre dans leur programme sans avoir mené toutes les réflexions nécessaires

    http://mobile.lemonde.fr/les-decode...ersel-en-pleine-campagne_5064235_4355770.html
     
    Liza Radley, PousseMoussue, Etoile d-araignée et 14 autres ont BigUpé ce message.
  3. Arwene

    Arwene
    Expand Collapse

    Ce que propose B.Hamon n'est pas le revenu universel, comme proposé par Bernard Friot. Mais juste une augmentation du RSA qui sera accessible aussi au moins de 25 ans.

    Ce n'est donc pas le revenu universel mais une réforme du RSA ...
     
    Yunaa23, Bikerbae, elisabellissima et 17 autres ont BigUpé ce message.
  4. DarkVador-au-sauna

    DarkVador-au-sauna
    Expand Collapse

    L'augmentation du RSA c'est sa première phase (avec accessibilité aux 18/25 dès 2017), mais il propose bien le revenu universel. :happy:
     
    Morgen et Alonso ont BigUpé.
  5. Erinnern

    Erinnern
    Expand Collapse
    Pas de désolisme.

    Décrocher une interview d'un candidat à la présidentielle, GG Madmoizelle ! GG Clémence :top:

    EDIT : ayé j'ai fini de regarder les 38min, c'était vraiment très intéressant. Bien jouée la question sur l'articulation entre revenu universel et émancipation des femmes.
     
    #5 Erinnern, 18 janvier 2017
    Dernière édition: 18 janvier 2017
    Elim, Bikerbae, Babitty Lapina et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Fille anormale

    Fille anormale
    Expand Collapse
    PAS GLOP

    Je comprends bien que la mise en place d'un revenu universel doit se faire progressivement mais pourquoi choisir l'âge comme critère ? On a l'impression d'une stratégie plus marketing que politique en le voyant mettre en avant quasiment que cette mesure qui ne concerne directement que les jeunes, qui ne se sentaient globalement pas représentés au PS. En plus, ça calme les opposants au revenu universel qui n'y voient qu'un élargissement des conditions d'accès au RSA (en gros) voire une manière de tenir les jeunes à l'écart (des chiffres) du chômage (sauf qu'on nous a déjà fait le coup avec les études à rallonge... on vous voit venir maintenant).

    Hors-sujet, mais quand on voit que près de 44% des émigrés français ont entre 26 et 40 ans, on peut se demander s'il y a pas un problème, et si on est un.e politique on peut se demander comment faire pour que le cœur de la population "active" (ils ne le sont pas forcément mais ils ne sont ni jeunes ni vieux, je ne sais même pas comment on les appelle) ne soit pas dégoûté de vivre et/ou travailler (ou pas) et/ou élever ses enfants en France.
     
    Denderah, Lis et Hercynie ont BigUpé ce message.
  7. Silure_

    Silure_
    Expand Collapse

    Bernard Friot propose le "salaire à vie" qui est différent du revenu de base en fait. Ici une analyse des différences entre les deux du point de vue d'un partisan du revenu de base, une vidéo d'Usul sur le salaire à vie, ici un débat entre Friot et Baptiste Mylondo sur les différences (et là le site de réseau salariat).
     
    Manea, PousseMoussue, Sol Invictus et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. DarkVador-au-sauna

    DarkVador-au-sauna
    Expand Collapse

    @Fille anormale Je ne vois pas en quoi l'âge est choisit comme critère là... ça ne concerne pas que les jeunes, la première étape c'est la revalorisation du RSA, pour tous, ET de l'étendre aux jeunes, qui jusque là n'y ont pas le droit (ce qui, personnellement, me semble très bien et bien plus juste que le "t'es jeune alors démerde toi sans rien"). Donc ça concerne toutes les personnes sans revenu en fait. Et être au RSA ne fait pas baisser les chiffres du chômage. J'avoue ne pas trop comprendre les critiques sur ce point là, il ne me semble pas qu'Hamon ai dit que cette revalorisation du RSA était le revenu universel mais la première étape, avant que tout le monde (donc même les personnes ne touchant pas le RSA) en bénéficient. :hesite:
     
    Manea, Maia Chawwah et Elim ont BigUpé ce message.
  9. Arwene

    Arwene
    Expand Collapse

    Cela n'était peu être pas très clair dans mon premier message mais je suis totalement pour le revenu universel (salaire à vie). Je trouve juste que ce que propose B.Hamon ne va pas assez loin et je n'avais pas bien vu que l'augmentation du RSA était juste la première étape. Bref, je préfère quand même ce que propose B.Friot, et je trouve cela dommage de donner un revenu à tous le monde qui soit en dessous du seuil de pauvreté...

    Mais pas contre je suis totalement pour que le RSA soit accessible à partir de 18 ans, je n'ai jamais compris pourquoi il n'est actuellement seulement accessible pour les personnes de plus de 25 ans, je ne trouve pas ça logique.
     
    Bikerbae, Hama, Ziggie et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Fille anormale

    Fille anormale
    Expand Collapse
    PAS GLOP

    @DarkVador-au-sauna :Au temps pour moi, j'avais compris qu'il proposait un revenu universel qui, dans un premier temps, concernerait les 18/25 ans. Mais si c'est juste une revalorisation du RSA dans ce cas c'est pertinent de cibler les 18/25 ans.

    EDIT: Après avoir vérifié c'est toi qui t'es trompée en fait, donc je répète ma question:
    Et j'insiste, pourquoi choisir les 18/25 ans comme premier groupe à bénéficier du revenu universel ?
    Le fait de ne pas être éligible au RSA n'étant pas un argument puisqu'il suffit d'en modifier les conditions d'accès (ce qu'il a également prévu par ailleurs).
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Lis a BigUpé ce message
  11. DarkVador-au-sauna

    DarkVador-au-sauna
    Expand Collapse

    @Arwene Là dessus je suis d'accord, ce serait logique que ça corresponde au moins au seuil de pauvreté. Mais dans un système actuel où le RSA est bien en dessous, où les jeunes n'en bénéficient pas (mais où ils ont le droit de bosser pour moins de 600 balles par mois, coucou le service civique que certains voudraient rendre obligatoire), je trouve que c'est quand même une avancée d'avoir un candidat qui pense à l'épanouissement par autre chose que le travail.

    @Fille anormale Hm effectivement ça ne correspond pas à ce que j'ai lu avant. Et je suis un peu perplexe parce que je suis allée à son meeting l'autre soir et il parlait bien de l’extension du RSA aux 18/25 dès 2017, puis du revenu universel pour tous, pas uniquement pour cette catégorie d'âge. :hesite: Donc là, à mon avis, ce qui est nommé revenu d'existence aux 18/25 c'est tout simplement le RSA (mais du coup c'est bizarre que ce soit appelé comme ça oui :lunette:).
     
    Manea, Babitty Lapina, Fille anormale et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Benoît! Président!

    Trêve de plaisanterie, il m'a plutôt convaincue, notamment sur la fin et ses motivations à être candidat.

    Pour ce qui est du RSA, de son augmentation et du ciblage des 18-25 ans, ça me semble cohérent avec sa vision de la transition.
    Le chômage touche, je crois, plus les jeunes et les 50-60 ans. Hors ce sont ces deux catégories qui co-existent en même temps: lorsqu'un jeune n'a pas de boulot ou galère financièrement avec sa bourse, ce sont les parents qui l'aident. Or si ces parents perdent leur boulot il sont en plein dans la cinquantaine et galère donc à en retrouver un. Pour un foyer ça fait beaucoup de pression (je suis parent je devais aider mes enfants en étude mais je ne peux plus car j'ai perdu mon boulot).
    Au moins à le mettre dès 18 ans, ça libère d'un poids ces foyers, il reste le problème du chômage des cinquantenaire mais le jeune peut respirer (pas forcément super bien, mais mieux qu'avec rien)
     
    Elim, Manea, Babitty Lapina et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...